Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'harcèlement'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

16 résultats trouvés

  1. Une ancienne journaliste du magazine Stade 2 a relaté des faits qui relèvent selon elle du harcèlement moral. France Télévisions a annoncé, samedi 4 avril, avoir ouvert une enquête interne, après la publication dans L’Équipe du témoignage de Clémentine Sarlat, ancienne coprésentatrice de Stade 2, qui affirme avoir été victime de harcèlement moral. Source et suite de l'article
  2. Bonjour à tous, J'ai 2 amis, une fille (A) et un gars (B), avec qui je parle assez régulièrement. Ces deux-là étaient de très bons amis jusqu'à ce qu'ils aient mis fin à leur relation (depuis environ 3 mois ou plus). La raison de cette séparation : mon amie A, trouvait sa relation avec l'ami B beaucoup trop oppressante et difficile à supporter au quotidien. Plusieurs causes: selon A, B lui paraissait assez possessif et jaloux, mais également très dépendant d'elle, alors qu'ils n'étaient même pas engagés dans une relation amoureuse. Les deux ayant vécu plusieurs moments difficiles au cours de leur vie, ils avaient l'habitude de se confier lorsque quelque chose les tracassait. Le problème est que lorsque B se sent mal, il va chercher du soutien auprès d'une personne à qui il s'attachera facilement, et une fois attaché, difficile de le détacher. Et c'est exactement ce qui s'est passé entre A et B. B a fini par dépendre quasi totalement de A, ce qui a fini par rendre leur relation assez malsaine. "Tu me manques, j'ai envie de te voir et te serrer dans mes bras", "Tu es la seule personne qui est là pour moi", "Sans toi, j'irai mal", etc etc, jouant également beaucoup sur le côté suicidaire... Viennent ensuite les reproches lorsque A ne "répond pas" à ses attentes: "Tu t'en fous de moi", "T'es égoïste", "Tu t'en br*nles". A a toujours été là pour soutenir B durant ses moments difficiles, alors même qu'elle n'allait pas bien mentalement. Et ce n'est pas tout! Au cours d'une conversation entre A et moi, nous nous sommes rendues compte que B m'envoyait les mêmes messages d'affection ("J'ai envie de t'enlacer", "Je te suis reconnaissant d'être là pour moi", "Je t'aime", ...). Mais ni moi, ni A, ne ressentions autre chose que de l'amitié envers B. Depuis la fin de leur relation amicale, B n'a cessé d'appeler A sur son téléphone, celle-ci l'ayant bloqué sur tous les réseaux sociaux. Hier, A s'est finalement décidée à lui laisser une dernière chance de s'exprimer (elle ne comptait cependant pas revenir vers lui). La conversation commençait tout d'abord par des "Tu me manques", puis des "Laisse-moi une chance de me rattraper", et s'est terminée avec des "Tu ne vaux pas mieux que moi de toute façon", "T'es aussi fautive que moi", "Tu me dégoûtes". Je converse encore assez régulièrement avec B (nous sommes toujours amis). Je voudrai qu'il change et qu'il apprenne à ne plus dépendre des autres. Il m'a promis qu'il le ferait, mais j'ai vraiment du mal à le croire après ce qui s'est passé récemment. J'ai aussi peur qu'il continue d'harceler mon amie A d'appels et de messages. A votre avis, cette situation représente-t-elle un véritable problème? Peut-on parler d'harcèlement moral de la part de B? Auriez-vous des solutions pour régler ce problème? Merci pour votre réponse.
  3. Uber verse 4,4 millions de dollars, pour mettre fin à l'enquête fédérale sur le harcèlement sexuel Les victimes d’harcèlement sexuel et de représailles sur le service d’Uber vont être prises en charge. Le géant californien devra également prendre des mesures pour faire respecter sa politique. La Commission américaine pour l'égalité des chances en matière d'emploi (EEOC) a annoncé mercredi 18 décembre qu'Uber avait accepté de verser 4,4 millions de dollars (3,95 millions d'euros) en compensation à ses victimes présumées de discrimination fondée sur le sexe. Selon un communiqué de presse, Uber a accepté d'indemniser "toute personne que l'EEOC juge être victime de harcèlement sexuel et / ou de représailles connexes". L'agence n'a pas précisé en détail à quels incidents se rapportent les indemnisations mais a rappelé qu'une procédure avait été engagée "après une large publicité en 2017 concernant le traitement des salariés d'Uber". Après une enquête menée par l’Equal Employment Opportunity Commission (EEOC) ayant abouti à la rédaction d’un rapport sur la culture du harcèlement sexuel et de représailles contre les victimes sur les lieux de travail, Uber a accepté de payer une amende de 4.4 millions de dollars. L’enquête a fait ressortir qu’il existe des motifs raisonnables poussant à croire que de tels agissements existaient chez Uber, notamment sous la direction de son ancien PDG Travis Kalanick. Tony West, directeur juridique d’Uber, a ensuite déclaré être satisfait des résultats de l’enquête en affirmant, par ailleurs, qu’Uber travaille à ce qu’il existe une réelle équité entre les personnes au sein de l’entreprise. Lire la plus Source: News Tech
  4. Enfaite j’en n’est marre de faire comme si tout aller bien comme si toute les moqueries de tout les jours ne me font rien... je n’est vraiment pas un coeur à critiquer les autre leur dire dès truc méchant en fasse et c’est peux être pour sa que je me fait marcher dessu , je ne veux pas dire que je ne suis pas sincère , je le suis mais être méchante pour être méchante sa na aucun intérêt...si ? comme si l’hypocrisie était toute à avait normale mais putin c’est un truc que je déteste mais dans ce monde j’ai l’impression que plus on n’est faux, hypocrite, et moqueur plus tu est apprécié et on t’accepte... Est ce que les lycéens agricoles sont plus con que les autre et moin ouvert sûrement mais à ce point là s’il vous plaît 🤦‍♀️ Je cite "ho il est noir c’est un Mamadou grosse bite " " c’est un arabe il est con " (alors qu’il ne le connaisse absolument pas ) en "la geul elle s’abille Comme les année 80" (on n’en n’a rien à foutre ) ... Bref sinon j’ai l’imp Que tout s’efondre Depuis l’annee Dernière une amies s’en va l’autre ne l’est plus et c’est l’engrenage toute la classe devient contre toi, passer d’un groupe d’amies au top avec une classe qui d’entend Plutôt bien à sa .... en une année c’est dure , plus que 22 semaine mais, les jour me paresse une éternité je me sens seul , je reste en compagnie de 4 filles qui était plus ou moin mes amies et dans une classe de beauf qui plus est mais j’ai pas trop le choix je croie ... je ne sais pas ce qui est le pire , rester avec des personnes qui n’ont pas d’atache Particulier ,et que je n’aime pas plus que sa , être dans une classe de harceleur , ou être dans une formation qui ne me plaît pas du tout ... breffff ma antise le lycée. et vous comment sa ce passe ?
  5. Bonjour, Etes-vous touché par le démarchage téléphonique ? Si oui, avez-vous trouvé un moyen de vous en débarrasser ? Comment ? Depuis le début de l'année c'est de 2 à 10 appels par jours pour l'isolation à un euro. Au plus fort de la vague, j'ai cru éclater mon téléphone contre le mur. J'ai travaillé de longues années de nuit et souvent les démarcheurs m'ont volé du sommeil, n'habitant que dans une seule pièce. J'ai finit par débrancher mon téléphone, mais ce qui devait arriver arriva, j'oubliais de le rebrancher, et un jour j'ai loupé l'urgence, ma grand-mère qui aurait eu bien besoin de moi s'est retrouvé toute seule dans une situation dangereuse. Débrancher le téléphone n'était pas la solution, d'autant plus qu'on paye une ligne et crotte de bique, elle n'a pas à être utilisée par des prospecteurs avide de pigeon (enfin plutot les portefeuilles des pigeons) J'ai été très en colère, j'en ai donc parlé aux personnes concernées. Mais mes paroles se sont envolées dans un abimes de vide sans être entendues. J'ai compris que les démarcheurs répétaient des phrases construites à l'avance dans un rôle qu'on leur donnait, et qu'elles n'étaient pas payées pour écouter les consommateurs, mais plutot pour vendre coute que coute et sans perdre de temps, allechés par une carotte qui porte le nom de "prime". Bien entendu j'ai testé Bloctel, puis pacitel (ou l'inverse, je ne sais plus) mais ni l'un ni l'autre n'a vraiment eu d'effet probant. J'ai aussi testé de ne pas répondre aux numéro inconnus, mais ils rappelaient le lendemain, à la même heure. Au point d'avoir jusqu'à 20 appels par jours vers le mois de mars. Après des recherches, j'ai su que les démarcheurs avaient ordre d'appeler un consommateur jusqu'à ce qu'il réponde. Et même de le rappeler s'il raccroche au nez. Ca m'a fait penser à ces animaux visqueux qu'on appelle sangsue, et aux rapaces qui tournent autour de leur proie jusqu'à ce qu'elle s'epuise, les vautours. Alors j'ai décroché à chaque appel pour leur dire que je n'était pas interressé et qu'il fallait qu'ils ne me rappellent plus. Mais le soucis, c'est qu'ils entamaient à chaque fois un long speach barbant qui me faisait rouler les yeux au plafond. Et attention, leur couper la parole pour essayer de raccourcir le smilblick provoquait parfois de l'enervement chez eux et j'avais le droit à "vous me faite perdre mon temps !" ou "laissez-moi faire mon travail" ou "ecoutez-moi madame !". Le comble. Alors imanquablement je m'ennervais aussi et ça finissais par des cris. Et une tension interieure pas agreable. Je me suis dit, mais bon sang, je paye un forfait téléphonique pour ça ? Je me souviens de l'ancien temps avec ces gros téléphones gris à cadran, quand on décrochait, c'était mamie au téléphone, ou Roger qui demandait des nouvelles, ou la tante éloignée qui descendait dans le coin et demandait si on était là. Aujourd'hui c'est des voix robotisées désagréables à l'oreille 'nous vous informons qu'il y a une anomalie sur votre dossier médical, rappelez au plus vite au 0 800..." et cet amère sentiment d'être pris pour des con...sommateurs à tête de pigeon ou de porte-monnaie, au choix. Pendant deux moi j'ai eu les yeux qui sortaient des orbites à chaque fois que j'entendais le speach de l'isolation à un euro, et la tête prête à exploser quand j'entendais chaque phrase employées dans les règles de la bonne et vieille manipulation. "Vous n'êtes pas sans savoir qu'avec la nouvelle loi qui vient de sortir, les foyers qui ne seront pas dans les normes écologiques imposés devront payer la taxe..." Mais bien sur. Utilisation de la peur, culpabiliser, carresser dans le sens du poil, des offres exceptionnelles exclusives rien que pour nous, bref, de l'hypocrisie à gogo, en toute impunité, directement à la maison, alors qu'on est tranquillement dans son bain, ou quand on est en train de manger. Irrespectueux à souhait tout ça. Il m'est arrivé de grosses frayeurs avec des démarcheurs peu scrupuleux. Un prospecteur d'un lobby d'electricité connu s'est ennervé parce que j'ai refusé son offre allechante: moins cher que son concurrent. Carrement, j'etais c..... de refuser, et carrement, parce que j'etais une femme sans cervelle. Macho et impoli. Il m'a dit qu'il savait ou j'habitait. J'ai dit que ça me faisait une belle jambe et j'ai raccroché. Il a rappelé, completement excité, un fou. Dans l'apres midi, une voiture de service de la société en question s'est arreté dans ma cour, un homme en est sortie. Je me suis mise à la porte et l'ai fixé. Etait-ce lui ? Il m'a demandé ou se trouvait Mme je sais plus, inconnue. J'ai reconnu sa voix, c'etait lui. J'ai dit que je ne savais pas et j'ai continué de le fixer. Il est parti. Je l'ai pas montré mais je balisais à mort. Des dingues, y en a partout. J'aurais d'autres anecdotes à raconter mais là faut que je file. Si vous en avez vous, n'hesitez pas, j'aurais plaisir à vous lire.
  6. angietanya

    Odeur de cigarettes

    Bonjour, je vous ecrit car cela dur depuis tres longtemps, depuis ma 1ere primaire. Ma maman fume beaucoup et jai l'odeur sur moi j'essaie de faire tout pour sentir moins la cigarette. Je mets du parfums plusieurs fois pendant la journee, du deodorant, je me lave tout les jours et meme avec ça je sents toujours la cigarettes. A l'ecole je suis toujours mise a l'ecart par les autres eleves, jai que une amie mais elle a changer d'option et en classe quand j'entend quelqu'un dire sa pue dans la classe ou madame je peux ouvrir les fenetres et bien je me sens viser. quand je suis en stage, je fais tout mon possible pour ne pas sentir le cigarettes mais sa ne fonctionne pas. Mon professeur nous rappellent toujours que l'hygiene est important et surtout en stage alors moi je me sens viser, a l'interieur de moi j'ai mal parce que je voudrais tellement recommencer ma vie a zero et que ma mere ne fume pas mais ce n'est pas possible elle fume depuis quelle a 16 et elle en a 53 maintenant. l'annee passer, ma prof ma parler en priver et ma dit que les eleves se plaignait de mon hygiene concernant la cigarette moi javais cassiment envie de pleurer parce que je me dit depuis la premiere primaire ses comme sa, je restais toute seul en recreation, assise dans la cour et a m'occupper comme je le pouvais pendant que les autres jouait a leur jeux et les profs ne disait rien pendant mes six annee primaire je suis rester toute seul a attendre que les recreations passes. Et a causes de sa jai du mal a m'integrer dans une classe, aller vers eux et me faires des amies. Je suis devenue timide. pendant ma 1ere et deuxieme secondaire jai subit un harcellement venant de la part de une fille qui ne m'aimait pas. L'annee passer, je me suis fait amie avec une fille tres gentille mais si elle etait absente javais peur de rester toute seul. Je suis trop rester seul en primaire . Jai essayer de parler a ma mere a propos de sa mais elle ne voit pas le mal que sa me fait. Donner moi des conseilles pour regler le probleme de la cigarettes svp
  7. Résumé : Hannah Baker s'est suicidée. Avant de se donner la mort, elle a enregistré 13 cassettes dans lesquelles elle parle des 13 raisons (ou personnes) qui ont contribué à son mal-être. Un épisode par face de cassette. ________________________________________________ Je crée ce topic parce que cette série mérite d'être partagée, discutée et vue. On passe par toutes les émotions : incompréhension, dégoût, tristesse, compassion... Cette série met très bien en scène les petits actes du quotidien qui agissent sur le moral d'une adolescente. On peut également voir comment un petit détail prend toujours de plus en plus d'ampleur jusqu'à gâcher la vie d'une adolescente qui n'avait rien demandé. Une rumeur, un acte blessant, une parole déplacée et le cycle est lancé. Et vous, avez-vous regardé cette série ? Qu'en avez-vous pensé ?
  8. Rufus

    Harcèlement scolaire

    Bonjour à tous ayant moi-même connus le harcèlement scolaire, bien que je sois un homme maintenant et que cela remonte à bien des années mais j’ai gardé une trace de cette période au fond de moi-même le harcèlement, la méchanceté, la haine des autres peut vraiment détruire une personne et ceux jusque dans toute çà vie et ses relations avec les autres etc.. et cela existe aussi sur internet pas que dans la vie réel un petit garçon qui est harceler par un autre et qui veut se suicider attention çà peut choquer les personnes sensible le lien d’un utilisateur de youtube ce n’est pas moi évidement . https://www.youtube.com/watch?v=d6UzGeog63c
  9. Alain Delon, 83 ans, acteur phare du cinéma français, s'est exprimé pour la première fois sur le mouvement #MeToo, ce vendredi 21 septembre, lors d'un long entretien avec le journal Le Monde. Icône des années 1960, Alain Delon, acteur phare du cinéma français, connu pour son franc-parler, fut en son temps un grand séducteur. Aujourd’hui âgé de 83 ans, celui qui vit retiré des plateaux n'a jamais manqué une occasion de critiquer la production cinématographique d'aujourd'hui ni de créer la controverse en donnant son avis sur la politique. Il ne s'était pourtant pas encore exprimé sur le mouvement MeToo, un «oubli» réparé dans un long entretien accordé au Monde, paru ce vendredi. Source et suite de l'article
  10. Travailler sans perdre ses nerfs, plus facile à dire qu’à faire. Il peut être très difficile de travailler avec un supérieur qui semble souffrir d’un trouble de la personnalité narcissique. Si vous ne pouvez naturellement pas avec certitude savoir si quelqu’un remplit les critiques cliniques d’un tel trouble, certains signaux doivent tout particulièrement attirer votre attention: - Cette personne insiste sur le fait qu’elle a raison, de manière systématique (avec donc une incapacité systématique à reconnaître avoir tort). Source et suite de l'article
  11. Se positionnant à contre-courant du mouvement de dénonciations publiques des inconduites sexuelles et des gestes déplacés envers les femmes, le collectif, qui regroupe une centaine de comédiennes, d'écrivaines, de chercheuses ou de journalistes, affirme rejeter le « puritanisme » apparu dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agression sexuelle portées par une quarantaine de femmes contre le producteur américain Harvey Weinstein. « Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit ni la galanterie une agression machiste », écrivent les signataires de la lettre, parmi lesquelles on retrouve, outre Catherine Deneuve, l’auteure Catherine Millet, l’éditrice Joëlle Losfeld, l’actrice Ingrid Caven et la journaliste Élisabeth Lévy. « Délation et justice expéditive » Sans détour, les auteures de la lettre dénoncent les « campagnes de délations » et la « justice expéditive » qui ont découlé du mouvement de dénonciation apparu dans le monde à la suite des révélations, dans plusieurs pays, de femmes connues qui ont affirmé avoir été agressées sexuellement par des personnages publics, généralement en position de pouvoir. Selon le collectif, les mouvements de type #MoiAussi ou #BalanceTonPorc, en France, où des milliers de femmes ont dénoncé des agressions sexuelles présumées et des comportements qu’elles jugent déplacés en pointant des individus publiquement, ont engendré des dérives inquiétantes. « Comme un climat de société totalitaire » Dans leur texte intitulé « Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle », les auteures déplorent que des hommes soient « sanctionnés dans l'exercice de leur métier, contraints à la démission, alors qu'ils n'ont eu pour seul tort que d'avoir touché un genou, tenté de voler un baiser, parlé de choses intimes lors d'un dîner professionnel ou d'avoir envoyé des messages à connotation sexuelle à une femme chez qui l'attirance n'était pas réciproque ». « En face, les hommes sont sommés de battre leur coulpe et de dénicher, au fin fond de leur conscience rétrospective, un "comportement déplacé" qu'ils auraient pu avoir voici dix, vingt ou trente ans, et dont ils devraient se repentir », peut-on lire dans la tribune publiée dans les pages du Monde. L'art censuré Selon ces femmes, la prise de conscience collective contre la violence sexuelle est légitime et devait être faite, mais, écrivent-elles, cet éveil s'est transformé en une forme de dogme qui évacue toute critique ou remise en question. « Cette libération de la parole se retourne aujourd'hui en son contraire : on nous intime de parler comme il faut, de taire ce qui fâche, et celles qui refusent de se plier à de telles injonctions sont regardées comme des traîtresses, des complices! », s'insurgent les 100 signataires. À ce chapitre, elles déplorent de nombreux cas récents de censure d'oeuvres d'art, de films, de livres et de peintures, sous prétexte que leurs auteurs auraient eu dans le passé des comportements jugés inacceptables. Elles dénoncent aussi le fait qu'elles soient désormais l'objet de pressions du milieu pour que leurs personnages féminins soient plus féministes, que les personnages masculins soient moins sexistes et de faire en sorte que les « traumatismes subis par les personnages féminins soient rendus plus évidents ». Citant le philosophe Ruwen Ogien, elles réclament le droit d'offenser, une liberté selon elles indispensable à la création artistique. Pas de liberté sexuelle sans « liberté d'importuner » Cet empressement à « envoyer les porcs à l’abattoir » ne sert pas la cause des femmes, selon les signataires de la lettre, car « loin d’aider les femmes à s’autonomiser [il] sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires et de ceux qui estiment […] que les femmes sont des êtres à part, des enfants à visage d’adulte, réclamant d’être protégées », déplorent-elles. Selon elle, sans « liberté d'importuner », il ne peut y avoir de liberté sexuelle. http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1076959/collectif-femmes-liberte-importuner-hommes-deneuve-porc-moiaussi
  12. Et si au fond, nous étions tous sexistes. Voilà une idée que je défends. Non que je suis pour, mais au contraire, je la dénonce. Trop souvent, le sexisme a été assimilé à un comportement mâle envers une femme, sans que personne ne se dise que le sexisme, c’est la discrimination du sexe, et non celle de la femme. En bref, tout le monde est concerné, y compris les hommes. Et dans ce cas, si le sexisme est une discrimination, je pense que les courants de pensées féministes et masculinistes en sont également. « Celle-là, c’est une pute parce qu’elle s’habille léger » ; « ce mec est un pervers avec son regard lubrique » ; « elle est trop bonne, je me la taperais bien » ; « vous, les hommes, vous êtes tous les mêmes »... Autant de propos aussi discriminants que répugnants qui se sont fait une place dans le vocabulaire quotidien de nos enfants. C’est à se demander si la société chercherait à savoir quel sexe est le plus outrancier à l’égard de son opposé. Moi-même, si je défends les deux sexes, il m’est arrivé de discriminer, parfois volontairement, parfois non, le sexe opposé. Parfois non ? Oui ! C’est à se demander si cela n’est pas inscrit dans l’inconscient psychique de tout être humain. Pensez au sentiment que vous éprouvez envers le sexe opposé, et demandez-vous si vous êtes de ceux qui disent de mauvaises choses volontairement, ou non.
  13. Premier article, premier coup de gueule, forcément. En faisant des recherches pour ma prochaine vidéo, qui portera sur le harcèlement sous toutes les formes, j’en viens à lire des articles de presse pro-harcèlement. Est-ce une volonté, ou bien est-ce seulement inconscient ? Dans tous les cas, nous avons à faire à une banalisation claire et nette du harcèlement, et ce, sous toutes ses formes. Harcèlement verbal, harcèlement physique, harcèlement de rue, aggression sexuelle... Bref, toutes ces choses que beaucoup vivent au quotidien, sont banalisées. En me promenant place Bellecour, à Lyon, je voyais un jeune garçon aguicher les filles qui passaient devant lui. « T’es charmante », « T’es bonne », « Eh toi ! ». Ces jeunes filles, qui devaient avoir entre 15 et 25 ans, n’avaient rien demandés. Les forces de police, qui passaient, et qui repassaient devant cette scène, ne disaient rien. Nous avons ainsi à faire à une banalisation, et pire encore, à une tolérance de ce harcèlement. Par contre, quand c’est un garçon qui se fait tabasser par des délinquants de banlieues pas très fréquentables, la police arrive en fanfare ! C’est une honte. Il faut maintenant qu’il y est des actes pour que ce soit condamnable. Quand il s’agit de mots, parfois blessants, parfois oppressants, il n’y a rien. Puis même, quan dune femme se fait violer salement par un connard, on lui demande des preuves quand elle a le courage de parler. Il s’agit là d’un coup de gueule envers la société, les forces de l’ordre, et les parents qui ne savent plus éduquer leurs enfants. Le sexisme devient de plus en plus « normal », le harcèlement devient de plus en plus « normal », mais la parole est toujours aussi muette, et taboue....
  14. Le drame de Marion, 13 ans, ce soir à la télévision 27/09/2016 Marion Fraisse (ici interprétée par Luàna Bajrami) s’est pendue dans sa chambre après avoir été harcelée. Ses parents s'inquiétaient des milliers de SMS reçus sur son portable. Ils ont aussi découvert à sa mort que Marion avait ouvert un compte Facebook, sur lequel elle se faisait insulter et menacer jour et nuit, comme ce message glaçant : « Va te pendre sale p... ». Une phrase que Marion, 13 ans, a prise au mot puisque le 13 février 2013, cette collégienne s'est pendue dans la chambre de sa maison à Vaugrigneuse (Essonne). Sa tragédie a été racontée dans le livre « Marion, 13 ans pour toujours » (Editions Calmann-Lévy) par Nora Fraisse, sa maman. L'ouvrage vient lui-même d'inspirer un téléfilm diffusé ce soir sur France 3. Le long-métrage sera suivi d'un débat animé par Carole Gaessler puis du documentaire « Souffre-douleur : Ils se manifestent ». (...) Source: leparisien.fr Source et suite de l'article
  15. Bonjour, Les brimades subies à l'école laisseraient tout au long de notre existence des traces, tant physiques que psychologiques, faisant de nous des individus plus portés à la dépression, plus angoissés que la moyenne, voire suicidaires, et cela aurait même des répercussions sur notre vie amoureuse avec un taux de célibataires plus élevé chez les anciens harcelés, mais également au niveau professionnel avec un taux de chômage plus importants et des salaires moins élevés par rapport au restant de la population. Voir l'article : Une nouvelle étude, britannique cette fois, vient confirmer l'intérêt de lutter avec force contre le fléau que constitue le harcèlement à l'école. Selon ce document du King's College de Londres, les conséquences du harcèlement scolaire se retrouvent encore chez les victimes quarante ans après les faits (...). Mon lien
  16. HARCÈLEMENT - La question du harcèlement des femmes au Maroc a rebondi après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant une horde de jeunes hommes traquer une jeune femme marchant seule dans la rue. La séquence dure une dizaine de secondes: on y voit une femme habillée en jean et T-shirt, poursuivie par de nombreux hommes qui tentent de l'encercler sur une avenue de Tanger dans le nord du pays. http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/11/une-video-montre-une-horde-dhommes-suivre-une-femme-le-harcele_a_23074823/?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680 Comme dans de nombreux pays.
×