Aller au contenu

Naluue

Membre
  • Contenus

    846
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Naluue

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 05/14/2002

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Intérêts
    "Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde." Albert Camus

    Gnothi seauton

Visiteurs récents du profil

5042 visualisations du profil
  1. On a trouvé la solution ! Je crois que c'était une histoire avec un petit triangle rouge qui sortait de l'adaptateur.. ou peut-être de pile. Dans tous les cas, le magnétoscope a très bien fonctionné ! Nous avons revu déjà beaucoup de cassettes et ça a été un pur moment de bonheur. Ma grand-mère était très contente. Encore merci.
  2. @Black Dog Bonjour ! J'ai tout réuni, le magnétoscope, l'adaptateur et les cassettes mais lorsque je mets l'adaptateur contenant la cassette le magnétoscope l'ejecte... J'ai essayé avec une cassette classique et ça marche très bien. Je ne comprends pas
  3. Mais si je mourrais cette nuit ? On ne m'aurait permis de me préparer à la mort. Cette vie qui débuta dans le ventre de ma maman, elle se poursuit encore aujourd'hui, elle ne se divise pas, du moins pas scientifiquement. Je vais mourir comme meurent les fleurs et retourner à l'état de rien. J'aime mieux les envolées lyriques déprimantes que l'idée du rien, navrée. Si tu ne les aimes pas, libre à toi de préférer crever.
  4. En effet, le nihilisme a provoqué ce vertige et cette angoisse face à la mort, toutefois, je n'en reste pas moins convaincue, la vie est absurde, comme tout ce qui m'entoure ; c'est du moins ce que je crois. Très belle et sympathique réponse de votre part. Je ne peux me résoudre à voir la mort non comme une menace terrible.
  5. La mort ne délivre de rien, elle nous condamne à ne plus jamais être, finalement elle nous reprend, parce qu'avant de naître nous étions mort ; la vie nous a tiré de nos néants.
  6. Tu sais, je me moque bien d'être au fond du gouffre, de mal dormir, ou bien de rire à chaque jour, je veux seulement entendre mon cœur battre. C'est possiblement parce que je n'ai pas assez souffert, mais il est vrai qu'à mes yeux, je préfère être malheureuse sur Terre que de ne plus exister. Les hauts, les bas, c'est la vie, et je l'aime sincèrement comme ça.
  7. Parce que j'aime vivre
  8. Bonsoir, J'ai toujours eu un peu peur de la mort, comme nous tous. Il y a quelques nuits, alors que j'étais tourmentée par ce temps et cette mort, j'ai eu un immense vertige, intense, la mort m'est apparue si claire et m'a souri si atrocement que j'ai manqué la suffocation, je me suis jetée hors de mon lit et j'ai fondu en larmes. Depuis, je ne cesse d'y penser, je regarde mon amoureux avec un regard triste, je me perds chaque soir dans mon lit à supplier mon corps de vivre encore des années, je supplie le temps de ne plus avancer, j'observe ma mamie et la voudrais rester pour toujours, je me regarde moi et me donne la nausée à réaliser que mon corps va pourrir dans la terre, ce corps qui est le mien va devenir un cadavre et mon dieu, foutu dieu qui n'existe pas, je n'existerai plus, comme avant, tout redeviendra comme avant mon éveil dans le ventre de ma maman. Maintenant, je n'ai plus simplement peur de la mort, j'ai l'impression que ma vie est prise dans un étau, entre avant, une mort dont je n'avais pas conscience, et après, une mort dont j'ai conscience et qui me terrorise. Je ne veux pas ne plus exister ! Je ne veux pas que le cycle de l'univers suive son cours sans moi et que d'autres humains fassent perdurer l'espèce. Je ne veux pas de plus rien, je ne veux pas mourir ! je pourrai mourir cette nuit, et quand bien même ça n'arrivait pas avant 40 ans ce n'est qu'une seconde sur l'échelle de l'univers et ça passera en un clin d’œil. J'ai peur, sincèrement peur, je n'ai pas envie de mourir, et je me moque bien des probabilités je pourrais mourir n'importe quand et plus jamais, plus jamais je ne reviendrai. Il n'y a pas d'âme, il n'y a que des neurones, et quand le cerveau s'arrête, c'est tout moi qui s'évapore.
  9. Naluue

    Inégalités et mérite

    Je crois que la taille du repas n'est pas une question de mérite ; d'autant que la minorité qui a le plus en ce monde ne mérite pas, et c'est un euphémisme, les repas dont elle se comble.
  10. Naluue

    Inégalités et mérite

    On ne devrait pas, dans un monde où nous avons largement les moyens de tous vivre convenablement et épanouie, mériter de mourir de faim, ou mériter de vivre dans une villa.
  11. Naluue

    La vie n'a aucun sens

    Il faut concevoir plus grand qu'un fleuve, il faut réaliser l'inconcevable
  12. Naluue

    La vie n'a aucun sens

    Ces choix n'ont aucune espèce d'importance sur une plus grande échelle
  13. Naluue

    La vie n'a aucun sens

    Direction, la direction du temps Je pense sens dans le sens de raison, but, logique. La vie est presque absurde, l'univers est absurdement fascinant
  14. la vie n'a aucun sens, on croit lui en donner un mais il n'en est rien
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité