Aller au contenu

Naluue

Membre
  • Contenus

    830
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Naluue

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 14/05/2002

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Intérêts
    "Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde." Albert Camus

    Gnothi seauton

Visiteurs récents du profil

4 935 visualisations du profil
  1. S'il n'y en a pas il est possible de trouver un adaptateur, non ?
  2. @Black Dog Et par hasard, un magnétoscope se branche sans problème à une télé relativement actuelle ?
  3. (Parce qu'il y a toujours une bonne raison pour manger du chocolat ! Miam)
  4. @Black Dog Chouette, merci ! Donc si je comprends bien, on met la cassette dans l'adaptateur, et n'importe quel magnétoscope branché à une télé pourra la lire ?
  5. Bonsoir, J'en appelle à l'aide aux experts de la cassette ! Ma mamie a pleins de cassettes vidéos de ses différents voyages. Elle me confiait qu'elle aimerait pouvoir revoir tous ces souvenirs, mais des deux, seul son mari décédé s'y connaissait. Elle m'a montré un magnétoscope (mais, d'après ses dires, seulement pour les petites cassettes à musique), ce dernier était branché à une radio étant à la fois l'appareil qui fait tourner les vinyles (aucune idée du nom désolée). Je pense qu'il est important de préciser que les cassettes vidéos étaient petites, pas comme celles des vieux films (photos ci-dessous). Elle avait l'air vraiment peinée et résignée à propos de ces vieilles cassettes qui prenaient la poussière, j'aimerais l'aider, mais tout ça est aussi inconnu pour moi que pour elle. Je me demandais quel genre d'appareil il faudrait pour lire ça, et puis je suppose que c'est un appareil à brancher à une télé ?
  6. Bonjour, Si vous êtes claire, je ne peux juste pas me résoudre à ce que le temps ne soit pas plus. Je ne le saurais probablement jamais.
  7. Si, il existe, à partir du moment où il a un impact.
  8. Et voilà toute la question ! Le temps est plus que le temps comme nous le percevons, mais qu'est-il alors ?
  9. Mais il y a tellement plus que la planète et ce qu'elle abrite, le temps c'est plus que ça, il affecte les choses, et au-delà de ça, je crois même qu'il est lui aussi affecté par des choses, mais qui nous dépassent de loin.
  10. Le nom (temps) qu'on lui a accordé est une invasion humaine, en effet. Selon moi, le temps n'en ai pas une. Toutefois, il est défini et décrit uniquement à partir d'un point de vue humain, puisque c'est le seul que nous avons. Mais "le temps", est sûrement bien plus que ce que nous sommes capable d'en percevoir.
  11. Le temps ? 1. Continuité indéfinie, milieu où se déroule la succession des événements et des phénomènes, les changements, mouvements, et leur représentation dans la conscience. 2. Point repérable dans une succession par référence à un « avant » et un « après ». Stephen King, Docteur Sleep: “I changed it. I had to. Do you know why?" She studied him, her eyes grave. "Because that was then and this is now. Because the past is gone, even though it defines the present.” Le passé, n’a comme jamais existé. Si je pars du principe que ce qui est dans ma tête et y reste est fictif, j’en conclu que mon passé n’existe plus, ma vie n’existe plus, mais elle existe encore, elle se dissipe à chaque seconde. Pourtant pour avoir de l’influence il faut exister, mon passé influe mon présent, donc, il existe. (Nié?) Le temps te chope la cheville alors que tu n’en as même pas, et il te lâche plus jusqu’à ce que ce soit ta cheville qui te lâche. Il fait ça pour tout sans exception. Du coup, je pourrais faire deux listes : ce que je sais sur le temps, ce que j’ignore. Ce que je sais : - Il va que dans une direction, il s’arrête jamais, c’est comme si son chemin était une ligne droite infinie sans qu’il n’y ai vraiment de ligne droite, il va. - Il est omniprésent. - S’il existait pas, rien n’aurait de foutu sens, pas de début pas de fin, donc faudrait intégrer le concept d’infini qui ne nécessite aucun début, aucune fin (l’infini se détache d’une certaine façon du temps ?). Ce que je sais pas : - Où est ce qu’il va sur sa ligne droite. - Est ce qu’il a connu son propre début, est ce qu’un deuxième temps l’a aussi chopé par la cheville ? - Qu’est ce qu’il signifie, et qu’est ce qu’il est que je ne vois pas (quatrième dimension ?) Je veux trouver une réponse, je veux voir ce que je sens et que je vois pas, je veux voir le truc qui m’étreint la cheville et la lâchera pas tant que ce qui me sert d’esprit sera pas éteint, envolé, désintégré, évaporé.
  12. En effet c'est vrai, j'aurais du passer par le médecin. Toutefois, j'ai l'habitude de faire du vélo régulièrement pendant de longue durée, et de la course à l'occasion, je ne rencontre pas de problème avec ma respiration.
  13. Oui j'ai commencé à aimé au lycée, par conséquent ma professeur m'a corrigé dans ma technique. Avant même de commencer à nager je m'étais déjà renseignée sur la position de chaque partie de mon corps et l'enchaînement de toutes ces parties pendant la nage. C'est ça qui me triture l'esprit, chacun de mes gestes semble être en accord avec les indications que j'ai reçu, lu à plusieurs reprises, mais je m'essouffle. La technique ne me pose pas trop de problème, je ne nage pas seule et personne ne peut répondre quand j'évoque mon problème. (merci pour le lien je vais essayer de souffler plus) @Niou
  14. Bonjour, Voilà, je suis tombée en amour avec la natation il y a environ deux mois, j'y vais deux fois par semaines. J'affectionne davantage le crawl et le dos crawlé à la brasse donc je me concentre sur ces deux nages (en m’efforçant à faire un minimum de brasse). Lorsque je me mets au crawl, je peine à faire 50m, parfois même je passe sur le dos pour terminer, autrement je m'étouffe. J'ai bien réussi à faire 200m sans pause, mais pas sans alterner entre crawl et dos crawlé. Je fais attention à tout : la position de mes mains, le mouvement de mes bras ainsi que de mes jambes, de ma tête quand j'inspire et quand je nage, l'inclinaison de mon corps dans l'eau, ma respiration aussi ! J'ai tenté de nager plus doucement, de moins souffler l'air, je fais également très attention au rythme de mes inspirations, tous les 3 battements et ça me va, je fais aussi des pauses entre mes 50m, pourtant très vite je sens que je manque d'oxygène... C'est terriblement frustrant, j'adore le crawl mais je n'arrive pas à le tenir. J'ai beau chercher des réponses un peu partout je n'en trouve pas. Quelqu'un aurait-il un conseil, ou la solution à mon problème ? Peut-être que la manière dont je m'entraîne est mauvaise dans son ensemble ?
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité