Aller au contenu

Naluue

Membre
  • Contenus

    883
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Naluue

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 05/14/2002

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Intérêts
    "Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde." Albert Camus

    Gnothi seauton

Visiteurs récents du profil

5410 visualisations du profil
  1. Oh mais je crois que si l'on veut critiquer l'être-humain ce n'est pas là qu'il faut attaquer.
  2. Bon, et bien j'ai retourné ma chambre comme jamais depuis longtemps, aspirateur, insecticide et bocal pas loin, j'étais on ne peut plus prête à affronter la bêbête (quoique). Pourtant ! pas le moindre signe d'elle, introuvable. Donc, je la laisse filer, je ne vois pas où elle pourrait être cachée... Tant que je ne la vois plus, ça ira. @Mite_Railleuse on se comprend ! Je sais qu'elles ne sont pas méchantes pour la plus part, mais bouuuh, impossible de raisonner, elles me donnent toutes autant le frisson.
  3. Qu'elles évincent les moustiques, c'est bien, mais quand elles commencent à m'évincer moi, ça devient un brin problématique !
  4. Je réalise ce matin mon erreur. Dès lors que j'ai détourné mon regard d'elle, je me suis condamnée. Ce matin, c'est la guerre, j'ai retiré tous mes draps, aucun signe d'elle... J'attends patiemment que l’insecticide fasse effet.
  5. Brrr, j'aurais même pas eu le courage de l'aspirer.
  6. C'est terrible, Je lisais dans mon lit, paisiblement, un livre ennuyeux, quand soudain, il n'y pas plus de 20 minutes, surgit sur le mur à ma gauche une araignée ! Rapide et agile d'au moins 2cm. Je saute du lit et décide de la surveiller jusqu'à temps de prendre une décision... Etant dans l'incapacité morale (un dégoût viscéral envers une quelconque proximité avec elles) d'écraser l'une d'entre-elles, c'est la panique qui m'envahit. Elle monte l'araignée, mooonte jusqu'à mon plafond, à tel point que je me demande si les forces gravitationnelles s'exercent sur elle... Et bien oui ! A plusieurs reprises elle tombe et se rattrape de justesse, avec la classe de spiderman elle décide finalement de descendre à une allure raisonnable tout droit vers... MON LIT, celui où j'aurais pu être endormie, misère. Terreur ! je comprends ses intentions et je file attraper mon doudou et tirer loin de là ma couverture. Malheur, elle pose ses papattes repoussantes sur mon lit et file sous mon oreiller... Je prends mes clics et mes clacs, éteint la lumière et décide de terminer la nuit sur le canapé... Demain la bataille sera rude. Comment faire pour la retrouver ? Sachant que j'ai une trouille pas possible de ces bêbêtes là ?
  7. Naluue

    Angoisse

    J'ai bonne connaissance de mon enfance. Je n'ai jamais eu de problème de santé. J'en suis certaine C'est ma logique. Je ne dirais pas non à croire en quelque chose de plus si cela pouvait alléger mes angoisses, mais non.
  8. Naluue

    Angoisse

    Je crois que depuis petite j'ai ce genre de peur. Je dirais trois quatre ans depuis ma peur de la maladie et 3 mois depuis ma peur panique de la mort. Je ne sais pas vraiment pourquoi Je pourrais en faire en roman. Ne plus exister, ne plus voir ceux que j'aime, jamais, pour l'éternité, pourrir. Ça me suffit à trouver qu'il n'y est pas plus horrible, cruelle chose.
  9. Naluue

    Angoisse

    Je ne sais pas trop, ça s'est déclanché un soir où j'ai eu une énorme vertige à propos de la mort.
  10. Naluue

    Angoisse

    Bonsoir, Je poste pour un problème d'angoisse, ou de santé physique, l'un des deux je ne sais pas vraiment. J'ai des périodes dans ma vie, où je me sens malade, parce que j'ai ressenti des anomalies dans mon corps. Peut-être devrais-je noter une forte angoisse de la maladie parce que terreur absolue de la mort chez moi. Voilà, j'aime beaucoup la vie, et à la moindre douleur l'angoisse m'envahit et tout part en cacahuète dans mon corps. Ainsi, je ne sais plus qui était là en premier du symptôme ou de l'angoisse. Voilà plusieurs jours habituels (donc chouettes avec des gens chouettes) que je passe, où je sens comme un gros nuage gris prendre le dessus, enfin l'angoisse et la déprime pas besoin de faire un dessin c'est assez commun. Enfin, j'aime ma vie actuelle, je ne veux pas que mon humeur soit affectée, parce que je ne veux pas peser pour mes proches, ni gâcher ma vie à angoisser pour rien. Bref, le problème c'est que mes symptôme physiques ne sont pas les symptômes directs de l'angoisse, sauf quelques uns... Souvent j'ai des symptômes physiques qui reviennent par période. Je les lie à l'angoisse parce qu'alors je m'imagine des dizaines maladies ainsi que ma mort imminente. En ce moment c'est la tête qui tourne quand je bouge en étant allongée, avec ce weekend des oreilles très sensibles, je ne supportais pas le son de ma propre voix, le cœur qui s'agite au moindre effort et des palpitations, puis avec ça je me suis trouvais pâle un soir, avec ça une angoisse permanente et de grosses difficultés à rester calme chaque soir. J'ai eu plus dans les années dernières, des maux de ventre pendant près d'un mois, régulièrement j'ai des fortes douleurs dans les mollets... enfin, bref par période je me crois mourante puis ça passe. La seule chose qui me rassure est un paradoxe : il est peu probable que j'ai un cancer de l'estomac, une dégénérescence musculaire, une insuffisance cardiaque, une tumeur au cerveau, un AVC et un cancer généralisé... Enfin je crois. Le plus drôle, c'est qu'à chaque fois que j'ai vu mon médecin pour un de ces symptômes, ils ont disparus à l'instant t où je suis sortie de chez le médecin. Je vais prendre rendez-vous chez mon médecin demain, devrais-je lui parler de tout cela ? J'ai peur qu'il ne me prenne pas au sérieux, ou que j'ai l'air bête à raconter tout ça.
  11. Naluue

    Vipères

    En espérant qu'on puisse en comprendre quelque chose !
  12. Naluue

    Vipères

    J’ai vu les vipères, de leurs yeux vitreux et profonds, je n’ai pu voir la cause, mais j’ai senti, jusque dans mes entrailles, leur pouvoir de destruction, et leur soif de malheur. Elles courent autour, de sorte que de ma vision il ne reste que des filets de couleurs, que mon cerveau se tourmente dans les tournants. Alors, mes jambes se fouettent pour ne pas perdre le file de leurs actions. Jusqu’à quand avant que je tombe sur les fesses, qu’elles se glissent sans patience sous les coutures de mes vêtements, sur mes membres frissonnants de frayeur ? Un chaos de gestuels, sentir soudain des reliefs qui ne m’appartiennent pas, battre de tout mon corps l’air pour repousser se qui se hisse sans scrupule autour de mon être, dans l’espoir que vite, ne reste de tout cela qu’un mince filet d’oxygène entre moi et le bonheur. Mais je ne suis pas prête à ce que l’on m’étrangle ; mes doigts haineux, éclatant de rage, éclaboussent autour d’eux une colère sans nom. Mon visage se désagrège sous le hurlement destructeur que je sens courir en moi et déflagrer sur tous les corps vicieux qui m’étreignent alors. J’exhale des milliers de larmes, des centaines de déchirures, des dizaines de secrets, et au-delà de tout, exterminant chaque vie autour, ma haine profonde explose aux faces étrangères à ma sympathie.
  13. Naluue

    Des atomes amoureux

    Tu mérites mille poèmes, tu mérites mes rires et mes peines. Tu me transportes, tu transcendes les lois du bonheur, tu fais danser mon cœur. Tu es sublime, je voudrais t’exposer partout tant ton être, ton regard, me tourmente comme un chef-d’œuvre. Tout à la fois, je voudrais te cacher des yeux gourmands. Mon bijou, mon Graal, mon tout, mon cher, cher hiver, seize ans, éternel enfant, adolescent ravageur, lucide sage. Brutal et tendre, compréhensif et borné, feignant et sportif, battant guitariste, artiste révolté, philosophe profond et amoureux de mes rêves. Quel amour, quel hasard, quelle vie, quel choix nous ont fait nous percuter, dis moi. « J’aimerais que nous soyons de ces atomes éternels qui s'entrechoquent par hasard. » « Nous somme deux, composés par ces atomes éternels qui se sont entrechoqués pas hasard ; un chaos d’atomes.»
  14. Merci c'est très gentil !
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité