Aller au contenu

Naluue

Membre
  • Contenus

    798
  • Inscription

  • Dernière visite

7 abonnés

À propos de Naluue

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 14/05/2002

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Intérêts
    "Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde." Albert Camus

    Gnothi seauton

Visiteurs récents du profil

4 745 visualisations du profil
  1. Les aiguilles atteignaient presque le point culminant. J’étais loin de chez moi, dans la nuit comme on la connaît en ville, des lumières artificielles et des rues inanimées. Je courais pour ne pas rater le dernier tramway qui me ramènerai chez moi. Mes gencives semblaient gorgées de sang et douloureuses suite à ma respiration inquiète et froide, ma salive avait elle aussi le goût du sang et mon cœur s’agitait à tel point que je cru le sentir dans ma gorge. Le froid giflait mes joues dans ma course. Lorsque j’arrivais à mon but, prêt du quai, une femme. Mes jambes ralentirent doucement, tandis que mes yeux ne lâchaient pas cette silhouette. Son dos était voûté, et ses frêles jambes faisaient tanguer légèrement son corps. Je ne vis pas son visage incliné et caché par des cheveux d’une fausse couleur blonde fanée, je crois que si je les avais touché, ils m’auraient semblé comme les fils d’une araignée. Dans l’une de ses mains, elle tenait du bout de ses doigts une canette de bière, et derrière elle, dans l’ombre de ce coin de rue, un sac contenant des affaires. Je pensais en premier lieu, « ce doit être une prostituée ». Alors qu’elle ne faisait plus partie de mon champ de vision, cachée derrière un panneau publicitaire, je l’entendis rire. Un rire strident dans la nuit, un rire cassé et pitoyable. Elle marqua une pause avant de rire à nouveau, plusieurs fois ainsi, elle rit. J’ai alors songé, le cœur serré et effrayé, à quoi ressemblait une vie sans point de repère comme celle-ci, sans le moindre lit où dormir, le moindre ami sur qui compter, une vie tenant sur une canette de bière froide. Elle dû un jour connaître une vie paisible, avait-elle une photo de famille quelque part, une photo de son enfance peut-être ? Pourquoi elle et pas moi ? un jour, peut-être, ce sera moi seule dans la rue, à rire de ma misère sans vraiment tenir debout. Je me demande où elle se trouve à présent, où est ce qu’elle a passé sa nuit quand j’ai enfin pu rejoindre mon lit, chaud. Quand je l’ai vu, elle m’a inspiré une émotion si forte que je su écrire sur cette dame une fois rentrée. J’aurais aimé lui donner contenance à travers ce texte, mais il n’en sera rien.
  2. Bonsoir, J'ai fait un voyage scolaire d'une semaine en Irlande il y a de ça deux ans. Il y avait une fille dans ma classe, avec qui je ne traînais pas particulièrement mais avec qui je m'entendais très bien. Elle était très différente de moi, elle aimait travailler, et quand on discutait ensemble je m'étonnais qu'elle puisse me dire qu'elle travaillait dès son retour à la maison jusqu'à se coucher vers 21h ; levée à 7h tous les jours, à présent je fais de même, mais à l'époque j'étais bien loin de suivre ce rythme. Lors de ce voyage donc, on s'est rapprochée, elle s'est confiée sur son père et sur un complexe physique que je trouvais ridiculement invisible. Elle était, douce, gentille, intelligente et très enfantine. Arrivée au lycée, je l'ai perdu de vue, comme tous les autres, un an après je me suis aperçue qu'elle m'avait supprimé de ses abonnements sur les réseaux sociaux, ça peut paraître futile, mais ça m'a blessée, parce qu'elle m'avait donc pris pour oubliée, toutefois elle avait raison, nous n'avions jamais été très proche et nous ne sommes plus parlé. J'aimerais renouée le contact, est ce que ça se fait ? Est ce que ce ne serait pas trop embarrassant ? Je me dis que nous aurions pu être de bonne amie. Est ce que je ne serai pas déçue si elle a changé ?
  3. Bonsoir, J'ai fait un voyage scolaire d'une semaine en Irlande il y a de ça deux ans. Il y avait une fille dans ma classe, avec qui je ne traînais pas particulièrement mais avec qui je m'entendais très bien. Elle était très différente de moi, elle aimait travailler, et quand on discutait ensemble je m'étonnais qu'elle puisse me dire qu'elle travaillait dès son retour à la maison (avec plaisir) jusqu'à se coucher vers 21h ; levée à 7h tous les jours, à présent je fais de même, mais à l'époque j'étais bien loin de suivre ce rythme. Lors de ce voyage donc, nous nous sommes rapprochées, elle s'est confiée, on avait beaucoup de points communs et on rigolait bien, on n'a passé ce voyage presque inséparable, elle était très gentille et très jolie, j'étais un peu jalouse et admirative au fond, d'autant plus qu'elle semblait encore toute enfantine et naïve. Puis arrivée au lycée je l'ai perdu de vue comme les autres, elle semble avoir changé et m'avoir laissé au passé puisque qu'elle m'a supprimé de ses abonnements sur les réseaux sociaux... ça peut paraître futile mais ça me fait de la peine. Est ce que je devrais essayer de renouer le contact ? Est ce que je ne risque pas d'être déçue si elle a changé ? Est ce que ce ne serait pas trop embarrassant ? Je me dis que nous aurions pu être bonnes amies.
  4. Mon doudou de naissance c'est une relique de ma vie ! Or de question de dormir sans lui. Que j'ai 5 ou 50 ans.
  5. Bonsoir, J'ai eu une idée. On pense souvent aux mauvaises personnes qui nous ont pourri, parfois on oublie les bonnes que nous avons laissé ou qui nous ont été enlevé par la vie ou la mort. Et si, on écrivait une lettre à chacune d'entre elles, juste pour retourner sur les bons moments partagés avec un œil neuf, et dire tout ce qu'on aurait à leur dire. Ce serait des lettres qui n'arriveraient jamais à destination, mais qui au moins auraient le mérite d'exister. Des lettres nostalgiques. (PS : ça permet aussi de décharger les regrets ailleurs que sur notre cœur.) Bisous, Naluue
  6. En effet, mais cela ne veut pas dire qu'il est l'unique schéma valable. D'autant plus dans une société où le naturel n'est plus vraiment d'actualité, et ce, depuis longtemps.
  7. Le père comme la mère sont remplaçables, du temps que le remplaçant apporte amour, valeur, sécurité et éducation. Père, mère, finalement c'est juste le schéma dominant dans l'histoire.
  8. De toutes les jeunes femmes que je côtoie, je n'en entends jamais une dire qu'elle est indépendante... Du moins pas lorsque la conversation ne s'y porte pas. Puisqu'en effet, toutes et tous au lycée sommes préoccupés par la réussite de nos études et donc la possibilité d'une vie stable. Pas une fois je n'ai entendu une jeune fille dire "peu m'importe, j'aurais qu'à me marier". Les jeunes femmes/filles "françaises" (et sûrement de tout autre pays développé) ne prétendent plus être indépendante, elles le seront pour la plus part voilà tout, tout autant que les jeunes hommes (puisque pour le moment il y a encore les parents). Celles et ceux qui préfèrent remettre le confort dans les bras de son(sa) conjoint(te) font bien ce qu'il veulent. Navrée, mais je ne crois pas que la majorité des femmes soient imbues d'elle-même, et puis franchement, pour tous les siècles d'ignorance pour tout ce qui n'était pas un homme blanc, ne croyez-vous pas que l'on peut laisser à certaines femmes le plaisir de pouvoir se proclamer indépendante ? Homme, femme, finalement nous sommes les mêmes et c'est dommage de se diviser dans une société où tout le monde commence (enfin) à être considéré.
  9. Est-ce là votre seul argument, mon âge ? Je suis un peu déçue. A vrai dire que j'ai 16 ou 50 ans ne change rien à mes propos, ainsi qu'à leur valeur. Je suis également confiante sur ce que j'avance, en terme de durabilité, bien sûr.
  10. Bonjour, Parce que la perfection comme vous la décrivez, celle aux jambes galbées, n'existe pas. Parce que personne n'est juste timide, attendrissant et intelligent tout en ayant une sexualité exacerbée, parce que tout le monde est plus que tous les adjectifs réunis. Je crains que ce soit en cherchant son(sa) partenaire ainsi que l'on fini par croire qu'on ne le trouvera jamais. Trouver son idéal, oui, mais toute personne a des défauts, une vie de couple se construit, à travers les passades mais surtout parce que personne ne reste identique 40 ans, et d'autant plus parce qu'on apprend à vivre avec l'autre, à trouver des habitudes de vie communes ainsi que des projets communs. Il ne s'agit pas de trouver l'idéal, qui finalement devient sûrement plus vite ennuyeux qu'autre chose (n'oublions de dissocier passion, "amour" chimique, et amour) il s'agit de trouver des caractères, des idéaux, des centres d'intérêts et des désirs compatibles. Ce n'est pas Miss ou Mister France qui permet à quelqu'un de forger une vie de couple épanouie. Et je ne crois pas qu'une femme cherche tous les hommes en un seul et qu'un homme cherche la femme chez toutes. Ça n'a pas de sens et ça ne se base sur rien.
  11. J'ai cru que c'était du second degré, de l'ironie. Ça n'en ai pas ?
  12. Aujourd'hui c'était la marche pour le climat je crois. J'ai pensé qu'elle aurait été plus utile si en plus chaque participants avaient ramassé les déchets, un immense nettoyage plus une marche ! Mais bon, nous sommes soucieux de notre environnement parce que l'on va grandir dedans, et malheureusement on est les premiers sur qui toute la pression retombe. Il faut pas mettre tout le monde dans le même panier, ils y en a qui connaissent le magique système des "poubelles". (malheureusement pas tous)
  13. Naluue

    Progresser en dessin

    @Lastotchka Je n'ai pas su placer toutes les ombres, mais je suis quand même contente, je trouve que ça rend assez bien. Parfois j'ai plus gribouillé qu'hachuré, mais bon ! Je suis preneuse pour savoir tout ce qui ne va pas dans ce croquis, en espérant faire mieux les prochaines fois.
  14. Naluue

    Progresser en dessin

    Faut pas être modeste comme ça, lol. Et puis avant de colorier il a bien fallu faire des formes, proportionnelles à l'originale, je me trompe ?
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité