Aller au contenu

apis 32

Membre
  • Contenus

    5569
  • Inscription

  • Dernière visite

4 abonnés

À propos de apis 32

  • Rang
    68tarde même pas repentie
  • Date de naissance 07/05/1954

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Lieu
    L'Isle Jourdain
  • Intérêts
    Chants et danses gasconnes piscine naturelle tomates bio et chocolat noir ...

Visiteurs récents du profil

13451 visualisations du profil
  1. Bon, de toutes façons, on aurait manifesté sous la pluie, on aurait raccourci le trajet, pas traîné pour papoter avec les gens qu'on ne rencontre qu'une fois par an ( deux voire trois les mauvaises années ) pas pu prendre l'apéro dehors, après. Je vais me faire un petit bal occitan à moi toute seule.
  2. J'aime bien aller à la manifestation du premier mai, à Auch. Cette année, je resterai dans mon jardin, et je célèbrerai la fête du travail en travaillant : j'ai plein de trucs à couper, planter, nettoyer... mais pas de muguet, c'est toxique et mon jardin est à la fois beau et comestible !
  3. apis 32

    Êtes-vous sujet au vertige ?

    oups ! je sors ... ou je saute !
  4. Ici aussi, nous avons des gascons purs et durs ... Ce que je ne comprends pas, dans vos positions, c'est que vous vous voulez défendeurs de langues... que vous traitez comme des langues mortes. Je ne suis pas locutrice, donc je ne peux pas juger de la "valeur" de leur langage. Ce que je sais, c'est que les conteurs, chanteurs, danseurs que je fréquente puisent dans leurs racines pour réfléchir, agir, créer aujourd'hui pour préparer le monde de demain. Et ce qui me frappe à chaque fois dans les manifestations et les festivals, c'est la fourchette d'âge qu'ils fédèrent : des jeunes enfants aux très anciens.
  5. En fait, il y a pas un mais des occitans : Ici, ( dans le Gers ) les élèves qui étudient l'occitan apprennent en fait le gascon. Les personnes très âgées et les "puristes" en déclinent les formes très locales. Ils disent qu'ils parlent patois, et en sont fiers ! Ce qui relie toutes ces variantes, c'est la forme écrite. Ce qu'on appelle l'occitan, en fait, je pense que c'est l'écrit normalisé. Exactement ... comme le Français actuel, je pense !
  6. soient en français aussi, semble-t-il...
  7. Ici, on s'amuse à dire que le Français ( standard ) n'est qu'un patois francilien qui a réussi . L'occitan qu'on étudie dans ses différentes variantes est effectivement une forme standardisée des différents patois qu'elle recouvre. Ce que je peux observer, dans les bals et les cantères puisque c'est là que j'ai l'occasion de rencontrer des locuteurs, c'est qu'ils sont à la fois très fiers de leur patois, et très heureux de constater qu'ils se comprennent y compris avec des italiens ou des gens du Val d'Aran. Ils aiment aussi comparer des mots de vocabulaire très précis et très localisés. Je l'ai aussi vu souvent avec des contaïres. ( " comment vous dites, ici ?")
  8. Que de bienveillance ... Je vais me confiner, té !
  9. Avec le confinement, et malgré les gestes barrière, il y a encore eu pas mal de cas qui se sont déclarés. Alors en reprenant le travail... je ne pense pas que les masques soient inutiles, au moins pour les adultes puisqu'on sais maintenant que les enfants, même porteurs sains sont peu contaminants.
  10. J'ai écouté le Premier Bavard ( ainsi que l'a baptisé mon petit fils ) et j'ai un peu compris pourquoi le gouvernement ne favorise pas l'utilisation des masques tout public. Pourtant... Nous sommes tous dans la même galère, dépendants les uns des autres. Alors, la situation est claire, et simple : Tout en continuant à respecter les gestes barrière, si je mets un masque, je te protège, si tu mets un masque, tu me protèges. Notre instinct de survie nous incitera-t-il à renoncer à notre égocentrisme pour expérimenter l'altruisme, la bienveillance et la coopération ?
  11. apis 32

    Cardons

    Les côtes, oui, mais les capitules, tu les mange aussi ? et comment ?
  12. Toutes ces petites choses qui nous manquent... On saura encore mieux les apprécier, quand on pourra en profiter de nouveau...
  13. apis 32

    Cardons

    Si on supprime le mot endives... elle fait froid dans le dos, ta phrase ! (oui, je sais, je lis trop de polars ... )
  14. apis 32

    Cardons

    Je ne mangeais jamais d'endives crues avant que mon gendre ( à moitié belge ) ne me montre qu'en enlevant le coeur, il n'y a plus d'amertume... et encore j'y mets de la pomme ! Oui, c'est magnifique ! L'année dernière j'en avais laissé deux !
×