Répy

Membre
  • Compteur de contenus

    5 988
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Répy

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

6 412 visualisations du profil
  1. Droit de réponse fait une "fixation" au sens psychiatrique" sur quelques mots qui le hérissent : origine, singularité, t0... explication de mots : - ''origine'' : au sens commun, tout le monde comprend ! au sens astrophysique il est à double sens : il y a 13,6 mda , ou bien quelque chose existait avant cette date. Dans ce cas personne et je dis bien personne n'est en état de le décrire scientifiquement. Donc à quoi bon guerroyer sur des supputations invérifiables ! - "Singularité : au sens commun : quelques chose de particulier qui sort du général. au sens mathématique : une particularité spatiale où la notion de dimension disparaît, le rayon de courbure est infiniment petit, sur une courbe, il y a un point de rebroussement... au sens physique : l'univers n'étant pas infini mais de masse très grande mais finie, ce qui s'est passé au big-bang a fait intervenir une masse-énergie énorme mais pas infinie. et donc la "singularité au sens mathématiques est à nuancer. - Temps zéro Il est tellement commode de dater l'évolution de notre univers à partir du big-bang que toute autre méthode n'est que spéculation sur un avant-big-bang dont on ne sait rien. Pour prendre un exemple simple : notre naissance : il est plus facile de prendre la date de naissance comme origine de notre individualité. Cependant nous existons depuis la rencontre de l'ovule et du spermatozoïde qui le pénètre et l'assemblage des chromosomes qui s'en suit. Sauf que la date exacte de la fécondation n'est pas connue avec autant de précision que celle de la naissance. On pourrait comparer la croissance utérine, longtemps restée mystérieuse comme le temps de Planck où on ne peut pas décrire l'univers "naissant". Quant à ce que fut l'univers avant le big-bang, aucune loi scientifique n'est capable de le décrire ! Les supputations sur l'avant big-bang ne sont que des hypothèses invérifiables dans l'état actuel de nos connaissances .
  2. Quand les astrophysiciens parlent de l'origine de l'univers ils savent que l'on ne peut pas le décrire au-delà du big-bang et même pas entre l'instant zéro et le temps de Planck. Donc au lieu de s'écharper sur des supputations métaphysiques, il conviennent de dire que l'univers observable a 13,6 milliards d'années. Tout le monde s'en satisfait sauf quelques uns qui font passer leur haine contre un éventuel dieu créateur avant toute tolérance lexicale ! Ils sont particulièrement remontés contre cette éventuelle "origine" parce que c'est l'abbé Georges Lemaître qui est à l'origine de ce concept. Pourtant des grands esprits s'y sont ralliés : Einstein agnostique ou Schatzman athée. Si j'ai évoqué la température de 3K du fond diffus de l'univers, ce n'est pas de la prose mais l'une des preuves que le big-bang a bien eu lieu. Et que ce big-bang semble découler d'une singularité spatio-temporelle.
  3. Je n'ai pas interrogé JM Pelt sur ces thèmes. La discussion sur la biochimie des plantes me suffisait. La résurrection du christ est un point fort dans la croyance des chrétiens. Ce n'est pas dans le domaine scientifique prouvé. Mais la science ne peut pas prouver qu'elle est vraie ou fausse. ça reste donc dans le domaine de la foi et c'est exclu du domaine scientifique
  4. sans aller voir aux USA, la croyance en dieu est une conviction profonde, respectable et globalement majoritaire. En revanche là où les scientifiques croyants en Dieu se démarquent c'est dans la lecture des livres anciens : la création du monde en 6 jours, le paradis terrestre, la suprématie biologique de l'homme, l'homme à l'image de dieu... là il y a un gros rejet ! Je me souviens d'une conférence de JMarie Pelt, hélas décédé, brillant spécialiste des plantes et chrétien convaincu qui ironisait sur les intégristes qui s'accrochent à de "vielles lunes" à savoir, les vieux écrits genre biblique.
  5. proposition 2 = vraie ! proposition 1 = fausse ! en ce sens que dès le début le Curies et consorts connaissaient les atomes mais pas encore l'existence du noyau, découvert par Rutherford vers 1920
  6. ddr, tu est de mauvaise foi ! Comment veux-tu que j'apporte sur un forum les preuves du big-bang et de son instant d'origine puisque je ne suis pas spécialiste de ces choses et que les spécialistes eux, se sont mis d'accord et c'est ce que j'ai rapporté. il y a deux ans j'ai suivi deux mooc l'un sur la relativité générale et un autre sur les structures de l'univers. J'ai obtenu des notes très satisfaisantes et si je te les donnais tu déclarerait que c'est mensonge ou forfanterie ! Alors tes critiques des demandes de preuves sur un ton comminatoire, je n'en ai rien à cirer ! Je n'ai nullement l'intention de me raccrocher aux branches d'etienne Klein. Les hypothèses qu'il formule et que j'ai rapportées ne sont pas son exclusivité : en métaphysique on peut tout supposer puisque l'on n'a pas l'obligation de prouver.
  7. Droit de Réponse met en avant Etienne Klein et ses suppositions. je lui rappelle que etienne Klein est un vulgarisateur bien connu, qui écrit beaucoup et qui est actuellement sous le coup d'un procès pour plagiat. Si on lit sa biographie, on y voit qu'il est avant tout spécialiste de la "philosophie des sciences". il n'est pas astrophysicien ou spécialiste des trous noirs et de cosmologie comme l'est J-P Luminet. Se cramponner aux suppositions philosophiques de Mr Klein est guère plus fiable au plan scientifique que de prendre pour certaines les affirmations des Bognanof sur les origines possibles de l'univers. Par ailleurs j'ai utilisé le mot "univers au pluriel car parmi toutes les hypothèses audacieuses concernant l'univers, rien n'interdit au choix : - qu'il y ait d'autres univers totalement inacessibles - que notre univers ait existé sous des formes différentes avant le big-bang - que notre univers ait réellement commencé au big-bang - ..... La seule chose que l'on sait c'est que l'univers est en expansion et l'a été bien davantage à ses débuts. La preuve de cette inflation dantesque initiale réside dans le rayonnement fossile à environ 3°K observé pour la première fois en 1963 et que le satellite Planck a étudié en détail récemment. Dire que l'origine de cette inflation peut être datée au "temps zéro" n'a rien de sacrilège. Cela n'obère en rien les autres hypothèses métaphysiques par exemple d'un univers éternel. Comme pour un sprinter, il y a un top de départ de la course appelé T0 mais qui n'a rien à voir avec la date de naissance du sprinter. Donc au plan scientifique, l'univers observé actuellement a une origine datée à -13,6 milliards d'années. Tant qu'en rubrique sciences on mélangera science et métaphysique, on fera la salade !
  8. je ne te détaillerai pas les multiples travaux élaborés depuis 1935 pour expliquer l'expansion de l'Univers découverte par Hubble. même Fred Hoyle, brillant astrophysicien et partisan d'un univers fixe s'y s'est rallié en 1970 ! je ne sais pas ce que tu cherches à nier ce qui fait consensus.
  9. Non ! La première cause des cancers est une particularité génétique. La preuve : on mourrait déjà de cancer appelé "mauvais mal" à une époque où il n'y avait pas de chimie, pas de mode bain de soleil, pas d'hydrocarbures imbrulés... les facteurs environnementaux viennent aggraver la fréquence des cas "naturels" ! oui ça c'est certain.
  10. C'est la meilleure celle-là ! où prends-tu donc tes informations contraires à ce qu'en pensent les meilleurs spécialistes dans ce domaine ? Je n'ai jamais dit que le big-bang était la création de l'univers. Je sais seulement que les scientifique qui étudient l'univers remontent au big-bang où l'univers actuel était tellement concentré qu'au delà du temps de Planck on ne peut plus le définir. Aucun scientifique ne dit que c'est la "création" (divine ou pas). C'est le plus loin, le plus dense, le plus chaud que l'on puisse connaître. Supposer qu'il y a eu autre autre chose avant, ce ne sont que des suppositions métaphysiques mais pas scientifiques. Dans l'état actuel de la physique, on n'en sait rien de rien ! il y a donc trois cas possibles : le big-bang est au choix : - une transition entre un autre univers antérieur et l'univers actuel. - un "création" ( divine ou pas) à partir de "rien" - un avatar de type oscillant : un univers "éternel" finit dans un grand trou noir dont il ressort un nouvel univers par un big-bang......... ces trois hypothèses ne sont pas scientifiques au sens "mesurable" ce ne sont que des suppositions. encore une fois les scientifiques ne parlent pas du big-bang comme une "création" : ils n'en savent rien de rien !
  11. tu joues sur les mots ! as-tu entendu parler du temps de Planck ? cette durée de l'ordre de 10(exp-41)s pendant laquelle la physique actuelle ne sait pas expliquer ce qui s'est passé. Mais ensuite elle dispose d'équations conformes à ce que les astronomes et astrophysiciens observent, en particulier avec le satellite Planck. Que tu réfutes cette notion de big-bang, c'est ton droit le plus élémentaire. Mais alors que des gens plus compétents que toi et moi se mettent d'accord sur ces observations, je n'y vois rien à redire. Sinon la critique par des candides, n'apporte rien à ce qui est prouvé et mesuré par des gens d'un niveau supérieur au nôtre dans ce domaine. Tout le pb des forum généralistes c'est d'ouvrir la discussion à des gens sans bagage scientifique suffisant et qui viennent pérorer sur des sujets dont ils ignorent les développements actuels ! Si tu veux discuter de la structure des stéroïdes avec moi, qui les ai étudiés, manipulés et mesurés pendant plus de trente ans, il est probable que tu auras des lacunes ! Pour beaucoup de domaines scientifiques c'est pareil : la mode actuelle montre des "candides" qui contestent ce qu'il ne connaissent pas ! et uniquement pour se donner de l'importance ou bien pour satisfaire à des croyances anciennes qu'ils jugent irréfutables !
  12. Mais où as-tu ces "clichés à la con" ? les astrophysiciens sont de grands consommateurs de données numériques. Aurais-tu entendu parler que le satellite Planck a sondé les premiers instants de l'univers en mesurant avec précision la carte du ciel dans son rayonnement ultime après le big-bang. On en a déduit l'âge du big-bang, la distribution de la matières dans les premiers instants mais aussi la super structure de la répartition des amas de galaxies. Critiquer c'est bien mais il faut avoir des arguments !
  13. DDRéponse : tu es en contradiction totale avec toutes les découvertes des astrophysiciens. c'est ton droit mais donnes-nous au moins tes arguments scientifiques !
  14. La science observe et mesure que l'origine de l'univers remonte à 13,6 mda. De plus elle ne peut pas décrire les touts premiers instants de cet univers. En aucun cas elle ne s'oppose au choix religieux d'un dieu créateur. Elle bouscule seulement les datation du genre de celle de l'âge de Mathusalem prôné par la bible. ces connaissances scientifiques laissent la place à la foi en dieu ou à l'athéisme ou ... l.
  15. Mais oui le moteur ionique , voilà 60 ans qu'on y travaille. une source d'énergie électrique ionise un gaz de Xénon ( masse atomique élevée) et lui donne une grande vitesse. C'est un moteur de très faible poussée incapable de faire décoller. mais en l'utilisant sur de longues durées, il finit par donner une grande vitesse au vaisseau. Reste à trouver la source d'énergie électrique à partir d'une masse de matière radioactive placée loin de l'habitacle.