Aller au contenu

Répy

Membre
  • Contenus

    14145
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Répy

  • Rang
    scientifique
  • Date de naissance 11/30/1940

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

9933 visualisations du profil
  1. Mais le cerveau ne se fatigue pas ! Pour le reposer il faut le faire travailler sur un autre sujet ! Quant au processus de consolidation de la mémorisation, il se fait pendant le sommeil et là, le conscient n'a aucune prise sur le tri des infos reçues dans la période de veille.
  2. "Vivre quitte à mourir, que rester vivant sans avoir vécu". "rester vivant sans avoir vécu" = caprice d'enfant gâté qui ne sait pas doser ses pulsions. en résumé, pour parodier une chanson paillarde :" baisons baisons, c'est le plaisir de dieux". La jouissance immédiade, la société de consommation, sans contraintes, le je m'enfoutisme, l'égoïsme forcené...
  3. "C'est aux gouvernements de trouver des solutions" Tout est dit dans cette phrase imbécile ! Le "rebelle au confinement" fait comme si cette maladie disposait d'un vaccin ou d'un traitement. Il n'y en a pas encore malgré le formidable élan des recherches. Donc pour que le nombre de malades n'augmente pas il faut les détecter et les isoler. Puisque l'essentiel de la contagion se fait pendant les premiers jours ou la personne infectée n'a pas encore de symptomes, c'est donc à ce moment-là qu'il faut intervenir. Et puisque rien n'indique la contagiosité du quidam, il importe que chacun utilise les gestes barrière : distanciation, lavage des mains, masques en présence des autres. Or que voit-on dans les villes : l'entassement, l'absence de masque... Bien sûr ces mesures de précautions sont contraignantes mais c'est le prix actuel pour arrêter la progression de l'épidémie. Toute négligence des "insconscients" me rappelle les gens qui continuent à baiser comme des lapins avec n'importe qui sans utiliser de préservatifs alors que le sida est particulièrement abondant dans cette population particulière. Et après ces mêmes séropositifs réclameront des trithérapies ruineuses pour essayer d'en réchapper ! Et ça veut "se rebeller" devant des précautions élémentaires. Quelle inconscience !
  4. Non le pays ne va pas se reconfiner entièrement sous peine de faillite totale et irrémédiable. Mais ce qui va être imposé ce sont les mesures barrières strictes, l'interdiction des rassemblements ( match, spectacles cinémas..) Ils vont enfin contrôler les entrées aux frontières : identité, point de chute, n° de tel portable, n° du passeport et faire la liste des personnes rencontrées dans les deux ou trois premiers jours. Il faut une surveillance quasi policière des gens qui entrent sur le territoire. Mais aussi tester massivement dans les régions déjà contaminées. Enfin si l'épidémie s'emballe ce sera un tri drastique pour l'accès aux hopitaux et surtout aux lits de réanimations : On en va pas mettre en réanimation lourde un homme de 80 ans qui a d'autres facteurs agravants ( embonpoint, diabète, problèmes cardiaques) car l'expérience a montré que la grande majorité de ces gens meurent quand même après 4 à 5 semaines de ces soins très lourds. Comme en cas de guerre ou de grande catastrophe on "trie" de façon "inhumaine"diront certains mais en donnant priorité à ceux qui peuvent vivre en bonne santé pendant au moins 10 ans aux personnes à risque de se protéger stictement !
  5. Des racistes diraient méchamment que c'est une faiblesse génétique ! Avec un peu de bon sens, on dira que ces populations n'ont pas su ou pas pu maintenir une distanciation sociale suffisante, sans parler des règles d'hygiène élementaire ni des pratiques socialo habituelles à leur civilisation.
  6. Ces féministes qui manifestent bruyamment ne s'embarassent pas de preuves quelconques. Il suffit d'une procédure liée au sexe même si elle est annulée ou classée sans suite pour déclencher des manifs. S'il doit y avoir un jugement, qu'il se fasse. Mais en Droit, tant que l'on n'est pas condamné on est présumé innocent ! Ces excitées semblent ignorer ce principe élémentaire du droit Un psychiatre classerait ce comportement dans la catégorie "hystérie collective"
  7. Personnellement, pour l'essentiel, je n'ai jamais été déconfiné . Je sors sans "laisser passer" mais je ne fais mes achats qu'une seule fois par semaine. J'ai toujours un masque dans les commerces ou dan sles lieux ouverts au public où je dois me rendre. Je me lave avec le gel dès que j'entre dans la voiture (avec la clé et la poignée). Dans la maison, à l'arrivée,lavage de mains, déballage des achats avec méthode. pas de réunion, de cinéma, de spectacle. Seulement des sorties dans la nature avec ma femme.
  8. Je ne suis pas sensible au commerce parmi la végétation. Je suis un peu comme Jésus qui chassait les marchand du temple ! Pour moi la végétation c'est la nature et non pas un pastiche de nature. Mais s'ils veulent faire ce projet et que ça plaise à ceux qui le verront et l'utiliseront, grand bien leur fasse. Il y a des projets urbains beaucoup plus inutiles.
  9. Effectivement, les amants de Carla Bruni je n'en ai rien à cirer et m^me je ne savais pas qu'elle avait des amants ! J'aime bien les lignes de Azad me concernant. Quelques fois on me demande mes sources et je réponds comme je l'ai fait il y a un moment en disant que c'est dans ma tête car je l'ai lu il y a ...un temps certain ! Il y a mes études scientifiques, ( maîtrise et doctorat) mon métier, les multiples conférences, stages spécifiques, la demi-douzaine de revues scientifiques ou professionnelles auxquelles j'étais abonné... Bref cela fait une somme d'informations qui sont classées dans ma mémoire de façon involontaire mais par thèmes. L'exemple donné par Azad est remarquable au sujet des équations des cordes vibrantes et de la propagation et l'affaiblissement du signal. Quand à ma retarite je me suis mis à la géologie, je me suis pris de passion pour les failles et les séismes. Les équations mathématiques des séismes ressemblent aux équations des vibrations que j'ai utilisées ma vie professionnelle durant au sujet de la structure des molécules organiques. D'une façon générale, les connaissances de base permettent ensuite de faire des synthèses qui racourcissent considérablement les temps d'assimilation même si le sujet est apparamment très différent. La mémoire, il faut l'entretenir ( Pas comme Leon Zitrone qui avait appris par coeur l'annuaire indicateur des trains de la SNCF pour une prestation au gala des artistes !) La mémoire c'est une bonne hygiène de vie et d'alimentation, une bonne oxygénation cérébrale et fuir comme la peste les diverses drogues (tabac, alcool et autres). Il semble que le café stimule certains, moi je n'en prend que deux ou trois par an. Parmi les aliments, les antioxydants naturels sont les bienvenus, idem pour les oméga3. mais surtout pas de pilules de synthèse qui sont artificielles inutilemnt coûteuses. Bref la mémoire c'est prodigieux !
  10. Je ne parlais pas des immeubles et façades végétalisés qui sont une très bonne idée mais des images montrées pour illustrer ce nouveau sujet.
  11. Mais un civet de lapin si on n'y met pas la tête, ce n'est plus un civet. Ce que j'aime dans le civet c'est justement sucer la tête, manger les joues ... et bien sûr éponger le jus avec un morceau de pain ! Pour revenir au sujet il ne me viendrait pas à l'idée de manger un bébé animal : veau, porcelet, chevreau, agneau.. et bien sûr pas de chien ni chat. La viande jeune n'a pas de goût elle n'a pas de consistance !
  12. Bof, encore un truc pour épater le parigot ou pour lui donner bonne conscience ! Sont gros tes radis pour cacher un CRS ! T'es sûr que ce ne sont pas de citrouilles de concours ?
  13. La mémorisation de détails en grande quantité ne me gêne pas si c'est bien "rangé" et que l'accès en souvenir est facile et rapide.
  14. C'est le bilan de 60 années de lectures diverses ! et je passe pour avoir une bonne mémoire de ce genre d'infos scientifiques mais je n'ai aucune mémoire pour le foot ou les chanteurs ou plein d'autres choses qui ne m'intéressent pas.
  15. Oui parce que les informations sont associées. Et plus les informations sont associées et plus elles sont "riches" et plus facile est leur recherche. La mémoire ce n'est donc pas un problème de place mais un problème de méthode de rangement !
×