Répy

Membre
  • Compteur de contenus

    6 323
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Répy

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

6 577 visualisations du profil
  1. Tu es têtu ? Je te dis que chez les particuliers, EDF ne décompte que la puissance réelle et pas la puissance réactive pour la simple raison que leur facteur de puissance est voisin de 1. tandis qu'un compteur d'usine est autrement plus compliqué et autrement plus cher car il doit en permanence détecter le cos phi et la puissance réactive et alors déclencher la charges de batteries de condensateurs pour compenser l'effet de déphasage des multiples bobinages de moteurs Et puis si tu ne me crois pas achète un bouquin de BTS électrotechnique si peux peux le comprendre !
  2. J'aime bien la conclusion : tout ceci n'est pas un plaidoyer contre le compteur Linky ! mais il y a des lignes et des lignes de critique ! Ah les faux-culs !
  3. Ce que tu appelles la puissance apparente est la somme vectorielle des deux puissances : la puissance réelle et la puissance réactive. la puissance réelle est bien l'hypoténuse du triangle rectangle dont les côtés sont pour le plus grand la puissance réelle et pour le plus petit la puissance réactive. Ces problèmes d'électricité alternative se résolvent très bien dans l'ensemble des nombres complexes ( nombres qui ont une partie réelle et une partie imaginaire du type a+i b où i = racine carrée de -1) Pourquoi on parle de Voltampère et pas de Watt ? cela ne date pas du compteur Linky mais de plus d'un demi siècle ! En courant continu la puissance s'écrit P = U.I et se mesure en Watts W En courant alternatif la puissance réelle s'écrit Pr = U.I. cos phi et cos phi est le facteur de puissance. la puissance réactive (sur l'axe des imaginaires du plan complexe) s'écrit Pi = U.I sin phi. Depuis plus d'un demi siècle cette puissance en courant alternatif n'est jamais appelée en kW mais en kVA. L'autre jour, à la foire au vins, j'ai discuté avec l'architecte qui a construit le Leclerc. je lui ai demandé la puissance électrique installée il m'a répondu : xxxx kVA et il ne m'a pas parlé de kW Les compteurs électriques des particuliers ne mesurent que la puissance réelle parce que en général le cos phi de leur installation de crée pas de déphasage important entre U et I donc cos phi est compris entre 0,9 et 1.
  4. Voici ma réponse complète ( le message est parti tronqué. La puissance électrique en courant en courant alternatif est donnée par la relation : P = U.I.cos fi P est la puissance en Watts (W) U est la tension en volts (V), I est l'intensité en ampère (A) et cos fi est le facteur de puissance si fi est l'angle entre la tension U et l'intensité I. La seule puissance qui est décomptée et que l'on paye est cette puissance. UI cosfi. Dans une installation industrielle ou comportant de nombreux moteurs ou beaucoup d'éclairages fluo, la puissance réactive P = U.I.sin fi peut atteindre une valeur non négligeable. C'est pour cela qu'il existe des compteurs spéciaux pour facturer cette puissance réactive que doit fournir EDF. Encore une fois, pour le particulier, le compteur Linky mesure la tension U et l'intensité I et quand le produit de ces deux valeurs dépasse le seuil d'abonnement il y a coupure. contrairement à ce qui est dit dans le lien, la coupure n'est pas le fait de la puissance réactive mais bien la puissance réelle. La preuve, on peut faire disjoncter en branchant des fers à repasser ou des radiateurs qui ont un cos fi =1 et aucune puissance réactive mais dont la puissance totale dépasse le plafond de l'abonnement. Le compteur mesure 3 choses : la tension U, l'intensité I et la durée t. Le produit cumulé permet de connaître l'énergie consommée qui est E = U.I.t en kWh et ces divers paramètres sont envoyés codée en impulsion de courant dans le réseau Engie à 300 kHz vers un concentrateur de quartier. L'avantage de ce compteur est qu'il sera relevé en continu, sans rdv et surtout que le gestionnaire de réseau connaîtra à tout moment la puissance appelée par les consommateurs mais aussi la puissance envoyée par les propriétaires de photovoltaïque. Les réseaux électriques ou d'eau potable, c'est une "mutualisation" à l'image de la sécu ou des assurances. Produire son électricité n'est pas chose facile mais en "mutualisant" les pics de consommation, on diminue les risques. À une époque où on veut de la sécurité à tout prix , je ne comprends pas les critiques sur le compteur Linky qui permet justement de limiter les risques de dis-fonctionnement des réseaux et de la fourniture à toute heure de l'énergie électrique. Que les dénonciateurs de Linky aillent voir en Afrique quand il n'y a pas de réseau : on est dépendant du groupe électrogène qui ne fonctionne qu'une partie du temps. Modifié il y a 34 minutes par Répy
  5. La puissance électrique en courant en courant alternatif est donnée par la relation : P = U.I.cos fi P est la puissance en Watts (W) U est la tension en volts (V), I est l'intensité en ampère (A) et cos fi est le facteur de puissance si fi est l'angle entre la tension U et l'intensité I. La seule puissance qui est décomptée et que l'on paye est cette puissance. UI cosfi. Dans une installation industrielle ou comportant de nombreux moteurs ou beaucoup d'éclairages fluo, la puissance réactive P = U.I.sin fi peut atteindre une valeur non négligeable. C'est pour cela qu'il existe des compteurs spéciaux pour facturer cette puissance réactive que doit fournir EDF. Encore une fois, pour le particulier, le compteur Linky mesure la tension U et l'intensité I et quand le produit de ces deux valeurs dépasse le seuil d'abonnement il y a coupure. contrairement à ce qui est dit dans le lien, la coupure n'est pas le fait de la puissance réactive mais bien la puissance réelle. La preuve, on peut faire disjoncter en branchant des fers à repasser ou des radiateurs qui ont un cos fi =1 et aucune puissance réactive mais dont la puissance totale dépasse le plafond de l'abonnement. Le compteur mesure 3 choses : la tension U, l'intensité I et la durée t. Le produit cumulé permet de connaître l'énergie consommée qui est E = U.I.t en kWh et ces divers paramètres sont envoyés codée en impulsion de courant dans le réseau Engie à 300 kHz vers un concentrateur de quartier. L'avantage de ce compteur est qu'il sera relevé en continu, sans rdv et surtout que le gestionnaire de réseau connaîtra à tout moment la puissance appelée par les consommateurs mais aussi la puissance envoyée par les propriétaires de photovoltaïque. Les réseaux électriques ou d'eau potable, c'est une "mutualisation" à l'image de la sécu ou des assurances. Produire son électricité n'est pas chose facile mais en "mutualisant" les pics de consommation, on diminue les risques. À une époque où on veut de la sécurité à tout prix , je ne comprends pas les critiques sur le compteur Linky qui permet justement de limiter les risques de dis-fonctionnement des réseaux et de la fourniture à toute heure de l'énergie électrique. Que les dénonciateurs de Linky aillent voir en Afrique quand il n'y a pas de réseau : on est dépendant du groupe électrogène qui ne fonctionne qu'une partie du temps.
  6. La seule chose qui est vraie c'est le pouvoir de disjonction qui est moins tolérant que pour les compteurs électromagnétiques. réglé à 6 kW il coupera à 6,1 rapidement alors qu'avec les anciens compteurs on pouvait avoir 6,5 kW pendant quelques minutes Mais dans la suite ce sont des affirmations mensongères ! Le compteur Linky compte la puissance réelle comme tous les autres compteurs électriques. le mec qui veut jouer au savant en employant le terme de "puissance réactive" mesurée par ces compteurs est un ignare ou un "faux savant" ou un menteur ! La seule obligation qui est faite aux particuliers que nous sommes tous sur ce forum est d'avoir une installation avec un cos phi< 0,85, ce qui est le cas de tout particulier n'ayant pas de moteur asynchrone tournant en permanence !
  7. Voilà une déclaration à la con qui ne grandit pas son auteur. Où sont les preuves d'un empoisonnement ? En revanche ta déclaration sans fondement empoisonne le raisonnement des lecteurs du forum. Ces poseurs travaillent et ne sont pas "assistés". De plus, le chiffre retenu contient une part liée au rendement, chose qui te semble totalement étrangère. La notion de rendement professionnel n'atteint pas le cerveau d'un fonctionnarisé !
  8. Non : je pense que l'on devrait confier la gestion de ces individus à des militaires. ce serait logique puisqu'ils nous font la guerre. Et là tôt ou tard, un "accident" serait fatal à l'individu. Rappelez-vous les criminels de la bande à Bader en Allemagne, ils ont tous fini "suicidés" en prison !
  9. Tout ça est la conséquence de deux choses : - l'augmentation de la population humaine : les pays sous développés n'utilisent pas la contraception car il faut avoir des enfants pour subvenir aux parents âgés. Dans les pays en voie de développement, La mortalité infantile diminue grâce au savon, à l'eau potable et un début de médecine. - la généralisation du mode de vie occidental : cette exploitation intensive des ressources naturelles, de l'espace de l'air et de l'eau détruit les écosystèmes. Par exemple la destruction des insectes diminue le nombre d'oiseaux insectivores.
  10. Pour éviter qu'on privatise la Sécu, il faut la faire bien fonctionner et pas la perfuser continuellement avec des compléments budgétaires. On connaît tous des abus dont le cumul assèchent les comptes. Comme ces personnes qui peuvent conduire pour aller à leurs soins mais qui se font transporter en taxi-ambulance. Ou les consultations multiples chez divers médecins pour la même pathologie....
  11. Les diesels sont contrôlés et le niveau des particules vient d'être encore abaissé
  12. oui je l'ai regardé. Cependant, il faut de l'eau et m^me beaucoup. le climat de Bec d'Helluin ne semble pas comparable au climat de ta propriété du midi que tu nous décrivait plus haut.
  13. Oui dans mon for intérieur j'aimerais bien volatiliser ces pourvoyeurs de drogue. Hélas, il y aura toujours un juriste ou un avocat pour soulever le problème de droit : les victimes étaient-elles des pourvoyeurs de drogue. Ah ! l'aubaine si c'était seulement des connards en excès de vitesse et sans drogue !
  14. Non ce n'est pas comme cela que doit fonctionner la sécu. elle fonctionne comme une assurance : c'est une mutualisation d'un risque : on paye une cotisation pour un risque qui peut ne pas se produire. Pour une assurance le risque est le produit de la probabilité d'un événement par le coût de cet événement. Pour la santé, les biens-portants payent pour des risques qu'ils n'ont pas (...encore). Donc il est stupide de recourir à la sécu pour se "rembourser" par des actions inutiles.
  15. ce genre de retard d'info est ultra-minoritaire. Toutes les personnes que je connais ont été contactés au moins 15 j avant. Je pense que ce qui est décrit découle d'un gars qui avait soit une grosse productivité soit une série de compteurs faciles et rapides à changer, alors il aurait pris de l'avance sur son planning.