Aller au contenu

Répy

Membre
  • Contenus

    7 242
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Répy

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

7 119 visualisations du profil
  1. Les lois de notre nature

    Es-tu certain que ton sujet soit scientifique ? Il ne semble pas à sa place. En rubrique "Société" ça me conviendrait mieux
  2. Le syndrome de Diogène

    J'ai eu un ami, célibataire qui vivait dans une seconde maison louée tant sa première maison était complètement encombrée. il s'est pendu au premier jour de sa retraite ! ce syndrome de diogène est-il expliqué ?
  3. Tu évoques deux choses : - les tests scientifico-techniques - la rentabilité capitalistique. Heureusement que le risque financier d'une erreur dans la mauvaise exploitation fait prendre le minimm de risque technique aux gestionnaires. C'est pour cela qu'il faut continuer à maintenir la pression sur la responsabilité de l'exploitant des réacteurs nucléaires et de toutes les installations industrielles à risque. Je rappelle que le "risque" au sens officiel, est le produit de la probabilité d'un "sinistre" par le coût de ce sinistre.
  4. J'aimerais comprendre les conséquences du réchauffement climatique sur la barrière de corail. La température moyenne des océans a augmenté de 0,5 °C en moins d'un siècle. Et on observe des dégats par mortalité dans la grande barrière de corail. Or au Jurassique, le température moyenne de la Terre était au moins 4°C de plus que maintenant et les géologues (dont je suis à titre amateur) observent des barrières de corail immenses. Allez à l'île de Ré, au bout plein ouest, il y a le phare des baleines. Le platier calcaire qui découvre à marée basse est plein de récifs de coraux datant du Jurassique -120 Ma (Millions d'années). A cette époque en raison de la lente dérive des continents, cette contrée était à la latitude du Sénégal. On parle de la toxicité du CO² qui acidifie l'eau des océans. Mais à cette époque il y avait près de 10 fois plus de CO² que maintenant ! et donc des océans plus acides. Les coraux étaient vivants ( on voit l'évolution du socle de corail) et en plus ils ont survécu jusqu'à nous. (même espèce primitive !) En conclusion, soit la mortalité des coraux est due à d'autres causes que le CO² et la température soit on n'avait jamais observé d'évolution cyclique des coraux. Dans ce dernier cas ça ressemble au trou de la couche d'ozone que l'on dénonce alors que l'on n'a découvert ce trou que depuis les satellites en 1960 ce qui veut dire qu'on ne sait rien de rien de son évolution sur le long terme. Ma conclusion : il faut chercher les vraies explications et aussi arrêter de saloper la planète !
  5. L'enfer n'existe pas ?

    Aucun spécialiste de la sémantique ne suit les propos de Jeandin !
  6. Les bétons des centrales nucléaires ont été testés sous très hautx flux de neutrons et de rayon gamma. Et pour casser le béton des centrales réformées,il ne semble pas que ce soit facilité par un béton friable ! Cette réaction se fait entre les ions hydroyle -OH et les ions Na+ et K+. Or , dans les bétons du bâtiment réacteur (les plus exposés) on utilise du baryum Ba++ pour absorber les neutrons. Et contrairement aux ions Na+ les ions baryum ne donnent pas cette réaction que tu redoutes.
  7. Non pas une soixataine de réacteurs nucléaires mais 58. Deplus il y en a au moins 5 qui sont en maintenance par roulement. Une fois rechargés de leur barreaux d'uranium c'est 18 à 30 mois de fonctionnement continu. Comme en aviation, il y a les arrêts courts, moyens et longs selong l'importance des révisions. Et comme en aviation le retour sur exprience permet de connaître la durée de vie des différents éléments et donc la date où il faut les changer avant une panne. EdF est très endettée et c'est l'argument invoqué pour que EDF ne s'engage pas dans les énergies renouvelables autres que son parc hydraulique ( barrages et hautes chutes).
  8. L'enfer n'existe pas ?

    Jeandin vient de frapper un grand coup : - démon est le diminutif de démonté - diABLE comme tABLE.... Je suis sûr que s'il insiste il va nous en resservir des meilleurs encore !
  9. L'enfer n'existe pas ?

    Les lois physiques n'ont plus cours ? Aurais-tu déja fait ce voyage avec GPS ?
  10. La Mémoire

    La mémoire ce n'est pas un problème de place mais essentiellment un problème d'accès au rangement ! On dit que l'on a de la mémoire quand on peut retrouver rapidement l'information déjà rencontrée. C'est essentiellement un problème de vitesse d'accès ou d'efficacité dans le chemin d'accès. Si l'événement vécu n'est pas "revisité", de temps à autres, ce chemin ne sera pas facile à prendre et donc l'information sera soit inaccessible soit ne sera retrouvée que de façon partielle, aléatoire et tardive.
  11. L'un des plus gros fabricants mondiaux de couronnes d'orientation est la société Defontaines située en à La Brufière en Vendée au sud de Nantes. Ces couronnes sont d'immenses roues dentées ( jusqu'à 6m de diamètre qui permettent l'orientation des pales et de la nacelle ! voici un lien : www.rollix.com/324-4358-5378-7191/Rollix.htm
  12. Nicolas Hulot cède au lobby nucléaire.

    Pour qu'il y ait un feu de mine de charbon ou de tourbe, il faut le combustible et l'oxygène de l'air. Si on bouche les puits d('accès aux galeries, la combustion va cesser faute d'oxygène !
  13. Pour que des organismes se mettent à dégrader une matière plastique, celle-ci doit présenter un avantage "nutritif" ! au plan thermodynamique elle doit apporter de l'énergie ou bien apporter une espèce atomique qui sera réutilisée. le pvc ( polychlorure de vinyle) ne présente pas un grand intérêt car l'atome de chlore (non ionisé) n'entre dans aucune molécule de la biochimie. Les êtres vivants savent dégrader les liaisons C-C et C-H ou C=O ou C-N mais jamais la liaison C-Cl. Ce n'est qu'un exemple de plastique non bio-dégradable (actuellement)
  14. Nicolas Hulot cède au lobby nucléaire.

    Pour la circulation océanique, les eaux chaudes parties en surface depuis le golfe du Mexique ont deux destins. Le plus court est de plonger au sud du Groenland et remonter dans le golfe du mexique deux décennies plus tard soit d'attrapper le courant circum terrestre dans les grands fond et remonter dans le m^me golfe du mexique au moins 1 siècle plus tard. Il faut bien savoir que les courants chauds se déplacent à la vitesse de 1 à 4 km/h en surface mais à mesure qu'ils se refroidissent et que le gradient thermique diminue, leur vitesse diminue. dans les grands fonds leur vitesse n'est que de quelques m par heure. simultanément le volume associé augmente. Ainsi le Gulfstream au milieu de l'atlantique a une épaisseur d'au moins 100 m et une largeur de près de 100 km. Dans les grandes profondeurs abyssales la notion de courant n'est pas définie. Les eaux sont toutes à 4°C et la salinité plus faible qu'en surface. En revanche le passa On l'estime d'après les remontées d'eau froide au large de la Mauritanie, aspirées par les alizés.. Le seul courant qui est clairement défini est le courant subantarctique. Il concerne la totalité de la profondeur de l'océan, d'où les remous dantesques sur les hauts-fonds de la terre de feu et du détroit de Magellan.
  15. Nicolas Hulot cède au lobby nucléaire.

    Que de questions ! Non la France n'a pas été stupide de lancer son programme électronucléaire ! Il y avait des raisons Historiques des savants : Becquerel, Curie, Joliot. Ce dernier a fait les plans du premier réacteur en 1938 qui sera construit par Fermi à Chicago en 1941. Grâce aux 58 réacteurs, la France produit beaucoup moins de CO² par habitant que tous nos voisins du marché commun. le seul reproche c'est qu'au début en 1973- 1990 on en a construit plus qu'on en avait besoin d'où un certain endettement. Elle a fait ce programme nucléaire parce qu'elle avait déjà équipé toutes les chutes d'eau possibles et que la France avait un charbon trop cher à extraire et pas de pétrole. Elle a fait quand-m^me l'usine marée motrice de la Rance. (toujours la seule au monde !) 2° je suis moins alarmiste que les journalistes. Je réagis en géologue ! La terre a connu des températures plus chaudes que maintenant ( vers l'an 1200). Pour le CO² il y en a eu jusqu'à 10 fois plus au Jurassique ! Le réchauffement actuel est la somme de causes naturelles ( réchauffement post petit âge glaciaire) + l'augmentation du CO² par l'homme. Le danger du nucléaire n'est pas tant l'accident des machines que la libération dans l'environnement des déchets à haute activité et longue vie. Ceux qui ont déjà été produits il faudra les enfouir loin de toute la biosphère et non pas comme actuellement dans des piscines à La Hague ! Qui peut garantir que la maintenance sera assurée pendant 100 000 ans ? Donc les râleurs contre les projets d'enfouissement devraient s'informer sur les dangers réels du non enfouissement (contrôlé). Le Gulfstream a probablement changé de direction pendant les périodes glaciaires et même sous louis 14 et louis 15. et là ce n'était pas la faute à l'homme ! Il faut ajouter que le soleil est particulièrement calme depuis près de 10 ans : très peu de taches solaires et donc on retrouve la configuration que rapportait le grand Cassini en 1680 au moment de la chute des températures. Quant à la couche d'ozone elle est située à 20-30 km d'altitude et a une épaisseur de plusieurs km. Mais là haut la pression est très basse et les molécules très diffuses. Si on amenait tout cet ozone au niveau du sol, (haute pression) l'épaisseur de cette couche ne serait que de 3 mm.
×