Aller au contenu

Blogs

Quatrains − 6

Quatrains − 6

Depuis que nous avons perdu ce parfum-là J'ai perdu le Visage, oublié Lévinas Dans ce vaste univers, on ne sent plus que ça Y a que du fric, du cul, l'ego et la vinasse.

Isadora.

Isadora.

Quatrains — 5

Quatrains — 5

Que reste-t-il de nos amours décomposés ?  La sensation d'un manque — permanence du vide  Des souvenirs, quelques photos un peu osées,  La certitude, aussi, qu'on survit au putride. 

Isadora.

Isadora.

Quatrains — 4

Quatrains — 4

Tant qu'il nous restera un peu de lumière Nous suivrons cette voie, guidés par cet espoir Mais, Chéri, endors-toi lorsque tombe le soir ; L'obscur n'est que pour moi, aujourd'hui comme hier. 

Isadora.

Isadora.

 

Midinette, 1.

Il a ouvert un bar juste à côté de chez moi, il y a un an. Il m'a fallu quasiment six mois pour m'en apercevoir ; moi, j'allais juste à côté. Faut dire qu'il y a beaucoup trop de bistrots dans le secteur et qu'en plus, ils sont tous plutôt cool. On a atterri là, en période de fêtes ; le lieu habituel était fermé, nous n'étions que six, tout le monde avait oublié d'organiser quoi que ce soit, un bar sur deux était fermé, ceux qui étaient ouverts étaient beaucoup trop bruyants, on a migré jusqu'à

Isadora.

Isadora.

 

Claustrophobie existentielle

Le monde est vaste. L'univers plus encore. Et pourtant, dans ma vie, j'ai toujours manqué d'espace. Il y a eu de belles périodes pourtant, je m'en rappelle très bien. Des phases d'expansions où tout semble possible, où les limites s'effacent. Ces moments magiques où vous êtes en harmonie avec vous même, avec l'univers tout entier. Enfant, je me rappelle de ces champs où les haies et barrières étaient plus des accessoires de jeux que des frontières à ne pas dépasser. Le temps

Nephalion

Nephalion

Quatrains — 3

Quatrains — 3

Nostalgie de ses yeux et manque de sa voix Manque de sa peau blanche et nostalgie des soirs Où pour accompagner l'amour nous aimions boire.  Ses yeux : ce lieu où mes ivresses étaient des joies.

Isadora.

Isadora.

Quatrains — 2

Quatrains — 2

Le silence est l'ami de tous les amoureux  Je me tais tu surgis dans mes songes aqueux Silure mystérieux, je n'imagine que Ta remontée du fleuve et l'onde sur ta queue Dans une obscurité où rien n'est douloureux

Isadora.

Isadora.

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (10).

Tout en discutant avec la jeune femme, Gérald réfléchissait à cette histoire de robots. Il était bien connu que c’est à l’écrivain tchèque Karel Capek que l’on devait ce mot ; il l’avait créé en 1920 dans une pièce de théâtre, pour désigner un humanoïde artificiel, à partir du terme « robota », qui dans sa langue voulait dire « travail, besogne, corvée ». Les robots devinrent rapidement un des thèmes favoris de la science-fiction. Le romancier américain Isaac Asimov créa en 1942 les fameuses « t

Gouderien

Gouderien

Quatrains — 1

Quatrains — 1

Et si je l'imagine à l'intérieur de moi J'imagine ses yeux, j'imagine ma joie Mais aussitôt j'oublie, du moins je m'y emploie ; Jusque dans mes poèmes, il ne m'aime pas.

Isadora.

Isadora.

 

-21-

je suis comme une vague, quand je viens je vais bien, quand je pars c'est que c'est tard.  La dureté de la nuit peut malheureusement encombrer notre esprit,  le miens est en fragment,  un puzzle à reconstruire, mais le soir il est tant de le détruire,  je refait mainte et mainte fois le même geste,  cette main se promenant le long de ma joue,  vous me manquez vous savez ?  les gens, le monde, ma vie, ma mort.  Comme d'habitude tu me diras que j ai tord,  la d

bloodreina

bloodreina

 

-20-

Je la regarde dans un miroir. Elle est belle.  Mais dans ses yeux, il y a cette lumière noire. Je la vois, ce n'est plus elle.  Je sans dans son regard le flamme d'une haine sanglante. Je vois qu'elle a mal, pourtant je ne peux que rien pour elle. Mis à part, continuer de la regarder avec autant d'insistance.  Je vois tout ça chez elle.  Mais elle ne daigne même pas m'adresser un regard.  Elle ne daigne même pas m'entendre.  Je n'existe pas.  Je ne suis pas là.

bloodreina

bloodreina

 

-19-

Tu sais, je me ronge les ongles.  Je ne sais pas pourquoi je fais ça.  Souvent quand je doute ou parce que je jongle.  Avec les plaisirs malsains que la vie nous a,  Donner sans précision.  J'ai souvent mal à la tête.  Peut-être des problèmes de vision.  Quand on meurt on fais la fête.  C'est bien plus attrayant.  D'être mort que vivant.  Il nous faut un juste milieu.  Sinon comment survivre en ces lieux ?  Je me ronge les ongles et la

bloodreina

bloodreina

 

-18-

Les fleures poussent dans le soleil.  Les ronces poussent dans l'ombre.  J'ai poussé dans les rayons du soleil. Mais ma tige est pleine de pique.  Me suis-je égaré pour une telle transformation ?  La tulipe devient rose.  La rose pique les doigts.  La rose est belle mais fais si mal à la fois.

bloodreina

bloodreina

 

finalement

Peut être que parler aurait arrangé les choses. Pourquoi se refermer après une telle agression ? Peut être que parler aurait arrangé les choses. Pourquoi s'enfermer dans un silence ? Parler aurait pu tout changer. Effacer cette peur si grande en mon être. Pourquoi simplement être rentrée dans ce jeux tortueux ? Maintenant nous sommes tout les deux perdant. Tu n'as pas eu ce que tu voulais. Tu as laissé mon coeur saigner. Parler aurait du arranger

bloodreina

bloodreina

 

-16-

J'ai besoin de ton front contre le mien, toi non ? J'ai besoin de ta chaleur pour mon bonheur  J'ai si mal  Ce n'est pas fatale Avec toi  Tout va Tu sais tu me manques Je souffre je suis en manque J'ai besoin de ton souffle dans mon cou J'ai besoin que tu me touches de partout  Putain pourquoi moi ?  La vie est injuste avec moi Le pire c'est que je ne suis pas la seule Dans ce cas ; je ne suis pas seule A être en manque de toi  Tellement que mes vers ne var

bloodreina

bloodreina

 

-15-

Chantant dans cette pièce Sombre, chère nièce Garde la monnaie Je ne veux rien reprendre ouai Pourquoi tatie  Ne veux tu plus d'aide Pourquoi tatie  Ne veux plus de mon aide Il a des choses  Que les enfants ne peuvent pas savoir Chaque âge à sa dose Mais parfois, pas besoin il faut juste croire Croire quoi tatie ?  Les enfants purs et vivants  Comment tatie ?  En aillant confiance en leurs dons Peut importe leurs nombre d'années Ils ne sont pas damné

bloodreina

bloodreina

 

-14-

Son coeur loin d'être entier Et pourtant si beau Presque à envier  Ignorant de haut Cet être brisé Ni coupable ni épargné Plein de bonté  Pour des choses si puéril Inutile Elle s'attarde sur les détails Sauvant les âmes  Encaissant comme du bétail La difficulté des drames Ne montrant rien  Vivant tout Dans le silence ce n'est pas bien  Ils étaient son tout Sa raison de vivre  Avant de partir  Loin et ivre  Avant de souffrir

bloodreina

bloodreina

 

-13-

Une lumière clignotante Toi toujours qui me hante Dans le noir dans la nuit Avant et encore aujourd'hui Solitaire qui ère Dans ce monde éphémère Tu étais pour moi précieux Même si tu es monté aux cieux Au enfer ou dans le ciel Je te cherche sans succès Dans cette lune de miel Seule sans se repérer Un sourire tout va bien Une larme et c'est la fin Toi qui me faisait croire, viens Dorénavant je regarde demain...

bloodreina

bloodreina

 

-12-

Tu avais peur,  Tu criais ta douleur.  Hélas c'étais ton heure.  Tu partais et je suis arrivé.  Trop tard.  Encore en retard.  Pour toujours, nos promesses de tout les jours.  C'est dommage, dans ton si bel âge.  Il a fallu que se soit maintenant.  Et dorénavant, je ne vois plus le ciel comme avant.  Un nouvel ange.  De nouvelles étoiles, Ne te sens plus seul mon ange, Je reviendrai dans la toile.  Avec toi évidemment.  Mais pas si précipitamment.  Avant je veux v

bloodreina

bloodreina

 

-11-

La fumette, la cigarette, tout ces mots en ette, Nous offrent peines et illusion, bien être et hallucinations.  Un refuge pour certain, une obligation pour les mesquins.  L'alcool, n'est pas cool, Son alchimie divaguant,  Avec elle on coule, On oublie, on divague c'est agréable.  Tu me vois, bouteille à la main, Criant, pleurant, le désespoir qui revient, À la surface il cri victoire.  Et pourtant je tiens encore debout. Je ne te ramasse plus dans la boue.  Ma vision chan

bloodreina

bloodreina

 

-10-

J'ai dis je suis poète Ils ont rient et m'ont tiré les couettes J'ai laissé coulais parce que ça n'avait pas d'intérêt  Mais en fait c'est moi la plus bête J'aurai pu me soigner alors que j'avais mal a la tête, Qu'elle conne d'avoir laissez filé, Ma dernière chance pour me rattraper ... Non ce n'est pour personne. Ce poème sans sonne. Illogique, euphorique. Inutile, immobile. Je me ris à la figure, La bipolarité reprends de l'envergure, Hihihi  C'est si délicieux,

bloodreina

bloodreina

 

-9-

Tu vois, Nous etions seuls devant ce miroir, Je vois, Maintenant seule devant ce coeur d'Ivoire. Frère soeur se tenant par la main C'est terminé, en vain La cloche sonne pour la fin  Elle ne prendra plus ce train Ange déchu Ames perdues Destin pendu "Nous" n'existe plus Elle est mal  Il est pâle Le sang dévale Se corps sale Coeur nouer Voie bloqué Non oublié Non pardonner Pourquoi né t ont humain ?  Pourquoi nous n'y comprennons rien  Se

bloodreina

bloodreina

 

-8-

L'infini qu'est ce que c'est ?  Existes tu ? L'amour qu'est ce que c'est ? Existes tu ? La douleur qu'est ce que c'est ?  Existes tu ? Le silence qu'est ce que c'est ?  Existes tu ? La souffrance qu'est ce que c'est ?  Existes tu au moins ? Répondez moi je vous en pris  Ne me laissez pas immergé  Reviens, de toi je suis épris J'ai mal putain viens m'aider J'agonise J'etouffe Tu mises  T'es ouf Tu te fiches pas mal de mon existence Mais m

bloodreina

bloodreina

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité