Aller au contenu

Blogs

Vipérine. (1)

Il est déjà midi et c'est la dèche. Je suis là et je n'ai rien. Je suis arrivée dans cette ville avec pour toute possession ce que j'ai dans mon petit sac de voyage, et 40 euros en poche. Je n'ai pas d'endroit où dormir. Aujourd'hui encore je vais sauter le repas; il me reste quelques heures pour trouver toit et couvert. Sinon, je vais tenir deux-trois jours puis me retrouver à la rue, nouvelle mendiante. J'aurais fait tout cela pour rien, et ce sera la mort rapide ou lente. En parcourant l

Criterium

une belle

Elle avait les cheveux blonds couleur d'un champ de blé en juillet, une peau albe comme un cierge de Pâques, des yeux comme des noisettes que l'on ramasse en automne et des mains, oh oui des mains douces et délicates. Ses longs doigts fins se terminaient par des ongles fins comme des griffes d'une tigresse qui avance doucement, dans une jungle épaisse, ne laissant que peu de lumières passées. Elle avance à pas de velours, sans bruit, sans même ébranler une once d'un feuillage. L'air semblait gli

Invité

Pierre Soulages - Peintre.

Pierre Soulages, né le 24 décembre 1919 à Rodez, est un artiste peintre et graveur français.  Associé depuis la fin des années 1940 à l'art abstrait, il est particulièrement connu  pour son usage des reflets de la couleur noire, qu'il appelle « noir-lumière » ou « outrenoir ».  Il est l'un des principaux représentants de la peinture informelle. En 2014, François Hollande le décrit comme  « le plus grand artiste vivant dans le monde ».       2019 : Grand prix du

Mal-Voyant

La bouteille.

Des broussailles, qu'il faut écarter en faisant attention: certaines branches ont des épines. D'un côté, la forêt; de l'autre, la plage. Personne ne vient par ici; les endroits touristiques sont bien plus loin, au Sud. Ici, le sable est parsemé de gravas, de pierres plus ou moins grosses, mais dont les arêtes peuvent être tranchantes; personne ne s'y aventurera pieds nus. Les marées ont dessiné des grandes lignes colorées le long de la plage — des strates: tout d'abord, le mélange de terre et de

Criterium

T** va tuer.

Enlever la puce de son téléphone ne suffit pas. De nos jours, tout le monde sait que chaque smartphone sort de l'usine rempli de mouchards. Un transpondeur GPS fait partie du design. Il y en a un installé au niveau du software, qui se charge lorsque le système d'exploitation est lancé; il y en a un autre en hardware, qui guette en plusieurs modes les récepteurs pour leur envoyer la position. C'est celui-là qui fait que par ailleurs, également, enlever la batterie de son téléphone ne suffit pas.

Criterium

Tadao Andō - Architecte

Tadao Ando - Architecte -  Ancien boxeur professionnel - il a raccroché les gants en 1962        A une conception bien à lui de l'espace architectural, qui sollicite aussi bien les sens que l'esprit, l'âme que le corps.  "Toutes ces expériences que l’on fait dans l’espace [l’entrée de la lumière, la pluie qui tombe]  sont pour moi quelque chose de grandiose.  Il faut que l’architecture accueille la joie de vivre des hommes", dit-il. "Sinon, notre corps n’est pas at

Mal-Voyant

Parasocial paranormal.

Je m'appelle Jean-Louis, je suis SDF. Enfin, je l'étais; pendant le confinement — l'année où le monde est devenu fou — des amis m'ont confié une de leurs chambres. Je ré-apprends à vivre; il est incroyable de s'apercevoir en temps réel de l'effet d'une douche quotidienne et de pouvoir manger chaud, chaque soir sous un toit. La rue ne me manquera pas. Elle, par contre... je n'arriverai peut-être jamais à l'enlever de moi. Elle y colle encore, comme une vieille brûlure, une cicatrice, une ombre de

Criterium

Chaos et champagne.

— "Si j'étais une puissance ennemie... et bien je ne ferai rien du tout: vous vous occupez déjà de tout vous-mêmes." Curieuse remarque que l'homme venait de faire à l'ambassadeur! Celui-ci avait hésité un instant, fronçant le sourcil, avant de décider de choisir un rire franc. Il faut dire qu'il était plus habitué aux flatteries que ne manquaient jamais de lui faire les hâbleurs lors de ces soirées, et aux conseils rarement demandés mais toujours offerts. Il était beaucoup moins fréquent qu

Criterium

Cancel Culture

J’aimais bien qu’en 2020 L’humanité soit confinée Il ne fallait être devin Pour voir qu’elle allait en caner J’aime qu’en 2021 Ça continue et de plus belle Mettons-nous sur nos trente-et-un Jouons aux cadavres surréels Le suicide, c’est à chanter Yeux ouverts & bouche fermée Mâcher de la pâte filo En voulant se briser les os J’aime les SJW Tueurs digitaux pour une cause Je les vois en train d’abreuver De mensonges leur hashtag-prose Je veux me f

Tequila Moor

Le shaman.

18 heures. L'homme appuya nerveusement sur le bouton de l'interphone. Dans quelle histoire s'était-il bien retrouvé? Il se demandait s'il avait l'air ridicule. Droit devant la porte cochère, sur une rue attenante à l'allée principale de la ville, observant la marche des passants; de temps en temps une voiture absorbait tous les sons puis s'éloignait bien vite. Ce n'était pas vraiment les quelques minutes devant la porte qui le faisaient douter de lui-même; il n'était plus aussi timide depuis lon

Criterium

Sciences fiction

Cette histoire se passe en 2022 Nous sommes le 5 mars 2022. Le professeur Giacomo Daemon est interne et directeur de l'hôpital Saint Glé de Barge-les-Ecluses. Depuis le début du mois, le professeur tente d'attirer l'attention de la presse de son département de la Seine et Garonne. Il se heurte à un silence qui ressemble fort à un refus de laisser exprimer son inquiétude. En effet, dans son établissement hospitalier, il est confronté à la dix-huitième mort inexpliquée dans ses services. Le p

Oncle_Julien

Eh toi qui me regardes

Eh toi qui me regardes avec ces yeux cristallins, Oui toi qui me dévisages avec cet air doucement malin, Tu crois que je ne t'ai pas vu depuis deux heures Qui m'envisages avec ton souffle empli de chaleur ?   Je sais bien que je suis dans ton esprit ancré Comme un navire l'est dans son havre de paix. Mais as-tu conscience qu'il n'y aura rien de bien Qui pourra subvenir de ce moment qui t'appartient ?   Je sais que tu vois en moi cet obscur objet

Invité

Transambulare.

Certaines villes regorgent de ces passages. Entre les rues pavées qu'arpentent les piétons, certaines portes d'immeubles révèlent en fait des ruelles secrètes et des chemins de traverse. Vous pouvez passer devant durant des années sans que vous ne vous doutiez qu'ils existent; même lorsque les portes n'ont pas le petit boîtier électronique, celui qui fait croire à une habitation, et qu'elles s'ouvriraient d'un simple tour de poignée par un curieux... — Même lorsque le curieux s'y aventure et que

Criterium

Souvenir d'elle

Un soir que je rentrais un peu plus tard qu'à l'habitude, je m'asseyais fourbu dans un fauteuil trop usé pour réparer ce corps trop difficile à supporter. Mais il était pour moi ce moment donné de tranquillité et de quiétude dans une journée trop longue et trop stressante. J'aimais à m'asseoir ainsi pour contempler ce qu'il y a de plus beau à contempler dans une vie : elle était assoupie sur le canapé, allongée de tout son long, ses mains jointes et sa joue gauche posée délicatement sur elles. E

Invité

Légion.

Il avait étudié le bouddhisme. Ça avait été des années passées dans le secret: — L'internat. Tard, dans la nuit — au dortoir. L'extinction des feux était passée il y a un bon moment. Il fallait être discret. Alors il se cachait sous la couette avec une lampe-torche qui marchait à peine, ayant récupéré le livre interdit d'un petit espace secret qu'il avait découvert dans la cloison, et en lisait discrètement quelques lignes. Comme il avait encore des difficultés de lecture malgré son âge, il deva

Criterium

Le haut-lieu.

Ils avaient bravé le désert et les montagnes pour se retrouver dans l' "Autel Au-Dessus". C'était un lieu sacré. Une sorte de petite plaine bordée par les montagnes, qui ressemblait à un vieux cratère. Les gens parlaient avec un grand respect de l'endroit. On ne se souvenait plus de qui, ni de quand l'on était venu ici pour la première fois et reconnu qu'il y flottait un certain pouvoir; était-ce la vue et d'être entouré de collines qui nous forçaient à regarder le ciel et ses étoiles — éta

Criterium

Le monstre.

Il est tard. La rame de métro arrive dans un crissement sauvage. Sifflement souterrain et infernal — les freins hurlent et immobilisent la machine. Alors c'est le moment où dans le brouhaha les voyageurs nocturnes montent et descendent, troquent leur place du quai à la rame. Au lieu de l'écho des longues galeries dans lesquelles tout résonne, c'est maintenant l'espace étroit de l'intérieur du métro, lequel aussitôt repart à grand bruit et à toute vitesse. Les gens gardent le silence; chacun rega

Criterium

Le champignon.

Une grande salle aux murs d'hôpital, blanc crème, sans décorations. L'espace est subdivisé en plusieurs espaces de travail par des paillasses recouvertes d'un capharnaüm de matériels scientifiques. Il y a des pipettes, des tubes, des éprouvettes, des appareils, des récipients; des boîtes — énormément de boîtes. Certaines sont en carton, griffonnées de la main d'un technicien: "PCR v5 sept.-oct." ou encore "Échantillons Steph 2019". D'autres, plus colorées, sont des kits provenant de diverses ent

Criterium

Le vert et le mauve.

L'œil s'ouvre. C'est le matin. La lumière du soleil colore le plafond d'un joli ton franc, comme pour me susurrer "Bonjour! Il est l'heure". Il y a toutefois... quelque chose d'étonnant dans l'angle de l'éclairage matinal. Quelque chose d'inattendu et qui ne correspond pas à ce que je vois d'habitude en me réveillant. En reprenant avec peine mes esprits, je réalise que ma bouche est pâteuse, qu'une enclume résonne encore dans ce mal de tête, et que la nuit fut courte et peu reposante. À peine qu

Criterium

Vertige.

Vous vous réveillez en sueur et dans le noir. Quelque chose ne va pas. Une sensation diffuse; l'oppression vague et la certitude qu'il y a là une Présence. De longues secondes pour deviner les contours des objets dans la pièce, ciller la pénombre. Vous redoutez que l'une des formes soudain s'anime; vous redoutez que tout s'envenime. L'impression ne part pas; le front est en nage — par fièvre ou terreur. Est-ce la maladie? Un grand haut-le-cœur vous interroge encore. — La sensation d'une mor

Criterium

Les grands hôtels.

À chaque fois, c'est seulement une fois l'avion posé que le véritable voyage commence. Ce n'est pas que je n'aime pas voler — tout en admettant qu'à chaque fois que l'on décolle, l'on se demande si c'est cette fois-ci que surviendra une catastrophe — mais plutôt qu'avec l'habitude, les intérieurs aseptisés finissent rapidement par tous devenir le même. Ils se diluent et se confondent entre eux, pour n'en former au final qu'un seul, indistinct, lisse, une salle d'attente où l'on patiente jusqu'à

Criterium

Chalet à quatre.

La lumière du jour inondait la pièce dès les heures les plus matinales, à cette époque-ci. Quelle curiosité: c'était une période de vacances, et pourtant je me levais encore plus tôt que d'habitude, et sans alarme! C'était un plaisir énergisant que de se tenir devant la grande fenêtre, et d'admirer le paysage au-dehors encore couvert de neige. À petites gorgées, un premier café, presque brûlant. Là-bas, les collines blanches étaient belles et froides. Les branches des arbres encore épaissies par

Criterium

Les têtes tombent.

— "Mais enfin, c'est ridicule". L'homme qui venait de porter le jugement était le détective McAron, un collègue de longue date. Son expérience dans le milieu n'était plus à prouver. Sûrement était-elle à l'origine de cette propension à se déclarer avec hâte en faveur de telle ou telle hypothèse, souvent sans hésitation; par mots incisifs, il tuait une théorie, proposait un autre angle, toujours affirmatif. Ç'aurait été irritant si je ne savais pas que ce n'était qu'une façade cavalière, et

Criterium

  • Commentaires des blogs

    • Une vie sans épreuve en serait d'autant plus morbide. Et si le mal c'est pas bien, le vide c'est pas mal ? Je révère ton amour du franc vivre.
    • Merci, c'est très gentil, je fais selon le moment, et l'inspiration. Mais tout le monde est capable d'écrire ses sentiments et ses émotions, la mise en forme demande juste un peu de travail, et l'effort est moindre sur des textes courts comme les miens. D'ailleurs, j'attends que vous repreniez votre timide plume goods ^^.
    • Vous savez si bien accommodé les mots, juste ce qu'il faut pour aboutir à ce texte si bien écrit.  
  • Statistiques des blogs

    • Total des blogs
      1 293
    • Total des billets
      4 471
×