Aller au contenu
  • billets
    15
  • commentaires
    113
  • vues
    104045

À propos de ce blog

Le goût de la fuite,
Qui s'échappe de tes cuisses,
S'efface. Sans suite.


 

Billets dans ce blog

 

Dalek

Je broie du noir dans mes nuits blanches. Je veux pas te voir, je veux juste tes hanches. Moi je vois la vie en néon rose ; Je serai ravi que dans maison close. Billets de sang, l’argent est rouge. Sin citizen comme Mickey Rourke . Pas de gueule de bois pour la fée bleue, Deux verres ou trois rendent spiritueux. Cerveau s’égare sur la pente douce, Cigarillos dans ton penthouse. Je veux pas revenir, je veux que la drogue dure. Je troque mon avenir contre une piqure. P

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Redpilled

Je suis rouge comme antibio. Je couche comme grand idiot. Je suis die comme en chimio. Sa teuch me donne des visions. Et je dépose tout même en démo. Je te baise même en mi-molle. Je m’engraisse comme Endémol. J’embrasse comme le démon. Et je tourne comme cyclone, Je ris comme six clowns, Je te fume comme six clopes. Je fuis personne comme cyclope. Mais je suis rouge comme la pilule. Comme le sang coagule, La rage que j’éjacule Se perd quand on t’accule !

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (7)

J'ai 8 ans et mon frère 6 ans. Comme tous les étés, nous sommes au Portugal. La journée est particulièrement radieuse, il fait beau, il fait chaud, alors nous jouons dans la piscine. Enfin, piscine, si l'on veut être précis, il s'agit d'un réservoir, d'un ancien lavoir, et ce qui nous sert de plongeoir n'est rien d'autre que la planche de pierre qui servait à frotter le linge et à l'essorer. Mais plus personne ne s'en sert de cette façon depuis bien longtemps et il est suffisamment grand pour qu

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (6)

Le temps n'a jamais été mon allié, mais en cet instant, il m'est totalement étranger. Je suis plongé dans la confusion comme si mon cerveau se trouvait empaqueté dans du coton imbibé d'alcool. J'écris comme si je ne savais pas le faire... Lorsque j'arrive, je suis plein d'appréhensions, d'âpres tensions, sans prétention. Je sais quel texte je vais dire, je sais comment le dire, j'espère pouvoir le dire. J'ai tant d'enthousiasmes à étouffer que j'arrive avec une heure d'avance, alors que je

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (5)

J'ai 13 ans. Je vis avec ma mère et mes deux frères, 4 et 11 ans. Avec le plus grand, nous dormons dans un cagibi dans lequel ont étés placés des lits superposés. Ça me va, je n'ai jamais aimé dormir et le reste du temps on peut rester dans le salon. À condition, bien sûr, de ne pas faire trop de bruit. Ma mère travaille de nuit, à l'usine. Alors, la journée, elle dort. On joue, en essayant de ne pas faire de bruit. Pour ne pas qu'elle mette des coups de marteau sur la console, comme la dernière

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Faiblard

Faiblard fait nenni, ferme-là fait blerni, fait la félonie, fellation honnie, fête son avanie, fêtard mais s’ennuie, fait d’art et de nuit, fédère, désuni, fatale ironie.   Faiblard fait nenni. T’es là tu fais rien, sombre galérien qui se rêve aérien et mène vie d’acarien. Ferme-là, fait blerni. Qui se prend pour un grand, derrière son écran, mec toujours à cran, ça en devient flagrant. Fait la félonie. Castré comme Fidel mais qui meurt d’envie d’elles, perd la

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (4)

Je crois être d'une patience olympienne. Parce que la patience est une façon confortable et laudative de qualifier la passivité. Je peux attendre, sans rien faire, sur des durées infinies, que les choses viennent à moi, parce qu'en tant que personnage principal de mon histoire c'est ainsi que tout devrait fonctionner ; je l'ai vu à la télé. Et pour toute forme d'agacement, il m'arrive tout au plus de signifier par un phrasé lapidaire l'étendue de ma patience. "Regardez moi comme je ne fais rien

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

(re)Présentations

Marnie manie la rime avec l’art et la manière. Manie sans frime, sans fard et sans que Marnie erre. L’âme marine, je veux qu’elle s’arrime, pas qu’elle rame, pas qu’elle trime ;  paquet de drames braquaient sa mine, minaient son âme, masquaient la cime de ses récits, de ses récifs. Mais serre-moi, je suis réceptif ! Et si l’émoi est récessif, si dans ma joie je suis excessif, que quand tu me vois c’est déceptif, envole-toi au-dessus des ifs ! Au-dessus des lois et de Sisyphe et de

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Un temps tané

Comme une rencontre providentielle, Coup de foudre au premier regard. Une sensation inhabituelle Nous fait passer au travers du miroir. En une seconde éternelle On s'écrit déjà toute une histoire! C'est le début d'un amour fusionnel ; Ou bien peut être un faux départ. Tout se passe très rapidement, On ne voit pas le monde qui stagne autour. On s'aime déjà éperdument, On s'aime déjà pour toujours! En un éclair on se rapproche Et chacun se met à nu. Mais subitement o

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Les toiles de minuit

Emporté par la houle, frappé par les vents, Rafiot décevant qui se brise et qui coule. Rescapé du naufrage, hélas survivant, Sur les flots dérivant quand la nuit s'écroule. Dans le froid mortifère de l'obscurité, Où le sang et le sel ne sont plus que doux jeu, Mutine lumière vient offrir sa clarté Et nourrir mes espoirs d'un avenir radieux. Sa joliesse me réchauffe le palpitant Et me fait me débattre en plein cœur d'océan, Dans le seul but de l'atteindre et l'étreindre.

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (3)

Les retours sont des adieux et les adieux des retrouvailles. Pour ne pas ruminer la colère stérile qui m'obnubilait, j'errai de ports en porc. Me plongeant à corps retrouvé dans l'exploration, plus gloutonne que méthodique, des intimes eaux tièdes et doucereuses qui bordaient ma dérive. Je collectais ces délicats nectars avec d'autant plus d'enthousiasme que j'avais connu et la diète et la disette. Et je goûtais d'autant plus mon plaisir que j'étais cet iris n'ayant pas vu la rose, à nouv

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (2)

Quel que soit le chemin emprunté, quelle que soit l'issue, parfois il n'y a que la colère. Je me souviens les chaudes nuits passées dans la torpeur la plus profonde et réconfortante, où l'absence se changeait en oxygène faisant de chaque inspiration un souffle béni. Blotti dans l'obscurité silencieuse, je goûtais les plaisirs de l'isolement et de la déréliction, avide de vacuité, comme une chance de s'extraire d'un brouhaha quotidien et continu. Errant paisiblement, libéré de toutes les con
 

Bonne nuit Kégéruniku

Je veux être dieu. Non pas dieu de toutes choses. Je déteste les groupes, les foules, les nombres. Ils sont inconsistants et n’existent probablement que pour me nuire. Et plus encore, je hais leur mécanique, vulgaire et terriblement indiscrète. Rien n’égale la singulière saveur du secret. Non, je veux être un dieu personnel. Partagé, pourquoi pas. Si c’est par une poignée d’adeptes. Et je veux que chaque adoration soit singulière dans son histoire et dans son expression. Je ne veux pas être ce f

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Tout vient à point à qui cesse d'attendre

Personnes quelconques, vie banale, Je crois que la télé nous a banane. On restera pas dans les annales, La chance nous a fait le coup de la panne. Tu voulais vivre dans les étoiles Et en fait ta vie s’étiole. T'aurais voulu mettre les voiles Mais t'étais qu'une petite tafiole. Et comme tous les autres tu t'es rangé Loin de ces rêves qui te démangeaient. Entre picole et canapé, Tu veux juste qu'on te foute la paix. Si l’amour propre est un moustique T’as prévu le stock d

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Loverdose

Ce qui me tue c'est la joie. Sa logique, ses idées, sa façon de faire. Si les filles de joie sont des salopes, je ne sais plus quoi penser de la mère. Insuportable trainée qui se donne, sans faire payer, au premier des abrutis. Mais qui va se refuser, ou du moins se faire prier, pour quiconque à de l'esprit. Je veux bien comprendre, qu'étant plus simples à divertir, elle choisisse les imbéciles, pour n'avoir que moins d'efforts à fournir, parce que se donner de la peine est une chose que la jo

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité