Aller au contenu

Sombre Ressac

Tequila Moor

261 vues

Aux reflets argentés, mêlent l'ondulement
D'immaculées crêtes fuyant en scintillant
L'esquif glisse doucement, fragile et fendant l'air
Ombre parmi les ombres de la clarté lunaire
Esquisse de poussière, brisure de la lame
Un esprit s'y repaît et des dieux s'y affament
Au retour de sa flamme, dans le sein cohabitent
Les mystères du pouvoir que cette lande abrite
Vers l'étrange monolithe, fleurissent moisissures
Serties de mauvaise herbe qui assiège les murs
Ainsi que la luxure, de perverses étoiles
Posent leur don de lucre tel un somptueux voile
Sur une terre trop pâle, cachée parmi la bruine
Se laisse apercevoir ville tombée en ruine
Dressée sur la colline, la forêt est profonde
Feuilles fuient dans le vent tout en faisant la ronde
Tandis qu'au loin se fondent, rêves vils et merveilles
Ne pouvant dissiper un vacarme vermeil
Jaillissant dans l'oreille, dans l'esprit et la peur
Se niche désolation de ce pays trompeur
Ou sourire moqueur, force désincarnée
On ressent le mépris de l’autel des damnés
Aux reflets argentés



Annonces
Maintenant

1 Commentaire


Commentaires recommandés

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×