Aller au contenu

Radotage

Tequila Moor

380 vues

Mes rimes de seconde main
Malgré mon prurit à écrire
Encore échouent, tant et si bien
À précisément vous décrire

Et ce gourd cerveau se mutile
Cherchant parfaite métaphore
Tel un marin soûl, inutile
Roulant de bâbord à tribord

Il me faudrait talent, génie
Pour sublimer votre sourire
Pour trouver l'image bénie
Qui, enfin, saurait vous séduire

Et ce texte, essai pénultième
Ira s'effondrer en accord
Ne sera que simple poème
Radotage de matamore

Pourtant, et là je le confesse
Il reste tant à vous avouer
En évitant les maladresses
Ou les formules ampoulées

Juste un minimum de syllabes
Juste un pauvre vocabulaire
Pour cette voie, pas d'astrolabe
À peine un compas, une équerre

Même portant d'épaisses moufles
Même sans plume ou encrier
Même à chuchoter dans un souffle
Fou à lier, ou ma voix niée

Que je sois brute ou fat ou sot
Ne change plus rien à l'affaire
Maigre besace de 3 mots
Voici qu'enfin je la libère :

Je vous aime

 



Annonces
Maintenant

16 Commentaires


Commentaires recommandés

J'ai décidément une préférence pour tes écrits lorsqu'il évoque des émotions, les tiennes ou pas, réelles ou fantasmées.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci @zera !

:yahoo:

Il y a 3 heures, yourself91 a dit :

J'ai décidément une préférence pour tes écrits lorsqu'il évoque des émotions, les tiennes ou pas, réelles ou fantasmées.

Merci aussi ! Effectivement, je ne fais pas toujours dans ce style : les émotions, c'est parfois un peu fatiguant.  :ninja:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 2 minutes, Mite_Railleuse a dit :

Je trouve toujours émouvant de sortir de sa zone de confort...

Tu trouves que le narrateur sort de sa zone de confort ? Pourtant il ne fait que parler de lui, et n'essaye même pas de parler de l'aimé(e).

Donc en fait, pas sûr. :happy:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 1 minute, Mite_Railleuse a dit :

Nous parlons toujours de nous. Comment faire autrement ?

Nous pouvons au moins faire l'effort de parler de l'autre : ce n'est pas tout de dire à quelqu'un qu'on l'aime, il faudrait aussi savoir pourquoi & comment, voire se demander si ça ne fait pas porter à ce quelqu'un une responsabilité non demandée.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 26 minutes, Tequila Moor a dit :

Merci @zera !

:yahoo:

Merci aussi ! Effectivement, je ne fais pas toujours dans ce style : les émotions, c'est parfois un peu fatiguant.  :ninja:

Fatiguant ou éprouvant ? 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 1 minute, Tequila Moor a dit :

Nous pouvons au moins faire l'effort de parler de l'autre : ce n'est pas tout de dire à quelqu'un qu'on l'aime, il faudrait aussi savoir pourquoi & comment, voire se demander si ça ne fait pas porter à ce quelqu'un une responsabilité non demandée.

Ne pas parler de l'autre, c'est justement ne pas lui faire porter une responsabilité non demandée. Et savoir pourquoi on aime quelqu'un, ne me semble pas du domaine du possible. Et c'est parfait pour moi. Quant au comment, c'est tellement intime...

Mais je ne suis pas poète ! Ceci explique peut-être cela...

Et réciproquement !

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
à l’instant, yourself91 a dit :

Fatiguant ou éprouvant ? 

Fatiguant, et pouvant aller jusqu'à l'épreuve : ça dépend du texte, de l'intensité émotionnelle que je souhaite partager, du type même d'émotion en question. Ecrire sur l'automutilation est plus difficile qu'écrire sur l'amour heureux, par exemple.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 6 minutes, Tequila Moor a dit :

Fatiguant, et pouvant aller jusqu'à l'épreuve : ça dépend du texte, de l'intensité émotionnelle que je souhaite partager, du type même d'émotion en question. Ecrire sur l'automutilation est plus difficile qu'écrire sur l'amour heureux, par exemple.

 Peut être pas toujours. 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 3 minutes, Mite_Railleuse a dit :

Ne pas parler de l'autre, c'est justement ne pas lui faire porter une responsabilité non demandée. Et savoir pourquoi on aime quelqu'un, ne me semble pas du domaine du possible. Et c'est parfait pour moi. Quant au comment, c'est tellement intime...

Mais je ne suis pas poète ! Ceci explique peut-être cela...

Et réciproquement !

Dans le cadre d'un texte, ne pas parler de l'autre pour ne pas lui faire porter une responsabilité non demandée (afin par exemple de ne pas l'identifier), pourquoi pas... Mais dans la vie réelle, j'ai pu constater qu'il était quand même mieux d'avancer à pas mesurés et, avant de lui annoncer tambour battant notre sentiment, commencer par lui expliquer pourquoi lui/elle et pas quelqu'un d'autre. :D

Il est vrai que savoir comment on aime quelqu'un, cela se révèle peu à peu : on fait l'amour, et pas seulement dans un lit, on le construit et le renouvelle au cours du temps, et c'est alors qu'on peut connaître son propre comment. Par contre, je pense qu'on a toujours une idée du pourquoi : elle peut être incomplète, mais elle est la raison de départ de notre amour, ce qui fait que l'on voit l'autre comme unique.

Donc autant le lui dire, non ?

il y a 7 minutes, yourself91 a dit :

 Peut être pas toujours. 

Il me semblait évident que je parlais de mon cas. :sleep:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 3 minutes, Mite_Railleuse a dit :

Je ne parlais pas de vie réelle, mais de ton "billet".

Pour le reste, et bien c'est le reste...

Ouais bah tu m'as enduit d'erreur dès le début, en disant "nous parlons toujours de nous" : j'ai cru qu'on était parti dans les généralités, mince alors ! :) En tout cas, merci.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 2 minutes, Tequila Moor a dit :

Ouais bah tu m'as enduit d'erreur dès le début, en disant "nous parlons toujours de nous" : j'ai cru qu'on était parti dans les généralités, mince alors ! :) En tout cas, merci.

Promis, je ne t'enduirai de plus rien du tout... :eva:

Modifié par Mite_Railleuse
  • Haha 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 01/06/2020 à 11:31, Tequila Moor a dit :

Merci @zera !

:yahoo:

Merci aussi ! Effectivement, je ne fais pas toujours dans ce style : les émotions, c'est parfois un peu fatiguant.  :ninja:

Pffff, l'amour !

Voui, c'est très fatiguant les émotions surtout quand elles restent bloquées et que l'on ne comprend pas toujours d'où elles sortent. Nous nous jouons des tours ! 

En plus de cela le cerveau prend la relève et c'est la surchauffe ! Autant y mettre des formes ;)

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×