Aller au contenu
  • billets
    8
  • commentaire
    0
  • vues
    516

Le corbeau le chat noir et le chat gris

narcejo

101 vues

Le corbeau le chat noir et le chat gris

 

Un corbeau, un merle ou en tout cas un oiseau

Se penchait depuis sa haute et belle branche

Vers un chat noir qui avait sous les naseaux

Une jolie souris verte qui était de sortie

Ce jour-là qui avait vu la pluie un dimanche

Derrière l'église pointue de doux nuages

En maraude avaient fait au monde ce cadeau

Les feuillages en forme de gondoles au chat gris

Inspirèrent depuis le sol une drôle question :

« Compère, un oiseau psychopathe nous épie,

Ne mettons donc tous nos œufs dans un même panier

Faisons à cette souris un bateau et nos crocs

Gardons, notre vie n'en sera que meilleure

Lorsque l'oiseau au grand bec au final raison

Aura ; le monde est ainsi fait* qu'entre chatons

Il vaut mieux à notre égoïsme faire un sort ! »

Alors à tire d'aile l'oiseau s'envola

Et de Dieu ou Diable, on ne sut vraiment qui

Dans cette fable naturelle où la souris

Qu'était verte de peur réussit à s'enfuir

Après la pluie, le beau temps et tous les corbeaux

Du ciel ne seront très très longtemps effrayés

Par le chagrin divin fussent-ils pris en grippe

Des chats noirs, des chats gris et aussi des souris

Les feuilles des arbres dégoulinants de pluie

Telles la vermeille vigne originelle

D' Adam et Eve on ne sut vraiment des deux qui

Déplora le plus celle qui se fit la malle

Grâce à une simple feuille changée en gondole

A Venise les bateleurs portent des masques

A Turin les souris ont quitté le navire !

La morale de cette fable c'est qu'un sourire

Cache pas le masque et les larmes et la pluie

Tout cela à vrai dire valait bien la Fable

Du corbeau, du chat noir, du chat gris et l'oiseau

Le bec dans l'eau à la fête il y aura toujours

Des nuages en maraude même à la fin des Temps !

C'était la fable du corbeau le chat noir... gris

Même l'auteur sait plus la nuit tous les chats sont gris

La mine de la fin des temps (et des haricots)

Valait bien une fable fut-elle chagrine

Quelque peu....

 

*L'inhumation céleste, appelée aussi funérailles célestes ou enterrement céleste (du chinois 天葬 pinyin tiānzàng), en tibétain བྱ་གཏོར་Wylie bya gtorpinyin tibétain jhator, littéralement « dispersé par les oiseaux »1, est un mode d'élimination des corps, qui est pratiqué au Bhoutan, en Chine (QinghaiMongolie-IntérieureSichuanTibet), en Mongolie, au Népal et en Inde et qui consiste à exposer les cadavres à l'air libre afin qu'ils soient dévorés par des vautours2.



Annonces
Maintenant

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×