• billets
    6
  • commentaires
    11
  • vues
    1 141

#Des chiffres et des lettres

Isadora.

317 vues

Il y a exactement un an, jour pour jour et heure pour heure, commençait le drama de 2016. Je suis infiniment heureuse d'en sortir, infiniment chanceuse de ne pas y avoir laissé ma peau et infiniment reconnaissante pour ce que cette rupture a ouvert comme perspectives. Mon appartement, finalement, ne me convient pas si mal, malgré ses défauts majeurs et je m'aperçois que j'aime bien être chez moi, seule et dormir dans mon lit, avec mes chats, mes rêveries et ma liberté. 

J'espère que 2017 réservera de jolies nouvelles

Moment langue de pute dans toute cette joie : je n'ai pas pu m'empêcher d'envoyer un SMS à mon ex : Joyeux Noël ! :)

--------------------------------------

Ces derniers jours ont été, il faut bien l'avouer, aux antipodes de ce que j'avais annoncé dans mon dernier billet. Nuits décalées, alcool coulant à flots, excès en tous genres. Le défilé de mecs permanent a repris et je ne sais même plus si je trouve ça drôle ou pathétique. Je ne suis pas tombée sur des hommes glauques, c'est même plutôt l'inverse je crois, mais mon intérêt ne va plus que vers la chose sexuelle. J'ai même de moins en moins d'intérêt à retenir le nom de mes amants ; je leur demande les renseignements dont j'ai besoin pour remplir ma liste — donc pour les statistiques — et dès que tout est noté,  j'oublie.  Je ne pose presque plus de questions non plus,  du moins ma conversation se dépouille de l'intérêt pour la personne. Dans mes carnets, je ne fais même plus l'effort de conjuguer les verbes. 

#87 Ramassé un mec à la sortie du ***. Proposé de venir avec P. et moi comme ça. Bu du vin. Coït après départ P. Trouvé capote usager dans lit le surlendemain. Beurk

Pour l'instant, 2016, c'est +18 dans ma liste, ce qui en fait la deuxième année la plus chargée. Les écarts d'âge se réduisent par rapport à 2008, par exemple, on est à 30 ans de moyenne, le plus jeune étant à 24 et le plus vieux à 36.  Petite majorité de mauvais amants,  deux addicts au sexe,  beaucoup d'hommes branchés par le développement personnel et un mode de vie sain. Je me suis attachée trois fois, c'est-à-dire trop. C'est à peu près tout ce qu'il y a à en dire.

Mes derniers émois m'ont été coûteux. C'est comme se retrouver fauché après une soirée trop alcoolisée ; on s'est cru riche et on a tout claqué. C'est con mais c'est trop tard. Tout a été bu, à l'excès et tout s'est retrouvé dans une flaque de gerbe. C'est drôle que ce mot serve aussi aux couronnes de fleurs, couronnes de vanité in memoriam.


1 personne aime ça


0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant