Aller au contenu

Des biles


370 vues

Chaque année, c’est pareil, à l’idem belle époque
Printemps des poètes, que ça s’appelle
Tous les ans, il pleut des feuilles blanches à Paris
Pas des feuilles mortes, hein !

Non : des feuilles blanches, ou bien raturées, souvent froissées, de rage et dépit mêlés

La feuille blanche
Autrement nommée page blanche
Enchantée madame, comment allez-vous ?
Ma foi, fort bien : si vous saviez comme certains m’aiment
La Page Blanche…
Insistez bien sur le « laaaaan » qu’on en défaille et calenche

Tellement de pages noircies à propos de page blanche
Par des gens qui se charcutent l’esprit, cherchant à emplir leur page blanche
Et qui ne trouvent pas, bien entendu, hormis leurs histoires de page blanche
OK j’abrège

Non mais ho, vous n’avez rien d’autre à faire ?
Sortir, aller à confesse, faire l’amour, écraser des fourmis, que sais-je ?
N’êtes pas au courant qu’il faut vivre avant que d’écrire, que c’est belle façon d’avoir quelque chose à raconter ?
Pas au courant que ce qui importe, c’est de vivre ; peut-être après, d’éjaculer sur du papier ?

Tenez, un exemple de ce qui se ramasse à l’appel, à l’idem belle époque :

« Eau, source de vie
Contraire du vin
Source d’écrits
Vains »

Ouais : torturé par le talent, que l’auteur est
Si c’est une autrice, file-lui ta roue motrice

Rhalala c’est pas tout
Il est d’autres ahuris à qui tordre le cou
Affirmons-le gaiement, y’a rien de pire que les textes de littérateurs
Mais si, vous savez bien…
Ces bonimenteurs dont la spécialité est de commettre des textes sur comment naissent les textes
Pourquoi ?
Imaginez donc un peintre réaliser un tableau sur comment naissent les tableaux, vous verrez
Mes blablateurs
Si encore vous étiez lus, avec vos textes qui pourraient servir d’explications de texte aux dictionnaires mondains
Allez, je ne vous cause même pas d’être vécus, hein !

Nan mais sérieux
Voir d’apprentis écrivains écrire, sur le fait d’écrire
Voilà qui me donne l’impression d’entendre des machos parler de leur p’tite chose
Quand ces derniers
Incapables d’en premier lieu penser au fait de connaître une femme
De se fondre en elle, jusqu’à oublier leur engin

Au contraire !
Pensant d’abord à leur gros machin
Comment qu’il est, comme ci ou comme ça, assez dur en tout cas
En tout cas faut qu’il fonctionne (merci on sait, c’est pareil pour tout le monde)
Vraiment un incroyable miracle qu’il fonctionne
Car ils ne pourraient vivre sans un bidule qui fonctionne

Pareil donc pour ces écrivaillons
Qui nous, se prennent la tête, via leurs petits émois
Que c’est formidable d’écrire
Vraiment un incroyable miracle
Qu’ils ne pourraient vivre sans, mais ce n’est pas facile d’écrire, holala
Simple : c’est quasi de l’anti-vie
Blablabla

Sûr
Paraît que, morte est la littérature
Si roide, elle n'est pas encore ?
Froid, son corps bouge encore ?

Faut l’achever !
Les choses seront plus claires
Puis les clercs seront plus choses
Bien fait

Alors…
Je vous pose la question, cher lecteur :
Pourquoi ces nazes qui n’ont rien à dire tiennent tellement à le faire savoir ?

Z’avez remarqué qu’il m’a fallu arriver au bout de cet éjaculat pour vous la poser ?

4 Commentaires


Commentaires recommandés

Bah j'écris souvent sur un écran d'ordinateur, alors je n'ai pas le stress de la page blanche : si mon texte est raté, je l'efface ou ne l'enregistre pas, donc je ne stresse pas à l'idée de gâcher du papier pour rien... Quand je pense à tous ces poètes du passé qui ont fait tuer des arbres pour assouvir leurs pulsions ratureuses, j'ai honte. :dev:

Merci !

Lien vers le commentaire

La page blanche n'est-elle pas censée être un gand silence ? Blanche et peut-être lourde de sens ou je dirais même mieux d'existence.

Faire savoir que l'on existe... c'est peut-être pour ça.

laugh.gif écrire sur le fait de les voir écrirent, sur le fait d'écrire.

Lien vers le commentaire

Si si. Un grand silence qu'il ne faudrait peut-être pas troubler. Toute page qui reste blanche est une preuve d'existence pour la personne qui la laisse telle. Et écrire est un risque pour la personne qui remplit cette page : il n'est pas certain que cela vaille plus le coup d'écrire que de faire autre chose. :)

Lien vers le commentaire
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×