Aller au contenu

GeoTV

Membre
  • Compteur de contenus

    33
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    6 [ Donate ]

À propos de GeoTV

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 10/04/1997

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Lyon, France
  • Intérêts
    Politique, économie, société, youtube (GéopolitiqueTV).

Visiteurs récents du profil

2 103 visualisations du profil
  1. Dans ce cas, les discriminations et le racisme sont des comportements fondamentaux et non pas une idéologie qu’il faut condamner. Plus sérieusement, je ne pense pas que le sexisme soit un « comportement fondamental », mais plutôt un comportement que les religions, les parents, et l’éducation inscrivent dans la personnalité de chaque individu, ou du moins, tentent de l’incrire. Il est assez surprenant de penser que cela soit normal qu’il y est ce rapport de force entre les sexes, comme s’il s’agissait d’une mode. Pas du tout, le sexisme, tout comme les autres discriminations, sont sy
  2. Et si au fond, nous étions tous sexistes. Voilà une idée que je défends. Non que je suis pour, mais au contraire, je la dénonce. Trop souvent, le sexisme a été assimilé à un comportement mâle envers une femme, sans que personne ne se dise que le sexisme, c’est la discrimination du sexe, et non celle de la femme. En bref, tout le monde est concerné, y compris les hommes. Et dans ce cas, si le sexisme est une discrimination, je pense que les courants de pensées féministes et masculinistes en sont également. « Celle-là, c’est une pute parce qu’elle s’habille léger » ; « ce mec
  3. Un jeune va aujourd’hui dénoncer les imperfections notables de l’éducation nationale française. Travaillant dans un collège, je suis amené à travailler avec les élèves, les professeurs, et l’administration. Ayant déjà dénoncé les grosses lacunes littéraires de la plupart des élèves ici, je vais aller plus en profondeur dans ce coup de gueule en parlant non seulement de l’imperfection de l’éducation nationale, mais aussi et surtout du laxisme de l’éducation parental. Dans le cadre de mes études en psychologie, je suis venu à me demander pourquoi des élèves de troisième ne savent ni li
  4. GeoTV

    Jeune contre la religion

    Il est alors à ce demander pourquoi il y a une « prédominance » du masculin dans les dites « écritures saintes ». Il est à se demander également pourquoi l’on parle de l’Homme, quand on nomme l’humanité dans sa globalité, et non pas simplement de l’Humanité (ex : la constitution des droits de l’Homme et du citoyen). Cela nous semble tellement normal de tout masculiniser, que l’on oublie de se poser certaines questins qui, à mon sens, sont essentielles. Je ne dis pas que cela est irraisonnable de demander l’égalité, je dis d’une part que c’est inutile de la demander dans une soci
  5. Aujourd’hui, un jeune veut parler de la religion, cette manière de penser et de voir le monde, cette manière d’agir sur celui-ci. Veut-il en parler, ou veut-il simplement la condamner ? Ca, c’est à vous d’en juger. La religion, qu’est-ce que c’est ? Dans le dictionnaire, il est dit que la religion est un « système de représsentation du monde et de croyances fondé sur la foi, et consolidé par l’accomplissement de rites dans le cadre d’un culte rendu à une puissance céleste ». Poétique, n’est-ce pas ? Allons plus loin, dans cette définition. Quelle est donc cette puissance c
  6. Le problème est là : dans l’éducation nationale, on ne met plus en relation les problèmes familiaux et les problèmes scolaires (alors qu’ils sont étroitement liés), ainsi, quand on se retrouve en face d’un élève insolent, ou un enlève insultant, ou encore un élève qui ne veut pas travailler, on doit le faire travailler, sans comprendre pourquoi il est comme-ci, et pourquoi il ne fait pas ça. C’est consternant, mais surtout destructeur, car les jeunes ne prennent plus aucun plaisir à travailler avec des profs qui sont de moins en moins patients, et une direction de moins en moins pédagogue.
  7. GeoTV

    Jeune contre le harcèlement

    Il y a toujours eu ce rapport de force entre les hommes et les femmes, bien sûr. Dés plus anciennes tribues primitives encore existantes à la firme trans-nationale des pays développées, l’homme a toujours eu les plus hautes responsabilités, et les femmes ont toujours servi le café aux grands patrons. Et quand les femmes ont eu la chance d’accéder à des fonctions prestigieuses, des hommes plus puissants les ont rapidement destitués. Je pense que ce plafond de verre, qui empêche clairement la femme de se découvrir un rôle de chef défini le rôle de chacun : l’homme au-dessus, la femme en-de
  8. GeoTV

    Jeune contre le harcèlement

    Il n’y a pas réponse à donner, cette société est mauvaise, et est régie par le seul rapport de force entre l’homme et la femme. Le harcèlement fait partie de ce rapport de force, et je ne pense pas qu’il puisse être éradiquer, malheureusement. Comment changer le monde ? Quoi qu’on fasse, nous retomberons sur nos pas.
  9. GeoTV

    Jeune contre le harcèlement

    Je définis le patriarcat comme un système régit par l’homme dans son ensemble. Il n’est pas pour moi une façon de justifier une quelconque pulsion sexuelle. Vous parlez de « jeunes haïssant la France » extériorisant sa « misère sexuelle » sur une « sale française ». Très poétique, je vous le concède, mais malheureusement très vrai. Seulement, évitez le politiquement correct, et exprimez-vous avec franchise. Qui sont ces jeunes haïssant la France ? Pourquoi la haïssent-ils ? Quelle est donc cette « misère sexuelle » à laquelle vous faites référence ? Qu’entendez-vous par « sale française ?
  10. L’écriture inclusive... Nouveau coup de gueule de la part d’un jeune. Pour lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes, le gouvernement français a choisi d’instaurer dans les manuels scolaires la dite « écriture inclusive ». Mais, qu’est-ce que l’écriture inclusive ? L’écriture inclusive, c’est en somme l’opposée de la neutralité, en littérature. Désormais, on aura les mots dans toutes leurs déclinaisons (féminin, masculin, singulier, pluriel). Ne vous attendez donc plus à lire « un chien », mais « un-une chien-nne ». En plus d’être moche visuellement, c’es
  11. La société, c’est bien plus complexe que ce qui est écrit dans le petit Larousse. C’est un ensemble de facteurs, de comportements, de défauts, etc. En soi, la société n’existe pas, elle n’est ni qualifiable, ni quantifiable. En somme, la société, c’est l’ensemble des sept milliards de personnes sur la planète, c’est l’ensemble des sept milliards de comportements, c’est l’ensemble des sept milliards de personnalités, etc. Mais la société, c’est une entité fantôme dirigée par quelques personnes, qui ont le pouvoir de créer des chaînes d’événements qui vont inévitablement amené à des profits pour
  12. GeoTV

    Jeune contre le harcèlement

    Elles sont les premières victimes de la réaction des autres, surtout. La femme battue est vue comme faible ; la femme violée est vue comme une salope qui ment pour se venger ; la femme dure, aux allures d’un garçon manqué, est vue comme une lesbienne qui est pas bien dans son corps de femme. La femme est surtout victime du regard des autres, car elles sont sans cesse scrutées, reluquées, et si l’une d’entre elles s’écartent des critères pré-définis par la société patriarcale, elle est humiliée, insultée, frappée, etc. N’avez-vous jamais entendu quelqu’un dire que cette femme est une salope pro
  13. Premier article, premier coup de gueule, forcément. En faisant des recherches pour ma prochaine vidéo, qui portera sur le harcèlement sous toutes les formes, j’en viens à lire des articles de presse pro-harcèlement. Est-ce une volonté, ou bien est-ce seulement inconscient ? Dans tous les cas, nous avons à faire à une banalisation claire et nette du harcèlement, et ce, sous toutes ses formes. Harcèlement verbal, harcèlement physique, harcèlement de rue, aggression sexuelle... Bref, toutes ces choses que beaucoup vivent au quotidien, sont banalisées. En me promenant place Bellecour, à
  14. Bienvenue sur ForumFr GeoTV

×