Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'victime'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

4 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous, Me voici toute nouvelle sur ce forum à la recherche des certaines réponses à toutes ces questions qui se posent sans arrêt dans ma tête. J'arrive à un âge (25 ans) où j'analyse ma vie, ou du moins ce début de vie, les épreuves que j'ai traversées, tout en essayant de comprendre ce qui pourrait justifier mon comportement dans la vie quotidienne. Aujourd'hui, je souhaiterai discuter d'une épreuve particulière à laquelle j'ai fait face : faire partie des victimes lors d'une affaire de pédophilie. Pour faire court, à partir de l'âge de 10 ans, j'ai fait partie d'un club de tennis de table. Club familial, l'entraineur, que j'appellerais Paul pour cette histoire, (24 ans) était le fils du président du club etc. Plutôt bonne ambiance, mes parents participaient également à la vie du club, nous faisions des soirées tous ensembles. Ayant un grand frère relativement introverti et solitaire, je me suis vite rapprochée de cet entraineur que j'ai ensuite vite considéré comme un grand frère de substitution. Nous parlions souvent sur msn, avec la webcam. Lorsque nous étions donc entre amis, je montais sur ses genoux. Bref, nous étions proches. Puis petit à petit, il s'est mis à avoir un comportement bizarre. Il me demandait si j'avais fait l'amour avec mon petit copain qui était d'ailleurs son cousin (je rappelle que j'étais en CM2, voire 6ème à l'époque), si je gardais ou non mes chaussettes pendant l'acte. Il me racontait même ses ébats sexuels avec des inconnues, malgré mes demandes d'arrêter et le fait que je ne sois pas intéressée par ce genre de discussion. Il s'est mis à me proposer de venir plus tôt aux entrainements. Il me proposait même d'aller chercher une glace dans un fast food pour ensuite aller chez lui et se faire des câlins dans le canapé. J'ai toujours refusé ce genre de propositions (je devais sentir que quelque chose était étrange ou anormal) mais je ne pouvais en parler à mes parents qui eux-mêmes le considérait comme leur fils. Puis, des adresses msn bizarres se sont mises à me rajouter. La plupart du temps les personnes me disaient qu'elles étaient bi, qu'elles venaient de se faire violer etc. J'avais mené ma petite enquête et avais conclu que ces fausses personnes n'étaient autre que Paul, ce qu'il a toujours nié lorsque je le prenais sur le fait. Arriva un jour, où Paul a proposé un téléphone à un enfant contre une fellation. Cet enfant en a parlé à ses parents et toute l'affaire est apparue au grand jour. Il s'est avéré qu'il avait agressé sexuellement de nombreux enfants, notamment son cousin. Ma mère m'a posé beaucoup de questions, j'ai été auditionnée, j'ai même assisté au procès même si mes souvenirs sont assez flous étant donné le stress de l'évènement. On m'a considéré comme victime, pourtant j'ai toujours eu le sentiment de ne pas en être une, étant donné qu'il n'a jamais pu me toucher. Je n'arrive pas à me dire si j'ai tort de penser cela ou bien si je m'en persuade depuis petite afin de ne pas réaliser la gravité de la situation. J'ai même l'habitude d'en parler sans tabou, ce qui peut choquer certaines personnes, mais peut être est ce une façon de me dégager de tout cela en ne devenant que la narratrice de l'histoire et non l'actrice ? J'ai également culpabilisé en voyant la réaction de mes parents, me persuadant que je leur avais fait du mal en ne leur en parlant pas. Je suis un peu perdue quant à tout cela. Je manque beaucoup de confiance en moi, même si je mets tout en oeuvre pour que l'on pense l'opposé lorsque l'on me rencontre. Je suis complètement fermée aux gens (à l'exception de mes amis), je n'aime pas le contact physique(même avec mes amis). J'essaie donc de comprendre si ce genre de blocage est dû à cette histoire... Je me dis parfois que c'est un mal pour un bien et qu'il vaut mieux être méfiant plutôt que trop ouvert mais bon, si je pouvais comprendre ce qu'il se passe dans ma tête et comment passer au dessus... Je vous remercie par avance du temps que vous prendrez pour me lire et peut être me répondre.
  2. bon je vous fait d'abord un petit speech. je créé ce topic suite au topic/hoax de tout à l'heure supprimé par chameaulo. Ce topic est une information au geste de premier secours, en aucun cas il s'agit d'un cour, renseignez vous dans la caserne de pompier la plus proche pour passer votre brevet de secouriste. Je ne suis pas habilité à donner des cours de secouriste. Il s'agit surtout de faire la part du vrai et du faux du tas d'annerie qui peuvent circuler sur le net. I) présentation les termes "gestes de premier secours" désignent l'ensemble d'action qui sont réalisé par la première personne compétente sur les lieux, de l'alerte des secours au bilan vital. Le secouriste est celui qui vas donner un premier bilan aux secours (samu ou pompier), de lui dépend les moyens déployés. On parleras toujours de suspicion de ... , le secouriste n'est pas médecin pour déterminer exactement de quoi soufre la victime. quand on appel le 18, on suit toujours le schéma suivant : - je suis + numero de tel où me joindre - ma localisation - mon problème - je demande conduite à tenir remarques : incidents sur la voie publique ==> pompier incidents domicile ==> ambulance + samu (et pompier si carence de privé) II) suspicion de fracture a) comment détecter - membre dans une position anormale, bosse, douleur importante et paleur de la victime b) action - on demande si la victime sent l'extrémité du membre, présence de picotement ou autre sensation - on immobilise/fait immobiliser les articulations entourant la fracture - on fait prévenir/prévient le 18 ou le 15 III) infarctus a) comment détecter - mal au bras -mal à la mâchoire - douleur poitrine b) action - ne faire faire aucun éffort à la victime - laisser la victime dans la position ou elle est sauf cas d'urgence absolue - prevenir le 18 (VSAV+SMUR en départ type) b) remarque l'infarctus n'est pas un arrêt cardiaque, le coeur ne s'arrête pas, il se dérègle. IV) victime inconsciente si la victime est inconsciente, vous vérifiez le pouls et la ventilation et vous mettez sur le côté (PLS) De toute façon, quand vous êtes témoin d'un malaise, appelez toujours le 18, le sapeur pompier que vous aurez vous guideras dans les gestes de premier secours. bon voilà, c'est un rapide aperçut des geste de premier secours, pour de plus ample explication, vous pouvez demander mais je vous conseil plutôt d'aller voir dans la caserne de pompier la plus proche pour passer votre brevet de secouriste. Si certain d'entre vous (infirmière, médecin ou autre personnel médical) trouvez que c'est incomplet ou que certaine action sont dépassée, n'hésitez pas à m'en faire part, c'est ce qu'on m'a appris lors de mon brevet de secouriste en charente en 2006, c'est pas non plus parole d'évangile
  3. </h2> Généralement beaucoup aiment bien critiquer la police quand un manifestant est blessé pendant une manif'. Qu'en est il dans ce cas? Les flics sont là pour ça?
  4. Rhône - Faits divers. « J’étais au mauvais endroit à la mauvaise heure » 01/11/2012 « convaincu d’avoir été victime de racisme anti-blanc » ... Tôt samedi matin, un retraité de 71 ans a été violemment frappé, en pleine rue, par trois hommes qui ont pris la fuite. Samedi, Horst a malheureusement croisé la route de trois voyous qui lui sont tombés dessus. « Ils n’ont pas cherché à me voler, tout ce qu’ils voulaient c’était se défouler », raconte le septuagénaire, le visage tuméfié, quatre points de suture au front et un énorme hématome sous l’œil gauche. « Je marchais sur le trottoir avenue Jean-Jaurès, un parapluie à la main, des journaux sous l’autre bras. Soudain, j’ai entendu des pneus crisser et j’ai vu une Clio de couleur sombre avec trois hommes à bord. Ils avaient maximum 20 ans. L’un d’eux m’a fait un doigt d’honneur par la fenêtre ». Horst dit avoir continué son chemin sans répondre. Les trois hommes insistent, l’un d’eux l’accuse de les avoir insultés. « Ils sont sortis de la voiture. Ils étaient très agressifs, incohérents dans leurs gestes. Ils se sont mis à me frapper, à me cracher dessus. Il y en a un qui m’a dit "vous commencez à m’emmerder" », se souvient le septuagénaire qui parvient à éviter un coup de tête, se défend avec son parapluie mais reçoit un coup-de-poing dans la figure. Il tombe à terre. Sa tête heurte une bordure en béton. Quand il se relève, une profonde entaille au front, le visage en sang, les trois agresseurs prennent la fuite. Dans la rue, il fait encore sombre, il n’y a pas un chat, quelques voitures circulent mais ne s’arrêtent pas. Le septuagénaire trouve refuge auprès de la police municipale. Conduit à l’hôpital Edouard- Herriot par les pompiers, il en ressort avec une ITT de 10 jours. Rudement éprouvé, Horst s’inquiète, convaincu d’avoir été victime de racisme anti-blanc : « Dites, vous n’allez pas mettre mon nom. Je n’ai pas envie d’avoir des ennuis. Ces types, ils avaient les yeux exorbités, comme s’ils étaient drogués. J’étais au mauvais endroit à la mauvaise heure. Ces types qu’est-ce qu’ils risquent ? Qui sait s’ils ne sont pas même prêts à recommencer ? ». Lundi matin, il est allé porter plainte au commissariat de Vénissieux. L'article... Source: Le Progrès
×