Aller au contenu

Jedino

Membre
  • Contenus

    47850
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Jedino

  • Rang
    Jedi pas oui, jedi pas no
  • Date de naissance 04/03/1993

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme

Contact

Visiteurs récents du profil

130225 visualisations du profil
  1. Je prends le compliment, j'ai donc bien fait mon travail, j'ai l'air intelligent à défaut de l'être vraiment (Et en effet, je vadrouille sans participer réellement)
  2. Question 1 : sérieusement ? Question 2 : qu'est-ce que ça fait dans "Philosophie" ? Question 3 : non, mais, sérieusement ?
  3. Dans un pays qui sort à peine d'un racisme légal anti-noir des plus actifs, qui a dû rappeler récemment que tirer sur une personne non-armée est quand même pas top même s'il n'est pas de la couleur qu'on aimerait qu'il soit, et qui n'a jamais vraiment cessé de créer une différence entre les populations, dont la pauvreté fait partie, ça ne peut que mal se passer. Il suffit d'écouter le discours de l'actuel Président à propos de leurs voisins mexicains pour se faire une idée de la sympathie que les bons Américains blancs peuvent ressentir pour leurs amis. Quand quelqu'un vous insulte et cherche la confrontation, l'attitude de tout le monde n'est pas de tendre la joue et de se résigner, et la violence appelle souvent la violence (qu'elle soit symbolique ou physique). Au fait, juste au passage : http://www.lefigaro.fr/international/2018/11/14/01003-20181114ARTFIG00064-etats-unis-hausse-des-crimes-racistes-antisemites-et-homophobes-en-2017.php J'y lis que la moitié des crimes racistes sont contre les afro-américains en 2017. Je le lis également ici : http://www.francesoir.fr/politique-monde/linquietante-resurgence-des-crimes-de-haine-antisemites-aux-etats-unis A noter qu'ici c'est aussi précisé à propos des infractions. C'est un peu facile d'exclure les statistiques qui nous arrangent pour faire dire aux statistiques ce qu'on veut qu'elles disent. Je suis navré de rappeler qu'il n'y a pas les bons et les mauvais dans cet article qui, de fait, est mensonger. Mais il est vrai que le discours rapporté ici correspond bien à celle de ladite droite alternative américaine qui, comme le rapportent aussi ces articles, n'est pas sans lien avec l'antisémitisme qui remonte en puissance aux États-Unis aujourd'hui. En l'occurrence, les États-Unis sont un très mauvais exemple pour tenter de nous convaincre que la vie c'était mieux avant, sans les personnes de couleur noire, les juifs ou équivalents (car c'est là le but je suppose, de nous expliquer qu'en France tout est pareil). Navré, donc, mais le grand méchant noir est encore une théorie difficile à faire avaler. Tout ça me paraît du même niveau que la théorie des races d'à l'époque en cherchant à justifier avec des pseudo-faits leurs préjugés, et surtout sans jamais se poser la question de pourquoi et de comment on en arrive à ces résultats (ce qui, de fait, fait tout l'intérêt d'un chiffre). Courage, un jour vous comprendrez que la meilleure façon de s'entendre avec son voisin, indépendamment de sa couleur ou religion, ce n'est pas de l'épier pour le mépriser, mais de discuter avec lui et d'apprendre à le connaître. Vous verrez, c'est une arme terriblement efficace contre les préjugés et les problèmes de ce type.
  4. Bien évidemment, n'avez-vous donc pas déjà les enfants en vos Églises pour cela ? Rassurez-vous, l'Islam, la petite sœur, a bien appris de ses grandes sœurs. Ne croyez pas votre religion exempt de toute critique à notre époque ou à une autre, elle n'est pas propre non plus. Très loin de là. C'est vrai que c'est dingue de ne pas être xénophobe de nos jours en France, je vous l'accorde. Mais ça va, je vous remercie, je n'ai aucun souci pour dormir la nuit. Et vous ? Allez, sans rancune, parlez donc un peu à ces gens qui vous terrifient. Vous verrez, ils ne sont pas plus bêtes qu'un bon Catholique. Ils ont même des points communs : ils croient en des choses qui n'existent pas. Si ce n'est pas un excellent début pour une belle amitié, ça ?
  5. Penser que Google, Amazon et ses amis sont des outils dont j'ai la totale maîtrise, c'est justement ce qu'on veut nous laisser croire. Aujourd'hui, nos données sont utilisées et exploitées jusqu'à la moelle. Demain, c'est notre corps même qui deviendra une donnée intégrante de ce système qui voudra en user et abuser. La Chine a franchi le cap , la France et ses consœurs suit la tendance : https://www.franceinter.fr/societe/proteger-les-etablissements-surveiller-les-eleves-la-reconnaissance-faciale-est-entree-dans-les-ecoles Le monde où notre voiture ne sera plus juste un bien mais un bien autonome, il deviendra aussi un bien qui peut nous surveiller et contrôler. Le monde où notre visage deviendra un passe-droit et une trace utile pour suivre tous nos faits et gestes à travers toutes les caméras possibles et imaginables est déjà en route. Penser que le mouvement qu'enclenche la Chine n'arrivera pas chez nous tiendrait de la naïveté. Aujourd'hui on expérimente comment les élèves vont et viennent dans quelques écoles, demain on surveillera que chaque personne (à l'école, en entreprise, dans la rue ou ailleurs) est bien à sa place au moment où il doit l'être. Au risque, sinon, de le sanctionner automatiquement. Donc en effet, l'IA menace la liberté. Et, en effet, comme tout le monde semble penser que c'est une technologie comme une autre, alors qu'elle offre sur un plateau des moyens de surveillance de masse, cela se fera, et ça va commencer dans la décennie à venir. Et d'autant plus lorsqu'on voit comme il est aisé de vendre la sécurité contre la liberté.
  6. Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.
  7. Et la monnaie d'échange dans le monde est le dollar, ce n'est pas pour ça que c'est une bonne idée. Il faut arrêter de se soumettre constamment à l'impérialisme fallacieux et culturel du monde anglo-saxon. Parce que ce choix-là, il est déjà vrai chez nous dans le monde du supérieur, et c'est à proprement parler un scandale. Parler et écrire le français en France est par exemple secondaire pour un ingénieur, mais c'est vrai que nous sommes une colonie américaine et que nous ne sommes bons qu'à les former pour eux, non ?
  8. Exact, je savais que je ne savais rien.
  9. On m'a acheté pour me taire, en effet.
  10. Tu as raison : c'est un génie.
  11. Tu as aussi toujours raison, voyons !
  12. Ah mais je n'ai pas dit que j'ai mis au hasard la référence pour autant ! Mais en effet, Tequila a toujours raison Bah allez c'est parti, développe sur le titre !
  13. Je ne te savais pas "Like" addict A vrai dire, je n'écris jamais un titre en lien avec le texte. Il ne serait donc pas bien utile je pense. Ensuite, je n'ai pas pour habitude d'expliciter car ce n'est là que le prétexte à l'écriture, pas la finalité à mes yeux. Si tu y lis ce que tu y lis, c'est donc ce qu'il te fallait lire.
  14. Tu n'es pas si éloigné de ce que je pouvais avoir en tête, tu me comprends que trop bien
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité