Aller au contenu

Jedino

Membre
  • Contenus

    47 772
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Jedino

  • Rang
    Jedi pas oui, jedi pas no
  • Date de naissance 03/04/1993

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme

Contact

Visiteurs récents du profil

128 403 visualisations du profil
  1. Jedino

    [QUIZ] Test de rapidité et mathématiques

    Je viens de terminer ce quiz. Mon score 60/100 Mon temps 230 secondes  
  2. Jedino

    Probleme Code JavaScript

    Bonsoir, Tu trouveras un exemple de ce qu'il est possible de faire par ici : https://www.developpez.net/forums/d50229/javascript/general-javascript/alert-personnalise/ Tu pourras y trouver la méthode classique consistant à créer un "div" et à l'afficher/masquer selon ton bon vouloir. Le code n'est pas parfait mais te donnera une idée de comment le réaliser. Si tu préfères passer par des librairies, tu trouveras un paragraphe à ce sujet sur le lien suivant pour la librairie JQuery : https://openclassrooms.com/fr/courses/1631636-simplifiez-vos-developpements-javascript-avec-jquery/1636887-jquery-ui
  3. Jedino

    ♪ Apprendre à citer ♪

    @konvicted Je t'en prie
  4. Jedino

    Et vous ? Avez vous des habitudes similaires ?

    J'apprends à me réveiller sans réveil. Pour cela, j'ai une méthode imparable en termes de sonnerie :
  5. Je viens de terminer ce quiz. Mon score 46/100 Mon temps 143 secondes  
  6. Jedino

    [QUIZ] Unités de mesure de la vie quotidienne

    Je viens de terminer ce quiz. Mon score 50/100 Mon temps 93 secondes  
  7. Jedino

    [QUIZ] Les philosophes et leurs oeuvres

    Je viens de terminer ce quiz. Mon score 65/100 Mon temps 139 secondes  
  8. Jedino

    Nous sommes tous uniques, vraiment ?

    Dans l'absolu, tu as sans doute un nombre fini de possibles en effet, tout comme toute chose. Après, il est difficile d'estimer le nombre des possibles, mais il est probablement plus grand que nous tous en effet. Après, la question que tu sembles poser n'est pas tant de savoir si nous sommes différents, car dès lors qu'une légère variation se fait et te distingue du reste, tu l'es objectivement parlant. C'est davantage au niveau de l'impression qu'on dégage auprès des autres, donc subjectivement, que ta question est posée. Autrement dit, la question n'est pas de savoir, si je comprends bien, si nous sommes tous différents, car tant de variations sur tant de sujets font que oui, mais si nous le sommes assez des autres pour donner l'impression d'une différence. Autrement dit, la personne qui est socialement acceptable n'est pas strictement parlant comme les autres, mais assez peu différentes sur ces sujets pour donner l'impression d'une similitude. Le "mouton", comme on l'appelle, est assez classiquement montré du doigt, tout comme le "mouton noir" de temps à autre et dans l'autre sens. Ce sont souvent des critères bien précis qui font qu'on juge cela ainsi, ceux-là mêmes qu'on montre comme étant important et qui font l'objet de notre attention. Autrement dit, dès lors qu'on sort du stéréotype de comportement attendu, moyennant ses variantes acceptables. Des exemples de gens qui brisent les codes, tu en as à la pelle, il en faut souvent peu pour ça. Mais est-ce que briser une norme suffit à nous différencier de l'autre ? En faut-il deux ? Trois ? Cinq ? Est-ce que ne pas le faire suffit à faire de nous un mouton bien dans le moule ? Tout dépend en réalité de où on met la frontière entre le commun et l'anormal. Pour ma part, je pense que personne n'est véritablement l'un ou l'autre, nous sommes à la fois les deux, à plus ou moins grande mesure. Pour le dire autrement : crois-tu que si on me prenait et me mettait à ta place, je pourrais remplir tes rôles et parler de tes opinions comme tu le ferais ? Je n'ai ni ton style d'écriture, ni tes mécanismes de pensées, et encore moins sans doute tes attitudes. Alors certes, peut-être avons-nous des intérêts qui convergent, éduqués par la consommation que nous sommes. Probablement aussi que nos attitudes seront dans la plupart des cas semblables, polies. Mais dans des situations banales, où la plupart des gens se complaisent, tu ne trouveras rien comme différence. Je n'y vois rien de grave, d'ailleurs. Si rien n'est scandaleux dans cela, pourquoi faire un scandale ?
  9. Jedino

    Nous sommes tous uniques, vraiment ?

    Si tu définis l'unicité d'un être sur les comportements qu'il peut manifester dans une situation sociale donnée, alors tu ne peux qu'aboutir à l'idée qu'en effet nous sommes tous très proches, compte-tenu du fait que les attitudes sont assez limitées. Face au danger, tu ne peux que te soumettre, combattre ou fuir. Face à collègue, le saluer gentiment, méchamment, ironiquement, etc., ou même le mépriser, l'ignorer. On pourrait accumuler ce genre de situations. Dans une situation donnée, tu auras des comportements qui sont visiblement similaires : la plupart iront saluer leurs collègues voisins, quand bien même ils les connaissent peu, si l'environnement a posé la règle selon laquelle c'est ainsi qu'il faut faire. Si personne ne le fait, alors personne ne le fera. Pour le dire autrement, oui, le principe même des normes explicites ou implicites est de stéréotyper un comportement, de façon à ce qu'il soit attendu et prévisible. Cela a pour intérêt de garder la maîtrise de son environnement, et donc de vivre rassuré, et donc en sécurité. De fait, quelqu'un qui est "hors-norme" bouleverse cette stabilité et dérange. Maintenant, réduire une personne à ses comportements sociaux, c'est à mon avis réduire ce qu'elle est. Si les interactions avec l'environnement comptent, la personne est aussi et avant tout un être en soi. Certes, forgé par ses interactions, et ceci depuis le départ : la famille, l'école, le boulot ou son absence, les amis, toutes ces choses-à et bien d'autres font ce que nous sommes. Il n'empêche que cet empilement sont des pièces d'une construction personnelle qui se fait selon une sensibilité propre. En clair, je te l'accorderais sans soucis, il y a des récurrences plus qu'évidentes dans ce qui nous construit. Cette construction est bornée par des normes qui limitent, en général, notre façon de nous comporter. La loi en est le cadre explicite, les normes sociales l'implicite. Mais ce n'est pas parce que les sorties paraissent semblables que la boîte noire qui l'exprime est semblable à toute autre, et ça me paraît d'autant moins évident que la diversité des influences est si grande qu'il est difficile de véritablement converger. Je te donne un dernier exemple pour l'illustrer : Prenons trois personnes qui ont bien intégré la norme selon laquelle il faut saluer ses collègues le matin sur tout l'étage. On en aura déjà une qui le fera, mais uniquement auprès des personnes qu'elle connaît et apprécie. La deuxième le fera, mais mécaniquement, un vague "Salut" et s'arrêtant là. La dernière, elle, le fera aussi, et en cela paraîtra être semblable à la précédente personne, mais se souciera de demander à chacun comment il va et entamera une discussion sur son week-end passé par exemple. Dans cet exemple, tu as un même comportement à haut niveau, saluer tous ses collègues, qui est vrai des trois, mais les trois ne l'appliquent pas de la même manière, et c'est très vrai des deux derniers. Si tu te places à haut niveau, dans une réduction très froide des comportements, tout semblera stéréotypé. Si tu te mets davantage en situation et dans le monde empirique, tu constateras, si tu t'y montres attentif, de la nuance, tout simplement parce que notre personne, bien qu'ayant compris ce qu'elle doit faire pour ne pas être mal vue, ne le comprend pas tout à fait pareil et ne l'applique pas tout à fait pareil. Si tu prends ce banal exemple, et que tu l'appliques aux N situations et normes, tu trouveras de la diversité là où tout te paraît bien plat. En cela, oui, la gauche bien pensante voit quelque chose d'unique en chacun sans forcément besoin d'être hors de toutes lois ou normes.
  10. Jedino

    C'est quand la prochaine IRL?

    Moi j'aime pô les humains.
  11. Jedino

    Vous feriez quoi si vous appreniez que vous etes immortel ?

    Bah pareil, mais une éternité de fois plus lentement.
  12. Jedino

    [QUIZ] Wolfgang Amadeus Mozart

    Je viens de terminer ce quiz. Mon score 50/100 Mon temps 53 secondes  
  13. Jedino

    [QUIZ] La Grande Guerre

    Je viens de terminer ce quiz. Mon score 30/100 Mon temps 88 secondes  
  14. On va bien rigoler quand les mouvements de masse issus des soucis de climat vont commencer pour de vrai ! Mais là encore, ce ne sera pas nous !
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité