Aller au contenu

Elfière

Membre
  • Contenus

    100
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Elfière

  • Rang
    Forumeur inspiré

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Bonsoir =) Dommage que tu aies disparue, j'aimais lire tes poèmes. En espérant que tout aille bien pour toi, où que tu sois en ce moment.

  2. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Un p'tit coin d'parapluie A genoux sous le grain Et le cric à la main Je t'ai trouvé sur mon chemin Marin changeur de roue chagrin. Moi, j'aime bien la pluie Ma pèlerine suffit Mais pour les flaques de ton ennui J'ai proposé mon parapluie T'as dit "merci bien" J'ai répondu "de rien" Et un instant plus loin T'a eu changé le pneu vaurien. Et quand tu t'es relevé, Les cheveux plaqués, la goutte au nez J'ai grimpé sur la pointe de mes pieds Pour continuer à t'abriter T'as remisé tes outils M'as regardée et puis souris Dégoulinant de clapotis "C'était trop tard, mais très gentil" "J'habite de ce côté J'étais presqu'arrivé. Je suis tellement crotté, Je vais rentrer à pied. Un café?" Tu m'as pris le parapluie Montré l'étang, le cheval gris Et le nichoir sur l'établi Pour la mésange et ses petits. Le café était bon, aussi. Et le rire quand tu m'as dit Tête penchée, faussement contrit : "J'ai horreur des parapluies!" :)
  3. Elfière

    Une maman discute avec un handicapé

    Et la maman handicapée? Un barème pour le cumul?
  4. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Le mariage éclipsé! La Lune chiale Sur le bocage Elle fait la pluie Sur le printemps Elle en a gros sur le quartier Sanglote sur le i du clocher Des gouttes en preuve du chagrin D'un rendez-vous loupé : lapin! Lune de jour N'a pas eu d'amour Au yeux du village marri En lunettes de cérémonie Et tous les gens sous leur pépin Levés pour ça, venus pour rien Refusent de mâcher leurs mots Le soleil est un vrai salaud! La mariée-Lune sous son voile Prononce un vœu catimini A la fidélité des étoiles Et aux silences de ses nuits Et le soleil dans la pénombre Lâche amoureux sans trop d' honneur Fuit la promesse d'un cœur Qui aurait pu lui faire de l'ombre!
  5. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Revue et étoffée, la bluette à l'eau Bluette à l'eau Un sourire parapluie Sous tes mèches de vent Des flaques qui pépient Quand tu cliques dedans. T'as du bleu dans ton gris Et du vert sous ton blanc Et des oiseaux qui fuient L'averse en s'amusant. Des nuages brebis Gambadent en tricotant Des mailles en friselis Sur ton ciel frissonnant T'as du bleu dans ton gris Et du vert sous ton blanc Et des oiseaux qui fuient L'averse en s'amusant. Une pâquerette hardie Accepte en minaudant D'un bouton d' pissenlit Ton baiser en coup d'vent T'as du bleu dans ton gris Et du vert sous ton blanc Et des oiseaux qui fuient L'averse en s'amusant. Du fossé tout fleuri S'échappe en chuchotant Ton clair de l'eau qui bruit Et baille en s'étirant T'as du bleu dans ton gris Et du vert sous ton blanc Et des oiseaux qui fuient L'averse en s'amusant. Chanson de jour joli Qui s'écrit sur les champs En dissipant l'ennui D'un hiver qui fout l'camp
  6. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    L'Amer Sorcier L'ombr'aile de tes mains Eclair-jeu d’un orage, Alène d'un chagrin Sucré au miel de rage, Je m’en aveuglerai Pour y clouer l’image Bleuie de tous ces traits Gravure tatouage. Le dessin de tes dents A la frange de mon âme J’enfoncerai dedans La pointe d’une lame Rougie aux feux des vents. J’en grifferai la trame La fondrai dans mon sang Appel-mêle au drame.
  7. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Un vieux truc dépoussiéré après une balade magique, cet après-midi, dans ma nouvelle forêt lointaine où je suis sûre que la nuit, on entend le hibou... :) Enviol au vent L'arbre s'est résigné au sanglot de ses feuilles Sur le chemin creusé dans un lavis de brume Une brise lui joue l'arpège qui endeuille Et sur ses larmes d'or griffe son amertume Son écorce se glace au lit de cet amant Avide et sans égard à ses branches tordues Dont la pudeur s'effare aux caresses du vent Insolent amoureux qui les exige nues A l'entrée du chemin, un homme las frissonne D'un pas qui s'engourdit, il marche sur l'Automne S'appuie au tronc de l'arbre et l'écoute gémir Il observe envieux, l'amour qui déraisonne De l'hiver violant, le glas qui carillonne L'avènement certain du printemps à venir.
  8. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Bah, tu sais quoi? Ma première lecture m'a carrément boudé l'oreille interne (mes lectures sont muettes)! Puis j'ai sauté voir la définition d' "acédie", pour être sûre... Puis, pour l'emploi du dernier "maux", je me suis dit que, pour le coup, mieux eût valu "mot"! Et puis non! C'est tout bien cohérent. Un auto-portrait glacé, froid, résigné et lucide sans gémissement parasite! Le personnage est "métallique", inquiétant! Tiens, tout ça me fait penser à un univers mystico-fantasy. Ou manga (pour le piètre peu que j'en connaisse). J'dis ça, moi, mais bon! Tu me files 3 mots et je voyage! En bref, je partage volontiers ma corde, si t'en veux!
  9. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Un sourire parapluie Sous tes mèches de vent Des flaques qui sourient Quand tu cliques dedans. T'as du bleu dans ton gris Et du vert sous ton blanc Et des oiseaux qui fuient L'averse en s'amusant. Chanson de jour joli Qui s'écrit sur les champs En dissipant l'ennui D'un hiver qui fout l'camp
  10. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Quand on s'attarde à prendre le romantisme au pied de la lettre, on s'aperçoit que, des fois, ben, il pue du pied.
  11. Elfière

    L'humour ne se conjugue-t-il qu'au masculin ?

    Bah, je ne pense pas qu'il/elle ait voulu se l'approprier. Ça m'avait l'air plutôt d'une preuve par l'exemple. Merci pour le lien.
  12. Elfière

    L'humour ne se conjugue-t-il qu'au masculin ?

    Page 5, citée par Demsky, mais sans identification.
  13. Elfière

    L'humour ne se conjugue-t-il qu'au masculin ?

    :) CQFD ? (CestQuicetteFilleDrole?) S'il vous plait, merci, sans vouloir déranger, merci.
  14. Elfière

    Les poèmes à se pendre

    Mouais, comme Dieu n'existe pas, elle assure.
  15. Elfière

    Les "Piques" venant de l'autre...

    "Si j't'avais su, j'aurais pas v'nu"
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité