Aller au contenu

sovenka

Membre
  • Contenus

    842
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de sovenka

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 31/10/1980

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Loin, dans la forêt profonde
  • Intérêts
    voyages, histoire, environnement, musique, animaux
  1. Google me connaît comme une mère

    Oui, j'avais déjà pensé à quelque chose comme ça : Google enregistre nos recherches et automatiquement peut "déduire" ce sur quoi vont porter nos recherches du moment. A la longue on n'a plus de secrets, ou presque, pour ce navigateur ! Face à sa page d'accueil on se sent tout nu ! Non mais des fois je m'y intéresse. Oui, quel fléau quand toutes ces machines se liguent contre nous pauvres humains ! Mon imprimante aussi : c'est toujours quand c'est important et que ça urge qu'elle décide d'imprimer de travers. Ah, la la !
  2. Le pauv' petit vieux, en garde à vue pour si peu... J'espère au moins qu'il n'a pas raté le slam !
  3. En principe, un magicien ne révèle jamais ses trucs. Le plus célèbre d’entre eux, l’illusionniste américain David Copperfield, n’a pas eu le choix. Un tribunal de Las Vegas l’a contraint à dévoiler l’astuce derrière un de ses tours de magie, un spectateur s’étant plaint d’avoir été blessé lors d’un show du prestidigitateur à Las Vegas (États-Unis). Le spectateur a déposé une plainte pour négligence, après avoir fait une chute alors qu’il participait au tour de magie « Thirteen ». Il dit avoir subi une luxation de l’épaule et affirme souffrir de douleurs chroniques et de lésions cérébrales. Durant le procès, qui s’est déroulé le mardi 17 avril, Benedict Morelli, l’avocat du plaignant, a fait valoir que son client avait dépensé plus de 400 000 dollars en frais médicaux, soit plus de 300 000 €. Il a également dénoncé la présence de débris et de poussière dans les passages par lesquels David Copperfield a fait disparaître les participants, alors que le magicien et son équipe « étaient tenus de [leur] fournir un environnement sûr ». SOURCE
  4. Des cadavres de lièvre, atteints d’une maladie baptisée tularémie (qui peut être transmise à l’homme), ont été découverts ces derniers mois en Bourgogne-Franche-Comté… Un appel à la prudence a été lancé à destination, surtout, des chasseurs et promeneurs. Mais pas de quoi paniquer néanmoins... SOURCE LA TULAREMIE La tularémie est une maladie infectieuse provoquée par Francisella tularensis, le bacille de Francis (anciennement Pasteurella tularensis), une petite bactérie qui a la propriété de traverser la peau saine. La transmission à l’homme se fait par l’intermédiaire d’un lièvre dans la grande majorité des cas, principalement par contact direct. En France, l’incidence de la maladie est faible, de l’ordre de quelques dizaines de cas par an. La forme clinique ulcéro-ganglionnaire est la forme le plus fréquemment observée, mais il existe des formes pulmonaires ou septicémiques graves. Le traitement est variable selon la gravité clinique et repose sur une antibiothérapie. L’incubation est classiquement courte (de 1 à 3 jours), mais peut durer jusqu’à 15 jours. La maladie peut revêtir une forme locale (deux tiers des caS) : ganglion qui évolue vers la suppuration (bubon) ou une forme typhoïde, généralisée, parfois avec éruption. Elle peut donner une forme pneumonique, grave. (Wikipédia)
  5. Le docteur Asperger coopérait activement avec les nazis : Après huit années de recherche, un historien de la médecine a publié une étude montrant que le célèbre pédiatre autrichien, le docteur Hans Asperger (1906-1980), qui a donné son nom à une forme d'autisme, a participé au programme d'euthanasie du Troisième Reich, ainsi qu'aux «politiques d'hygiène raciale». "Il a fait en sorte de s'adapter au régime nazi et a été récompensé avec des perspectives de carrière pour ses manifestations de loyauté" écrit dans cette étude Herwig Czech, historien de la médecine à l'Université de médecine de Vienne. "Il a légitimé publiquement les politiques d'hygiène raciale y compris les stérilisations forcées et a coopéré activement, à plusieurs occasions, au programme nazi d'euthanasie d'enfants", poursuit-il. Pour mener à bien ses recherches, Herwig Czech explique avoir consulté de nombreuses publications dont des documents d'archives jusqu'alors inexploités, y compris les dossiers personnels du docteur et des études de cas de ses patients. Il cite un document nazi de 1940 selon lequel Asperger «était en conformité avec les idées national-socialistes sur les questions de race et les lois sur la stérilisation». Le Dr Asperger a affiché son allégeance aux principes fondamentaux de la médecine nazie lors de conférences publiques. Après l'annexion de l'Autriche par les nazis en mars 1938, il s'est notamment mis à signer ses rapports de diagnostic avec la formule «Heil Hitler». Il a recommandé le transfert de deux fillettes, âgées respectivement de deux et cinq ans, au fameux centre Am Spiegelgrund situé à l'intérieur de l'hôpital psychiatrique Steinhof de Vienne. C'est dans ce centre que sont morts près de 800 enfants dépourvus de «pureté raciale» et d'«intérêt héréditaire», tués notamment par empoisonnement. Les deux fillettes, qui faisaient partie des victimes, étaient officiellement mortes de pneumonie. Asperger a également fait partie d'une commission chargée de décider du sort de quelque 200 malades dans le département pour enfants d'un autre hôpital, dont 35 qualifiés d'«inéducables» qui sont morts par la suite. SOURCE (Ci-dessous, le docteur Asperger)
  6. Chien ou loup sur la photo ?

    L'image d'un loup photographié au milieu d'un carrefour près de la frontière italienne dans les Hautes-Alpes : Sauf que : est-ce vraiment un loup ? Ou alors un chien ? SOURCE
  7. Il avait posé tout sourire à côté d'ours et mouflons qui venaient d'être abattus... L'ancien champion du monde de ski Luc Alphand a annoncé qu'il avait décidé de quitter la France face aux "insultes" qu'il reçoit pour ça. "J'ai reçu des milliers de messages d'un niveau de haine incroyable. Des menaces de mort, 'je vais te crever', ma femme qui se fait traiter de 'pute', des insultes écrites sur les notes de l'hôtel où elle travaille, mes enfants qui subissent ça à l'école", dénonce le gagnant de la Coupe du monde de ski 1997. Il se dit contraint de "raser les murs" et ne peut "plus se sentir chez lui" même dans son village natal des Alpes. SOURCE
  8. Le déplacement d'Emmanuel Macron parti rencontrer les "vraies gens" dans les Vosges le 18 avril n'a décidément pas été de tout repos. Pris à parti par les cheminots, le chef de l'état a aussi dû essuyer un geste insultant de la part d'un retraité, qui a ensuite été placé en garde à vue. L'homme, un retraité de 61 ans, a échangé avec le président sur l'augmentation de la CSG, une mesure largement décriée par la classe des retraités. Il n'a pas hésité à manifester son mécontentement "de manière très rigoureuse en faisant des doigts d'honneur successifs" à Emmanuel Macron. SOURCE
  9. Elle a pas été assez finaude, elle aurait dit que c'était parce qu'elle craignait les mains moites ça serait passé comme une lettre à la poste, et aujourd'hui elle aurait la nationalité française.
  10. Je bosse dans une boite radio-active

    Déjà, si cela s'était produit en France elle pourrait attaquer votre entreprise pour préjudice d'anxiété : après tout de savoir qu'elle manipulait des objets radioactifs est un motif d'anxiété. Tu es concerné aussi puisque y travaillant : tu as pu être en contact avec ces objets, recevoir de la radioactivité en passant à côté ou en serrant la main de ta collègue après qu'elle y ait touché... Reste à voir si une telle loi existe en Suisse. Il faudrait aussi que tu demandes à la confédération suisse de te fournir une preuve écrite de la présence d'objets radioactifs sur ton lieu de travail (et ta collègue aussi) : comme ça si un jour survient un problème de santé qui pourrait être lié à ces objets radioactifs il y aura possibilité d'attaquer la boîte et réclamer des dommages et intérêts.
  11. Cela fait longtemps que je voulais en parler, mais je n'osais pas. Quand je vais pour taper des mots dans la barre de recherche, en général à peine j'ai écrit le premier que celui qui va suivre est proposé. Jusque là rien d'étonnant, sauf que quand il peut y avoir plusieurs possibilités, c'est celui auquel je pense précisément qui s'affiche... comme si Google pouvait lire dans mes pensées ! Exemple : Une fois je tape "centre des finances" puis le nom de ma commune de résidence pour savoir où aller porter ma déclaration de revenus. Une autre fois, je le fais pour quelqu'un d'autre de la famille qui vit dans une grande ville loin de chez moi, et dès que j'ai inscrit "centre des finances" le nom du quartier où ce trouve exactement ce lieu vient en premier sur la liste, exactement comme si mon ordinateur ou Google avait pu lire dans mes pensées !!!!!!! Je peux donner un autre exemple : tenez par exemple un coup je vais écrire dans la barre de recherche "la Roche sur Yon". J'ai juste le temps d'écrire la Roche, et c'est sur Yon qui suit. La fois suivante, je vais pour chercher la Rochelle, je tape Roch et aussitôt une liste s'affiche avec la Rochelle en tête ! Une troisième fois je vais pour chercher la Roche Migennes et c'est Migennes qui apparaît en tête de liste dès que j'ai tapé la Roche ! C'est très très bizarre ! Cela ne se passe pas toujours comme ça mais ça arrive souvent. Et même des fois, tout marche bien, et si un truc brusquement m'énerve ou me met en boule, voilà que mon ordinateur plante comme si ça le contrariait !!!!!! Je me pose des questions ! Je dois préciser que je ne picole pas et ne fume pas le tarpé. Est-ce qu'il y en a parmi vous à qui ça arrive ou est-ce que je suis la seule ?
  12. Un bateau Playmobil qui fait le tour du monde (J'espère que c'est pas un fake, ça me paraît tellement gros. Mais non apparemment.) Être petit n’empêche pas d’accomplir de grandes choses. Ollie et Harry Ferguson, deux petits Ecossais de 8 et 5 ans en étaient déjà persuadés lorsque, aidés de leurs parents, ils ont mis à l’eau leur bateau Playmobil en mai dernier au large de leur ville de Peterhead. Baptisé "L’adventure", le petit voilier a été lesté et équipé de polystyrène pour résister aux assauts de l’océan. Car son objectif est ambitieux : réaliser un tour du monde, comme un vrai  ! (...) la solidarité a fait le reste : depuis son départ, "L’adventure" a atteint les côtes du Danemark, de la Suède et de la Norvège, remis à l’eau à chaque fois par ceux qui l’avaient recueilli. SOURCE
  13. Des personnalités à la rescousse des grands singes La primatologue Sabrina Krief, l'actrice Nathalie Baye ou encore l'entrepreneuse Laurence Parisot ont appelé lundi Emmanuel Macron à prendre une série de mesures pour sauver les grands singes, dont plusieurs espèces dont en danger critique d'extinction. Aux côtés du chocolatier et sculpteur Patrick Roger et du conseiller de Paris Yann Wehrling, elles demandent au gouvernement de "sauver les derniers grands singes vivant à l'état sauvage sur notre planète". Deux espèces de gorilles et deux espèces d'orangs-outans sont au bord de l'extinction, selon le dernier bilan de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Une troisième espèce a été découverte depuis et compte environ 800 individus. Le chimpanzé et le bonobo sont eux considérés en danger d'extinction. (...) Ils préconisent la mise en place de dix actions : "interdire formellement l'utilisation de grands singes dans les laboratoires de recherche, les spectacles, les cirques, les films" ou à la télévision, mieux lutter contre le trafic d'animaux et de la viande de brousse à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, "garantir l'exemplarité des commandes et des marchés publics français" ou encore limiter l'importation de produits dont la culture porte atteinte aux grands singes, avec la création d'un label spécifique. Ils plaident aussi pour un statut juridique spécifique de personnes non humaines. SOURCE
  14. Les personnes en garde à vue devront désormais obligatoirement donner le code de verrouillage de leur smartphone à la police. La décision a été arrêtée par le Conseil Constitutionnel à l’occasion d’une Question prioritaire de constitutionnalité. Les contrevenants s’exposent à une lourde peine supplémentaire : jusqu’à trois ans de prison et 270.000 euros d’amende ! SOURCE
  15. Ouai, du coup c'est pour aujourd'hui.
×