• billets
    169
  • commentaires
    1 433
  • vues
    173 693

Agrappe Coeur

Tequila Moor

47 vues

Ode à mon amante

J'adore une enseignante

À prendre, la liberté

M'enseigner l'amour

M'en saigner est avisé

Désir de tes atours

Ton éternel retour

Mon coeur s'en est grippé

L'infarctus me tente

Si ton absence me hante, si je suis las

Eternelle

Si l'on se trouve dans un bar, si tu me bois

Si tu ne joues pas, si l'on jouit ensemble

En retour

Si j'espère un demain, si tes membres tremblent

Si j'espère un ailleurs, si tu es étonnée

Eternel

Si ton rire éclate, si tu es fécondée

Si je ne veux t'ennuyer, si tu es studieuse

Discours

Si je bise tes paumes – où tu es amoureuse

Si l'on discute de tout, si tu t'emportes au loin

Eternel

Si l'on n'est pas d'accord, si tes voeux sont destin

Si tu m'attaques au ventre, si l'on se fout des mots

Discours

Si tu garçon manqué, si tu me trompes en faux

Si je crois en la vie, si je te relève

Eternelle

Si l'on se découvre, si tu offres ta sève

Si je regarde ici, si tu égares mes yeux

En retour

Si s'enterre la tristesse – car je suis amoureux

Si tout autour s'agrippe

Si l'on touche et l'on fond

Si notre amour s'agrappe

Où le coeur est foison

===========================================

Bande son :

EXPERIENCE – "Deux"

http://www.youtube.com/watch?v=QO3HxXEzwq4


  • Like 1
   Alerter


6 Commentaires


Commentaires recommandés

Invité Cléanthe

Posté(e) · Signaler

Apollinaire sort de ce corps ! Bon concept il y a du niveau dis-donc, par contre pour le contenu je n'ai pas vraiment saisi, puisque tu n'es pas mort, je te serais agréable "Si" tu venais à m'expliquer ton message. Merchi

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Au début, je n'ai pas capté vos commentaires, je n'avais même pas vu que ça évoquait une forme... :hu: "Agrappe Coeur" c'est le nom du resto où j'avais noté quelques phrases, qui ont ensuite donné ce texte : j'aime le nom qui m'évoque Boris Vian, puis j'ai très bien mangé... :D "Agrappe", selon le CNRTL, est un synonyme de l'ancien "agrafe" : ça désigne un croc ou un crochet.

Sinon, le "message" : c'est l'histoire d'un type amoureux dont le coeur est accroché à sa dame, agrappé donc, et qui se dit qu'au lieu d'être une contrainte, cet amour est une libération. Suit alors un inventaire de conditions pour que l'amour dure, qui emprunte à Nietzsche, qui dit qu'il faut vivre l'amour comme si on voulait le faire durer éternellement, en retour.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ouch ! Je me suis sacrément emmêlé les pinceaux dans mon précédent message : Nietzsche ne raconte pas "qu'il faut vivre l'amour comme si on voulait le faire durer éternellement", c'est le discours sous-jacent du texte qui raconte cela, et ce discours emprunte à Nietzsche sa notion d'éternel retour.

Notion qui pour moi se résume bien par :

[...] "veux-tu cela encore une fois et une quantité innombrable de fois", cette question, en tout et pour tout, pèserait sur toutes tes actions d'un poids formidable. Comme il te faudrait alors aimer la vie, comme il faudrait que tu t'aimes toi-même, pour ne plus désirer autre chose que cette suprême et éternelle confirmation ! ***

Donc en faisant rimer "amour", "discours" et "éternel retour", j'ai essayé de dire dans ce texte que l'amour n'est pas simplement un sentiment, mais aussi un état à réaliser, qu'il faut faire et non seulement subir. Une chance qu'il faut transformer en destin, en gros. Mais écrire cela risquant d'être pesant et didactique, j'ai choisi la forme de l'inventaire de conditions, plus léger.

Bon, je crois m'être mieux expliqué... :hu:

*** Dans l'aphorisme 341 du "Gai Savoir", disponible ici :

http://fr.wikisource...,_1901.djvu/296

http://fr.wikisource...,_1901.djvu/297

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant