Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'logique'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

27 résultats trouvés

  1. Bonjour je suis actuellement en 1 ère et j'ai un sujet de Français qui est : " Montrer en quoi la lettre de Gargantua est un traité d'éducation du prince à caractère logique ? " Mais c'est quoi un caractère logique ? Si vous avez la réponse merci de me répondre !
  2. Invité

    Find a set (jeu de logique)

    Salut, J'ai des petits jeux sur mon téléphone pour passer le temps. Celui-ci me plaît beaucoup ! Tu as un set, des cartes avec quatre variables. Ça peut être : Couleur — vert, rouge ou violet Forme — un losange, une ondulation ou un ovale Motif — couleur pleine, hachures ou vide Nombre — 1, 2 ou 3 formes par carte. Le but est de trouver un set, soit un assortiment de trois cartes avec le même nombre de points communs. Ex :
  3. Voir ce quiz Cherchez la logique Petit quiz expérimental improvisé sur ce thème, testé en mode apprentissage pour changer. Bon jeu ! Créateur Niou Type Mode apprentissage Nombre total de questions 6 Catégorie Divers Envoyé 23/02/2019  
  4. Niou

    Cherchez la logique

    • Mode apprentissage
    • 6 Questions
    Petit quiz expérimental improvisé sur ce thème, testé en mode apprentissage pour changer. Bon jeu !
  5. Bonjour, Cela semble simplement impossible, dans un autre temps, j'avais ouvert un fil sur le sujet : http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?43,1305001 Il y a maintenant une alternative à la logique, le raisonnement exact : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus des concernés Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez posez vos question ici, ou sur mon site : http://dattier.yoo7.com/t4-la-revolution-du-raisonnement-le-raisonnement-exact#20 Être logique vous rend prévisible, être exact vous rend clair et peut prévisible (en effet cela dépend des affirmations exactes que vous utilisez pour raisonner) Bonne journée.
  6. bonjour, voilà mon raisonnement: si on considère le libre arbitre comme une faculté de l'esprit, alors pour moi dans la logique il n'y a que deux possibilités : soit le libre arbitre c'est quelque chose qu'on définit par opposé à la raison et à des paramètres initiaux (alors c'est du hasard dans ce cas la incalculable) soit il correspond à un choix en fonction de l'expérience et des paramètres initiaux et ce n'est plus du libre arbitre... alors selon vous le libre arbitre serait le hasard ou le choix raisonné ou encore autre chose (définir et préciser)
  7. Salut, http://forums.futura-sciences.com/mathematiques-superieur/811400-somme-infinie-de-fonctions-continues-une-fonction-continue-7.html#post6078533 Citation Shrodies-cat : Tiens, je vais organiser une pyramide de Ponzi dans le métro de Médiat:A chaque station, chaque voyageur qui monte donne 90 centimes au voyageur qui descend et me donne 10 centimes.A la fin, chaque voyageur aura payé 1 € et reçu 9 €, donc gagné 8 €, et moi je serais infiniment riche.C'est intéressant pour tout le monde, non ? Cordialement.
  8. Je vous propose de réagir à cet article: http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-le-tout-est-il-plus-que-la-somme-de-ses-parties-38564.php ( L'article complet est à lire dans la revue de juillet ) Dont il n'est plus possible de le faire directement sur le site concerné, depuis la refonte de leur méthode éditoriale, ni sur les pages du site, ni vers l'auteur, ni via un service lecteurs ( comme il existe encore sur la revue Science et Vie il me semble ). En tant que mathématicien de formation, monsieur DELAHAYE a redirigé la maxime vers sa spécialité, et si l'on suit cette restriction, on ne peut sans doute qu'être d'accord avec ses développements, mais si nous ne voulons pas restreindre ou réduire notre compréhension à son interprétation limitative, on ne le rejoint plus du tout, en tout cas c'est mon avis, que je vais tenter de justifier, ce texte était initialement destiné sans détour à la revue Pour la Science, en le postant ici je pense pouvoir réduire ma frustration liée à un mutisme forcé: N’est-il pas un tantinet réducteur de n’aborder la problématique que d’un point de vue quantitatif ou mesurable ? En effet en procédant de la sorte, nous perdons l’essentiel de la teneur de l’adage il me semble, alors même que les précisions opérées par l’auteur ne sont pas cruciales pour notre affaire. “ le tout est plus que la somme de ses parties “ se comprend aisément par une approche simplement sémantique ou philosophique, toutefois même par une approche mathématique, bien que je n’ai pas l’envergure ou l’érudition de monsieur J.P. DELAHAYE en ce domaine, par un exemple, fort simple, l’ensemble des nombres entiers peut se décomposer en deux sous ensembles des nombres pairs et impairs, où chacun d’eux est plus “ faible “ que l’ensemble de départ, ces deux ensembles pris séparément, côte à côte n’ont pas la propriété que l’ensemble entier possède, comme à l’évidence ne pas avoir un écart unitaire entre leurs membres/éléments, l’écart étant au mieux de 2 unités pour chacun des sous-ensembles disjoints/indépendants/déconnectés ! Seul l’ensemble entier possède cette propriété. Sur un exemple plus physique dirais-je, nous pouvons aussi nous rendre compte assez facilement, que la molécule H2O n’est pas réductible à ses composants que sont l’hydrogène et l’oxygène, cas d’école dès les premières années d’université en science, la molécule a ici aussi des propriétés que ne possèdent pas ses constituants mis côte à côte, qui n’ont pas réagi. Ce lien, cette connexion, cette interaction, entre atomes change tout ! Si la molécule peut être décomposée en ces constituants et donc profiter des propriétés aussi de ses éléments constitutifs, l’inverse n’est pas vérifié tant que les parties n’ont pas expressément donné le tout ! Nous pouvons nous en convaincre également lors d’une expérience d’électromagnétisme également, si nous avons un barreau aimanté d’un côté et un solénoïde d’un autre, chacun animé d’un mouvement propre, nous ne constatons rien de particulier, pour simplifier on omet le champ terrestre, mais à l’inverse lorsque l’aimant s’insère par des va-et-vient dans les spires enroulées, alors il se produit un phénomène qui n’avait pas lieu avant, la production d’une différence de potentielle ( variable ) aux bornes de la bobine, là encore le tout est plus que la simple somme de ses parties prises isolément, c’est bien la réunion des deux parties, et qui forme le tout, qui crée un nouvel objet, non réductible, non décomposable sans perdre l’effet. On peut tout autant reprendre l’exemple du vélo fourni, et pourtant jugé non pertinent, chaque élément pris isolément, n’a pas la fonction de la bicyclette entière, et même leur réunion n’a toujours pas ce rôle, il faut que chaque partie ait une relation privilégiée avec telles autres pour qu’un phénomène émergent apparaisse, la simple juxtaposition des pièces est insuffisante, l’assemblage particulier des différents éléments conduit à une nouvelle propriété qu’aucun n’a, ni seul, ni pris en paquet, la condition nécessaire, est donc bien qu’il y ait des relations singulières entre les pièces du vélo pour amener au tout. Il en irait de même avec tout ce qui entretient des relations entre éléments, si ces relations sont rompues alors nous perdons qualitativement quelque chose, comme dans cet exemple plus sociologique: Si l’on demande à plusieurs individus isolés de retenir des nombres qui constituent le code unique de sortie de leur cage individuelle, et qu’on leur en donne plus que leur mémoire n’est capable de retenir, ils chercheront chacun de leur côté à mémoriser une partie seulement du code, sans parvenir à tout retenir et donc à sortir, on voit que la somme de ces individus séparés/isolés n’apporte pas la réponse à leur problème, car ils n’interagissent pas, ils sont coupés les uns des autres, uniquement rassemblés en un même lieu, il manque des “ relations “ entre eux. En revanche, si on leur permet de communiquer, ils pourront retenir chacun qu’une fraction de ce code, qui mis bout à bout reconstituera le mot de passe pour ouvrir chacune des pièces où ils sont enfermés. Les inter-relations ou interactions sont la clef du “ mystère “ qui entoure la maxime, sans avoir recours à un artifice arbitraire qui lui fait dire l’inverse de ce que chacun peut constater par lui-même, y compris toute une filiation de philosophes... Quand la quantité occulte la qualité, toute les dérives sont possibles ! Tout n’est pas réductible qu’à une question de quantité, ni de mesure, mais parfois il est question irrévocablement d’essence, de propriétés, de caractéristiques, etc... Comme il en va de même en science, il faut toujours se demander ce que l’on mesure au juste ! L’amour n’est-il qu’une question de quantité ? Et l’intelligence ? Les plus hermétiques répondront doublement oui, mais passeront à côté de l’essentiel, se fourvoieront et créeront le risque d’une contamination intellectuelle perverse sur l’humanité, comme la nauséabonde, inepte et improprement nommée intelligence artificielle !
  9. j'ai rencontré une fille il y a 6 mois environ puis nous sommes devenus amis puis mon ami et elle sont sortis ensemble mais elle et moi nous nous sommes vraiment rapprocher grave et sommes depuis trois mois meilleurs amis. Nous nous voyons tres souvent les fins de semaines parfois en cachette puis nous nous colloms vraiment beaucoup pratiquement comme un couple et nous nous sommes souvent pris la main et etc.. Mais elle sort envore avec mon ami puis elle l'embrasse quand meme asser souvent mais je suis tomber follement anoureux de elle . Parfois moi et elle on se regarde tres souvent dans les yeux comme si nous dégustions chacun le regard de l'autre. On fait egalement moi et elle des activités, elle est parfois jalouse quand je parle avec des filles aux telephone au lieu de elle . mais elle a lair en meme temps daimer beaucoup son chum alors es ce que je devrais esseyer de l'embrasser, ou lui avouer mes sentiments, ou rien faire ? Quest que je devrais faire??? j'ai rencontré une fille il y a 6 mois environ puis nous sommes devenus amis puis mon ami et elle sont sortis ensemble mais elle et moi nous nous sommes vraiment rapprocher grave et sommes depuis trois mois meilleurs amis. Nous nous voyons tres souvent les fins de semaines parfois en cachette puis nous nous colloms vraiment beaucoup pratiquement comme un couple et nous nous sommes souvent pris la main et etc.. Mais elle sort envore avec mon ami puis elle l'embrasse quand meme asser souvent mais je suis tomber follement anoureux de elle . Parfois moi et elle on se regarde tres souvent dans les yeux comme si nous dégustions chacun le regard de l'autre. On fait egalement moi et elle des activités, elle est parfois jalouse quand je parle avec des filles aux telephone au lieu de elle . mais elle a lair en meme temps daimer beaucoup son chum alors es ce que je devrais esseyer de l'embrasser, ou lui avouer mes sentiments, ou rien faire ? Quest que je devrais faire???Je veux pas la perde mais en meme temps je veut vraiment qu'on soit en couple.
  10. Salut, Quelle est la différence entre un sophiste et un logicien ? Aucune, le logicien est un sophiste qui a réussi. Quelle est la différence entre "amen" et "tu as raison" ? Aucune les deux signifie ainsi soit-il, mais pour 2 religion différentes. Quand un logicien et un autre se rencontre, que font-il ? Il s'échange des sophismes.
  11. Salut tout le monde. Je suis passionner d'informatique, de création web. Je passe beaucoup de temps a comprendre comment fonctionne les chose et j'ai un esprit logique et réfléchis. J'aime aussi résoudre les problèmes et je passe mon temps a me documenter et a apprendre diverse choses (en rapport ou non avec l'informatique). J'ai beaucoup étudier aussi les différentes "classes" qui ce sont former officieusement autour de l'informatique depuis ces débuts et j’avoue avoir une attirance particulière pour le milieu du hacking. Comme je vous ait dit plus haut, je me suis beaucoup documenter et je sait très bien faire la part des chose entre les hacker, les vrai et les simple lamer, script kiddy, pirate et autre "black hat". Aussi, je voudrez dialoguer avec un vrai hacker, quelqu'un qui pourrai m'apprendre les choses dans les règles de l'art. J'ai envie de construire des choses belles et digne de vrai hacker, ceux la même qui on créer et développer l'internet a ces début. Je veut vraiment pouvoir prouver ce que je vos et pour ce faire, j'ai besoin de quelqu'un qui sache déjà comment faire, qui ait déjà un parcours dans ce milieu pour m'aider a m'orienter et pour finir, me permettre de progresser par moi même. Je sait très bien que ce message semble une simple accroche banale d'un abruti qui veut pirater deux trois conneries a droite et a gauche, aussi, je n'ait aucun moyen de prouver qui j'ai de bonnes intention et je m'en remet a votre libre arbitre pour décider de ce que vous me répondrez.
  12. Et si nous arrêtions un peu de sacraliser la raison dans une époque où les sciences et les experts de tous horizons ont pignon sur rue? Sommes-nous vraiment comme le voulait Descartes, des "choses pensantes", c'est à dire des êtres dont la nature consiste uniquement à penser? La vérité est-elle toujours rationnelle? Faisons un points à ce sujet. L'irrationnel ne fait-il pas partie intégrante de la nature humaine (comme en témoignent les notions de bien ou de mal)? Pourquoi alors refuser d'assumer cette face obscure? Le rationalisme postule que seul le caractère raisonnable d'une affirmation permet d'en établir la validité. Qu'est-ce donc qu'une vérité raisonnable? C'est une vérité déductible d'un ensemble d'évidences ou d'axiomes de base selon les règles d'inférence (ou règles de logique) en vigueur dans ce même système. Si bien qu'en partant de certaines vérités observationnelles dites évidentes, nous pourrions percer les mystères les plus complexes de l'univers par un processus d'induction et de déductions successives. Nous voyons donc déjà ici une limite, puisque le fondement de toute pensée rationnelle est un sophisme. Il consiste à généraliser des faits d'expérience sans avoir pu s'assurer que cette généralisation soit valable en tous lieux et en tous temps (induction). P.ex. Tous les cygnes que j'ai vu sont blancs, donc tous les cygnes sont blancs. Première question : Si la pensée dans la vérité est toujours rationnelle, doit-elle réellement prendre la forme du système alors qu'il existe des prémisses incompatibles entre elles selon les systèmes de pensée? Comment décider du choix entre deux systèmes de pensée tout aussi rationnels l'un que l'autre? Seconde question : Le concept d'évidence n'a-t-il pas été maintes fois pris en défaut au cours de notre Histoire? Comment donc lui accorder notre pleine confiance étant donné que les sciences ont encore des zones d'ombre? Troisième question : La justice n'est-elle pas nécessaire, et comment pourrait-on rendre la justice au nom de la seule raison?
  13. Bonjour, C'est une question que je me pose : l'homme moderne est-il un sujet socialisé, ou un citoyen responsable ? En étant un sujet socialisé, il est formé pour s'adapter aux exigences de la vie en société, ce qui ne fait pas de lui un être responsable. En revanche, en tant que citoyen responsable, c'est lui qui s'adapterait aux exigences de la vie en société, en toute conscience d'un bien-fondé que cela lui apporterait tant à lui qu'à ses semblables. La société moderne est une société de masse gérée par un pouvoir tutélaire et prévoyant, qui dispense les individus de penser et d'agir de leur propre initiative sur des questions d'intérêt général. Les individus s'y sentent protégés, bien que la dominante soit la logique de l'intérêt et du profit, ce qui devrait plutôt donner matière à s'inquiéter. D'où cette question : nous qui sommes habitués à cette société, sommes-nous des citoyens responsables ou des sujets socialisés ?
  14. L'effet placebo n'est aimé de personne. Les scientifiques ont tendance à voir un mensonge, une entrave à la logique et à la rationalité, parce que les mécanismes ne semblent pas évident et parce que cela semble démontrer l'existence en nous d'une part irrationnelle. Les croyants aux placebos (par exemple homéopathie, acuponcture), y voient une remise en cause de leur croyance qui leur permet justement de guérir. Le placebo se trouve au milieu, entre les scientifiques et les croyants, les scientifiques le comprenant mais ne voulant pas l'utiliser et les croyants l'utilisant mais ne voulant pas le comprendre. Finalement, la base de la spiritualité ne serait-elle pas cet effet placebo ? Les croyances diverses et variées ne sont-elles pas simplement des moyens de l'atteindre ? Une spiritualité conforme à la science et contenant l'effet placebo est-elle possible ? Billet entier : http://www.forumfr.c...te-placebo.html
  15. Koulab

    Logique et raison

    Comment quelqu'un peut se prétendre être logique et manquer totalement de raison? La logique requiert cependant un processus de raisonnement pour arriver à une conclusion logique. Petite, grande moi pas comprendre. S.O.S. J'espère que ce que j'écris est clair. Merci,
  16. D'après les religions dogmatiques que sont notamment le judaïsme, le christianisme, et l'Islam, leurs textes sacrés sont la parole de Dieu, qui est censé être parfait. Ces textes sont donc supposés vrais par les croyants. Pourtant, ces derniers effectuent un tri, il considèrent certaines choses comme des métaphores, d'autres comme vraiment vrai, et rejettent d'autres parties en admettant implicitement qu'elles sont immorales. Certains croyants très ouvert d'esprit considèrent même que tous les textes sacrés sont des métaphores. Ce n'est pas logique. Si on dit que quelque chose est vrai, cela ne veut pas dire le contraire ou que on peut l'interpréter comme on veut. Qu'en pensez-vous ? Êtes-vous aussi étonnés par cela ? Est-ce une forme de fétichisme de textes religieux, à savoir que les croyants les vénèrent comme un objet, mais en fait ne prennent pas en compte leur contenu ? Ou bien est-ce une façon d'appartenir à un groupe, le même croyant pouvant tout à fait se trouver dans une autre religion avec d'autres textes, mais qu'il fait comme tout le monde ou plutôt qu'il pense comme tout le monde ?
  17. Frelser

    Dieu comme Principe

    Dieu comme Principe Je voudrais partager mon approche qui me fais penser que dieu existe forcément. Voici les raisons qui font que je crois en dieu. 1. L'aproche anthropologique et historique d'un dieu créateur universel. La croyance en un dieu créateur qui a tout créé depuis le néant est universel. On retrouve cette croyance sur tous les continents et la plupart des civilisations depuis que l'homme sait écrire, même s'il existe des contre exemples. Et les vénus symbolisent dans notre subconscient commun, le principe de la création, du don de la vie ou la déesse mère de la fécondité qui est à l'origine de la création. La plus ancienne statue de vénus remonte à 160.000 ans dans le passé en Israël, à Barakhat Ram. Soit la date de l'aparition de l'homme moderne sur Terre. En l'absence d'écriture, on ne pouvait transmettre la foi en cette déesse que par les représentations de triangles (sexe féminin, genèse de la vie), de femmes aux formes exacerbées (vie), de taureaux (puissance créatrice). 2. Approche anthropocentrée et neurochimique de dieu, et mode de fonctionnement neurologique de tout interpréter pour atteindre la cohérence parfaite et unifiée. Notre cerveau fonctionne de façon à atteindre la cohérence parfaite du monde, il faut une explication à tout, et in fine, nous aboutissons à la recherche d'une théorie du tout et d'un seul dieu démiurge qui a tout conçu. Chaque observation, chaque réaction dans nos neurones est immédiatement interprété pour y donner un sens logique. Et ce fonctionnement nous conduit à chercher la Cause Originelle, le Principe de Tout Unique. Ce fonctionnement étant précisément celui de notre cerveau et le fondement, la pierre angulaire de toutes les sciences, et étant tout bonnement incontournable de par le fait qu'il constitue notre propre mode de réfutation, ce fonctionnement donc, est un point inévitable qui nous fait découvrir spontanément dieu. A moins de remettre en question, tout notre édifice logique et rationnel qui est le produit de ce fonctionnement, la croyance en dieu est innée en nous et une conséquence même de toute rationnalité fondée sur une recherche de cohérence ultime. 3. Le Paradoxe Absolu. Il est logiquement inadmissible que l'Univers soit infini ou éternel. Avec une infinité d'occurences, tout ce qui est possible devrait se répéter une infinité de fois, en sorte que les probabilités n'aient strictement plus aucune garantie d'être respectées dans aucune tranche de temps ou d'espace d'un tel univers. Ncp = Ti x Ei x DTi = Ncp = Nombre de fois qu'un cas particulier se produira, Ti = Nombre de tentatives infinies pour obtenir Cp, Ei = Espace disponible pour tenter d'obtenir Cp, DTi = Temps disponible pour tenter d'obtenir Cp. ... Ainsi, si il existe un Frelser, et que l'Univers est éternel : il doit avoir existé une infinité de Frelser depuis l'éternité sans commencement. Ce qui permet de faire un calcul pour tester l'hypothèse de l'éternité de l'Univers. Comme Frelser à une durée de vie d'une centaine d'années environs, 3.000.000.000 de secondes. Imaginons à présent cet infinité de Frelser, et le nombre de lancers de dé qu'ils ont faites chacuns depuis l'éternité. Que se passerait-il ? En fait, comme Frelser est délimité dans le temps, il ne pourra jamais lancer au-delà de 3.000.000.000 de dés sur toute sa vie, surtout qu'il devra faire d'autres tâches... Ce qui signifie en clair, que le nombre total de suites probables est de 6^3.000.000.000! et est délimité dans ce nombre critique. Or, si il n'existe pas plus de 6^3.000.000.000! de suites potentielles, chaque suite probable a dû surgir une infinité de fois selon la formule qui peut s'écrire comme suit : / 6^3.000.000.000! = Donc, Frelser (moi) ne devrait pas obtenir des séries respectant les probabilités au lancers de dé. Puisqu'il ne serait qu'un des infinis Frelser obtenant strictement n'importe quelle suite d'entre les 6^3.000.000.000! suites disponibles sur une vie de Frelser. Et cela serait valable pour n'importe quelle personne lançant un dé, aussi longtemps qu'elle vivra. Ce qui signifie que Frelser pourrait obtenir strictement n'importe quelle suite avec la même aisance, parceque face à une infinité de lanceurs, plus aucune mesurabilité ne serait possible. Notre univers présent devant avoir une infinité de répliques, n'importe quel phénomène même le plus farfelu devrait avoir une probabilité égale à un de se produire dans le notre. Pourtant, les tests au lancers de dé aboutissent à des résultats qui respectent les lois des proportions et de séries aléatoires. Ce qui ne devrait absolument pas s'observer si l'Univers était éternel et sans commencement. Tout être vivant d'une durée de vie donnée existant une fois devrait exister une infinité de fois, et s'il est capable de lancer un dé, le paradoxe absolu sera vrai pour chacuns. Il devrait exister une infinité d'univers violant systématiquement les lois des proportions et de suites aléatoires. Dans une infinité d'univers incohérents, se trouver précisément dans un univers comme le notre tendrait asymptotiquement à zéro (car pamis une infinité d'univers matériellement possibles se répétant chacun à l'infini, ceux n'étant pas cohérents sont géométriquement infiniment plus nombreux), et la chance que cela change à chaque instant tendrait exponentiellement à l'infini. Donc, avec un simple test chez soi avec un dé, on peut vérifier comme notre Univers porte la signature d'un Univers Unique ayant une origine dans le temps. De la même manière, comme notre Univers existe et est donc probable, si des Univers existaient depuis l'éternité, il devrait exister une infinité d'Univers exactement identique au notre, avec des Frelser qui écrivent précisément ces lignes. Mais également, tous les univers probables de taille tendant à l'infini et variant à l'infini jusqu'à l'absurde... Notre Univers n'étant qu'un des Univers dans une infinité indénombrable d'Univers simiaires devrait être le théâtre de tous les possibles. Il pourait apparaître un papillon sur mon nez émergent du néant par fluctuation quantique et effet tunnel, dont les atomes et les tissus se matérialiseraient spontanément. Cela serait aussi aisé que de boire un verre d'eau, car tout phénomène probable serait infiniment probable. 4. La mécanique quantique comme un potentiel de l'Univers à émerger du néant. Etant donné cet état des faits, il faut un moment où le temps, la matière, l'énergie apparaissent, or cela a une origine unique. Donc, il fallait que Rien n'existe avant la Genèse. Par conséquent, cela devait exister potentiellement, mais pas réellement, et se manifester une seule fois. Ce qui se rapproche très clairement de l'idée d'un démiurge. 5. La M. Q. comme commademant divin permettant la fluctuation de matière et son émergence par effet tunnel, en conformité avec un Univers unique ayant une origine dans le temps. La M. Q. comme des commandements de dieu pour générer l'Univers. La réalité est purement matricielle selon la physique quantique, il est donc de plus en plus vraisemblable que la réalité est faite de lois abstraites, vides d'espace, de temps et d'énergie. Ces lois doivent s'être manifestées qu'une seule fois, ce qui se rapproche de la notion de création et de Logos de façon claire. 6. Notion Athée d'un dieu strictement stable, indivisible et sans faille... Il faut de même que dieu soit à l'origine parfaitement stable, indivisible, sans lacune, en fait, il doit être exactement comme ce que nous nommons Rien. Chaque accident, chaque événement étant dû à ce Rien... A l'origine, toujours ce Rien Parfait, ce Principe Absolu. A ceci près qu'il devait potentiellement pouvoir se manifester par les lois quantiques à travers l'Univers qui sera le lieu de ses manifestations... Donc, le dieu décrit par anthropocentrisme, est la conception de dieu en tant qu'humains, depuis l'intérieur de notre conscience et de l'espace-temps, en observant ses manifestations... Tandis que pour le Principe, le temps n'existant pas, il est insensé de parler de raisonnement, de finalisation ou de programme. Ces choses étant liées à la notion de temps qui est inexistant pour Lui. 7. Le Monde comme une illusion de dimensions, de temps, de couleurs etc. Et la notion de l'émergence du principe de dieu par manifestation dans l'Univers entier en générant de l'information quantique qui sont la signature de ses manifestations. Tout est une manifestation directe de dieu. D'un point de vue mystique, je vois donc dieu en toute chose. Dans la beauté d'une belle femme, dans la puissance d'un trou noir, dans l'intelligence d'un génie, dans le parfum d'une fleur... Dans le vent qui souffle, les lois de la nature. En moi-même, car il anime indirectement chaque particule de mon corps, tandis que moi je ne fais que subir pleinement ses manifestations. Une manifestation de la beauté spontanée de dieu. Nébuleuse du cone. Galaxie spirale (Hubble). Musculature humaine. Pulsar. Cristaux d'eau. Pendentif en forme de vénus trouvée à Barakhat Ram, daté ancien d'environs 160.000 ans, date de l'apparition de l'homme moderne.
  18. Question un peu étrange semble-t-il, et je me suis demandé si je ne devais pas poster ce sujet en science, mais à quoi ressemble vraiment une suite de nombres aléatoire? Si on pouvait trouver une logique dans cette suite de nombres, alors elle ne serait plus aléatoire, mais comment pourrait-on démontrer qu'une suite n'a pas de logique intrinsèque? Peut-on toujours trouver une logique dans une suite de nombres?
  19. Invité

    Est-ce que la raison, est une vertu ?

    Est-ce que la raison, est une vertu ? (d'après moi : Oui) "Bien juger", c'est se donner les moyens de "bien agir", et "bien agir" c'est une "bonne action". La recherche de valeur vertueuse, nous pousse à être raisonnable. Non ?
  20. pour moi qui es athée je ne comprend pas les religion pourquoi il en existe autan j'aimerai comprendre car pour moi il ni a pas de logique si il i avais une logique sa serais que tout le monde croix en la meme religion et que sa soi la plus ancienne car pour moi tout se qui va de la religion la plus ancienne a la plus récente non pas lieux d'éxisté san compté celle qui se crée qu'on appel des secte
  21. Je constate avec un certain effarement que beaucoup ici s’inscrivent dans une logique fiscale confiscatoire qui voudrait qu’une minorité de français qui, de part leur travail pour les uns, où de part l’héritage légué par leurs aïeux pour les autres, possèdent des revenus très confortables, se voient amputés de la quasi-totalité de ceux-ci. Sachant que cette mesure dans l’état actuel des choses ne représenterait qu’une part infime des recettes fiscales et qu’elle devrait fortement diminuer dans les années à venir du fait de la tendance à l’exode fiscal qui s’accentue, j’ai beaucoup de mal à soutenir cette logique. Par contre, je serait très favorable à une autre alternative, je m’explique. L’Etat qui doit faire face a des dépenses astronomiques pour garantir la pérennité de tous les bricolages sociaux mis en place depuis des décennies tant par la droite que par la gauche et pour entretenir des administrations pléthoriques a forcément besoin de plus en plus d’argent, or les français sont au bord de la rupture. Aussi, plutôt que de s’entêter a vouloir taxer au maximum les riches et les classes moyennes, pourquoi l’Etat ne se recentrerait-il pas sur ses seules fonctions régaliennes, déléguant le reste au secteur privé. Se faisant, il réduirait de manière drastique ses charges salariales (premier poste budgétaire), il contribuerait à l’essor d’entreprises privées lesquelles devraient s’acquitter de l’impôt sur les bénéfices (donc de nouvelles rentrées fiscales). Ce recentrage permettrait de présenter un budget en équilibre, d’affecter plus d’argent au remboursement de la dette et de mieux rémunérer les employés de l’Etat, finalement le pays en sortirait gagnant.
  22. Il semble qu'il y ait une logique aux choses, et en même temps la logique est le fondement de toute pensée humaine. Cela paraît paradoxal. Comment la logique peut-elle être en même temps, dans les choses (les lois universelles) et en même temps proprement humaine, puisque constitutive de notre cerveau. L'explication classique consiste à dire : "Veritas est adaequatio intellectus ad rem", (la vérité est dans l'adéquation de la chose avec sa représentation intellectuelle), traduction qu'ont fait les romains de la définition grecque d'Aristote "pathémata thés ton pragmaton omoiomata", c-à-d les vécus de l'âme sont en accord avec les choses qui l'occupent. En bref, l'explication de la logique est donné par la métaphysique donc ! Ce qu'on résumerait de façon moderne en disant que l'homme est dans la vérité grâce à son intellect qui lui permet de saisir par la logique le monde. Pour savoir comment la logique vient à l'homme, je pense qu'il faut supposer que le cerveau se forme primairement au fil de la petite enfance, quand l'enfant utilise pour les premières fois son intellect pour saisir (au sens propre surtout à cet âge-là) le monde. C'est peut-être de là que se formerait dans l'esprit les "catégories de l'être" à savoir l'idée de permanence, d'unicité, de somme, de temps, etc... Maintenant comment expliquer que le monde soit logique ? La réponse que donne la métaphysique classique n'a rien d'exceptionnel : c'est comme ça parce que sinon ça ne pourrait pas être sinon, le monde existe ou n'existe pas, or il existe, donc pour tenir il faut que le monde sorte du chaos et ait des lois universelles. Rien de bien magique donc. Et pourtant la réponse à la question de savoir pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien porte à des spéculations si elles ne reposent que sur l'étonnement et l'incompréhension de l'homme face à l'univers. C'est l'explication cosmogonique, c-à-d un mythe plus ou moins religieux d'explication de l'univers. Chez les grecs, l'univers est sorti du chaos par Kronos (le dieu du temps) enfant d'Ouranos (le ciel) et père de Zeus. Pour le Moyen-âge chrétien, et je ne dois rien vous apprendre, la mythe se cale sur la bible, hérité du peuple juif. La modernité par contre a tendance à désenchanter le monde, en le voyant comme un ensemble de phénomènes se passant dans l'espace et le temps, où l'on ne trouve aucune divinité comme par le passé. Le monde est donc logique car cela vient du fait que si les phénomènes ne suivaient pas la logique des choses, le monde viendrait à retourner au chaos ou même pourquoi pas disparaître ? Donc c'est comme ça sinon ça ne pourrait pas être. Alors, le but est de caler au mieux son intellect aux choses pour comprendre le monde, et d'être ainsi dans la vérité par la logique. C'est vrai qu'on parle souvent de monde, d'univers, d'espace sans souvent savoir à quoi cela renvoit. S'il fallait définir le monde, je dirais qu'il y en a plusieurs, qui se rapporte à l'expérience de chacun. Mon monde c'est le quotidien dans lequel je vis et j'agis. Là on peut dire que mon monde est constitué des choses matérielles que je possède (une voiture, un marteau, un four micro-ondes, par exemple), de l'endroit où je vis et où je me déplace (ma maison, mon lieu de travail, etc...) et aussi des gens qui m'entourent (mes amis, mon employeur, le passant que je croise dans la rue, etc...). Chacun a donc son monde propre qui n'appartient qu'à lui et qui peut évoluer selon les périodes de la vie. Notre monde de l'enfance n'est pas celui du monde de l'adulte, ni celui de celui qui est au crépuscule de sa vie... Qu'est-ce alors l'univers ? En partant de nous-même, nous faisons d'abord l'expérience de notre monde. Notre monde fait partie de l'univers, mais l'univers a la propriété d'être absolu, de ne pas être relatif à l'homme, on pourrait même dire que l'univers pourrait tout aussi bien se passer de nous. Partant donc de notre monde, l'homme suppose l'existence de l'univers qui contient tous les mondes possibles comme réels. Et accessoirement contient notre propre monde et nous-même. Partant de ce raisonnement qui part de la partie pour aller au tout, la science définit l'univers comme un espace, une sorte d'étendu concrète dans lequel se déroule dans le temps tous les phénomènes possibles de la vie, phénomènes qui suivent des lois physiques. Je pense qu'on peut partir de cette supposition d'un univers absolu et qui contient en totalité tous les mondes, et l'imaginer scientifiquement comme un espace-temps ordonné avec les lois de la physique. Il faut revenir en permanence au principe que tout est ordonné, et que notre intellect doit se conformer à cet ordre des choses s'il veut être dans la vérité. Ce qui revient à dire que le logos est à la base de tout, pour faire plus court. Ce principe s'exprimait déjà chez les grecs anciens quand ils se posaient la question de la vérité, et leur a permis de développer leur savoir. Ce principe se retrouve dans la bible, avec "au commencement était le verbe" (en latin) et "au commencement était le logos" dans la bible grecque, ce qui veut dire que même Dieu parlerait logiquement, ce qui lui permettrait en outre d'ordonner l'univers. Sans oublier dans notre période contemporaine où la logique est une valeur plus que sûre, puisque la vision moderne est de façon dominante celle de la science qui a avancé à pas de géant depuis plusieurs siècles. Le logos, principe de toute chose donc.
  23. Voilà, c'est facile à comprendre pour tout le monde me semble-t-il : la croyance est une manière de réfléchir qui était valable autrefois, avant l'invention de la science et avant les Droits de l'homme, mais aujourd'hui elle n'a plus sa place. Ceux qui sont encore croyants sont juste en retard, ils raisonnent comme dans l'antiquité ou, au mieux, au moyen-âge. Même s'il existe encore beaucoup de régions du monde attardées, globalement la croyance n'a jamais été aussi faible dans l'histoire, et cela ne pourra heureusement qu'augmenter dans l'avenir..
  24. Salut, Si les mots ont un sens, alors il n'y a pas de système logiquement contradictoire ? En prenant le fameux 0=1 on a le corps à un élèment, avec l'élèment neutre de l'addition et de l'élèment neutre de la multiplication confondu : F_1= Z/Z En prenant comme axiome : il pleut et il ne pleut pas, on introduit l'idée d'espace il pleut à Madrid et ne pleut pas à Londres... Essayer de trouver un système d'axiome (même contradictoire qui n'admet pas de modéle), cela me semble impossible essayer donc pour voir, et à moi d'y trouver un modéle. Cordialement.
  25. Coucou à tous étant un gros joueur de jeux vidéos, il m'est venu l'idée de faire un topic au sujet du boss le plus difficile qu'il vous ai venu d'affronter au détour d'un un jeu. Le principe est simple (si on peu parlé de principe), dabord : - Citez-nous le titre du jeu, et sur quelle console.... - Dites à quel catégorie il appartient. Exemple : action, aventure, FPS, TPS, MMO.RPG ect..... - Parlez nous un peu du jeu dont il est question... - Et enfin, décrivez le boss en question ; comment se nomme t-il, comment l'affronté, et pourquoi vous a t-il donné du fil à retordre.. -Et combien de temps, à vu d'oeil, il vous a fallu pour le vaincre... Ou alors, si vous avez renoncé alors dites pourquoi???? Voilà un petit exemple pour ma part .: -Il s'agit de Résident Evil révélation sur Nintendo3DS. -C'est un jeu de tire à la 3ème personne. -Dans ce jeu on y incarne Chris Redfield et Jill Valentine et d'autres protagoniste pour y vivre une aventure au détour d'un bateau abandonné en pleine mer...(je ne spoilerai pas pour ceux qui n'ont pas encore le jeu) . -Dans ce jeu, le boss le plus chiant est bien le boss de fin. Il se nomme Norman, Pour le tuer, il faut lui tiré dessus (logique), lorsqu'il apparait devant vous avec une lueur violette à son torse. Personnellement ce boss m'a donné du fil à retorde car il le gameplay du personnage est lent, contrairement au boss, qui lui, est rapide. Il se téléporte régulièrement et de surcroit, s'amuse à utilisé des illusions pour piéger le joueur. Il faut bien connaître ses mouvements et sa manière de se déplacer afin d'anticiper ses feintes, et déjouer ses tours. Mais c'est pas toujours facile, vu que parfois, il charge directement sur le joueur. Et vu que le bouton d'esquive n'est pas toujours très aisé à bien manié on se prend assez souvet des coups, et on perd assez vite de la vie.... -Perso la première foie que je l'ai affronté, à vu d'oeil j'ai du mettre une semaine pour le battre. Pfiou !!!!
×