Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'intuition'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

8 résultats trouvés

  1. ..... Intuition et analyse : 2 fonctions cérébrales distinctes Analyse et intuition seraient donc deux fonctions cérébrales bien distinctes. Janet Metcalf, elle, l'a prouvé de manière assez amusante en donnant à résoudre à des participants un problème analytique — de type algèbre — ou intuitif. Ce dernier consistait à réussir à dessiner quatre arbres de manière à ce qu'ils soient équidistants les uns des autres. "Vous aurez beau essayer de les ranger en carré, en cercle, rien ne marchera, explique-t-elle. Soudain, vous aurez probablement un flash : utiliser trois dimensions au lieu de deux !" Autrement dit, planter un arbre au sommet d'une colline et les trois autres en contrebas, en triangle équilatéral. "Pour parvenir à cette solution, vous devez dépasser l'idée préconçue selon laquelle les arbres doivent être plantés sur une surface plane." Pour comparer les processus de réflexion entre les candidats en charge de résoudre le problème analytique et les autres, la chercheuse les a régulièrement interrompus pour leur demander s'ils "chauffaient". Résultat : alors que les sujets qui s'attaquaient à des problèmes analytiques "sentaient" venir doucement la solution, ceux qui planchaient sur le problème intuitif ne ressentaient rien… jusqu'à la révélation finale ! Car leur cerveau conscient n'a pas "vu" la solution arriver, contrairement à celui des autres. "La chose la plus intéressante que nous ayons observée est que si, lors de la résolution d'un problème intuitif, une personne ressent qu'elle se rapproche de la solution, cela prédit qu'elle va bientôt produire… une mauvaise réponse !", commente Janet Metcalf. Des décisions intuitives fondées sur l’expérience Comment fonctionne cette intelligence rapide, cette connaissance inconsciente ? La réponse pourrait bien venir du Riken Brain Science Institute à Tokyo (Japon) qui a observé le cerveau des joueurs de shogi (échecs japonais). Les chercheurs ont découvert que celui des joueurs qui "intuite" active deux zones, impliquées dans la cartographie et dans la mémoire. "L'intuition a donc deux moteurs, analyse Christophe Haag. Le premier, lié à l'expertise, se met en route lorsqu'on se retrouve dans une situation archiconnue, où l'on a cent fois sur le métier remis son ouvrage. Quand l'expertise est en panne, que l'on se retrouve dans une situation inédite, le second moteur lié à la mémoire (souvent émotionnelle) se met en marche. Il fouille alors à toute vitesse dans le catalogue des souvenirs personnels à la recherche d'un événement “proxi” c'est-à-dire assez proche en termes de contexte de la situation que vous vivez présentement." C'est exactement ce que l'équipe de Christophe Haag a constaté lors d'une étude de terrain, publiée dans European Management (2011), menée auprès de réalisateurs de cinéma dans des périodes tendues de tournage. "En situation d'urgence, les décideurs prennent des décisions intuitives qui reposent sur leur expertise ou sur des expériences émotionnelles antérieures, ou sur des émotions immédiates lorsque la situation n'est pas familière." Le chercheur expose ainsi le cas de Jeremy, un réalisateur américain, face à une actrice démissionnaire qui met en péril la production. Pris de court, il se met à intimider la jeune femme jusqu'à ce qu'elle cède. "Il a choisi cette tactique de “gros bras” sans prendre en considération d'autres options, car la menace avait réactivé chez lui une expérience émotionnelle antérieure." Elle l'avait en effet brusquement ramené à son adolescence lorsque, membre d'un gang à Los Angeles, il s'était fait kidnapper et s'en était sorti indemne en agressant ses agresseurs. "Comme lui, face à une situation inédite, nous faisons appel à nos souvenirs émotionnels, enregistrés dans la base mémorielle. Et nous appliquons aussitôt une solution qui a fonctionné par le passé dans une situation proche." ...... source
  2. Pensez vous avoir raté des évènements par la seule cause d'une faute d'inattention en rapport avec le panel de ce dont chacun est capable de penser , lorsque l'on ne réfléchi pas , et qu'au contraire on laisse libre cours à notre imagination ? But du " jeu " , ne pas avoir à regretter quoique ce soit . ............................................. ................... .
  3. Attention , ce sujet est tout neuf , ne me l'abimez pas si le coeur vous en dit . :D Je n'ai pas encore vraiment pensé aux arguments , mais ça ne saurait tarder ... La superstition m'horripile ,.. restant à l'écoute des signes . C'est à vous !
  4. Frelser

    Dieu comme Principe

    Dieu comme Principe Je voudrais partager mon approche qui me fais penser que dieu existe forcément. Voici les raisons qui font que je crois en dieu. 1. L'aproche anthropologique et historique d'un dieu créateur universel. La croyance en un dieu créateur qui a tout créé depuis le néant est universel. On retrouve cette croyance sur tous les continents et la plupart des civilisations depuis que l'homme sait écrire, même s'il existe des contre exemples. Et les vénus symbolisent dans notre subconscient commun, le principe de la création, du don de la vie ou la déesse mère de la fécondité qui est à l'origine de la création. La plus ancienne statue de vénus remonte à 160.000 ans dans le passé en Israël, à Barakhat Ram. Soit la date de l'aparition de l'homme moderne sur Terre. En l'absence d'écriture, on ne pouvait transmettre la foi en cette déesse que par les représentations de triangles (sexe féminin, genèse de la vie), de femmes aux formes exacerbées (vie), de taureaux (puissance créatrice). 2. Approche anthropocentrée et neurochimique de dieu, et mode de fonctionnement neurologique de tout interpréter pour atteindre la cohérence parfaite et unifiée. Notre cerveau fonctionne de façon à atteindre la cohérence parfaite du monde, il faut une explication à tout, et in fine, nous aboutissons à la recherche d'une théorie du tout et d'un seul dieu démiurge qui a tout conçu. Chaque observation, chaque réaction dans nos neurones est immédiatement interprété pour y donner un sens logique. Et ce fonctionnement nous conduit à chercher la Cause Originelle, le Principe de Tout Unique. Ce fonctionnement étant précisément celui de notre cerveau et le fondement, la pierre angulaire de toutes les sciences, et étant tout bonnement incontournable de par le fait qu'il constitue notre propre mode de réfutation, ce fonctionnement donc, est un point inévitable qui nous fait découvrir spontanément dieu. A moins de remettre en question, tout notre édifice logique et rationnel qui est le produit de ce fonctionnement, la croyance en dieu est innée en nous et une conséquence même de toute rationnalité fondée sur une recherche de cohérence ultime. 3. Le Paradoxe Absolu. Il est logiquement inadmissible que l'Univers soit infini ou éternel. Avec une infinité d'occurences, tout ce qui est possible devrait se répéter une infinité de fois, en sorte que les probabilités n'aient strictement plus aucune garantie d'être respectées dans aucune tranche de temps ou d'espace d'un tel univers. Ncp = Ti x Ei x DTi = Ncp = Nombre de fois qu'un cas particulier se produira, Ti = Nombre de tentatives infinies pour obtenir Cp, Ei = Espace disponible pour tenter d'obtenir Cp, DTi = Temps disponible pour tenter d'obtenir Cp. ... Ainsi, si il existe un Frelser, et que l'Univers est éternel : il doit avoir existé une infinité de Frelser depuis l'éternité sans commencement. Ce qui permet de faire un calcul pour tester l'hypothèse de l'éternité de l'Univers. Comme Frelser à une durée de vie d'une centaine d'années environs, 3.000.000.000 de secondes. Imaginons à présent cet infinité de Frelser, et le nombre de lancers de dé qu'ils ont faites chacuns depuis l'éternité. Que se passerait-il ? En fait, comme Frelser est délimité dans le temps, il ne pourra jamais lancer au-delà de 3.000.000.000 de dés sur toute sa vie, surtout qu'il devra faire d'autres tâches... Ce qui signifie en clair, que le nombre total de suites probables est de 6^3.000.000.000! et est délimité dans ce nombre critique. Or, si il n'existe pas plus de 6^3.000.000.000! de suites potentielles, chaque suite probable a dû surgir une infinité de fois selon la formule qui peut s'écrire comme suit : / 6^3.000.000.000! = Donc, Frelser (moi) ne devrait pas obtenir des séries respectant les probabilités au lancers de dé. Puisqu'il ne serait qu'un des infinis Frelser obtenant strictement n'importe quelle suite d'entre les 6^3.000.000.000! suites disponibles sur une vie de Frelser. Et cela serait valable pour n'importe quelle personne lançant un dé, aussi longtemps qu'elle vivra. Ce qui signifie que Frelser pourrait obtenir strictement n'importe quelle suite avec la même aisance, parceque face à une infinité de lanceurs, plus aucune mesurabilité ne serait possible. Notre univers présent devant avoir une infinité de répliques, n'importe quel phénomène même le plus farfelu devrait avoir une probabilité égale à un de se produire dans le notre. Pourtant, les tests au lancers de dé aboutissent à des résultats qui respectent les lois des proportions et de séries aléatoires. Ce qui ne devrait absolument pas s'observer si l'Univers était éternel et sans commencement. Tout être vivant d'une durée de vie donnée existant une fois devrait exister une infinité de fois, et s'il est capable de lancer un dé, le paradoxe absolu sera vrai pour chacuns. Il devrait exister une infinité d'univers violant systématiquement les lois des proportions et de suites aléatoires. Dans une infinité d'univers incohérents, se trouver précisément dans un univers comme le notre tendrait asymptotiquement à zéro (car pamis une infinité d'univers matériellement possibles se répétant chacun à l'infini, ceux n'étant pas cohérents sont géométriquement infiniment plus nombreux), et la chance que cela change à chaque instant tendrait exponentiellement à l'infini. Donc, avec un simple test chez soi avec un dé, on peut vérifier comme notre Univers porte la signature d'un Univers Unique ayant une origine dans le temps. De la même manière, comme notre Univers existe et est donc probable, si des Univers existaient depuis l'éternité, il devrait exister une infinité d'Univers exactement identique au notre, avec des Frelser qui écrivent précisément ces lignes. Mais également, tous les univers probables de taille tendant à l'infini et variant à l'infini jusqu'à l'absurde... Notre Univers n'étant qu'un des Univers dans une infinité indénombrable d'Univers simiaires devrait être le théâtre de tous les possibles. Il pourait apparaître un papillon sur mon nez émergent du néant par fluctuation quantique et effet tunnel, dont les atomes et les tissus se matérialiseraient spontanément. Cela serait aussi aisé que de boire un verre d'eau, car tout phénomène probable serait infiniment probable. 4. La mécanique quantique comme un potentiel de l'Univers à émerger du néant. Etant donné cet état des faits, il faut un moment où le temps, la matière, l'énergie apparaissent, or cela a une origine unique. Donc, il fallait que Rien n'existe avant la Genèse. Par conséquent, cela devait exister potentiellement, mais pas réellement, et se manifester une seule fois. Ce qui se rapproche très clairement de l'idée d'un démiurge. 5. La M. Q. comme commademant divin permettant la fluctuation de matière et son émergence par effet tunnel, en conformité avec un Univers unique ayant une origine dans le temps. La M. Q. comme des commandements de dieu pour générer l'Univers. La réalité est purement matricielle selon la physique quantique, il est donc de plus en plus vraisemblable que la réalité est faite de lois abstraites, vides d'espace, de temps et d'énergie. Ces lois doivent s'être manifestées qu'une seule fois, ce qui se rapproche de la notion de création et de Logos de façon claire. 6. Notion Athée d'un dieu strictement stable, indivisible et sans faille... Il faut de même que dieu soit à l'origine parfaitement stable, indivisible, sans lacune, en fait, il doit être exactement comme ce que nous nommons Rien. Chaque accident, chaque événement étant dû à ce Rien... A l'origine, toujours ce Rien Parfait, ce Principe Absolu. A ceci près qu'il devait potentiellement pouvoir se manifester par les lois quantiques à travers l'Univers qui sera le lieu de ses manifestations... Donc, le dieu décrit par anthropocentrisme, est la conception de dieu en tant qu'humains, depuis l'intérieur de notre conscience et de l'espace-temps, en observant ses manifestations... Tandis que pour le Principe, le temps n'existant pas, il est insensé de parler de raisonnement, de finalisation ou de programme. Ces choses étant liées à la notion de temps qui est inexistant pour Lui. 7. Le Monde comme une illusion de dimensions, de temps, de couleurs etc. Et la notion de l'émergence du principe de dieu par manifestation dans l'Univers entier en générant de l'information quantique qui sont la signature de ses manifestations. Tout est une manifestation directe de dieu. D'un point de vue mystique, je vois donc dieu en toute chose. Dans la beauté d'une belle femme, dans la puissance d'un trou noir, dans l'intelligence d'un génie, dans le parfum d'une fleur... Dans le vent qui souffle, les lois de la nature. En moi-même, car il anime indirectement chaque particule de mon corps, tandis que moi je ne fais que subir pleinement ses manifestations. Une manifestation de la beauté spontanée de dieu. Nébuleuse du cone. Galaxie spirale (Hubble). Musculature humaine. Pulsar. Cristaux d'eau. Pendentif en forme de vénus trouvée à Barakhat Ram, daté ancien d'environs 160.000 ans, date de l'apparition de l'homme moderne.
  5. Invité

    L'intuition

    "L’intuition est l’intelligence qui a commis un excès de vitesse" - Henry Bernstein Intuition : le cerveau en roue libre Sciences et Avenir - 31/01/2016 En complément de la pensée analytique qui accumule les arguments pour construire un raisonnement, l’intuition jaillit, aidant souvent à prendre une décision. Ce mécanisme inconscient est devenu un objet de recherche pour les neuroscientifiques. Décryptage. Longtemps considérée comme irrationnelle, à la frontière de la parapsychologie, l’intuition est désormais un "vrai" domaine de recherche. L’Américain John Kounios, professeur de psychologie à l’université Drexel (Philadelphie, États-Unis), coauteur avec Marc Beeman d’Eurêka Factor (2015) en a notamment fait un objet d’étude."Personne ne sait si Archimède a réellement crié “Eurêka !” en sautant de son bain et couru dans Syracuse en clamant sa découverte, explique-t-il. Mais l’histoire a perduré durant deux millénaires car elle résonne en nous. Comme lui, nous avons [ce que l’on appelle en anglais] des “aha moments”. Ces moments d’illumination sont des expériences puissantes qui peuvent changer, pour certaines, la face du monde." Lire l'article sur : http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/20160129.OBS3618/intuition-le-cerveau-en-roue-libre.html
  6. Coaching : rééquilibrer féminin et masculin dans l'entreprise Samedi 21 Juillet - 13:04 Les valeurs dites 'masculines » (courage, combativité...) souvent vantées ne se rencontrent pas tant que cela dans les entreprises ! Quand aux « valeurs féminines » (intuition, souplesse, diplomatie...) elles ne sont pas non plus présentes ou relayées. Pour Florence Lautrédou, coach et psychanalyste au contact de nombreuses entreprises et de nombreux patrons et managers, les « valeurs masculines » (courage, combativité...) ne sont pas si fréquentes que cela ! Et les « valeurs féminines » (intuition, souplesse, diplomatie...), elles, ne sont pas non plus présentes ou peu et mal relayées. Il existe pourtant un « devoir de féminin », tourné vers plus d'anticipation et de réflexion, nécessaire face au mode action/réaction plus spécifique aux hommes. Il y a ainsi une vraie problématique de rééquilibrage des valeurs chez les uns et les unes. Vidéo Suite de l'article... Source: Les Echos
  7. Les préjugés mènent plus notre vie plus que notre réflexion. En tout cas c’est mon constat. Notre réaction va dépendre beaucoup plus souvent de notre instinct que de notre réflexion cérébrale. De facto, très souvent, un être humain aurait tendance à considérer que celui qui n’est pas comme lui n’est pas vraiment normal. Ainsi la foultitude de préjugés se développe dans chacun d’entre nous. : Les gens qui n’auraient pas la même sexualité que moi, la même taille que moi, la même religion que moi, la même couleur de peau que moi, le même sexe que moi, la même culture que moi, la même langue que moi,…. (la liste est malheureusement infinie) ne seraient pas des gens normaux. En conséquence, un handicapé pour une personne non handicapé, un homosexuel pour un hétérosexuel, un patron pour un syndiqué, un syndiqué pour un patron, un prolétaire pour une personne de l’élite, une personne de l’élite pour un prolétaire, un blanc pour un noir, un noir pour un blanc,…. pourraient être considéré comme des personnes inférieures ou dangereuses chacunes à leur façon. Or la véritable supériorité ou la véritable infériorité d’un humain n’existe pas à proprement parler (c’est la singularité humaine qui fait la différence, et différent n’a jamais voulu dire inférieur ou supérieur), mais est surtout le propre de toutes les cultures ethnocentriques dès le début. Et c’est pour cela qu’il ne faut pas juger les autres avec votre intuition mais il faut le faire avec notre réflexion cérébrale.
  8. Le rodéo d'un cafetier à la poursuite de ses voleurs Mercredi 22 Août - 10:48 A la poursuite de ses cambrioleurs, le propriétaire d'un bar-restaurant, ancien boxeur pro, les a retrouvés à La Réole, neutralisés et appelé les gendarmes. Hier matin, Radouane El Kamar avait les traits tirés. Par la fatigue, à la suite de sa nuit agitée. Par lassitude, aussi, de devoir à nouveau faire constater un cambriolage à son assureur. Lundi soir, il a fermé les portes de son bar-restaurant de l'avenue du Général-Leclerc à Marmande, vers 2 heures du matin. Une demi-heure plus tard, il est alerté par les gendarmes que son commerce a été cambriolé. Arrivé sur les lieux, il ne peut que constater que la porte qui donne sur la rue est fracturée, la caisse enregistreuse (vide) emportée, ainsi que des bouteilles d'alcool subtilisées. Et ce, moins d'un mois après un premier cambriolage. Les gendarmes lui proposent de venir le lendemain pour déposer une plainte, mais lui n'a aucune envie de trouver le sommeil. Et lorsqu'une connaissance passe dans la rue et lui donne le signalement précis du fourgon, le nombre de cambrioleurs et la direction de leur fuite, son sang ne fait qu'un tour. Au volant de son propre véhicule, il prend la direction de Sainte-Bazeille, fait le plein d'essence route de Bordeaux, et se met en route pour une chasse nocturne, guidé par « une intuition. J'étais sûr que c'était des mecs de La Réole, ils sont en Gironde, mais ce n'est pas loin, c'est idéal pour ce genre de cambriolage. » Et c'est effectivement un peu avant La Réole que Radouane va dépasser le fourgon dont on lui a donné le signalement. À l'intérieur, quatre hommes. Après avoir forcé le fourgon à s'arrêter en effectuant une queue de poisson, le cafetier descend de son véhicule, une batte de base-ball à la main. Suite de l'article... Source: Sud-Ouest
×