Aller au contenu

Les vaccins obligatoires forcés, c'est mal.

Noter ce sujet


Messages recommandés

40ans Posté(e)
Rebellion2.0 Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚ 40ans
Posté(e)

Voilà un résumé de la situation: "J'ai peur de mourrir, donc ton corps m'appartient, tu dois m'obéir et te soumettre à ma volonté.".

On a des gens qui ont peur de mourrir et qui s'approprie le corps d'autrui, qui agressent le corps d'autrui, car planter de force une aiguille dans le corps d'autrui et y injecter de force un vaccin accompagné de poisons/adjuvants toxiques, c'est une réelle agression. Et ce , y compris par la force psychologique, par exemple la menace de punition contre ceux qui ne se soumettent pas.

 

D'un coté on a des gens qui refusent le vaccin et qui ne font de mal à personne.

De l'autre coté, on a les pro vaccins forcés qui agressent et empoisonnent autrui, ils font donc du mal à autrui.

 

Si quelqu'un doit subir de la médecine forcée, ce ne sont pas ceux qui ne font de mal à personne, ce sont ceux qui font réellement du mal à autrui, donc ceux qui imposent des vaccins obligatoires forcés. Il faut soigner leur phobie de la mort. Car quand on a peur de mourrir au point de déposséder autrui de la propriété de son corps, au point d'agresser et empoisonner autrui, c'est pathologique.

 

Je propose donc que ceux qui imposent des vaccins obligatoires forcés soient soumis à des injections forcées de tranquilisants et d'anxiolithiques, afin de combattre leur phobie de la mort. Une intervention sur ces personnes est nécéssaire car ils font du mal à autrui en imposant ces vaccins forcés, ce n'est donc pas pour minimiser le risque d'agression, mais pour les empêcher réellement d'agresser autrui. A moins que les mettre en prison soit préférable à leur fournir des soins forcés de tranquilisants et anxiolithiques ?

 

J'ajouterai qu'avec le même raisonnement que celui des gens favorables aux vaccins obligatoires forcés, voilà où on peut en arriver:

- j'ai peur de me faire agresser, donc j'exige que tout le monde soit soumis à des injections forcées de tranquilisants, ça miniminse le risque d'agression.

- j'ai peur que les émotions des gens les conduisent au meurtre, donc j'exige que tout le monde soit soumis à des injections forcées d'un médicament qui supprime les émotions, ça diminuera le risque de meurtre.

On en arrive donc à une société de type "meilleur des monde", où "tout le monde appartient à tout le monde", plus précisément, où les minorités appartiennent à la majorité. Les gens ne sont plus propriétaires de leur corps.

 

Certains diront, "mais il y a un risque d'extinction de l'espèce humaine". Or, d'une part l'espèce humaine s'est débrouillée sans médecine pendant des millions d'année et a quand même réussit à coloniser tout le planète. D'autre part, si l'espèce humaine venait à disparaître, quels problèmes ça poserait ?

 

 

 

  • Merci 1
  • Haha 3
  • Confus 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 119
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Je me suis toujours demandé comment des parents inconséquents pouvaient regarder mourir leur bébé d'une simple rougeole. Chacun son truc. 

Voilà un résumé de la situation: "J'ai peur de mourrir, donc ton corps m'appartient, tu dois m'obéir et te soumettre à ma volonté.". On a des gens qui ont peur de mourrir et qui s'approprie le co

La vaccination a une double finalité : 1° protéger l'individu d'une maladie qui présente un risque grave pour la santé et/ou  pour la vie 2° protéger la société en créant une population immu

76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 34 014 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)

La peur évite pas le danger, un jour tu mourras comme les autres , c'est déjà tracé pour toi :o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
104ans Posté(e)
January Modérateur 52 285 messages
©‚ 104ans
Posté(e)

Je me suis toujours demandé comment des parents inconséquents pouvaient regarder mourir leur bébé d'une simple rougeole.

Chacun son truc. 

  • Like 8
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Sittelle Membre 5 752 messages
Un oiseau la tête en bas !‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, January a dit :

Je me suis toujours demandé comment des parents inconséquents pouvaient regarder mourir leur bébé d'une simple rougeole.

Chacun son truc. 

Ça c'est parce qu'autrefois elle faisait partie des maladies incontournables de l'enfance . Au même titre sue les oreillons et la varicelle . Voir la rubéole et la moins connue roséole ..

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
30ans Posté(e)
Name Membre 2 076 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Donc, tu as peur des piqûres.

  • Like 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Répy Membre 16 870 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 19 minutes, Name a dit :

Donc, tu as peur des piqûres.

Oui, cependant il porte peut-être des tatouages :

Il préfère les multiples piqures de tatouage à la piqure du vaccin !

Va comprendre Charles !

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
42ans Posté(e)
titenath Animatrice 37 354 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 42ans
Posté(e)

Et dire que c'est ça la rébellion 2.0 :mouai: Moi je vous le dis, on a du souci à se faire pour l'avenir....

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
33ans Posté(e)
doug Membre+ 7 486 messages
Statut : de la liberté‚ 33ans
Posté(e)

Le chimique y a qu'ça de vrai !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Maxence22 Membre 8 596 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, Rebellion2.0 a dit :

Certains diront, "mais il y a un risque d'extinction de l'espèce humaine". Or, d'une part l'espèce humaine s'est débrouillée sans médecine pendant des millions d'année et a quand même réussit à coloniser tout le planète. D'autre part, si l'espèce humaine venait à disparaître, quels problèmes ça poserait ?

Oui. Mais le taux de femmes mortes en couches étaient hallucinant. Un enfant nouveau-né avec 50% de chance de mourir avant son cinquième anniversaire. Ensuite, pour la majorité de la population, on ne dépassait pas les 50 ans. Les vieillards étaient très rares (d'ailleurs, jusqu'à la seconde guerre mondiale c'était encore vrai dans pas mal d'endroits dans le monde).  

Alors ne pas vouloir se vacciner pour ne pas enrichir les labos c'est un choix. Mais faire ce choix pour son propre enfant,  pour autrui donc (comme vous dites), est criminel.

Les vaccins et les antibiotiques permettent de vivre plus longtemps et en bonne santé.

Modifié par Maxence22
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
32ans Posté(e)
Pensée philo Membre 809 messages
Forumeur accro‚ 32ans
Posté(e)

Onze vaccins pour un bébé, c'est dangereux. Quelle folie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
40ans Posté(e)
Rebellion2.0 Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚ 40ans
Posté(e)
il y a une heure, Maxence22 a dit :

Mais le taux de femmes mortes en couches étaient hallucinant. Un enfant nouveau-né avec 50% de chance de mourir avant son cinquième anniversaire. Ensuite, pour la majorité de la population, on ne dépassait pas les 50 ans. Les vieillards étaient très rares (d'ailleurs, jusqu'à la seconde guerre mondiale c'était encore vrai dans pas mal d'endroits dans le monde).  

C'est ce qui se dit, mais je me souvient avoir lut un article disant que la paléodémographie est très mal connue. En supposant ces affirmations comme vraies, pour quelles raisons ? Est-ce réellement par manque de médecine ?

Et non par sous-nutrition et famines ? Par manque d'hygiène ? Par grossesses précoces ? A causes des guerres et conflits en tout genres entres les peuples ? Il y a aussi l'esclavage, les conditions de vie des esclaves, que ce soit à l'époque moderne ou dans l'antiquité, faisaient qu'ils avaient une très faible espérance de vie.

Par contre, j'ai entendu parler de tombeaux de l'époque romaine/étrusque de gens qui avaient passé les 80 ans. D'accord, il y avait de la médecine à cette époque, mais je ne pense pas qu'il y avait déjà des vaccins, et il semblerait qu'à cette époque la médecine était facultative.

 

Après la seconde guerre mondiale, les conditions d'hygiènes se sont fortement améliorées dans les pays occidentaux, je pense que c'est ça qui fortement réduit certaines maladies.

 

il y a une heure, Maxence22 a dit :

Mais faire ce choix pour son propre enfant,  pour autrui donc (comme vous dites), est criminel.

Normalement, ça devrait être à lui de décider pour lui-même. Mais le problème ne s'arrête pas aux enfants, j'ai entendu parler de rendre le vaccin contre le coronavirus obligatoire pour les adultes aussi.

 

il y a une heure, Maxence22 a dit :

Les vaccins et les antibiotiques permettent de vivre plus longtemps et en bonne santé.

Sans considérer les adjuvant toxiques. Donc on force les gens à vivre plus longtemps, on les force à être en meilleure santé... On les agresse avec une aiguille et on leur injecte des produits contre leur volonté.

Agresser quelqu'un pour le forcer à vivre plus lontemps en bonne santé, faut m'expliquer quel est l'objectif ? Le forcer à travailler plus longtemps ?

Normalement, ça devrait être son choix à lui, il devrait décider pour lui même. Pourquoi devrait'il y avoir un chef qui gère sa vie et son corps à sa place ? Son corps appartient au chef ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
30ans Posté(e)
Totof44 Membre 1 781 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Spontzy
Posté(e)
Invité Spontzy
Invité Spontzy Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 3 heures, Rebellion2.0 a dit :

D'un coté on a des gens qui refusent le vaccin et qui ne font de mal à personne. 

Ben si ils font du mal : ils permettent la transmission de maladies.

Je suis généralement pour la liberté individuelle. Dans l'éventualité d'un libre choix de vaccination, il faut que la personne libre pensante qui décide de na pas vacciner assume les conséquences de son choix : elle devient responsable des malades et morts (éventuels) qu'elle aurait contaminées. Elle doit donc payer les frais engendrés + préjudices. Le moyen le plus simple serait de mutualiser les personnes non vaccinées et de leur faire supporter (modalité de partage à définir) les frais qu'elles engendrent au reste de la société.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 15 092 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

L'humain est le seul animal qui accepte un mal pour obtenir un plus grand bien.

Dans un village, une crue s'annonçait. Le maire demanda à chacun de porter un sac de sable sur la digue pour la renforcer. Un villageois refusa, au motif que c'était inutile. Quand la crue advint, la digue résista. Le récalcitrant dit aux bons citoyens qu'il avait donc raison.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
34ans Posté(e)
Juliette-56 Membre 940 messages
Forumeur accro‚ 34ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Rebellion2.0 a dit :

 

D'un coté on a des gens qui refusent le vaccin et qui ne font de mal à personne.

 

Et bien si, ils peuvent me tuer si je suis une personne fragile, ou à risque, ou immunodéprimée.

Si tu ne veux pas te faire vacciner, ça ne me dérange pas, tant que tu restes cloîtré chez toi, car je ne vois pas à quel titre tu t'octroies le droit de mettre ma vie en péril. 

il y a 50 minutes, Rebellion2.0 a dit :

 

Sans considérer les adjuvant toxiques. Donc on force les gens à vivre plus longtemps, on les force à être en meilleure santé... On les agresse avec une aiguille et on leur injecte des produits contre leur volonté.

 

Non, tu peux rester en mauvaise santé si ça te fait plaisir, tu peux ne pas te faire soigner ... mais tu restes chez toi et tu te fais livrer ta bouffe qu'on déposera devant ta porte

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e)
Répy Membre 16 870 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Rebellion2.0 a dit :

Voilà un résumé de la situation: "J'ai peur de mourrir, donc ton corps m'appartient, tu dois m'obéir et te soumettre à ma volonté.".

On a des gens qui ont peur de mourrir et qui s'approprie le corps d'autrui, qui agressent le corps d'autrui, car planter de force une aiguille dans le corps d'autrui et y injecter de force un vaccin accompagné de poisons/adjuvants toxiques, c'est une réelle agression. Et ce , y compris par la force psychologique, par exemple la menace de punition contre ceux qui ne se soumettent pas.

 

D'un coté on a des gens qui refusent le vaccin et qui ne font de mal à personne.

De l'autre coté, on a les pro vaccins forcés qui agressent et empoisonnent autrui, ils font donc du mal à autrui.

 

Si quelqu'un doit subir de la médecine forcée, ce ne sont pas ceux qui ne font de mal à personne, ce sont ceux qui font réellement du mal à autrui, donc ceux qui imposent des vaccins obligatoires forcés. Il faut soigner leur phobie de la mort. Car quand on a peur de mourrir au point de déposséder autrui de la propriété de son corps, au point d'agresser et empoisonner autrui, c'est pathologique.

 

Je propose donc que ceux qui imposent des vaccins obligatoires forcés soient soumis à des injections forcées de tranquilisants et d'anxiolithiques, afin de combattre leur phobie de la mort. Une intervention sur ces personnes est nécéssaire car ils font du mal à autrui en imposant ces vaccins forcés, ce n'est donc pas pour minimiser le risque d'agression, mais pour les empêcher réellement d'agresser autrui. A moins que les mettre en prison soit préférable à leur fournir des soins forcés de tranquilisants et anxiolithiques ?

 

J'ajouterai qu'avec le même raisonnement que celui des gens favorables aux vaccins obligatoires forcés, voilà où on peut en arriver:

- j'ai peur de me faire agresser, donc j'exige que tout le monde soit soumis à des injections forcées de tranquilisants, ça miniminse le risque d'agression.

- j'ai peur que les émotions des gens les conduisent au meurtre, donc j'exige que tout le monde soit soumis à des injections forcées d'un médicament qui supprime les émotions, ça diminuera le risque de meurtre.

On en arrive donc à une société de type "meilleur des monde", où "tout le monde appartient à tout le monde", plus précisément, où les minorités appartiennent à la majorité. Les gens ne sont plus propriétaires de leur corps.

 

Certains diront, "mais il y a un risque d'extinction de l'espèce humaine". Or, d'une part l'espèce humaine s'est débrouillée sans médecine pendant des millions d'année et a quand même réussit à coloniser tout le planète. D'autre part, si l'espèce humaine venait à disparaître, quels problèmes ça poserait ?

 

 

 

La vaccination a une double finalité :

1° protéger l'individu d'une maladie qui présente un risque grave pour la santé et/ou  pour la vie

2° protéger la société en créant une population immunisée qui va stopper la propagation de la maladie.

L'Etat promulgue des règlements sanitaires au sujet des vaccinations dans les 2 objectifs : le 1° c'est au nom du principe d'assistance à personne en danger et le second c'est au snom général de la santé publique tout comme il promulgue des règlements sur l'hygiène la qualité d el'ai ou de l'eau ou des aliments.

En France c'est la mode de contester le vaccinations au nom d'un égoïsme croissant mais aussi en suivant des préceptes de gourous inconscients.

Ces gourous j'aimerais bien les laisser crever sans aucune assistance médicale  en cas de maladie infectieuse !

  • Like 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
30ans Posté(e)
Totof44 Membre 1 781 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Les anti-vaccins ont juste réussi à faire réapparaitre des épidémies, et causés de milliers de morts. Mais bon, c'est vrai que je ne suis qu'un gars apeuré qui a besoin de tranquillisants.

Je t'invite à chercher le terme "société" dans le dico. ça peut t'éclairer sur pourquoi il y a des décisions prises pour obliger des gens à faire ceci ou cela.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4ans Posté(e)
bouddean Membre 4 541 messages
Forumeur alchimiste‚ 4ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, Spontzy a dit :

Ben si ils font du mal : ils permettent la transmission de maladies.

Je suis généralement pour la liberté individuelle. Dans l'éventualité d'un libre choix de vaccination, il faut que la personne libre pensante qui décide de na pas vacciner assume les conséquences de son choix : elle devient responsable des malades et morts (éventuels) qu'elle aurait contaminées. Elle doit donc payer les frais engendrés + préjudices. Le moyen le plus simple serait de mutualiser les personnes non vaccinées et de leur faire supporter (modalité de partage à définir) les frais qu'elles engendrent au reste de la société.

 

Ou alors faudrait les faire piquer, ça nous reviendrait moins cher :ninja:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
40ans Posté(e)
Rebellion2.0 Membre 22 messages
Forumeur balbutiant‚ 40ans
Posté(e)

 

Il y a 1 heure, Spontzy a dit :

Ben si ils font du mal : ils permettent la transmission de maladies.

Ne pas empêcher une maladie n'est pas faire du mal. C'est en réalité na pas faire de bien. C'est très différent. Quand on ne fait pas de bien à autrui, on ne lui fait pas de mal pour autant. En fait, on laisse autrui à son destin sans interagir sur sa vie. C'est neutre, ce n'est ni faire du mal, ni faire du bien.

En plus de ça, refuser la combinaison vaccin-adjuvant, refuser l'agression physique de la piqure et l'injection de produit étranger dans le corps, c'est refuser de subir du mal. Et refuser de subir du mal, ce n'est en rien faire du mal à autrui. Refuser de subir du mal est un droit fondamental. Avec le système de vaccins forcés, on fait du mal aux uns pour faire du bien aux autres. Avec un système de vaccination libres, on fait du bien aux uns, mais pas de mal aux autres.

Après, vouloir protéger les autres quand on est malade en se confinant chez soi et porter un masque quand on est contraint de sortir, c'est une attitude louable. Je comprend que ce qui ne le font pas soit mal vus par autrui.

Mais refuser un vaccin, c'est une autre histoire, c'est refuser de se faire injecter des adjuvants toxiques qui s'ajoutent à tous les produits toxiques ingérés par le corps, et risquer des complications du vaccin, comme des maladies dues aux adjuvants et à leur association aux autres produits toxiques ingérés par le corps à diverses occasions (pesticides, hydrocarbures, métaux lourds, etc...).

Concernant les vaccins sans adjuvants, les gens non-consentants subissent quand-même une agression physique, et en souffrent. Si les gens favorables aux vaccins forcés sont indifférents à cette souffrance, pourquoi les anti-vaccin auraient'ils de la compassion pour les souffrances des pro vaccins forcés, lesquels ne subiront dans beaucoup de cas qu'une forme atténuée de la maladie, et ce, grâce au vaccin qu'ils auront consentit à subir.

Il y a 1 heure, Spontzy a dit :

Elle doit donc payer les frais engendrés + préjudices. Le moyen le plus simple serait de mutualiser les personnes non vaccinées et de leur faire supporter (modalité de partage à définir) les frais qu'elles engendrent au reste de la société. 

Donc selon ton raisonnement, dans le système actuel, c'est aux pro vaccins forcés d'assumer à 100% les frais, y compris le coût des vaccins et la part de profit des laboratoires pharmaceutiques, de même que les conséquences des vaccinations forcées, d'assumer les conséquences des maladies causées par les adjuvants et leur association aux autres produits toxiques tels que les pesticides, les métaux lourds, et les hydrocarbures ?

 

il y a 49 minutes, Totof44 a dit :

Je t'invite à chercher le terme "société" dans le dico. ça peut t'éclairer sur pourquoi il y a des décisions prises pour obliger des gens à faire ceci ou cela. 

Pour perpétuer la survie de l'espèce humaine ? Ca pose quel problème si l'espèce humaine disparaît à cause d'une maladie ?

Le problème, c'est que les uns et les autres ne sont pas partisans de la même société, il y a des gens qui sont pour le respect du corps d'autrui, et d'autres qui y sont opposés. Il y a des partisans de la liberté individuelle et d'autres qui y sont opposés. Il faudrait donc mettre en place deux sociétés séparées, dans des territoires séparés, pour que tout le monde soit content.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Nephalion a verrouillé ce sujet
Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×