Aller au contenu

Rebellion2.0

Membre
  • Contenus

    22
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Rebellion2.0

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 05/20/1980
  1. Ne pas empêcher une maladie n'est pas faire du mal. C'est en réalité na pas faire de bien. C'est très différent. Quand on ne fait pas de bien à autrui, on ne lui fait pas de mal pour autant. En fait, on laisse autrui à son destin sans interagir sur sa vie. C'est neutre, ce n'est ni faire du mal, ni faire du bien. En plus de ça, refuser la combinaison vaccin-adjuvant, refuser l'agression physique de la piqure et l'injection de produit étranger dans le corps, c'est refuser de subir du mal. Et refuser de subir du mal, ce n'est en rien faire du mal à autrui. Refuser de subir du mal est un droit fondamental. Avec le système de vaccins forcés, on fait du mal aux uns pour faire du bien aux autres. Avec un système de vaccination libres, on fait du bien aux uns, mais pas de mal aux autres. Après, vouloir protéger les autres quand on est malade en se confinant chez soi et porter un masque quand on est contraint de sortir, c'est une attitude louable. Je comprend que ce qui ne le font pas soit mal vus par autrui. Mais refuser un vaccin, c'est une autre histoire, c'est refuser de se faire injecter des adjuvants toxiques qui s'ajoutent à tous les produits toxiques ingérés par le corps, et risquer des complications du vaccin, comme des maladies dues aux adjuvants et à leur association aux autres produits toxiques ingérés par le corps à diverses occasions (pesticides, hydrocarbures, métaux lourds, etc...). Concernant les vaccins sans adjuvants, les gens non-consentants subissent quand-même une agression physique, et en souffrent. Si les gens favorables aux vaccins forcés sont indifférents à cette souffrance, pourquoi les anti-vaccin auraient'ils de la compassion pour les souffrances des pro vaccins forcés, lesquels ne subiront dans beaucoup de cas qu'une forme atténuée de la maladie, et ce, grâce au vaccin qu'ils auront consentit à subir. Donc selon ton raisonnement, dans le système actuel, c'est aux pro vaccins forcés d'assumer à 100% les frais, y compris le coût des vaccins et la part de profit des laboratoires pharmaceutiques, de même que les conséquences des vaccinations forcées, d'assumer les conséquences des maladies causées par les adjuvants et leur association aux autres produits toxiques tels que les pesticides, les métaux lourds, et les hydrocarbures ? Pour perpétuer la survie de l'espèce humaine ? Ca pose quel problème si l'espèce humaine disparaît à cause d'une maladie ? Le problème, c'est que les uns et les autres ne sont pas partisans de la même société, il y a des gens qui sont pour le respect du corps d'autrui, et d'autres qui y sont opposés. Il y a des partisans de la liberté individuelle et d'autres qui y sont opposés. Il faudrait donc mettre en place deux sociétés séparées, dans des territoires séparés, pour que tout le monde soit content.
  2. C'est ce qui se dit, mais je me souvient avoir lut un article disant que la paléodémographie est très mal connue. En supposant ces affirmations comme vraies, pour quelles raisons ? Est-ce réellement par manque de médecine ? Et non par sous-nutrition et famines ? Par manque d'hygiène ? Par grossesses précoces ? A causes des guerres et conflits en tout genres entres les peuples ? Il y a aussi l'esclavage, les conditions de vie des esclaves, que ce soit à l'époque moderne ou dans l'antiquité, faisaient qu'ils avaient une très faible espérance de vie. Par contre, j'ai entendu parler de tombeaux de l'époque romaine/étrusque de gens qui avaient passé les 80 ans. D'accord, il y avait de la médecine à cette époque, mais je ne pense pas qu'il y avait déjà des vaccins, et il semblerait qu'à cette époque la médecine était facultative. Après la seconde guerre mondiale, les conditions d'hygiènes se sont fortement améliorées dans les pays occidentaux, je pense que c'est ça qui fortement réduit certaines maladies. Normalement, ça devrait être à lui de décider pour lui-même. Mais le problème ne s'arrête pas aux enfants, j'ai entendu parler de rendre le vaccin contre le coronavirus obligatoire pour les adultes aussi. Sans considérer les adjuvant toxiques. Donc on force les gens à vivre plus longtemps, on les force à être en meilleure santé... On les agresse avec une aiguille et on leur injecte des produits contre leur volonté. Agresser quelqu'un pour le forcer à vivre plus lontemps en bonne santé, faut m'expliquer quel est l'objectif ? Le forcer à travailler plus longtemps ? Normalement, ça devrait être son choix à lui, il devrait décider pour lui même. Pourquoi devrait'il y avoir un chef qui gère sa vie et son corps à sa place ? Son corps appartient au chef ?
  3. Voilà un résumé de la situation: "J'ai peur de mourrir, donc ton corps m'appartient, tu dois m'obéir et te soumettre à ma volonté.". On a des gens qui ont peur de mourrir et qui s'approprie le corps d'autrui, qui agressent le corps d'autrui, car planter de force une aiguille dans le corps d'autrui et y injecter de force un vaccin accompagné de poisons/adjuvants toxiques, c'est une réelle agression. Et ce , y compris par la force psychologique, par exemple la menace de punition contre ceux qui ne se soumettent pas. D'un coté on a des gens qui refusent le vaccin et qui ne font de mal à personne. De l'autre coté, on a les pro vaccins forcés qui agressent et empoisonnent autrui, ils font donc du mal à autrui. Si quelqu'un doit subir de la médecine forcée, ce ne sont pas ceux qui ne font de mal à personne, ce sont ceux qui font réellement du mal à autrui, donc ceux qui imposent des vaccins obligatoires forcés. Il faut soigner leur phobie de la mort. Car quand on a peur de mourrir au point de déposséder autrui de la propriété de son corps, au point d'agresser et empoisonner autrui, c'est pathologique. Je propose donc que ceux qui imposent des vaccins obligatoires forcés soient soumis à des injections forcées de tranquilisants et d'anxiolithiques, afin de combattre leur phobie de la mort. Une intervention sur ces personnes est nécéssaire car ils font du mal à autrui en imposant ces vaccins forcés, ce n'est donc pas pour minimiser le risque d'agression, mais pour les empêcher réellement d'agresser autrui. A moins que les mettre en prison soit préférable à leur fournir des soins forcés de tranquilisants et anxiolithiques ? J'ajouterai qu'avec le même raisonnement que celui des gens favorables aux vaccins obligatoires forcés, voilà où on peut en arriver: - j'ai peur de me faire agresser, donc j'exige que tout le monde soit soumis à des injections forcées de tranquilisants, ça miniminse le risque d'agression. - j'ai peur que les émotions des gens les conduisent au meurtre, donc j'exige que tout le monde soit soumis à des injections forcées d'un médicament qui supprime les émotions, ça diminuera le risque de meurtre. On en arrive donc à une société de type "meilleur des monde", où "tout le monde appartient à tout le monde", plus précisément, où les minorités appartiennent à la majorité. Les gens ne sont plus propriétaires de leur corps. Certains diront, "mais il y a un risque d'extinction de l'espèce humaine". Or, d'une part l'espèce humaine s'est débrouillée sans médecine pendant des millions d'année et a quand même réussit à coloniser tout le planète. D'autre part, si l'espèce humaine venait à disparaître, quels problèmes ça poserait ?
  4. Les complots existent probablement depuis les début de l'humanité. Par exemple, il y a eut complot, c'est à dire que des gens ont oeuvré en secret, pour couler un bateau de Greenpeace, le Rainbow Warrior, en 1985.
  5. Servir en premier l'Allemagne et l'Europe, honte à l'Allemagne. Si ils trouvent un vaccin, ce serait immoral de ne pas donner gratuitement la méthode de fabrication à tous les laboratoires pharmaceutiques du monde entier, car certains laboratoires n'auront pas forcément les moyens de payer la licence. Soit on veut sauver des vies humaines, soit on veut faire du profit, faire les deux en même temps rend plus difficile l'objectif principal: sauver des vies. Mais l'objectif principal des riches propriétaires de laboratoires pharmaceutiques est peut-être de faire du profit. En plus de ça, un tel vaccin devrait être vendu à prix coûtant, ce qui devrait être précisé dans le contrat de licence. Car c'est immoral de profiter du malheur du peuple et de profiter des pandémies pour faire du profit. Le but de la sécurité sociale n'est pas d'enrichir encore plus les riches et leur payer des produits de luxe, des palais, des bateaux de luxe, etc... Un tel vaccin devrait aussi être sans adjuvants toxiques, car le corps humains n'est pas fait pour être empoisonné. Et aussi par respect pour les gens qui ne veulent pas de ces produits toxiques dans leur corps, eux aussi ont droit d'être vaccinés. Quand on respecte autrui, on ne lui impose pas des adjuvants toxique. Pour la grippe H1N1 aux environ de fin 2009, je crois me souvenir que l'Allemagne avait prévu un vaccin spécial sans adjuvants réservé à la classe dirigeante et à l'armée, et un vaccin de seconde classe avec adjuvants pour le peuple. Reste à savoir ce que va faire le laboratoire allemand si ils trouvent un vaccin. Le diffuser de façon urgente sous licence gratuite avec une clause imposant qu'il soit vendu à prix coûtant ? Une licence qui impose qu'une version sans adjuvants soit proposée à chaque citoyen ? J'en doute fortement.
  6. Parceque les élus seraient supérieurement gentils et supérieurement intelligents par rapport à la majorité du peuple ? Comment cela se pourrait'il ? La politique semble plutôt attirer les opportunistes qui veulent de l'argent et du pouvoir, qui veulent dominer autrui, et qui veulent imposer leur volonté à autrui par la force et la menace de punition. Les élus ne sont pas capables, ou ne veulent pas, mettre en oeuvre le respect et la liberté, le peuple est opprimé. Les gouvernements successifs manquent de respect au peuple.
  7. Dire qu'il y a des choses plus importantes que l'art et la musique, c'est être extrémiste ? Vouloir des référendums c'est être extrémiste ? C'est pas plutôt toi qui es extrémiste, puisque tu es opposé à la démocratie et favorable à la dictature des partis politiques ? Ça pourrait aller plus vite, mais le gouvernement ne le veut pas.
  8. Oui, c'est mal de faire souffrir les gens pour qui c'est un enfer d'apprendre les mathématiques ou autre chose. La souffrance dépend des individus, c'est donc à chaque personne de juger et décider pour elle-même d'étudier telle ou telle chose. Non, c'est un choix politique, les partis n'ont jamais demandé son avis au peuple. Vaut mieux être un animal intelligent qui respecte autrui et la planète qu'un humain qui ne respecte ni autrui ni la planète et préfère danser et chanter. Le mot humain signifie aussi avoir de la compassion pour autrui. Et c'est peut être ça qui sépare certaines personnes de l'animal. L'art n'en fait pas partie pour tout le monde, certaines personnes ont justement besoin de ne pas être forcés à en pratiquer pour s'épanouir pleinement et ne pas souffrir de ces apprentissages forcés. Le budget de l'état n'est pas illimité. Il faut faire un choix. Je veux que les gens soient libres de décider pour eux-mêmes, mais il n'empêche qu'il y a des priorité, on ne peut les laisser les gouvernements inconscients du danger sacrifier la planète au profit de l'art et de la musique. A cette époque, quel était le budget de l'état pour l'art et la musique ? Il aurait pu être distribué aux nécessiteux, utilisé pour importer de la nourriture depuis des pays qui en avaient trop, tout dépend de la cause de la famine et de la situation à cette époque. Les scientifiques disent que actuellement la production de nourriture est suffisante pour nourrir toute la planète, alors c'est inadmissible de laisser des gens souffrir de la faim et du mal logement. Les gouvernement construisent des musées, c'est à dire logement de luxe pour y héberger de vulgaires objets prétendument artistiques, et à coté de ça il y a tant de mal logés en France et dans le monde. Si, car je voulait apprendre. Je pense que la majorité des jeunes veulent apprendre à lire et à écrire, il savent que c'est utile, ce ne sont pas des idiots qui ne veulent rien faire. Tu les as toujours ces bases ou elle sont oubliées ? Tu joues souvent de la flute ? Et 2 heure de musique par semaine c'est beaucoup trop compte tenu de la pénibilité. Si moi je suis fragile, j'ai quand même droit au respect ! Et toi qui n'est pas fragile, on peut te faire subir ce qu'on veut tu ne t'en plaindra jamais ? Toi t'es fort ! Tu serais pris en esclavage, tu te vanterais de bien supporter le travail forcé ? Non, 13 milliards pour la culture, c'est pas une goutte d'eau, surtout qu'il faut ajouter toutes les dizaines de milliards destinés à la culture dans les autres pays. C'est toi qui n'a honte de rien, le budget des futilité scolaires et du ministère de la culture peut être alloué à la lutte contre la faim dans le monde. Plein d'associations demandent des dons dans ce but, car les gouvernements préfèrent investir l'argent en futilités. 3 heures de souffrances très intenses, c'est inadmissible de manquer de respect à quelqu'un en le forçant à faire du sport. Ventiler les poumons dans l'atmosphère saturée en hydrocarbures et autre polluants des grandes villes, vaut mieux éviter. Quand on force la personne à jouer contre sa volonté, je doute qu'elle en ait quelque chose à faire que "son" équipe gagne. Quelqu'un pour qui c'est un enfer d'apprendre à lire et écrire, tu veux le forcer ? Tu n'a pas de compassion pour les gens qui souffrent ? Mais pas celle de la majorité du peuple, qui ne peut s'obtenir que par référendum. il y a des priorités, on ne peut les laisser les gouvernements inconscients du danger sacrifier la planète au profit de l'art et de la musique. Minimiser les souffrances humaines est plus important que payer du luxe artistique forcé, du luxe musical forcé, aux jeunes scolarisés, et plus important que de donner 10 milliards au ministère de la culture.
  9. Et ceux que ca n'intéresse pas, pourquoi les forcer si ce n'est pour les faire souffrir ? Tu n'as donc pas de compassion pour les gens qui souffrent ? Concernant les base, les partis politiques ne les ont pas, la base du respect d'autrui c'est de ne pas le forcer à faire ce qu'il ne veut pas faire, de ne pas le forcer à subir ce qu'il ne veut pas subir. Tu veux sacrifier l'avenir de la planète pour avoir ce que tu considère comme de l'art et de la musique ? Tu veux forcer des êtres humains à faire ceci et cela pour obtenir de l'art et de la musique ? Pour toi les être humains sont du bétail destinée à produire ce que tu veux qu'ils produisent ? Pour moi les être humains doivent être destinés à trouver le bonheur et l'épanouissement personnel. Et c'est pas en les forçant étudier ce qu'ils ne veulent pas étudier qu'on y arrivera, bien au contraire. De plus, les êtres humains ne sont pas du bétail destiné à produire ce que tu as envie qu'il produise. Le bonheur et l'épanouissement personnel ne se trouvent pas dans l'obéissance mais dans la liberté de décider pour soi-même. Comprendre quoi ? Qu'une flute n'est pas un instrument de musique mais un instrument de torture psychologique ? Ca, je l'ai bien compris quand je passait des heures à apprendre à en jouer ! Non, le budget de l'état est limité, on ne peut pas faire les deux. Exploiter les énergies renouvelables est plus important que l'art et la musique. Financer la recherche scientifique pour lutter contre la pollution est plus important que l'art et la musique. Le budget de l'état n'est pas illimité. Ca apporte quoi ? La pollution apporte des maladies, le réchauffement climatique met en péril nombre de vies humaines. C'est quoi le plus important, l'art et la musique ou la vie humaine ? Tu accorde plus d'importance aux créations des êtres humains qu'aux êtres humains eux-mêmes ? Rien qu'en France, des gens crèvent de faim au point d'aller aux restos du cœur, et toi tu viens parler de dépenser de l'argent pour forcer des jeunes à étudier la musique alors qu'ils ne veulent pas ? Tu n'a donc pas de compassion pour les gens qui souffrent ? Et ça sans parler des centaines de millions de gens qui souffrent de la faim dans le monde, va leur parler de l'art à ces gens là, va leur dire que forcer les gens à faire de la musique est plus important que leur fournir de la nourriture. Certains considèrent que les œuvres de Picasso sont très moche et sont l'inverse de la culture ! Tu dis n'importe quoi, le sport n'entretient pas le corps, il l'use prématurément, le corps est une machine biologique qui s'use, plus on la fait fonctionner plus elle s'use prématurément. Et le sport forcé est néfaste pour la santé psychologique du simple fait que la personne souffre. L'esprit de compétition est néfaste pour la société, c'est l'esprit de partenariat, l'esprit de respect qu'il faut développer. Et forcer autrui à faire du sport contre sa volonté, c'est lui manquer de respect. Mais j'estime que la majorité est plus apte à diriger un pays que les partis politiques. Une chose est sûre, les partis politiques ne laisseront jamais le pouvoir au peuple, alors ni toi ni moi ne sauront jamais qui a raison sur ce point ! Et que disent les chercheurs en pollution et en climatologie ? N'ont t'ils pas sonné plusieurs fois la sonnette d'alarme ? Et que font les gouvernements ? Ils continuer de financer des futilités scolaires et culturelles au lieu de financer la lutte contre la pollution et contre le réchauffement climatique.
  10. Non, je ne lis jamais de romans. Et parcequ'il faut étudier la musique de la maternelle au collège pour être capable d'en écouter ? Non, évidemment. Ca te pose un problème que quelqu'un ignore qui est Picasso ? N'ai jamais lut Balzac et Molière ? Si les jeunes n'étudient pas ces futilités le monde va s'écrouler ? Moi je dit l'inverse, vu les milliards que coûtent la culture et les futilités scolaires, et ça, dans tous les pays du monde, c'est comme ça qu'on n'agit pas pour sauver le climat et la planète. Le monde est déjà en train de s'écrouler, et c'est en grande partie la faute aux milliards investis pour des futilités. Ce que tu appelle culture, c'est hautement subjectif, toi tu considères ça comme de la culture, ce n'est pas le cas de tout le monde. Quand on force un jeune à faire ce qu'il ne veut pas faire, le jeune souffre. Et faire souffrir autrui, c'est mal. Ce sont les dictatures qui font ça. Non, je pense juste que la majorité du peuple est plus apte à gouverner un pays que les partis politiques.
  11. Ce ne sont pas des mensonges ! Je ne parlais pas du budget total de l'éducation nationale. Je parlais du budget des futilités scolaires comme le sport, la musique, la littérature, les arts plastiques, et les cours de poésies. J'ai évalué le salaire des profs de futilité à environ 3 milliards d'euros. Concernant le budget du ministère de la culture, j'était resté sur une ancienne valeur de 7 milliards. Mais si c'est 10 milliards, alors c'est encore plus grave. La lutte contre la dette, contre la pollution et le réchauffement climatique est bien plus importante que toutes les futilités culturelles que je dénonce. Ca fait donc 13 milliards d'euros qui partent en futilités chaque année. Quand à mon avis prétendument "péremptoire", il repose sur le fait que j'ai l'impression que les gens sont plus soucieux de l'avenir de leurs enfants face au réchauffement de la planète et à la pollution, que soucieux de forcer leurs enfants à jouer de la flute et chanter des chansons. Mon opinion se base sur les discours que j'ai entendu à la télévision et les discussions que j'ai eu avec les personnes que je connais. Personne ne m'a jamais dit "je préfère investir 3 milliards d'euros pour forcer les jeunes à chanter et jouer de la flute que de les investir pour lutter contre la dette, contre la pollution, et contre le réchauffement climatique".
  12. Pace qu'en France elle ne le sont pas manipulées ? Comme par hasard des gens se plaignent de devoir voter contre Le Pen, et non pour Macron. Ca doit arranger des gens un parti présenté par le médias comme "le seul grand parti d'extrême droite" et ainsi faire passer les autres partis pour des "gentils modérés" et donc rassembler une grande partie du peuple autour de figure politiques connues par peur de l'extrême droite. En France, j'ai l'impression que les élections n'ont qu'un seul tour. Ce que la France ne fait pas. Car malgré que ce ne soit pas écrit dans ceux de 1948, les vrais droits de l'Homme comportent le droit de disposer de son corps. En France, c'est l'état qui dispose du corps et du cerveau des citoyens qui sont forcés à faire du sport, forcés à subir des visites médicales scolaires obligatoires, et forcés d'emmagasiner dans leur cerveau des cours de musique, littérature et autres futilités scolaires. Pas sur tout et n'importe quoi, mais sur quoi faire avec 10 milliards d'euros: 1. 3 milliards pour les futilités scolaires, et 7 milliards pour le ministère de la culture 2. 5 milliards pour lutter contre la dette, 5 milliards pour lutter contre la pollution et le réchauffement climatique 3. 10 milliards pour lutter contre la pollution et le réchauffement climatique Que choisiront la majorité des gens ? A mon avis, ce sera la 2 ou la 3. Le gouvernement français lui choisit la 1 chaque année depuis très longtemps.
  13. Non. Pour une référendum d'initiative populaire en Suisse, il faut 500 000 signatures, c'est beaucoup trop, je pense que beaucoup de gens baissent les bras avant même de commencer. Pour ce qui est des référendums décidés par le gouvernement suisse, peut-être qu'ils sont sur des sujets qui n'intéressent pas grand monde.
  14. Quelles précautions ils prennent ? De plus ce n'est pas au gynéco de prendre des précautions, mais à la femme elle-même. Le corps de la femme n'appartient qu'à elle-même, son corps n'appartient pas au gynécologue. Le gynéco doit se soumettre à la volonté de la femme. Les médecins sont au service des gens, et pas l'inverse, les gens n'ont pas à être au service des médecins. Aucun acte médical ne peut être fait sans le consentement libre et éclairé de la personne, c'est ce que dit la loi française. Le consentement doit être libre, c'est à dire que si une menace de retrait des allocations familiale pèse sur la femme enceinte, sont consentement n'est plus libre et le gynécologue n'a pas le droit de faire le moindre acte médical.
  15. Je pense que la majorité des gens sont plus raisonnables que ça. Si on leur demande ce qu'ils préfèrent entre: 1. forcer les jeunes à jouer de la flute, faire du sport, et chanter des chansons 2. lutter contre la pollution et le réchauffement climatique La majorité des gens choisiraient probablement le 2. Quand on a 3 milliards d'euros à investir, soit on l'investit en futilités scolaires, soit en choses utiles. Et que font les partis politiques ? Ils les investissent en futilités. En faisant des référendums et des référendums d'initiative populaire, ils peuvent satisfaire la majorité. Par contre j'ai pas dit que les référendums réglaient tous les problèmes, comme ce lui d'un pays où la majorité des gens seraient favorable à l'oppression des minorités. C'est l'inverse, c'est ceux qui sont au pouvoir qui ont des idées tordues, genre forcer un jeune à chanter une chanson. faut pas être bien mentalement pour forcer un jeune à faire ça. Quand on le force à chanter contre sa volonté, le jeune souffre, quand on le force à faire du sport contre sa volonté, le jeune souffre. Et faire souffrir autrui c'est mal. Je ne parle pas au nom du peuple, je constate les faits. Je sais ce qu'est un score inférieur à 50% au premier tour, notamment si on prend en compte les votes blancs et l'abstention. La majorité du peuple ne désirait pas le parti actuellement au pouvoir, c'est un fait, et c'est pour ça que je qualifie ce parti d'indésirable.
×