Aller au contenu

«Je ne veux pas sacrifier mon enfant à mes idéaux !»

Messages recommandés

Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)

Les parents déchirés par l’école

«Je ne veux pas sacrifier mon enfant à mes idéaux !» L’entrée en sixième sonne souvent comme un défi pour les familles installées dans les quartiers mélangés. Entre convictions solidaires et souci de protéger sa fille ou son fils, le choix prend des allures de dilemme intime.

C’est un iceberg que personne ne voit venir. Qui met à l’épreuve, parfois violemment, dans les familles de gauche, des valeurs qui semblaient ancrées pour la vie. Une déchirure intime, un rite de passage citoyen et politique, la première occasion majeure, souvent, de confronter ses actes à son discours politique. L’aîné entre en sixième.

Ceux qui y sont confrontés étaient partis gentrifier les quartiers populaires, ils s’étaient éloignés du centre-ville parce que l’immobilier n’y était plus accessible, ils aimaient croiser leurs voisins d’origine et de classe sociale diverses le dimanche matin au marché. Ils comprennent désormais que vivre dans le quartier, dans cette banlieue, c’est aussi faire grandir les enfants ensemble. [...]

Comment articuler, au plus profond de soi, cette décision de ne pas scolariser son enfant dans le quartier, quand on se réclamait en primaire de l’esprit laïque de l’école de la République, et qu’on se faisait élire représentants FCPE aux conseils d’école ? Comment justifier quotidiennement ce grand écart entre le dire («je pense qu’il est important que chacun s’engage pour lutter contre les inégalités») et le faire («je préfère garantir à mon enfant un entre-soi rassurant») ?

Certains parents, lucides, assument d’avoir fait le deuil de certaines convictions et expliquent, sans fierté mais sans faux-semblants, avoir établi, la mort dans l’âme, une priorité : mon enfant vaut plus que mes principes. D’autres tentent la quadrature du cercle et plaident le cas particulier. Le petit dernier est trop «fragile». Le grand s’est pris d’une soudaine passion pour le tuba… ça tombe bien, le collège réputé d’à côté propose justement une option instruments à vent. Ou, version plus politique : «Tant que le privé ne sera pas contraint à jouer le jeu de la mixité, pas de raison que je le fasse (et en attendant, je mets mon enfant dans ledit privé)». Entre les mots, il s’agit de se persuader qu’on est toujours de gauche. Qu’on pense toujours «bien». [...]

http://www.liberation.fr/debats/2018/01/17/les-parents-dechires-par-l-ecole_1623163

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Crabe_fantome Membre 26 358 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Souvent résumé par "avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants". ça marche à l'école mais aussi à la maison, dans la voiture, sur facebook...

 

JT1E7.jpeg

d898afc75bab8c198a75d65ab33e457b.jpg

BeHappyMum_BeforeAfterKids_YourFacebook.

 

 

  • Like 4
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sovenka Membre 545 messages
Forumeur forcené‚ 37ans
Posté(e)

On n'est pas obligé d'être hypocrite. On peut continuer à être de gauche, lutter pour que la vie des banlieues pauvres devienne meilleur, pour que ses habitants aient plus leur chance de faire leur place au soleil, être favorable à l'égalité sociale, et puis déclarer ouvertement qu'en attendant que ça s'améliore de ce côté-là on scolarise ses enfants loin de tous ces problèmes parce que c'est normal de souhaiter une scolarité paisible à ses enfants.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 2 518 messages
Un Marx et ça repart‚ 29ans
Posté(e)

Titre putaclic pour ce topic au contenu moins "anti-bobo" que les passages soigneusement sélectionnés par notre ami : 

Citation

Le manque de mixité des établissements n’est pas dû, au départ, aux parents, mais aux stratégies de l’Etat, précise le géographe. «La politique de la ville a spécialisé certains territoires dans l’accueil des populations défavorisées. Les collèges et les écoles se sont homogénéisés et ségrégués.» Par leur stratégie de fuite, les parents n’ont fait qu’accentuer le mouvement… Le problème, c’est que ces choix individuels ont, à leur tour, produit une situation collective désastreuse. La ségrégation aujourd’hui est devenue tellement ancrée en milieu scolaire, qu’on a de moins en moins mauvaise conscience à y participer.

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, sovenka a dit :

On n'est pas obligé d'être hypocrite. On peut continuer à être de gauche, lutter pour que la vie des banlieues pauvres devienne meilleur, pour que ses habitants aient plus leur chance de faire leur place au soleil, être favorable à l'égalité sociale, et puis déclarer ouvertement qu'en attendant que ça s'améliore de ce côté-là on scolarise ses enfants loin de tous ces problèmes parce que c'est normal de souhaiter une scolarité paisible à ses enfants.

Ce qui se résume par : oui à la mixité mais pas pour mes enfants qui méritent le meilleur. ;) 

Et on contourne la carte scolaire en aggravant la ségrégation sociale et ethnique qu'on prétend combattre. C'est beau d'être de gauche.

Modifié par Élie Fréron
  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 9 320 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 17 minutes, Élie Fréron a dit :

C'est beau d'être de gauche.

Et pourtant c'est encore pire d'être de droite.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totolasticot Membre 382 messages
Forumeur survitaminé‚ 150ans
Posté(e)

C'est trop de travail d'être de gauche et beaucoup de gens qui se prétendent de gauche ne sont pas à la hauteur de leurs idéaux.

Mais c'est vrai qu'à droite ils sont pires. Et eux n'ont pas trop de problèmes de mauvaise conscience, ils assument d'être des vilains. Sauf les gros vilains qui croient parvenir à t'expliquer par des contorsions intellectuelles que le mal c'est le bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 9 320 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Voilà, c'est ce que je pense aussi Totolasticot. Être de gauche n'impose pas d'être parfait de toute façon : personne ne peut être parfait, et surtout personne ne peut être parfait tout le temps.

Par contre, pour ce qui est de la droite, représentée par Fillon lors de la dernière campagne, on ne peut pas dire que leur programme suintait l'égalité, la liberté, la fraternité... à part peut-être pour ceux de leur parti et leurs bons amis de la bande à Gattaz. Un ramassis de voyous qui voulaient obliger les Français à des sacrifices !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)
il y a 47 minutes, PLS maker a dit :

Titre putaclic

C'est la première phrase de l’article. Un titre "putaclic" aurait été "Les parents gauchistes trahissent leurs idéaux", quoique c'eût été encore un résumé fidèle.

il y a 47 minutes, PLS maker a dit :

pour ce topic au contenu moins "anti-bobo" que les passages soigneusement sélectionnés par notre ami

J'ai pourtant laissé le meilleur :

Citation

 

Ce qui est choquant, c’est que certains parents, très armés intellectuellement, s’aveuglent et nient la ségrégation avec de faux arguments.

Il faut souvent que le sujet arrive sur la place publique pour qu’on prenne conscience de ses contradictions… dans le regard des autres. Philippe Darriulat, adjoint PS aux affaires scolaires de la mairie du XVIIIe y est constamment confronté. Entre la très chic avenue Junot et les difficultés sociales de la porte Montmartre, l’arrondissement est sans doute, à Paris, celui où le grand écart est le plus net. Du coup, toute modification, même marginale, de la carte scolaire prend une dimension quasi traumatique. «Quand j’ai voulu envoyer 30 élèves plutôt favorisés de l’autre côté du boulevard Barbès car leur établissement était plein, ça a été le branle-bas de combat et les menaces judiciaires. Les parents ont finalement alerté la presse, et là, effet boomerang. Ils ont compris que leur combat n’était pas si consensuel…» Tout à leur combat de vouloir le mieux pour leurs enfants, ils n’avaient pas perçu que, cette fois-là, aux yeux des leurs, ils n’étaient pas du bon côté.

 

:) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 9 320 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est le propre de tout humain d'être confronté un jour ou l'autre à ses propres contradictions : chacun s'adapte comme il peut à la société de son temps, cela ne signifie pas que les idéaux n'y sont plus, que le combat s'arrête.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 6 007 messages
Zigbu‚ 69ans
Posté(e)

Quand on est parent d'enfants qui vont passer en 6ième, il faudrait être Inconscient pour envoyer sa progéniture dans un collège puis un lycée où le taux de réussite avoisine les 10/15%, alors que celui d'à côté flirte avec les 80%. Qu'on soit de gauche ou de droite, la sensibilité politique n'a rien à voir avec l'envie de voir ses enfants réussir leurs examens !

  • Like 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Loargan a dit :

Être de gauche n'impose pas d'être parfait de toute façon

Etre de gauche implique de donner des leçons de morale à la terre entière mais d'être le premier à fuir la diversité qu'on professe. C'est "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

Facile d'être pour l'immigration quand on a les moyens de mettre ses gosses à l'abri en école privée.

  • Like 3
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 1 234 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
à l’instant, Élie Fréron a dit :

Etre de gauche implique de donner des leçons de morale à la terre entière mais d'être le premier à fuir la diversité qu'on professe. C'est "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

Facile d'être pour l'immigration quand on a les moyens de mettre ses gosses à l'abri en école privée.

On ne va pas non plus s’excuser d’avoir les moyens d’éloigner nos enfants des collèges/lycées publics. 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)

S'excuser est la nature du gauchiste, ainsi que ramper ventre à terre.

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 1 234 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Élie Fréron a dit :

S'excuser est la nature du gauchiste, ainsi que ramper ventre à terre.

Vous vous décribilisez avec ce genre d’argument bien débile. Troller son propre topic, c’est moyen.

Tant qu’à faire, dites que les gauchistes sont responsable du diabète et de la famine.

PS: généralement, ce sont les pauvres qui rampent. Malheureusement pour vous, vous allez devoir le faire avec Mohammed. :hehe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)

La décolonisation a laissé l'Afrique en proie à la famine et le discours bien-pensant est tellement sirupeux qu'il donne le diabète.

Donc oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 1 234 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, Élie Fréron a dit :

La décolonisation a laissé l'Afrique en proie à la famine et le discours bien-pensant est tellement sirupeux qu'il donne le diabète.

Donc oui.

Donc l’immigration Europe vers Afrique était finalement une bonne chose....c’est vous qui le dites. Vous survivez à votre dose de glucose? Elle n’aggrave pas votre diabète?

 

Modifié par Vilaine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Élie Fréron Membre 92 messages
Forumeur en herbe‚ 100ans
Posté(e)

 

 

Quelle différence entre Jean-Marie Le Pen qui veut que ses enfants voient des vaches plutôt que des arabes, et les gauchistes qui contournent la carte scolaire pour que leurs enfants soient dans des écoles de blancs ? Aucune, sinon la franchise. :) 

 

Citation

En filigrane, c’est sans doute une autre question qui taraude les parents les plus déchirés : celle du racisme, au moins social. «Dans cet entre-soi qu’on veut privilégier, il y a une dimension raciale évidente», note sans détour Michel Lussault.

http://www.liberation.fr/debats/2018/01/17/les-parents-dechires-par-l-ecole_1623163

 

Modifié par Élie Fréron

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 1 234 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 25 minutes, Élie Fréron a dit :

 

 

Quelle différence entre Jean-Marie Le Pen qui veut que ses enfants voient des vaches plutôt que des arabes, et les gauchistes qui contournent la carte scolaire pour que leurs enfants soient dans des écoles de blancs ? Aucune, sinon la franchise. :) 

 

 

S'il n'y a aucune différence, alors ça ne devrait pas vous déranger de changer de parti. Gauchiste, FN...tous dans le même panier finalement. 

Il n'y a pas que les gauchistes qui contournent la carte scolaire.  L'électorat FN les pauvres  ferait la même chose s'il le pouvait. Je suis sûre que vous le feriez vous aussi, pourtant vous n'êtes pas gauchiste. Si? Allez, un peu de franchise. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coucoucou Membre 2 443 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, sovenka a dit :

On n'est pas obligé d'être hypocrite. On peut continuer à être de gauche, lutter pour que la vie des banlieues pauvres devienne meilleur, pour que ses habitants aient plus leur chance de faire leur place au soleil, être favorable à l'égalité sociale, et puis déclarer ouvertement qu'en attendant que ça s'améliore de ce côté-là on scolarise ses enfants loin de tous ces problèmes parce que c'est normal de souhaiter une scolarité paisible à ses enfants.

bon non.....c'est trés hypocrite.....on ne peut pas saouler les gens avec de bonnes paroles et puis ensuite faire le contraire. C'est comme quelqu'un qui prone le végétarisme mais se tape un steak en rentrant à la maison.

Une des choses qui est sensée changer les constats fait sur le manque de chance des enfants de cités ou de quartiers défavorisés, c'est que la mixité sociale se fasse.................alors si les rats quittent le navire.............

Je tiens des propos bien moins de gauche que beaucoups içi, mais mes deux enfants sont allés en classe dans des secteurs de ZEP, méme pas ça m'a traversé l'esprit de faire autrement.

Ca n'a pas été sans mal d'ailleurs, mais on ne s'est pas défilé.

Le "faite ce que je dis pas ce que je fais "....ben tais toi dorénavant!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×