Aller au contenu

Totolasticot

Membre
  • Contenus

    405
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Totolasticot

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 01/01/1868

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Utilisateurs ignorés

    0. C'est rigolo de connaître les gens dans ce qu'ils ont de positif comme de négatif.
  2. Vers un deuxième jour férié travaillé?

    Hop ! Hop ! On se bouge les fesses pour financer la dépendance et le handicap. Et on arrête de chouiner ! J'aurai une pensée pour tous les bons et honnêtes travailleurs qui se lèveront tôt ce jour là. Merci Macron, merci la solidarité vraie.
  3. Vous êtes suivi... Votre réaction ?

    J'étais très fier de mon expression "trollodrome"...
  4. Vous êtes suivi... Votre réaction ?

    Bien sûr que si.
  5. Vous êtes suivi... Votre réaction ?

    Je crois qu'on peut supprimer ses followers, il suffit juste de les prévenir de la raison par politesse...Même si ça peut paraître désuet sur internet.
  6. Pour quelles raisons travaillez-vous ?... Ou pas

    A petites doses uniquement, surtout le virtuel. Mais je veille tout de même à assurer le service minimum afin de ne pas être trop irrespectueux, très chère Vilaine.
  7. Pour quelles raisons travaillez-vous ?... Ou pas

    Je ne travaille pas parce que je suis trop sensible d'après mon médecin et que je ne supporte pas la hiérarchie. Je rentrais pas dans les cases du guide barème pour l'AAH alors il a contacté lui-même sa consoeur de la MDPH pour qu'on me donne cette allocation. J'ai bossé que 10 jours en 20 ans sachant que je vais sur mes 36 ans. Et là je suis tranquille jusqu'à mes 40 ans, j'espère bien traverser la vie en ne travaillant jamais. Je suis une sorte d'inadapté. On ne veut pas de moi dans le monde du travail et ça me fait rire. Du coup les gens ils veulent me taper dessus. Voilà la raison pour laquelle je ne travaille pas. Mais en réalité tout le monde travaille d'une manière ou d'une autre : s'occuper des enfants, faire des études, même rédiger un avis sur Amazon certains considèrent que c'est du travail. Il y a plein de documentaires qui illustrent à quel point le monde du travail est pénible et comique à la fois. Celui de strip-tease est mon préféré : https://www.youtube.com/watch?v=g5MMM-RY-ag
  8. Arrêter ses études et intégrer la vie active...

    Normalement t'as le droit au RSA et à l'aide au logement (APL) si tu veux déménager et prendre ton autonomie. Mais ça évolue tout le temps les aides alors bon... Culpabilise pas et fais ce qui te semble bon pour toi. Les petits boulots, c'est vraiment la galère, ne t'use pas trop, physiquement, psychologiquement, sinon arrivée l'âge de la retraite, tu seras complètement grillée. Certains petits vieux sont de parfaits contre-exemples et voudraient qu'on les prenne pour modèle.
  9. Moi, Daniel Blake

    J'ai fait l'effort de l'emprunter à la médiathèque pour me cultiver un peu et pour voir ce qui plaisait aux jurys du XXIème siècle dans le petit monde du cinéma. Je m'en doutais un peu mais pour avoir un prix, il faut faire des films sur les homos, les chômeurs, les femmes, ou des films qui prônent le multiculturalisme, l'ouverture à l'autre. Récemment j'ai essayé de regarder Séraphine, j'ai pas pu aller au bout. Trop plat, sans aucune originalité. En revanche la musique était bien. Donc Moi, Daniel Blake est un film très conventionnel, le héros est une victime de la société mais il reste digne dans l'adversité, vraiment digne. C'est une sorte de héros du quotidien, il s'énerve pas comme les sauvageons de banlieue. C'est un personnage auquel on peut facilement s'identifier. On suit le personnage dans ses combats quotidiens. Par exemple : - Apprendre à se servir de l'outil informatique alors que chaque clic de souris est enregistré par le Job Center pour bien s'assurer que le client effectue sa recherche d'emploi. - Obtenir une explication de la part d'un conseiller du Job Center plutôt que de suivre strictement la procédure qui vise à détourner la colère des usagers en cloisonnant chaque service. - Rendre un coup de mains à une amie rencontrée au Job Center qui ne sait pas bricoler. - Plus généralement, rester humain dans un univers déshumanisant. Désolé de vous raconter la fin mais on s'en doute dès le début du film, Daniel Blake meurt d'une crise cardiaque dans les toilettes d'une institution étatique (ou un truc du genre) alors qu'il luttait pour faire valoir ses droits. C'est moche et beau à la fois. C'est l'aboutissement et le point culminant du film... Mais les ficelles sont un peu trop grosses et l'effet ne fonctionne pas vraiment.
  10. Natacha Polony est plus fine, plus intelligente et plus cultivée qu'eux mais il faut qu'elle arrête de porter du cuir pour se viriliser.
  11. Elle a bien vieilli. Certes je suis un peu jeune pour l'avoir connue à sa grande époque mais dans ses films ou ses chansons, elle n'était pas à sa place. Là avec les animaux, ou dans la critique des étrangers, elle est bien. Elle est raccord avec ce qu'elle est. C'est si facile de taper dessus, elle a d'ailleurs eu le droit à son expression ("c'est mon côté Brigitte Bardot"...). Je lui ai par ailleurs jamais trouvé aucun charme du temps de sa "splendeur".
  12. Du bidon. Ce chèque remplace juste le Tarif de Première Nécessité (TPN).
  13. Xdolls: la maison de poupées sexuelles

    Bonjour Steiner, Non, je pense que la problématique des poupées sexuelles ne touche pas les féministes en particulier mais plutôt les femmes en général. Il suffit de voir les commentaires ici et ailleurs. Elles ont souvent peur de la concurrence, de la sexualité masculine qu'elles ne comprennent pas forcément, le problème du corps objet est finalement assez accessoire. Les mecs quant à eux aiment bien rabaisser les utilisateurs de poupées sexuelles, ça les élève dans la hiérarchie des hommes.
  14. Xdolls: la maison de poupées sexuelles

    Les petites meufs qui supportent pas la liberté sexuelle des hommes... Ça devient vraiment grave cette envie de contrôler tout ce qui n'est pas conforme à la norme ou plutôt aux canons féminins de l'amour égalitaire. On n'a même plus le droit d'être des losers de la baise.
  15. Je ne souhaite pas charmer ni être connu. Comme dirait François Hollande il faut apprendre à se débarrasser de cette envie de plaire. Le jeu de l'amour très peu pour moi.
×