Totolasticot

Membre
  • Compteur de contenus

    292
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Totolasticot

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 01/01/1867

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  1. Parlons-en. Il est resté sans broncher 3 ans dans l'ombre d'Ibrahimovic à jouer sur un côté alors qu'il est nettement meilleur dans l'axe, acceptant les critiques de gens qui le méconnaissaient. Il travaille beaucoup défensivement, certes un peu moins cette année à cause de la concurrence de Neymar qui veut toute la lumière pour le ballon d'or. Il est toujours présent dans les grands rendez-vous et notamment en ligue des champions, ce qui n'était pas trop le cas d'Ibrahimovic. Il est le seul à avoir été à son niveau lors de la déroute face à Barcelone. Hier encore il obtient le coup-franc qu'il transforme en but égalisateur quand Neymar se fait expulser et Mbappé rate tout. Performant, altruiste, collectif, discipliné, discret, fort mentalement, élégant. Il est l'un des meilleurs attaquants au monde. Son seul défaut reste son manque de finesse technique, du coup Neymar et Mbappé ne veulent pas lui faire de passes alors qu'ils ne savent juste pas exploiter son talent et ne veulent pas se mettre un peu à son service...
  2. Misandre depuis tout petit et misogyne avec le temps, donc misanthrope.
  3. Je pars du principe qu'il y a très peu de personnes à vous connaître en profondeur mais qu'en revanche beaucoup de personnes voient les quelques signes extérieurs que vous émettez. Sur les réseaux sociaux, le contrôle de son image est omniprésent et le jeu des interprétations fonctionne à fond. C'est là qu'intervient mon travail d'artiste. Ici je laisse un commentaire beurk et j'attends les réponses indignées qui ne se font pas attendre, là je vais me faire sympa. Se faire faible et fragile est aussi une façon de voir comment celui qui est devant son écran réagit quand il est en position de force. Glisser un gros mensonge ou au contraire une petite vérité, etc... A chacun de mener sa barque dans cet univers un peu débile. Du coup l'identité virtuelle, celle qu'on croit avoir j'imagine, ben on s'en fout.
  4. Elle fait l'analyse que n'importe qui de sensé fait... Mais ! Il n'y plus de gauche parce que le prolo ou chômeur n'est certainement pas plus à plaindre que le travailleur chinois. Après il reste à gauche SOS racisme et le féminisme, ces trucs que ceux qui votent Macron soutiennent pour faire croire aux autres qu'ils ont bon coeur. Les gens ne veulent pas émigrer, ils veulent rester près de leurs proches dans leur très grande majorité, on vante la mobilité partout mais c'est de la connerie, un français ne veut pas faire plus de 50km quand il change de métier, alors changer de pays... Le libre-échange repose sur la théorie des avantages comparatifs, chaque paye se spécialise dans ce qu'il sait faire le mieux et au final une place est assignée à chacun dans le système économique. Certains pays sont condamnés à rester en position d'infériorité. En plus on draine les étudiants et les cerveaux étrangers du coup les pays pas très développés se développeront pas comme ça. C'est cynique mais bon on s'en fout ça nous profite. Et je parle pas des gens de cultures très différentes qui se retrouvent à cohabiter sans s'être choisis et si tu dis que c'est complètement moisi leur truc, t'es pas beau. Le féminisme n'est pas une mauvaise chose en soi mais les femmes sont pénibles quand même. C'est devenu complètement mainstream comme truc, et les hommes, ces hypocrites, font pattes de velours devant elles. J'aime bien les faire chier. On va se taper du libéralisme pendant encore longtemps parce qu'il n'y a pas d'intérêt commun entre les perdants des différents pays. Ça va grogner et puis c'est tout. Il n'y a pas de solution, juste attendre que les pays étrangers rattrapent un peu leur retard sur nous, que leurs moeurs évoluent (on est tout de même le top de l'évolution humaine, nous !) et puis voilà. Après peut-être qu'un gouvernement mondial verra le jour. On a des problèmes de riches. L'intellectuelle de Merluchon pense au niveau national mais on est pris dans un truc plus global et surtout on n'est pas spécialement à plaindre.
  5. C'est bien que des gens travaillent et réussissent, il faut produire beaucoup pour pouvoir beaucoup redistribuer. Et bien entendu ne pas tuer la poule aux oeufs d'or. L'économie au service des gens et non les gens au service de l'économie.
  6. Faut dire en quoi c'est une agression sexiste parce que là c'est pas évident que cela en soit une. Oui, épisodes de violence réciproque. Il faut condamner moralement un peu Marie Trintignant et beaucoup Bertrand Cantat.
  7. Elles ont le droit d'être des arrivistes sans se faire agresser sexuellement. Cela n'excuse pas les comportements de ce grossier personnage. Mais on nous saoule avec ces violences faites aux femmes. On va finir pas croire que c'est constitutif de l'identité féminine, le fait d'être une victime... Alors que de façon générale, les premières victimes des hommes sont d'autres hommes, personne ne le dit c'est pénible à la fin.
  8. Il y a des codes à respecter pour faire exploser l'applaudimètre et ta vidéo ne respectait pas ces codes. C'est comme ça dans les cours d'école, au lycée, dans le monde du travail, et un peu partout en fait... Après tu peux jouer de ces codes avec humour. Certains artistes on été raillés ou ringardisés à une époque mais sont devenus à la mode voire carrément culte par la suite. Selon moi, il se dégageait de ta vidéo une énergie positive et une certaine naïveté. Tu peux aussi t'amuser à analyser les commentaires faits, c'est intéressant sociologiquement parlant, tu en riras peut-être dans 10 ans même si là c'est difficile à digérer.
  9. Elle vole de la visibilité aux autres victimes, elle est petite, elle est brune et elle est mal coiffée. Je n'ai pas grande compassion pour elle...
  10. On parle d'elle parce qu'elle est connue. Et encore... Je vois qu'on mentionne qu'elle est actrice mais je serais bien incapable de citer un film dans lequel elle a tourné, c'est juste une "fille de". Toutes mes pensées aux victimes anonymes qui souffrent en silence !
  11. C'est cool d'apprendre à danser. Pas de commentaire sur la danse j'y connais rien. Non, c'est pas affreux du tout, tu bouges bien même si en surpoids, le décor est un peu kitsch mais bon... Je crois que j'ai le même panier à linge.
  12. Non moi je suis d'accord avec "Fuck Them All" sur le constat que le travail ne paie pas beaucoup, il a d'ailleurs oublié la complémentaire santé (CMU-C ou chèque ACS de 100, 200, 350€ annuel selon l'âge). Il y a un méchant effet seuil à ce niveau et le discours d'une certaine gauche est trop misérabiliste. Et puis il a le problème du moyen de transport pour le smicard qui pose souvent problème, tous les endroits ne sont pas desservis par les transports en commun. En revanche je trouve le système social plutôt bien fait et je ne changerais pas grand chose, c'est plutôt le rapport au travail qu'il faut changer. Les aides sociales sont là pour donner un peu de liberté de choix aux gens, c'est bien ! C'est pas cool d'opposer prolos et miséreux, smicards et gars au RSA socle, on dirait un procédé à la Macron. On parle tout de même là des derniers de la classe, ce sont pas eux qui vont enrichir la France, et d'après certaines études, la moitié de ceux au RSA est inemployable. Et puis la vérité, c'est que les travailleurs bien intégrés ne veulent pas se coltiner les outsiders, inaptes et autres chômeurs longue durée. Au travail à la chaine par exemple, ces derniers ralentissent toute la chaine et il devient plus rentable de les écarter et de leur donner une alloc, pour le bien supérieur de la communauté. Et je parle pas de ceux qui sentent mauvais. Après Uber a mis le pied à l'étrier à certaines personnes qui avaient besoin de ça, on ne peut pas le nier. Et certains gars au RSA ne seront jamais embauchés au SMIC non plus. Le travail a des vertus structurantes et permet à des gens de se réinsérer peu à peu.
  13. Hamon avait un peu raison quand il a dit qu'il fallait repenser notre rapport au travail. Mais en vérité il faut pas le dire trop fort parce que notre système de redistribution fonctionne grâce aux travailleurs et aussi sur la peur que si vous n'avez pas de travail, vous perdez tout, que vous n'êtes plus rien ! Son problème, à Hamon, c'est d'avoir compris la faille du système et d'avoir essayé d'y apporter une réponse humaine à une époque de compétition économique féroce. L'histoire jugera ceux qui se prêtent à cette lutte forcenée pour 1 point de croissance au détriment des plus faibles comme elle a jugé par le passé ceux qui se sont lancés dans la course au plus bel empire colonial. C'est la course à celui qui sera le plus bête... Donc dans l'idéal il faudrait arrêter de voir le chômage comme un problème à traiter avec ses causes à analyser, c'est bien un luxe que nos sociétés peuvent s'offrir que d'avoir x pourcent de chômage. On arrête de culpabiliser les chômeurs et on considère qu'il est normal que ceux qui travaillent redistribuent. Mais il faut pas le crier sur le tous les toits sinon le système ne marche plus... Les chômeurs portent le poids de la culpabilité, le poids de la loose qu'ils ont intériorisée, ils ont tendance à s'auto-exclure et l'oisiveté peut les ronger. Mais chacun ses difficultés, les bons et honnêtes travailleurs ont aussi les leurs... N'oublions pas non plus qu'on fait travailler des esclaves à l'étranger pour vendre aux chômeurs made in France. Après les robots sont très utiles, on va pas revenir à l'âge de la pierre pour faire en 100 heures ce qu'on fait en 10 minutes aujourd'hui. Les femmes ont le droit de travailler, elles participent au système de production et doivent être rémunérées, etc...
  14. Pas besoin de regarder une émission de télévision pour savoir comment ça se passe. Les gens sont du bétail. Certains l'acceptent pour se payer une maison et des vacances au Maroc ou, dans le meilleur des cas, pour que les enfants puissent faire des études et sortir de leur condition. Quand j'allais à Pôle Emploi les chômeurs étaient plus sereins que les conseillers. Franchement je les plaignais les pauvres à devoir jongler avec la pression du chiffre et leur envie de traiter la clientèle avec respect. On le dit pas mais les conseillers sont obligés de compter un entretien téléphonique ou un échange de mail comme équivalent à un entretien individuel (gain de temps : 25 minutes multipliées par le nombre de fois qu'ils font ça, c'est à dire souvent). Bon, maintenant je suis ce qu'ils appellent un "canapé" dans leur jargon, les"canapés" sont ceux qui passent leurs journées devant la télé ou sur forumFR et dont le travail n'est plus qu'un lointain souvenir. Ah ! Si ! Aussi... Je suis plein de compassion pour les caissières et caissiers que je croise à l'ouverture de marché U et pour les livreurs Amazon, je baisse un peu les yeux de honte devant eux parce que je culpabilise mais bon c'est la vie. Quant à Macron bah il est apprécié par les gagnants de la compétition économique. PS : les bisounours sont les meufs qui se plaignent de broutilles comme le manspreading par exemple alors qu'elles aussi s'étalent partout mais différemment ou alors ceux qui postent des commentaires sirupeux sur internet, qui n'engagent à rien de concret, et qui collectionnent les "like". C'est un autre sujet mais la gauche en se convertissant au libéralisme a laissé tomber les prolos pour défendre les minorités.