Aller au contenu
  • billets
    48
  • commentaires
    7
  • vues
    4 756

À propos de ce blog

Je vais publier ici le début d'un roman que je suis en train d'écrire. Ça s'appelle (provisoirement) "2036", et, on l'aura compris, c'est de la science-fiction - enfin sans vaisseaux spatiaux et planètes inconnues. Ça me donnera peut-être de l'inspiration.

Billets dans ce blog

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (15).

-                   En tout cas,  ajouta son père, j’espère que ça se passera bien, et je te souhaite bonne chance. -          Merci ! -          J’espère que tu m’appelleras, depuis la Russie ! -          Bien sûr ! -          Je t’embrasse. -          Moi aussi. -          A bientôt. -          A bientôt. Ouf ! se dit Gérald quand la communication fut coupée. Une corvée expédiée ! Il songea soudain qu’il ne s’était pas pesé, depuis son retour de Bretagn

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (14).

Dès le lendemain, la nouvelle courut dans toute la caserne : l’adjudant Ramirez était rentré bourré de sa virée hebdomadaire ; en sortant de sa voiture, il s’était égaré, avait échoué dans le terrain de manœuvre, était tombé et s’était cassé le bras gauche et deux doigts de la main droite. Quelques jours plus tard, à la surprise générale, il démissionnait de l’armée. Tout le monde fêta ça au mess, Gérald et Bokanofski comme les autres. En apparence, personne ne les soupçonnait. Néanmoins, à la f

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (13).

-          Certains grognèrent que ce n’était pas leur job, qu’ils n’étaient pas des sauveteurs – que ce soit à l’armée ou ailleurs, il y a toujours des râleurs -, mais on ne leur demandait pas leur avis. Gérald réclama son portable – qu’on lui avait confisqué à son arrivé au fort -, afin de pouvoir faire des photos – après tout, c’était son métier -, et à sa grande surprise, on le lui rendit. Après un déjeuner rapide, ils embarquèrent dans les camions à 11 heures juste, suivant en cela leurs ca

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (12).

Cet épisode avait dû particulièrement énerver l’adjudant Ramirez, car, une fois le parcours du combattant terminé – sans autre incident -, au lieu de laisser les stagiaires regagner leur cantonnement, il leur fit faire trois fois le tour de l’ensemble du fort en petite foulée. Enfin Gérald et Bokanofski retrouvèrent leur chambrée. Di Méo vint aussitôt les rejoindre. Elle était particulièrement remontée contre l’adjudant, et avait déjà décidé d’aller voir le commandant – on sait comment cela

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6. Avant la mission (11).

RÉSUMÉ DES CHAPITRES PRÉCÉDENTS :   La chaleur me ramollissant le cerveau, j’ai laissé tomber ce récit pendant les vacances. Comme je ne veux pas obliger le lecteur à tout reprendre, voici un bref résumé des événements : Nous sommes en 2036, sous la présidence de Michèle Le Bihan, leader du Front patriotique. Gérald Jacquet, ancien membre des Forces spéciales et des Services de renseignement français, est journaliste au « Figaro ». Il a été « désigné volontaire » pour accompagner

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (10).

Tout en discutant avec la jeune femme, Gérald réfléchissait à cette histoire de robots. Il était bien connu que c’est à l’écrivain tchèque Karel Capek que l’on devait ce mot ; il l’avait créé en 1920 dans une pièce de théâtre, pour désigner un humanoïde artificiel, à partir du terme « robota », qui dans sa langue voulait dire « travail, besogne, corvée ». Les robots devinrent rapidement un des thèmes favoris de la science-fiction. Le romancier américain Isaac Asimov créa en 1942 les fameuses « t

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (9).

Au mess l’attendait une sacrée surprise, sous la forme d’un grand type roux qui, une bière à la main, était en grande conversation devant le bar avec une blonde vêtue d’un jeans et d’une chemise hawaïenne. En voyant entrer les nouveaux venus, il lança d’un ton ironique : -          Tiens, voilà les touristes ! Puis son regard se fixa sur Gérald. -          Mais j’te connais, toi ! Étonné, le journaliste considéra avec plus d’attention ce gaillard impressionnant, vêtu d’un pan

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (8).

Le vent faisait claquer le drapeau français accroché au mat planté exactement au milieu de l’esplanade. De son temps, il y avait également un drapeau européen. C’était à peu près l’unique différence, sauf que les véhicules garés sur le parking étaient plus modernes. Plus loin, sur le terrain d’exercice, une douzaine de bidasses s’agitaient au son des coups de sifflet énervés d’un sous-officier ; ça, ça n’avait pas changé. -         Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? demanda l’officier

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (7).

Leur conversation téléphonique se prolongea et Gérald finit par aller se coucher, sans attendre qu’elle ait terminé. Quand elle le rejoignit une demi-heure plus tard, il dormait déjà.   Vendredi 15 août 2036 : Le matin suivant, l’atmosphère s’était singulièrement refroidie entre eux, et c’est à peine s’ils échangèrent quelques mots durant le petit-déjeuner. Il se demandait s’il elle ne s’en voulait pas de s’être laissée allée, et de lui avoir entr’ouvert son cœur (l’alcool aidan

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (6).

Il rentra chez lui vers 18 heures. Après avoir examiné son courrier, - entre deux factures, il avait trouvé deux invitations au concert de Sophia Wenger du 15 août - il dîna d’une salade, puis continua son article sur Venise, dont il n’avait jusque-là rédigé que quelques lignes. Ghislaine avait l’intention de le publier dans le numéro du « Figaro Magazine » qui paraîtrait la semaine prochaine, il n’y avait donc pas d’urgence, mais il tenait à pouvoir lui présenter au moins un brouillon, quand il

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6 : Avant la mission (5).

Vendredi 8 août 2036. Gérald finit par aller se coucher et s’endormir. Après une trop courte nuit, il fut tiré du lit à 7 heures par la musique de son implant, qui faisait aussi office de réveille-matin. Après avoir pris sa douche et s’être rasé, il alla déjeuner. A 8 heures, comme promis, il réveilla sa fille. Déjà ? dit-elle en s’étirant. Et oui ! C’est le jour des vacances. Petites vacances ! Oui, ben c’est toujours ça. Tu as prépar

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre 6. Avant la mission (4).

Il suivit Ghislaine dans son bureau. Tu as faim ? demanda-t-elle. Quelle question ! J’ai réservé dans un restaurant mexicain. Il faut bien varier les plaisirs… Du moment qu’il est climatisé…   Un peu plus tard, tandis qu’ils mangeaient des enchiladas en buvant un cabernet-sauvignon mexicain, au milieu d’un décor latino-américain assez bien reconstitué, ils en vinrent à évoquer, une fois de plus, la canicule qui sévissait sur

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Six : Avant la mission (3).

Quand il sortit de la douche, il remarqua que le temps était en train de changer. Le ciel se couvrait progressivement de lourds nuages sombres. Un orage se préparait ; il éclata une demi-heure plus tard, avec une violence inattendue. Des trombes d’eau s’abattirent, tandis que le tonnerre grondait. La foudre tomba plusieurs fois, pas très loin à en juger par le fracas qui accompagnait les éclairs. Si au moins ça pouvait rafraîchir l’atmosphère ! Il faisait tellement sombre, qu’il fut obligé

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Six : Avant la mission (2).

Le reste de la réunion porta sur des points secondaires. Quand elle fut terminée, on reconduisit Gérald dans sa chambre, et on lui apporta un plateau-repas en guise de déjeuner. L’après-midi, on le conduisit dans un laboratoire, où deux techniciens, en manipulant les boutons d'une console, s’appliquèrent à régler son nouvel implant. Au début ce fut une expérience assez traumatisante. On diffusa tout un échantillonnage de sons, du plus aigu à l’ultra-grave, afin de vérifier comment l’appare

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Six : Avant la mission (1).

CHAPITRE VI : AVANT LA MISSION.     Dimanche 3 août 2036. L’établissement où se trouvait Gérald – quelque fut son nom - comportait en son sein une clinique ultra-moderne ; c’est là qu’on le conduisit. On lui fit revêtir une blouse jetable, il abandonna ses chaussures au profit d’une paire de pantoufles analogues, puis on l’assit dans un fauteuil et on lui rasa une large bande de cheveux, autour de l’oreille gauche. Tout cela n’était pas nouveau pour lui : quand, des années pl

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (8).

C’est ce qu’ils firent, en effet, levant leurs verres à la réussite de la mission. Voilà ce qui va se passer, expliqua le colonel. Sophia, que voici, part pour la Russie à la fin du mois, pour une tournée de trois semaines, prévue depuis longtemps. Les principales étapes sont : Moscou, ensuite une croisière d’une semaine par les voies navigables entre Moscou et Saint-Pétersbourg, puis Saint-Pétersbourg, Smolensk, Voronej, Ekaterinbourg, enfin Novossibirsk. Sauf qu’en fa

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (7).

Comment ça, ma cible ? demanda Gérald. Eh bien, en d’autres mots, l’homme qu’il vous faudra tuer. Mais rassurez-vous, ce ne sera pas à vous de faire ça. Qu’a-t-il fait pour mériter la mort ? Nous allons y venir. Terminez, Mathieu. A vos ordres. Le film reprit son cours ; de toute façon, il était bientôt terminé. Il s’acheva par une proclamation à la gloire de la science russe, sur fond d’hymne national. Une nouvelle fois, les

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (6).

Durant les 45 minutes suivantes, Gérald, comme les autres participants de cette étrange réunion – sauf qu’eux connaissaient déjà le sujet – suivit, avec plus ou moins d’attention, le documentaire projeté. Ce film, qui avait été réalisé pour la télévision, remontait à une quinzaine d’années. Son titre était : « Le Grand collisionneur de hadrons » ; avec en sous-titre : « Des installations géantes pour traquer l’infiniment petit ». On commençait par expliquer comment était né le CERN : après

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (5).

Après avoir longuement hésité, Gérald s’habilla en gris clair, avec une chemisette blanche : sobre, classique et surtout léger, en raison de la chaleur. Il arriva dans les studios de Nation2, à Saint-Cloud, peu avant 18 heures. Sophia Wenger était déjà là, et ils se saluèrent. Il rencontra brièvement Roland Viellepousse, le journaliste qui devait les interviewer ; c’était un bellâtre blond et ignorant, qui avait la sale manie de couper systématiquement la parole à ses invités dès qu’ils étaient

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (4).

Il gagna le quatrième étage, où se trouvait le bureau de sa patronne. Il y avait peu de monde dans les locaux : certains étaient déjà rentrés chez eux, et de toute façon c’était les vacances. Quand elle l’aperçut, Ghislaine se jeta dans ses bras et l’embrassa. Il fut plutôt étonné de cette démonstration d’affection, qui n’était guère dans ses habitudes. Ça va ? demanda-t-elle. Disons que ça va mieux. Si tu savais ce que je m’en suis voulu, de t’avoir expé

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (3).

En fait, il dormit tellement mal qu’au bout d’un moment, las de tourner et se retourner dans son lit, il finit par se lever. Il alluma la lumière, chercha un papier et un stylo dans ses affaires, et s’assit devant la petite table placée contre un mur, en face de son lit. Et il établit une liste. Elle comportait dix lignes, chacune commençant par un numéro. La voici :   La panne. Interdiction de dire la vérité. Visite des policiers chez moi. On me par

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (2).

Mardi 29 juillet 2036. Une fois de plus, il se leva tard ; décidément, il prenait des mauvaises habitudes. Après avoir fait sa toilette, il descendit à la cuisine, et incroyable ! Agnès s’y trouvait déjà ! Toi, tu t’es couché tard ! dit-elle. Ben oui, j’ai un article à écrire. Il lui fit la bise, puis s’attaqua à son petit-déjeuner. Je pense qu’on ne pourra partir qu’une semaine en Italie, dit-il après avoir bu son bol de café. P

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Cinq : Rendez-vous à l'hôtel Crillon (1).

CHAPITRE V : RENDEZ-VOUS A L'HÔTEL CRILLON.     Lundi 28 juillet 2036. Le lendemain matin, Gérald se réveilla à une heure normale – 9 heures, ce qui pour ce lève-tôt était bien tard.  Après avoir pris sa douche et s’être rasé, il descendit à la cuisine pour prendre un solide petit-déjeuner, bientôt rejoint par sa fille. Elle semblait en forme, et pas trop traumatisée par ce qui lui était arrivé. Les adolescents de cet âge font souvent preuve d’une résilience exceptionnelle, f

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Quatre : Disparue (7).

Tandis que les hommes du GIGN poursuivaient leur chemin afin d’aller fouiller la cachette des ravisseurs, le capitaine Leclerc et les autres gendarmes raccompagnèrent Gérald et les autres à la surface. Là, une petite femme vêtue de noir, l’air renfrogné, attendait impatiemment Sophia Wenger. C’est Cindy MacLaird, une native d’Édimbourg. C’est à la fois mon agent, mon chauffeur et mon chien de garde, la présenta plaisamment la pianiste. Quand elle ne m’a pas vue depuis une heure, le mé

Gouderien

Gouderien

 

2036. Chapitre Quatre : Disparue (6).

Histoire de changer de sujet de conversation, Gérald demanda : Vous avez exploré le reste de la cachette ? Oui, répondit-elle. Deux chambres pouilleuses, une salle de prière, un semblant de bath room, un débarras, la pièce où se trouve le générateur et une réserve de carburant. Il siffla : C’est drôlement grand ! C’est incroyable qu’on ait aménagé un abri pareil à une telle profondeur. J’ai l’impression que ça date de la guerre. Ça de

Gouderien

Gouderien

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité