Aller au contenu

zenalpha

Membre
  • Contenus

    15561
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de zenalpha

  • Rang
    Agitateur Post Synaptique
  • Date de naissance 12/09/1968

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    Lille (59)

Visiteurs récents du profil

37136 visualisations du profil
  1. zenalpha

    La société du vice

    M'etonnerait sont athées puissance 12. Après, je retourne l'argument Dire les religieux sont des imbéciles, quelle a été l'éducation ?
  2. zenalpha

    La société du vice

    Parce que dans un topic sur le vice j'attendais ma verça pour orienter le vice verça vers ça.
  3. zenalpha

    La société du vice

    Hello Talon Tu me sembles aussi provocateur envers la religion que je ne le suis parfois à propos de la philosophie, ce qui est plutôt un compliment dans ma bouche. Mais ça me semble quand même un peu discutable. Il existe un lien entre le bouddhisme et le taoïsme, le tchan...qui deviendra bien plus tard le Zen au Japon. C'est intéressant le Zen Alpha
  4. zenalpha

    Hasard ou nécessité

    Tu remarqueras que, toujours pour le bouddhisme, le chemin compte davantage que la destination Pour Lao Tseu il n'y a pas de chemin vers le bonheur...le bonheur...c'est le chemin... Du coup ce qui se profile à l'horizon est ce mélange entre le hasard de tes rencontres, de tes opportunités et ... de la nécessité de tracer ton chemin On peut ne pas avoir de chance ou ne pas avoir l'état d'esprit pour se générer sa chance. Mon parti pris est qu'il n'y a pas de liberté sans contrainte Kant dit la même chose...du point de vue moral Mais si je peux lever l'ancre pour rejoindre un port, c'est parce que des lois physique contraignantes me brident sur l'eau et parce que les aléas du voyage vont me challenger, me tuer qui sait. Si je fais de la moto c'est pour vivre et si j'en meurs la vie aura valu la peine de l'être Je pense qu'un jour...je choisirai d'y mettre un terme. Si mes yeux ne pétillent plus de gourmandise Et ma foi je préférais la connerie de mes 20 ans à la mienne aujourd'hui. Le temps est une putain qui se fait payer cher le service qu'elle nous prête
  5. zenalpha

    Hasard ou nécessité

    Le lien entre la représentation bouddhiste que je trouve pertinente et la causalité sans cause s'appelle schopenhauer
  6. zenalpha

    La société du vice

    Et quand je donne un coup de tournevis, des indéboulonnables me considèrent marteau, ça me scie...
  7. zenalpha

    Hasard ou nécessité

    Hello C'est plutôt la conséquence philosophique de la relativité générale dans le cadre de l'univers bloc (espace de Minkowski) Mais ce n'est pas un consensus scientifique dans le sens où la relativité générale est un excellent modèle mais pas un modèle ultime et s'interprète avec le rôle de l'observateur ou le rôle de la mécanique quantique Klein évoque quelques unes des conceptions ci dessous j'en connais 4 ou 5 autres et celle de Connes est particulièrement novatrice Bref pas de consensus non.
  8. zenalpha

    Hasard ou nécessité

    Hasard et/ou Nécessité, la science ne sait trancher. Multivers ou "Univers unique" personne ne le sait. Que signifie profondément la superposition d'états quantique ? Nul ne le sait non plus. Le hasard peut être l'antichambre de la causalité et recouvrir ce qu'on ne sait ni expliquer ni prédire (ex la théorie du chaos) Il peut être un moteur de complexité comme la survenance d'événements improbables concretisant des opportunités (la contingence) Il peut être intrinsèque au fonctionnement naturel, fondamental, et c'est dans tous les cas ainsi qu'il se manifeste en mécanique quantique (le caractère probabiliste avéré de la fonction d'onde) La nécessité serait quand a elle bornée par le fait qu'aucun degré de liberté ne se manifeste pour que les choses soient ce qu'elles sont "Ce qui m'intéresse vraiment, c'est de savoir si Dieu avait un quelconque choix en créant ce monde" A Einstein Les ajustements fins des constantes de la physique, le principe anthropique qui conditionne le fait qu'une série de miracles aussi improbables les uns que les autres aient pu se derouler aussi bien dans les lois physique que dans les événements qui s'y sont inscrits... Déterminisme ? Champ des possibles ? Je suis comme Huber Reeves et quand je regarde la vie comme l'univers, il y a une disproportion entre l'intelligence de ses équilibres et le seul hasard "Je crois que je crois mais je ne sais pas a quoi je crois" Mais la vie montre que le dualisme ne tient pas la route, il ne résiste pas à l'analyse comme dirait le bouddhisme Pas de blanc sans noir...pas de bien sans mal... Rien n'existe...rien n'est ... en soi...par soi...rien n'est causa sui ou ne peut exister sans cadre de fond qui lui donne relief On pourrait en discuter @JOSEPH DELETREsi on respecte les idées des scientifique et qu'on expose...les siennes. C'est ce principe bouddhiste de vacuité Alors...si le hasard était nécessaire et si la nécessité était le fruit du hasard ? Du hasard nait la causalité et pour la causalité le hasard serait nécessaire Les deux faces d'une même pièce
  9. zenalpha

    Empathie ?

    Paradoxalement, l'empathie n'est pas forcément en soi un comportement de partage mais un état clairvoyant de ressenti et de compréhension concernant l'emotion de l'autre. L'empathie émotionnelle capte chez l'autre ses drivers émotionnels et la lecture du ton, des attitudes, gestes....comme autant de signaux : une intelligence émotionnelle L'empathie cognitive la capacité de traduire consciemment la situation de l'autre par une réflexion réfléchie. "Lire l'émotion de l'autre" réclame intérêt à l'autre et le fait de conduire a ce partage des sentiments de l'autre ou a son accompagnement bienveillante est...ce comportement empathique qui est un comportement de soutien. Maintenant...l'empathie peut aussi être une ... arme ... et déstabiliser l'autre sur ses émotions nécessite aussi de savoir appuyer où ça fait mal. Et l'empathie ne conduit pas nécessairement à l'accompagnement de l'autre...parfois...à l'inverse, savoir le sortir de son état émotionnel de manière bienveillante passe par d'autres moyens pour lui-même Il y a aussi dans le comportement empathique une facilité mièvre qui consiste en réalité à faire la projection de ses propres douleurs sur celle de l'autre...par exemple. Donc, se donner une forme de bonne conscience en exprimant l'écho de cette émotion : l'écoute, la patience... C'est clair que De Gaulle n'a pas fait preuve de marque d'empathie devant les rares français de l'ordre de la libération en commençant par "vous n'avez fait que votre devoir". Pourtant, il avait cette empathie de lire en eux une défaite ancrée par les faits et transformée chez eux en baroud d'honneur...qu'il fallait faire évoluer en recherche de la victoire L'empathie n'est pas du miel aux abeilles selon ce qui est bon pour un groupe ou pour une personne. C'est savoir ressortir le meilleur par un travail en face qui ne pourra qu'être personnel. De la même manière que tendre une joue, tendre la main nécessite d'être ressenti et réfléchi, ça ne va pas de soi contrairement à ce souffle qui nous pousse à le faire. La vie est beaucoup plus subtile je trouve que nos totems qui sont les écrans de notre cinéma...ce film qu'on s'écrit soi même et qu'on transpose pour la rendre plus lisible Liberté j'ecris ton nom, empathie j'écris ton nom, complotisme j'écris ton nom...on en a des mots totems
  10. J'imagine le complotisme comme l'expression d' une organisation structurée qui oeuvre en coulisse contre le bien des autres. Et ça serait formidable puisqu'au final, identifier les coupables suffirait a régler le problème C'est d'ailleurs souvent le parti pris gilets jaunes par exemple et je respecte cet engagement L'etat, le patron, la fuite des capitaux, le cac 40, les produits dérivés etc etc etc Il y a en face un intervenant a la fois coupable et a la fois maître des ficelles, maître de la cagnotte à répartir et donc c'est pratique on dira de manifester contre. Mais ma vérité est que le modèle en place est beaucoup plus pernicieux que celui qui semble l'incarner. Nous sommes dans ce modèle, nous en sommes l'incarnation inconsciente et le manifestant a en lui ce même modèle que le puissant en place en pensant à sa revendication et non à la collaboration, à la collectivité Aujourd'hui fais tomber le marché financier et le système bancaire que la victime numero 1 sera celui qui a coupé la branche sur laquelle il est assis. Sauf qu'il ne le sait pas. Un jeu de dupes la politique
  11. Mais tu as le droit de dire absolument tout ce qui te passe par la tête... En revanche, kidnapper la relativité générale ou restreinte pour...lui faire dire n'importe quoi est ... du vol... Plusieurs personnes te l'ont dit l'année dernière en science, je t'ai linké des extraits in extenso d'auteurs et tu persistes et signe. Tu as tout pour me plaire avec ta délation. C'est une philosophie en ligne avec le reste. Et c'est aussi ton droit le plus strict.
  12. Peut-être. Il y avait ce dicton qui se perd aussi "demande toi ce que tu peux faire pour le pays avant de demander ce que le pays peut faire pour toi" Je ne voudrais pas être politicien aujourd'hui : entre les multinationales et le complotisme, le vrai levier est le post truth et le populisme Ça m'intéresse plus concrètement on dira.
  13. Finalement, ça ressemble beaucoup ce post à la construction de l'économie de marché theorisée par Adam Smith. N'empêche qu'on peut parler du métier en tant que vocation ou du métier en tant que gagne pain, à titre individuel, bien souvent la contrainte crèe le talent. Il est probable que l'élimination du vice endort cette énergie créatrice liée à la nécessité Même en économie, entre un communisme idéaliste et un capitalisme sauvage existe une recherche d'équilibre manifestée par Keynes par exemple avec la question du rôle des états et des besoins de régulation Comme à titre personnel, Yung identifie une "ombre" noire et cruelle en nous qu'il s'agit de domestiquer et d'utiliser. L'équilibre Des déclarations d'amour pour des hommes béta pris comme meilleur pote, des hommes admirés par des femmes dont ils n'ont rien à faire. Partout une manifestation génère sa contrepartie presque en vertu d'un mécanisme psychologique d'equilibrage thermodynamique. La vertu a ses vices et le vice a ses vertus, la culture judeo chrétienne a amputé la quête de l'être complet et de l'organisation efficace. De ce fait...bien-sûr que le chemin personnel et collectif est bien plus subtil que des principes arrêtés.
  14. Ce qui est répétitif, c'est de venir chaque année en décembre insulter Einstein. Un acharnement malsain.
×