Aller au contenu

sirielle

Membre
  • Compteur de contenus

    5 302
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    19,250 [ Donate ]

À propos de sirielle

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

51 582 visualisations du profil
  1. C'est simple, j'ai été agressée plusieurs fois aussi au cours de mon adolescence, je sais donc précisément quelle fut ma réaction. Je ne dis pas que ça ne peut pas être une souffrance du tout mais les réactions sont censées être au moins à peu près à la hauteur de la provocation, appropriées, et non pas disproportionnées ni barbares. Je donne simplement mon avis et estime donc que la condamnation dans cette affaire de meurtre est possiblement tout à fait justifiée, en tout cas rien ne prouve le contraire. Et que des personnes connaissant à peine le dossier s'en offusquent alors mê
  2. C'est la question que je me pose (à moi-même) après lecture des huit pages de ce sujet. Si un agresseur devenait soudainement incapable de se défendre, irais-je jusqu'à lui nuire, voire lui porter sciemment un coup fatal ? Cette réflexion m'a déjà traversé l'esprit et elle le refera assurément. Pouah, quelle tristesse. =| Reprenons les définitions du CNRTL : - verbe concilier --> rapprocher des personnes en désaccord d'opinions ou d'intérêts pour les mettre d'accord / rapprocher des choses opposées, contraires pour les mettre en accord, les
  3. Comme beaucoup de femmes, j'ai appris la conciliance avec les hommes. Parfois j'ai porté plainte, pour me protéger, voire protéger d'autres et suis passée devant des juges pour ce faire. J'ai été violée et frappée à maintes reprises et ai souhaité que justice se fasse, j'en ai encore des séquelles physiques actuellement (même si c'est temporaire) (et suis quoi qu'il en soit politiquement opposée à la peine de mort sauf légitime défense). Je suis répugnée par ces fausses victimes, la survictimisation, et triste pour les familles et les amis de leurs victimes. Il est tellement facile de surfer s
  4. Ce serait tellement vrai si les croyants étaient aussi stupides qu'"on" voudrait vainement le faire croire, et bien plus efficace alors du point de vue monopole de l'athéisme, mais non, encore raté... Tant sous-estimer son adversaire sert sa propre défaite. La vraie croyance (et donc non pas l'hypocrite) même inconsciente naît de la vérité, qu'elle soit ou non conforme aux attentes des uns ou des autres. La vraie croyance trouve sa vérité en chacun de nous, religieux et athées confondus.
  5. C'est tellement facile, moi-même j'ai été violée tant de fois, par des connaissances ou autres. Je ne m'en excuserais pas pour autant tout. Me répugnent ces prétextes à la barbarie parce que femme, femme ou tellement trop facilement victimisée au mépris de la crédibilité des vraies victimes#quelesvieillesjalousessalissantestellesMorriganseletiennentpourdit. Et heureusement que la justice sociale a tranché malgré leur hypocrisie sans limite, puante et malveillante, c'est le cas de le dire.
  6. Je suis ainsi, quoi que vous en supposiez et illustre parfois ma fantaisie par les artistes que je soutiens. Pour le sujet, j'ajouterai, pauvres corps, sachez vous aimer au moins autant que vous aimez votre psychisme, harmonieusement, lucidement et constructivement, sans trop vous mentir à vous-même.
  7. Honte aux féministes bien-pensants. A ceux défendant la pire des cruautés au nom de "on n'aime pas être importunées", "contrariées"#jet'écrabouillelecerveau. Honte à ces extrémistes ridicules dont la bassesse crève les yeux.
  8. La libération du mal, "han" comme dirait machin trop impudique ou alors le recyclage est bienvenu. Au fait je crois plutôt qu'il faut avoir le courage de réussir sa vie#jesaistout
  9. L'amour se cultive ou bien se remplace par un meilleur amour, quitte à s'épargner la violence potentiellement mortelle de l'amour passionnel, encore raté cher soit-disant maître... Oups, I did it again.
  10. Comprenne qui pourra , tant que c'est partial et lucratif, nombreux ils seront sur le long terme....
  11. sirielle

    Racisme inconscient.

    Si les gens étaient moins communautairement idiots par l'excès d'idéalisme ou de dénigrement de culture sociale délétère ou progessiste il y aurait déjà un peu moins de racisme, ce qui n'est ni rien ni tout. Et s'ils étaient donc moins bien-pensant leur esprit critique serait probablement plus ouvert au racialisme et donc à l'échange critique interracial.
  12. Trop tolérer s'apparente à du laxisme. Grâce au débat, et à une certaine intolérance à l'excès d'ignorance ou d'erreur, les idées respectives peuvent éventuellement progresser. Les critiques auxquelles on est confrontées sont parfois faussées ou déplacées, mais le cas échéant par la discussion, des corrections ou des compromis sont réalisables, si du moins le temps le permet et qu'ils en valent la peine. Ceci dit certes pour tirer vraiment parti de ces échanges le positif doit suffisamment l'emporter sur le négatif. Et mieux vaut quelquefois aussi laisser certains en suspens, car la quantité d
  13. A mes yeux ce forum favorise l'expression libre. Alors bien sûr ces expressions peuvent être soumises à la critique, voire même à la modération, mais elles sont avant tout une chance de connaître d'autres points de vue et d'échanger sans tellement de contrainte, donc au gré de notre volonté.
  14. Effectivement l'expression "rapport sexuel" est ambigüe, car elle n'implique pas forcément une pénétration et peut inclure de simples attouchements. Dans ce cas j'aurais commencé vers 13 ans avec un lycéen anglais. J'ai commencé d'autres pratiques (coït, fellation, sodomie) à 15 ans, et je suis restée 4 ans en couple avec l'homme en question, un lycéen parisien, pour qui j'avais eu un coup de foudre lors des vacances d'été. Pour moi ce fut heureusement des expériences romantiques car j'étais très amoureuse de lui à ce moment-là.
  15. sirielle

    L'extrémisme

    Sans entrer pour ma part dans un débat politique, car cela risquerait de dévier le sujet qui est avant tout philosophique, je crois qu'il est essentiel d'avoir parfois des avis tranchés et rigides, sans concession. A mes yeux, vanter la demi-mesure en toute chose peut représenter un abus de modération.
×