sirielle

Membre
  • Compteur de contenus

    2 468
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de sirielle

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12/10/1987

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

9 061 visualisations du profil
  1. Pour @Vilaine : Dîner tout nu au restaurant

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/la-medaille-du-jour/la-medaille-du-jour-le-sport-tout-nu-trouve-de-plus-en-plus-d-amateurs_2469170.html
  2. Pour @Vilaine : Dîner tout nu au restaurant

    Moi non plus je ne pense pas que j'irai. Mais quoi qu'il en soit je respecte le principe d'un restaurant naturiste et je suis contente que ça puisse être légal comme ça l'est aussi dans d'autres pays. C'est un symbole de liberté à mes yeux. Il existe de nombreuses entreprises et activités différentes réservées aux naturistes, il semble que c'est un secteur en voie de développement. Et je comprends qu'ils puissent aimer être nus souvent (voire occasionnellement) et apprécier la nudité (même parfois avec certains artifices quand même), y compris hors domaine sexuel ou amoureux.
  3. Je crois qu'avec certaines personnes on peut discuter librement quand même, et parfois c'est le proche qui prend l'initiative de se confier. Pour ma part on m'a déjà conseillé des séparations, même des personnes qui n'étaient pas proches de moi (et à qui je n'avais rien demandé), je n'ai pas toujours suivi ces conseils mais dans deux cas oui par exemple (je n'en assume pas moins la responsabilité en mon nom) et je pense qu'avoir un regard extérieur sur une situation de couple peut être éventuellement utile, ne serait ce que pour faire le point. Du moment que ça ne va pas trop loin.
  4. Pour @Vilaine : Dîner tout nu au restaurant

    Normalement on a une bonne odeur même nu. Dans ce cas on pourrait aussi vérifier que les vêtements des clients de restaurants classiques n'aient pas été imprégnés de transpiration par exemple. Habillé ou pas le manque d'hygiène peut être effectivement un problème. Mais manger nu n'en est pas moins possiblement correct à mon avis.
  5. Pour @Vilaine : Dîner tout nu au restaurant

    Je ne vois pas d'inconvénient au principe de pouvoir manger nu et d'accorder cette liberté à ceux qui le souhaitent dans un cadre légal. On peut être nu et propre à la fois évidemment.
  6. Je peux avoir mon avis sur une personne et son comportement, et éventuellement en discuter avec son conjoint même si cet avis est en partie péjoratif si ça me paraît justifié (en veillant à respecter la personne que je critique quand même) en revanche je ne chercherais pas à influer sur leur décision d'être en couple ou pas au-delà d'une invitation à la prudence ou à la lucidité.
  7. Je suppose que l'affiche signifie simplement que le dépistage est assez facilement supportable (et non pas qu'il est agréable) et qu'il en vaut la peine mais c'est effectivement un peu ambigu. J'y vois plus de la maladresse que du sexisme. Quant à la tenue du personnage, elle n'est pas problématique à mes yeux. C'est une tenue féminine comme beaucoup de femmes en portent. La caricature version homme est marrante.
  8. "Comment connaître ce qui est juste"

    Le juste se révèle à la base grâce à la sensibilité et au cadre de ce qu'elle peut valider intellectuellement, qui peut être lui-même potentiellement anticipable. Il respecte la Valeur et s'y accorde. Sa connaissance s'acquière par l'expérience et par l'éducation. Le définir nécessite de pouvoir dissocier le juste de l'injuste précisément et subtilement par la conscience morale (y compris empathique) ainsi que de différencier la fin (qui tend naturellement à se conformer au juste) et les moyens employés pour y parvenir (qui sont plus ou moins facilement accessibles en temps voulu en fonction du contexte et dont la justesse dépend aussi de la qualité du libre-arbitre).
  9. Les erreurs des commerçants.

    A Séville, on m'a fait payer une nuit d'hôtel au lieu de deux par exemple. Par contre d'habitude quand je remarque à temps qu'un commerçant s'est trompé je le lui dis. Et il y a quelques semaines je suis retournée payer une montre après être sortie du magasin.
  10. Trop d'amour tue l'amour ?

    Je pense que vous n'êtes pas obligé de lui dire que vous l'aimez comme s'il s'agissait d'une déclaration solennelle. Elle doit bien avoir compris qu'elle vous plaisait. Vous pouvez aussi à mon avis lui dire simplement et spontanément quand vous serez proches l'un de l'autre ou quand vous serez dans les bras l'un de l'autre par exemple, et sans attendre obligatoirement de réponse, si vous ne voulez pas risquer de trop "mettre de pression".
  11. une cuite

    La première fois que j'ai bu vraiment beaucoup d'alcool, j'avais 13-14 ans, j'étais en troisième un mercredi après-midi avec des amis. Je ne bois pas obligatoirement d'alcool en soirée, parfois mais pas systématiquement. Je n'ai moi non plus jamais vraiment eu de pertes de mémoire suite à une consommation d'alcool.
  12. Votre moralité évaluée en 5 points

    Si les droits des animaux sont importants pour moi, c'est aussi parce que je pense que c'est dans l'intérêt des êtres humains. Mais de toute façon j'aide quand l'occasion se présente, donc si je n'aidais pas les animaux je n'aiderais pas plus pour autant les êtres humains. Le potentiel peut simplement par exemple se jauger par le niveau de qualification, l'expérience, la période d'essai, la motivation et les résultats. Je pense seulement qu'il s'agit plus globalement d'une question de compétences correspondantes (parfois sans formation nécessaire) et de disponibilité plus que de mérite qui n'entre pas forcément en ligne de compte. Il me paraît légitime par exemple qu'un chef d'entreprise puisse réserver une place dans son entreprise à son enfant s'il a les compétences requises même s'il aurait pu trouver quelqu'un d'autre de plus qualifié pour le poste s'il avait voulu. A mes yeux aussi la pudeur a de la valeur, mais pas la pudibonderie en revanche.
  13. Votre moralité évaluée en 5 points

    1. Je me soucie du sort des plus démuni.e.s et aide parfois des associations humanitaires ou défendant les droits des animaux. 2. Je m'intéresse souvent à la violence, à ses causes, ses effets et aux moyens de s'en préserver, y compris dans certains cas au travers de la fiction ou de l'art. 3. Je suis pour que le travail et les congés soient accordés équitablement tout en respectant le droit au confort et certains privilèges légitimes. Je crois que l'accès au travail doit plus dépendre du potentiel que du mérite et que l'Etat français a une responsabilité particulière vis-à-vis des français.es, même s'ils et elles n'ont pas à en avoir le monopole et que ça ne leur donne pas forcément la priorité non plus à mes yeux. 4. Je veille à être honnête. 5. Je fais de mon mieux pour que m.a.es relation.s soi.en.t "de qualité". Je ne suis pudique que modérément. Je peux donc éventuellement aborder le sujet en société si j'estime qu'il y a une bonne raison de le faire. Je ne me cache pas non plus obligatoirement par exemple pour être dans les bras de quelqu'un. Test griffor: 188 ("La vie n'est qu'un vaste terrain de jeu pour vous.")
  14. Effectivement, et la liberté de pouvoir avoir une sexualité conforme aux règles sociales n'est pas donnée à tout le monde non plus d'ailleurs. C'est plus le problème en France il me semble. Car les règles sociales françaises officielles en matière de sexualité sont pas mal permissives mais ses interdits ne sont pas toujours respectés même quand ils sont justifiés, ce qui complique la possibilité de liberté respective.
  15. Je crois que les règles sociales doivent pouvoir être éventuellement remises en question et évoluer, que chaque individu puisse ou non le faire. Que le charme ne dépend ni d'un conformisme total aux règles sociales ni d'un anticonformisme total, mais plutôt de savoir doser et interpréter les deux avec justesse. Les règles sociales, comme celles concernant la vie maritale par exemple, ne sont d'ailleurs pas toutes faites pour être obligatoirement appliquées par l'ensemble de la société, elles peuvent ne concerner directement qu'une partie de la population sur un temps limité. Qu'il faut pouvoir y trouver ou y faire sa propre place avec ses propres particularités même si les uns et les autres partagent plus ou moins de points communs fonctionnels susceptibles de baliser la vie sentimentale et sexuelle. Il ne faut quand même pas abuser de ces balises (ni trop les ignorer), y compris morales, même si on poursuit un idéal, une réussite personnelle et relationnelle, qu'on ne veut pas risquer de perdre. Car dans le cas contraire on risque au contraire de restreindre son accessibilité.