Aller au contenu

kagan

Membre
  • Contenus

    245
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de kagan

  • Rang
    Forumeur activiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. En effet, si vous parlez des coachs qui parlent uniquement de séduction via des techniques, on ne peut être que d'accord avec vous. C'est évident. Incroyable que ce genre de coach existe encore en 2020. Il faut savoir que dans les années 2005 à 2015, ils pullulaient par dizaines, inspiré par les PUA américains (pick up artist ou artiste de la drague) qui ne voyaient la femme comme un coffre fort qu'on pouvait facilement ouvrir ou un puzzle dont on pourrait déchiffrer l’énigme à la indiana jones si on utilisait la bonne technique. Hors, chaque être humain est différent et unique. Il ne peut pas y avoir de généralisation dans les rapports humains et notamment amoureux. La majorité de ces coachs qui sont encore dans " le marché" se sont reconverti en coach de développement personnel avec ce modèle simple : "Devenez la personne que vous souhaitez être et les femmes qui vous plaisent viendront à vous". Il faut le comprendre dans le sens : prenez des douches, portez des vêtements à votre taille avec un style qui vous plaît, souriez plus souvent, passez plus de temps dans vos passions. Une femme sera plus attiré par quelqu'un qui a une vie rempli plutôt que quelqu'un dont le seul objectif est de B*****, qui courent après les femmes et dont cela se voit avant même qu'il aborde la personne. Bref, je ne sais pas si ses coachs sont utiles (et efficaces) mais ce qui est sûr, c'est qu'il faut mettre plus "d'humain" dans sa vie et être une personne qu'on a envie de connaître. L'amour viendra assez vite ainsi.
  2. Bonjour, Bonsoir, Est-ce que l'expression "une nouvelle mouture" est un pléonasme ? (Sachant qu'une mouture est d'après le Larousse une "Nouvelle présentation d'un sujet que l'on a déjà traité". ) J'ai utilisé cette phrase dans un mail : "Voici une nouvelle mouture de mon CV qui prends en compte vos remarques." J'ai un doute. Merci d'avance pour votre réponse.
  3. Bonjour, Bonsoir, 15 ans que je suis majeur : Je viens de le remarquer. Cela m'a fait tilt avec un sentiment pas très positif en me remémorant ce que j'ai pu faire et ce que je n'ai pas fait durant tout ce temps à l'âge adulte. Mes 18 premières années de vie étaient meilleures en comparaison. Principe de réalité à l'âge adulte comparé à l'insouciance de la jeunesse, qui sait ... Et vous ? A quel âge avez-vous fait un premier bilan ? En avez-vous fait plusieurs ? Vous remettez-vous en question régulièrement ? Faites-vous des bilans à des moments précis de votre vie ? Avez-vous avancé et comment, suite à un "état des lieux" de votre vie ? "remise à plat, on chamboule tout, on continue comme d'habitude ..." ? Merci d'avance pour vos réponses. Kagan
  4. Très belle phrase, très significative !
  5. Bonjour, Bonsoir, êtes-vous retourné vivre dans la région de votre enfance, sachant qu'elle n'avait plus rien à voir avec ce que vous aviez connu ? En effet, des amis d'enfance peuvent être partis ailleurs et pour ceux qui sont restés, ils ont beaucoup changé par rapport aux temps du collège/lycée, leurs vies sont totalement différentes, ce qui est normal. Il y a une urbanisation galopante qui fait que votre ville d'origine ne ressemble presque plus à ce que vous aviez connu et pourtant il y a un sentiment de nostalgie pour la région d'origine. Sentiment qui peut être erroné car ils viennent de nos souvenirs et de nos ressentis d'enfant et d'adolescent. On apprécie différemment notre région car on vieillit tout simplement.A l'âge adulte, on peut ne plus aimer de la même façon notre région de base et revenir que pour rendre visite aux parents. Qu'en pensez-vous ? Avez-vous fait ce choix d'aller vivre dans votre région d'origine, après avoir vécu dans plusieurs endroits ? Qu'es-ce qui vous a fait décidé de partir là-bas ou à l'inverse de rester ou vous êtes aujourd'hui ? Merci d'avance pour vos réponses.
  6. Je pense que les parents ne veulent que le meilleur pour leur enfant. Alors oui, il y a des frères ou soeurs qui s'en sortent mieux professionnellement parlant et quand les parents en font la remarque, on le prends mal. Je pense que c'est surtout un moyen de nous motiver (d'une bien mauvaise façon, on peut le penser) pour dire "ton frère ou ta soeur a réussi alors tu peux le faire aussi". Mais pour réussir, il ne faut pas se mettre la pression de plaire à ces parents au maximum. On a déjà suffisamment de stress/trac pour réussir un examen, un entretien d'embauche etc... Le plus important pour nos parents, c'est de nous voir heureux en fin de compte. Alors oui, en milieu de parcours, ils pourraient s'avérer "déçus" mais si on s'accroche à avoir "une belle vie", une vie dont est fière soi-même et qu'on démontre notre bonheur alors nos parents seront fières mais surtout heureux (même si ce n'est pas le chemin qu'ils avaient prévus pour nous au début alors gamin).
  7. kagan

    t'es de quelle origine?

    Aujourd'hui, je dis que je suis français et (lorsqu'ils insistent) que mes ancêtres viennent de plusieurs pays, (et s'ils insistent toujours) de pays tous différents tant géographiquement que culturellement, qu'au niveau de leur température, (et s'ils continuent) que ce serait trop long à expliquer, mon arbre généalogique, des ancêtres voyageurs blablabla mes parents sont différent eux aussi blablabla... Les gens s'arrêtent à un moment donné. ça dure 30 secondes mais je me sens moins "mal" que par le passé. Rare sont les gens qui pourraient définir mes origines "ethniques ou géographiques" juste en regardant mon physique. C'est ma force.
  8. Je vois que le sujet intéresse grand monde, qu'il ne laisse pas indifférent (c'est une bonne chose). On peut remarquer qu'il y a des personnes pour qui le nombre de partenaires sexuels importe, certains même "tiennent une comptabilité". Il y en a d'autres qui s'en fichent. Et enfin, une partie qui trouve la question dérangeante, voir insultante et se mettent à "juger" la personne qui penserait ainsi ("il a des insécurités, c'est un macho, tu a peu d'expérience dans ta vie sentimentale et sexuelle pour te faire une idée concrète"... etc). Dans les relations humaines et plus précisément sentimentales, il faut trouver chaussure à son pied et la population humaine est assez importante pour trouver quelqu'un qui nous correspond et pense comme nous (même si cela peut prendre des années pour trouver la dite-personne). Ce qui est sur, c'est que je n'aurais pas de jugement de valeur sur la façon dont une personne gère sa vie sentimentale et/ou sexuelle. Tout juste, pourrais-je dire si elle me ressemble ou si elle est complètement à l'opposé de ma façon de voir les choses. Le sentiment amoureux a le pouvoir de réunir les gens les plus différents qu'ils soient mais au moment de construire une relation, de viser le long terme (si c'est notre volonté), notre système de valeur doit rentrer en adéquation avec celui de notre ami(e). Et là, 3 alternatives se produisent: On continue ensemble On continue mais on fait des compromis (j'évolue dans ma réflexion et je "fais avec" son passé) On se quitte pour chercher ailleurs (et trouver quelqu'un qui nous "correspond") Voilà tout. Le reste n'est que discussions intellectuelles et autres réflexions sur la société, la psychologie et autres domaines (qui font office en partie dans ce sujet).
  9. Parce que c'est souvent aux femmes que l'on pose ce genre de question. Selon la réponse, les avis sont divergents. Il y a des hommes qui s'en fichent du passé de la femme et d'autres qui passent leur chemin. Il y a des femmes qui s'en fichent que leurs hommes aient eu plusieurs relations avant elles: C'est même la preuve que l'homme en question a été "validé" par d'autres femmes. Combien de femmes préfèrent ignorer un célibataire (surtout s'il n'a pas eu de relations pendant un bon bout de temps) et s'orientent vers un mec en couple, voir marié? On a des histoires de ce type depuis des siècles, depuis que l'humanité est humanité. C'est triste comme constat, je peux comprendre que tu peux trouver cela choquant mais c'est la réalité des choses.
  10. On peut accepter de continuer la relation où on peut se dire que ce n'est pas possible parcequ'à chaque fois que vous avez une relation avec la dites-personne, vous voyez tous les ex apparaître autour de votre lit. C'est psychologique mais c'est ainsi. Si la relation s'arrête là, c'est triste mais il se faut dire que les 2 personnes trouveront quelqu'un qui leur iront mieux. Un homme qui accepte le passé de sa compagne. Une femme qui a eu un "niveau acceptable" de partenaires sexuels selon les critères bien subjectifs de l'homme.
  11. On n'oblige personne à suivre une certaine pensée. Mais ta logique n'est pas celle de tout le monde, à moins que tu ai la prétention de penser cela. Moi, je pense que les questionnements sont divers, et que certains penseront comme toi, mais d'autres pencheront pour l'inverse. Voilà tout.
  12. Ce n'est pas de la littérature mais ça reste beau. Continuez à écrire, et pas uniquement sur les relations sentimentales.
  13. Tu fais partie des hommes pour qui ça ne poserait pas de problème, et qui irait de l'avant dans cette histoire naissante. Bien pour toi. Je te souhaite une bonne continuation et du bonheur dans ton avenir proche.
  14. Je te souhaite de trouver "la perle rare". Il ne faut juste pas abandonner ses recherches, et parfois, ça tombe quand on s'y attends le moins. Bonne continuation dans ta vie au quotidien.
  15. Le monde n'est pas un baisodrome malgré la multiplication des applications de rencontres et autres sites internet du même type. Bien à vous.
×