Aller au contenu

Recensement des reculs de la démocratie sous l'ère Macron

Messages recommandés

Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Elu au second tour de la présidentielle de 2017 par 43% des électeurs inscrits, Macron doit sa victoire, non seulement à l'appui des éditocrates et acteurs financiers qui ont très largement soutenu sa campagne, mais aussi à la chance qu'il a eu d'être opposé au second tour à la plus repoussante des candidates.

Le chantage insupportable du "votez pour moi, sinon vous aurez le pire" n'est pas né avec Macron : Valls nous l'avait déjà copieusement servi en son temps.

Ainsi Macron est élu avec une très faible légitimité pour gouverner, et peut-être n'y aurait-il pas eu de gilets jaunes s'il avait observé un peu plus d'humilité et d'écoute dans sa pratique du pouvoir.

Toujours est-il qu'il a été légalement et régulièrement élu, et tout légaliste ne peut qu'accepter cette élection. Ceci n'empêchant en rien la contestation de sa politique.

Mais au-delà de sa très contestable légitimité à gouverner, Macron était légitime à présider. Et son seul véritable mandat était de préserver la démocratie, l'Etat de droits et les valeurs de la République contre l'extrême droite réactionnaire, xénophobe et autoritaire.

Le fait est que la stratégie politique de la macronie n'a pas changé : il n'y a qu'un seul adversaire reconnu, et il s'appelle Le Pen. En conséquence, il a tenté en vain de nous dire qu'il fallait absolument qu'on vote pour sa liste aux européennes pour barrer la route au RN. Cela sans considération pour le fait que, peu importe son nombre de députés européens, le RN ne représentait aucune menace à ce scrutin. Cette stratégie (qui a échouée) n'a eu comme conséquence que de légitimer l'extrême droite, lui conférant le statut de "seul véritable opposant à la macronie".

Mais si on observe la politique menée par Macron, ne s'aperçoit-on pas qu'il marche avec elle ? En passant sur le fait que les nationalistes montent partout d'autant plus vite et d'autant plus haut que les libéraux ont sabordé l'Etat, les services publics, la souveraineté, etc. ; comment l'Etat de droits a-t-il évolué depuis trois ans et demi ?

Mon constat est sans appel : si demain un gouvernement autoritaire prend le pouvoir en France, il sera infiniment reconnaissant à la macronie de l'avoir précédé. Car nombre de reculs de l'Etat de droits sont à déplorer, nombre de brèches ont été ouvertes.

Aussi, si j'avais envisagé de voter contre Le Pen au second tour en 2017 (ce que je n'ai finalement pas fait car la menace n'était si grande), je sais d'ors et déjà maintenant que dans l'hypothèse d'un second tour similaire en 2022, je ne choisirais pas.

Ce que je vous propose ici, c'est de tenter d'élaborer la liste exhaustive de ces reculs démocratiques. J'en ai quelques uns en tête, mais je crains que ma mémoire ne suffise pas.

Merci d'avance aux contributeurs.

  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Pensée philo Membre 634 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)

Emmanuel Macron installe un pouvoir totalitaire.

Comme tous les dictateurs, il ne fait rien, on fait pour lui.

C'est la complicité qui permet d'instaurer la dictature.

Modifié par Pensée philo
  • Like 1
  • Merci 1
  • Haha 1
  • Peur 1
  • Waouh 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hubert.de.montcalm Membre 375 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Pensée philo a dit :

Emmanuel Macron installe un pouvoir totalitaire.

Comme tous les dictateurs, il ne fait rien, on fait pour lui.

C'est la complicité qui permet d'instaurer la dictature.

diantre

vaste sujet et vaste programme (tu parles Charles), la puissance publique est elle désarmée ?

avec un tel chef de guerre comme Manu, lequel n'a jamais tenu un fusil, le deal est problématique, car à l'évidence la démocratie née sur l'Agora d'Athènes est en recul notoire depuis l'arrivée de notre oedipien, dans sa cage élyséenne !

car la France est en crise, avec de surcroit la covid, comme cerise sur le gâteau !

ben oui, today, on est ramenés à la philosophie classique de l'action politique, qui consiste à se préparer en permanence à un risque vital pour la collectivité, on peut écrire que la macronie a échoué dans les grandes largeurs, et que le célèbre "gouverner c'est prévoir" est pour notre sympathique éphèbe, une vue de l'esprit !

mais c'est l'heure du triple cask de chez Aberlour (mon malt préféré) !

ce sera intéressant de développer, même si quelques trublions se mêlent au débat, car plus on est de fous, moins (lol) on rit !

apoplectiquement

hub'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hubert.de.montcalm Membre 375 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
il y a 28 minutes, hubert.de.montcalm a dit :

diantre

vaste sujet et vaste programme (tu parles Charles), la puissance publique est elle désarmée ?

avec un tel chef de guerre comme Manu, lequel n'a jamais tenu un fusil, le deal est problématique, car à l'évidence la démocratie née sur l'Agora d'Athènes est en recul notoire depuis l'arrivée de notre oedipien, dans sa cage élyséenne !

car la France est en crise, avec de surcroit la covid, comme cerise sur le gâteau !

ben oui, today, on est ramenés à la philosophie classique de l'action politique, qui consiste à se préparer en permanence à un risque vital pour la collectivité, on peut écrire que la macronie a échoué dans les grandes largeurs, et que le célèbre "gouverner c'est prévoir" est pour notre sympathique éphèbe, une vue de l'esprit !

mais c'est l'heure du triple cask de chez Aberlour (mon malt préféré) !

ce sera intéressant de développer, même si quelques trublions se mêlent au débat, car plus on est de fous, moins (lol) on rit !

apoplectiquement

hub'

addendum

il y aurait beaucoup de sujets à aborder, sur l'état de nos services publics, par ex, pas vraiment efficaces souvent, et qui sont présentés pourtant comme une fierté nationale !

et tellement d'autres, mais bon, n'étant point le géniteur de ce sujet, je vais donc appliquer le fort célèbre triptyque "action, réaction, thermodynamique", et wait and see !

patiemment

hub'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hubert.de.montcalm Membre 375 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, Pensée philo a dit :

Emmanuel Macron installe un pouvoir totalitaire.

Comme tous les dictateurs, il ne fait rien, on fait pour lui.

C'est la complicité qui permet d'instaurer la dictature.

diantre

soisig se marre, et moi, je me demande si ce sujet doit être développé, car à l'évidence son ordonnateur ne se manifeste guère, et pourtant, il y aurait matière à disserter, y compris au plan philosophique !

je m'interroge, songeur, en dégustant mon lavazza

matinalement

hub'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, PINOCCHIO a dit :

Sauf que pour le coup, c'est l'un des rares sujets où il est à la hauteur, et je me positionne derrière lui, contre les gouvernements étrangers qui voudraient qu'on rétablisse chez nous le délit de blasphème.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 8521 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 21/11/2020 à 14:27, Totof44 a dit :

Elu au second tour de la présidentielle de 2017 par 43% des électeurs inscrits.
...
Ainsi Macron est élu avec une très faible légitimité pour gouverner

Pour mémoire:

RESULTATS DU SECOND TOUR DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN % D'INSCRITS:
(Soulignés les scores inférieurs à celui de Macron en 2017)

MACRON 2017 : 43.61%
HOLLANDE 2012 : 39.08%
SARKOZY 2007 : 42.68%

CHIRAC 2002 : 62.00%
CHIRAC 1995 : 39.43%
MITTERRAND 1988 : 43.76%
MITTERRAND 1981 : 43.16%
GISCARD 1974 : 43.78%
POMPIDOU 1969 : 37.51%
DE GAULLE 1965 : 45.27%
https://www.france-politique.fr/elections-presidentielles.htm

Mais libre à vous de considérer que, depuis l'instauration du suffrage universel, le seul président "légitime" (donc avec + de 50% des inscrits au second tour) aura été Chirac en 2002.
:smile2:

Modifié par frunobulax
  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 11531 messages
Forumeur alchimiste‚ 75ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, frunobulax a dit :

Pour mémoire:

RESULTATS DU SECOND TOUR DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN % D'INSCRITS:
(Soulignés les scores inférieurs à celui de Macron en 2017)

MACRON 2017 : 43.61%
HOLLANDE 2012 : 39.08%
SARKOZY 2007 : 42.68%

CHIRAC 2002 : 62.00%
CHIRAC 1995 : 39.43%
MITTERRAND 1988 : 43.76%
MITTERRAND 1981 : 43.16%
GISCARD 1974 : 43.78%
POMPIDOU 1969 : 37.51%
DE GAULLE 1965 : 45.27%
https://www.france-politique.fr/elections-presidentielles.htm

Mais libre à vous de considérer que, depuis l'instauration du suffrage universel, le seul président "légitime" (donc avec + de 50% des inscrits au second tour) aura été Chirac en 2002.
:smile2:

Il serait légitime s'il était désigné par le parlement, lui même élu à la proportionnelle comme en Allemagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, frunobulax a dit :

Pour mémoire:

RESULTATS DU SECOND TOUR DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN % D'INSCRITS:
(Soulignés les scores inférieurs à celui de Macron en 2017)

MACRON 2017 : 43.61%
HOLLANDE 2012 : 39.08%
SARKOZY 2007 : 42.68%

CHIRAC 2002 : 62.00%
CHIRAC 1995 : 39.43%
MITTERRAND 1988 : 43.76%
MITTERRAND 1981 : 43.16%
GISCARD 1974 : 43.78%
POMPIDOU 1969 : 37.51%
DE GAULLE 1965 : 45.27%
https://www.france-politique.fr/elections-presidentielles.htm

Mais libre à vous de considérer que, depuis l'instauration du suffrage universel, le seul président "légitime" (donc avec + de 50% des inscrits au second tour) aura été Chirac en 2002.
:smile2:

Une information vous a échappé... la personnalité en face. Mais libre à vous de considérer qu'être élu avec un score minable à face à madame le Pen est tout aussi normal qui si cela avait été face à M. Fillon ou M. Hamon

  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hubert.de.montcalm Membre 375 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
il y a 1 minute, bibifricotin a dit :

Il serait légitime s'il était désigné par le parlement, lui même élu à la proportionnelle comme en Allemagne.

morbleu

voilà qui est évident, sauf que De Gaulle a institué le suffrage universel, à savoir celui du peuple, ou de la populace, selon l'idée que l'on s'en fait, bien qu'il existe une "légère" distinction entre ces deux vocables !

évidemment

hub'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

1) Sur les sujets économiques et sociaux, on ne compte pas les cadeaux faits aux privilégiés, qui, s'ils ne consistent pas réellement en un recul de l'Etat de droits, participent à renforcer considérablement l'influence des puissants. On citera en matière fiscale le remplacement de l'ISF par l'IFI, l'instauration de la flag-taxe sur les revenus du patrimoine,

Plus inquiétant, l'ouverture à la concurrence du rail, ou les privatisation d'ADP, de la Française des jeux

2) Dès le début du quinquennat, une loi fait rentrer dans le droit commun des dispositifs jusqu'ici réservés à l'état d'urgence ( https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/06/08/01016-20170608ARTFIG00303-comment-le-gouvernement-veut-normaliser-l-etat-d-urgence.php )

3) Les affaires Benalla commençant en mai 2018 avec une brute proche du président qui casse la gueule des manifestants en usurpant des fonctions de police. On apprendra ensuite les liens très rapprochés entre cet homme et des groupes mafieux russes. M. Benalla jouira tout de même d'une certaine indulgence de la part du président de la République, de façon apparemment inexplicable. Le fait-il chanter ?

4) Peu après, le mouvement des gilets jaunes éclate à la figure du gouvernement qui répondra principalement par une répression violente, qui poussera l'ONU, le Conseil de l'Europe, Amnesty international et autres ONG à interpeller le gouvernement sur sa politique de maintien de l'ordre. Ce dernier fera la sourde oreille. Pendant ce temps, nombre de manifestants seront gazés, blessés, parfois mutilés (mains arrachées, yeux crevés...) alors même qu'ils ne représentaient pas toujours une menace. Une vieille dame succombe à la suite d'un tir de grenade lacrymogène.

5) En novembre 2018, contre l'avis du conseil supérieur de la magistrature, E. Macron nomme Rémy Heitz procureur de la République, une première. C'est ce même procureur qui ordonnera les perquisitions dans les locaux du journal Mediapart ou dans ceux d'un parti d'opposition.

6) La loi asile et immigration de 2018 qui complique l'obtention d'asile et prévoit un allongement de la durée de rétention critiquée par le Défenseur des Droits J. Toubon.

7) La loi dite "anti-casseurs" qui signe une première entrave au droit de manifester.

8) Le confinement qui se décide à deux reprises en violation de la DDHC. La population est massivement contrôlée et verbalisée, par les agents de police au sol, mais aussi à distance avec l'usage de drones.

9) La loi actuellement en débat sur la sécurité globale qui ne peut aboutir qu'à une intensification des violences exercées par les agents de l'Etat contre la population hostile au pouvoir. On peut espérer, que comme plusieurs articles de lois particulièrement dangereux votés par la macronie depuis trois ans, l'article 24 soit aussi censuré par le conseil constitutionnel.

10) Le recours intensif à la procédure législative accélérée, les décisions prises en conseil de défense

11) les révisions du règlement intérieur de l'Assemblée qui réduit les droits de l'opposition

12) L'adoption d'article de loi par l'Assemblée sur décision de la seule présidente de séance : la majorité des députés présents ayant voté contre

13) la nécessité de rappeler régulièrement à l'exécutif que notre droit prévoit que c'est le gouvernement qui est responsable devant le parlement et non l'inverse (adressés notamment à Mme Gourault ou M. Verrant)

 

il y a 23 minutes, hubert.de.montcalm a dit :

morbleu

voilà qui est évident, sauf que De Gaulle a institué le suffrage universel, à savoir celui du peuple, ou de la populace, selon l'idée que l'on s'en fait, bien qu'il existe une "légère" distinction entre ces deux vocables !

évidemment

hub'

l'analyse de notre système politique amène à la conclusion qu'un seul homme choisit par une majorité toute relative décide de pratiquement tout tout seul, et que le parlement est principalement constitué de godillots soumis

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pluc89 Membre 2742 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 26 minutes, bibifricotin a dit :

Il serait légitime s'il était désigné par le parlement,

Diantre, voulez-vous dire par là que le Peuple n'est pas assez compétent pour désigner son Président, que la proportionnelle représente mieux ce que le Peuple doit penser, avec son lot d’arrangements, de combines, de compromis qui immanquablement l'accompagne. Nous avons semble-t-il le même âge, mais vous avez oublié les turpitudes de la IVème République, la valse des gouvernements qui ont conduit à sa chute ! Et si la mémoire vous manque regardez ce qui se passe dans des pays voisins comme la Belgique, l'Italie, et d'autres. Regardez ... mais peut-être que la vue vous manque aussi !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pluc89 Membre 2742 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, Totof44 a dit :

l'analyse de notre du système politique dit à la proportionnelle amène à la conclusion

suivante (source et compléments d'information : http://aceproject.org/ace-fr/topics/es/esd/esd02/esd02b) :

·  à des gouvernements de coalition qui, à leur tour, mènent à l’impasse législative et, conséquemment, à l’incapacité de mettre en œuvre des politiques cohérentes.

· à la fragmentation du système de partis qui peut être déstabilisante.

· à donner une plateforme aux partis extrémistes.

·  à descoalitions au pouvoir qui ne partagent pas suffisamment de points communs au chapitre des politiques ou de leur base électorale.

·  à l’obtention par des petits partis d’une part importante du pouvoir. Les grands partis peuvent être contraints à former des coalitions avec de tels partis, donnant ainsi à un parti n’ayant obtenu qu’un pourcentage limité des votes le pouvoir d’opposer un veto à toute proposition venant des grands partis;

·  à l’incapacité de l’électeur d’imposer la responsabilité en éjectant un parti au pouvoir et en défaisant un candidat lors d’une élection.

·  aux difficultés, pour les électeurs, de comprendre les règles parfois complexes du système et pour l’administration électorale, de les mettre en œuvre

Modifié par pluc89

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hubert.de.montcalm Membre 375 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, pluc89 a dit :

Diantre, voulez-vous dire par là que le Peuple n'est pas assez compétent pour désigner son Président, que la proportionnelle représente mieux ce que le Peuple doit penser, avec son lot d’arrangements, de combines, de compromis qui immanquablement l'accompagne. Nous avons semble-t-il le même âge, mais vous avez oublié les turpitudes de la IVème République, la valse des gouvernements qui ont conduit à sa chute ! Et si la mémoire vous manque regardez ce qui se passe dans des pays voisins comme la Belgique, l'Italie, et d'autres. Regardez ... mais peut-être que la vue vous manque aussi !

fichtre

ça commence à devenir plus intéressant, c'est vrai que la IVème était une pétaudière quasi ingérable, mais a contrario, les structures gaulliennes de 58 fondées dans un esprit napoléonien ne sont pas capables de répondre aux défis d'une pandémie, pas davantage qu'à celui de l'éclatement en cours d'une société complexe, et surtout fracturée (je développe pas) !

cela dit, et surtout depuis "l'intrusion" de notre chef de guerre actuel (lol), les choses ont changé avec l'européanisation, la libéralisation, la décentralisation, et même la judiciarisation, et je passe sur les sujets qui fâchent....

comme c'est le cinquantenaire de la mort du grand homme, c'est de bon ton de faire parler le fantôme du général, le pauvre se marrerait bien de voir les ministres fantoches d'aujourd'hui tétanisés à l'idée d'encourir des poursuites pour leurs choix politiques, et aussi dans l'affaire tellement mal gérée du satané virus !

certes, le monde du général a bien évolué en cinquante ans, mais ses successeurs ont complètement loupé l'adaptation aux changements, ce qui manque aujourd'hui, en plus d'un vrai président, ce sont des structures politiques efficaces, ça n'engage que moi, le propre d'un débat, c'est bien la confrontation d'idées, pour faire avancer le schmil....le chemil....enfin, je rigole, je voulais écrire la France !

évidemment

hub'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, pluc89 a dit :

· à donner une plateforme aux partis extrémistes.

si x% des citoyens se sentent mieux représentés par les partis dits extrémistes, il apparait normal que lesdits partis aient droit à leur représentation

il y a 15 minutes, pluc89 a dit :

·  à l’obtention par des petits partis d’une part importante du pouvoir. Les grands partis peuvent être contraints à former des coalitions avec de tels partis, donnant ainsi à un parti n’ayant obtenu qu’un pourcentage limité des votes le pouvoir d’opposer un veto à toute proposition venant des grands partis;

Si ton "grand parti" représente 30% des électeurs, au nom de quoi ces 30% décideraient pour 100% ? Peut-on se rapprocher de l'idéal en contraignant ce parti à asseoir sa légitimité en invitant des petits partis dans la coalition ?

N'est-ce pas déjà mieux que les coalitions à l'allemande, ou grands partis opposés gouvernent ensemble à la "donne-moi la chancellerie, je te laisse la présidence du Bundestag".

il y a 18 minutes, pluc89 a dit :

·  à l’incapacité de l’électeur d’imposer la responsabilité en éjectant un parti au pouvoir et en défaisant un candidat lors d’une élection.

on peut le faire avec notre système majoritaire ça ?

il y a 19 minutes, pluc89 a dit :

·  aux difficultés, pour les électeurs, de comprendre les règles parfois complexes du système et pour l’administration électorale, de les mettre en œuvre

je t'invite à une expérience. Pose des questions assez basiques à des quidams sur le droit constitutionnel français et vois s'ils sont beaucoup plus au courant que les Allemands. Compte ne serait-ce que la part de ces quidams qui croit qu'il existe un lien hiérarchique entre le président et le gouvernement (dans le droit).

 

Alors je te rejoins sur les autres points : la proportionnelle intégrale à l'israélienne n'est pas beaucoup plus souhaitable. Mais je pense qu'un compromis, un régime mixte permettrait de retenir les avantages des deux. La représentativité que permet le scrutin proportionnel et l'effectivité du vote et la stabilité que permet  le scrutin majoritaire

il y a 33 minutes, pluc89 a dit :

mais vous avez oublié les turpitudes de la IVème République, la valse des gouvernements qui ont conduit à sa chute

sauf que le mode de scrutin pour les législatives n'est défini ni par la Constitution de la Vème, ni par celle de la IVème. Autrement dit, si toute l'instabilité de la IVème avait pour origine le scrutin proportionnel, on n'aurait pas changé de constitution, on n'y aurait même pas touché. J'irais plus loin : si c'était même la principale cause, on peut penser que définir le scrutin majoritaire dans la Constitution de la Vème aurait été une priorité en 1958. Ils n'ont pas eu l'air de l'estimer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hubert.de.montcalm Membre 375 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Totof44 a dit :

si x% des citoyens se sentent mieux représentés par les partis dits extrémistes, il apparait normal que lesdits partis aient droit à leur représentation

Si ton "grand parti" représente 30% des électeurs, au nom de quoi ces 30% décideraient pour 100% ? Peut-on se rapprocher de l'idéal en contraignant ce parti à asseoir sa légitimité en invitant des petits partis dans la coalition ?

N'est-ce pas déjà mieux que les coalitions à l'allemande, ou grands partis opposés gouvernent ensemble à la "donne-moi la chancellerie, je te laisse la présidence du Bundestag".

on peut le faire avec notre système majoritaire ça ?

je t'invite à une expérience. Pose des questions assez basiques à des quidams sur le droit constitutionnel français et vois s'ils sont beaucoup plus au courant que les Allemands. Compte ne serait-ce que la part de ces quidams qui croit qu'il existe un lien hiérarchique entre le président et le gouvernement (dans le droit).

 

Alors je te rejoins sur les autres points : la proportionnelle intégrale à l'israélienne n'est pas beaucoup plus souhaitable. Mais je pense qu'un compromis, un régime mixte permettrait de retenir les avantages des deux. La représentativité que permet le scrutin proportionnel et l'effectivité du vote et la stabilité que permet  le scrutin majoritaire

sauf que le mode de scrutin pour les législatives n'est défini ni par la Constitution de la Vème, ni par celle de la IVème. Autrement dit, si toute l'instabilité de la IVème avait pour origine le scrutin proportionnel, on n'aurait pas changé de constitution, on n'y aurait même pas touché. J'irais plus loin : si c'était même la principale cause, on peut penser que définir le scrutin majoritaire dans la Constitution de la Vème aurait été une priorité en 1958. Ils n'ont pas eu l'air de l'estimer.

diantre

voilà qui est fort plaisant à lire, ça change de l'ordinaire forumesque !

je suis un gaulliste, par mon grand-père luxo, juteux-chef dans la légion étrangère, et engagé volontaire pour être aux côtés du grand Charles !

cela dit, la constitution de la 5ème, on la reverra lors la mise en place de la 6ème, si la merluche (mélanchon) venait à déjouer les pronostics (ptdr) !

cela étant, c'est pas la constitution qui est responsable des cafouillages liés à la crise que nous traversons, on était préparés sur aucun plan, cafouillage à tous les niveaux, technique, médical, politique et moral !

on était dans un système de pilotage automatique, advienne que pourra, et vogue la galère, et une impréparation coupable, pas utile de refaire l'histoire cacophonique des déclarations ubuesques !

peut être que le "français moyen" a ou avait une trop grande foi ou confiance dans nos politiciens, d'où la stupeur qui s'est manifestée au fur et à mesure des tâtonnements et des mensonges (je pense à la pauvre Sibeth au prénom prédestiné et à l'affaire des masques) !

au final, l'équilibre est précaire et fragile dans nos sociétés "démocratiques", et nous manquons cruellement d'hommes (et de femmes) d'Etat, c'est aussi, et de surcroit, et avant tout, un problème de confiance !

sur ce, je vais sacrifier a mon rituel, trois doigts de triple cask à votre santé

convivialement (et démocratiquement)

hub'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams Membre 1567 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Emanuelle Macron ne fait pas grand chose pour la France, n’écoutent pas les Français quand on voit qu'ils n'a pas tellement ou pas du tout écouté les policiers qui ont demandé plus d'outils, ni les pompiers qui ont demandé que des policiers soient avec eux pour question de sécurité ou les hôpitaux qui ont demandé plus de lits, d'employés,... et vous avez vu les conséquences cette année. Puis lors des manifestations qui n'en finissaient pas comme Macron n'écoutait pas, il avait tenté de faire que les manifestations ne soit plus possible et maintenant cette loi "pour une sécurité globale" pour mis pour cette raison d'après moi.

Puis il a la manie de la faire un pas en avant suivi d'un pas en arrière donc ce qui revient à rien faire. Et voir même certain ministres qui se sont moquer des français, n'ont pas fait leur travail, etc comme l'ancienne ministre de la santé Agnès Buzyn, ex-porte parole Sibeth Ndiaye, voir d'autres  :dry:

C'est avec le gouvernement E Macron qu'il y a eu le plus de ministres mis à la porte ou qui sont partis quand on voit qu'il y a eu 3 ministres d'écologie, etc. Donc vous voyez combien tout ceci nous coûte alors qu'après cela il nous dit de nous serrer la ceinture :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
il y a une heure, hubert.de.montcalm a dit :

cela dit, la constitution de la 5ème, on la reverra lors la mise en place de la 6ème, si la merluche (mélanchon) venait à déjouer les pronostics (ptdr) !

je pronostiquerais plus une incapacité du courant plus "acceptable" qui gagnera en 2022 de corriger les défauts de nos institutions et une mort de la Vème par le paroxysme de la crise politique. Soit dit en passant, c'est beaucoup plus dangereux qu'une VIème appelée par Méluche.

Il y a 4 heures, hubert.de.montcalm a dit :

nous manquons cruellement d'hommes (et de femmes) d'Etat, c'est aussi, et de surcroit, et avant tout, un problème de confiance !

Je n'ai pas connu De Gaulle, et ne l'ai pas étudié en profondeur. Il semblerait (conditionnel) d'une part qu'un bon nombre de politiques se réclamant du gaullisme dévoient pas mal ce concept d'une part ; et que le général soit loin d'un messie d'autre part. Toujours est-il que des hommes d'Etat qui montrent à la fois la compétence, le désintéressement, le souci de l'intérêt général, l'honnêteté, le charisme et qui rassemblent derrière eux... on n'en a pas souvent des comme ça (en a-t-on déjà eu ?). Dans ces conditions, des institutions pensées pour donner des pouvoirs importants à un seul homme sont-elles adaptées ? Je pense que nos institutions manquent cruellement d'outils de participation directe des citoyens. Il y a un compromis à trouver entre l'efficacité de l'autorité et la pertinence que peut permettre une réflexion et des prises de décisions plus collectives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1441 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, williams a dit :

Donc vous voyez combien tout ceci nous coûte

Un petit effort ! Le nombre de conseillers dans les cabinets ministériels est toujours inférieur au nombre de députés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×