Aller au contenu

williams

Membre
  • Contenus

    1398
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de williams

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

3849 visualisations du profil
  1. Du CO2 les médias en parlent bp suite au réchauffement climatique et comme c'est nous tous qui en émettons, mais du SO2 (dioxyde de soufre) émis lors de la combustion des matières fossiles telles que charbons et fiouls dont les sources principales sont les centrales à énergies fossiles pour la production d'électricité ou de chauffage, les installations de combustion des industries ainsi que le transport maritime, les raffineries (gaz / pétrole) et fluvial ils en parlent très peu vu que ceux qui émettent ce gaz sont de très grosse boites et non des civiles... Pourtant les émissions de SO2 ont des conséquences importantes.
  2. Pourtant tu dis que les cernes évoluent suivant l'activité solaire ce qui veut dire que l'activité solaire contrôle l'évolution du climat comme c'est ce dernier qui influence l'évolution de la croissance des arbres. Alors que comme je l'ai dis l'évolution du climat est complexe vu tout les facteurs qui influencent le climat. Après il est sûr que le CO² et autres gaz à effet de serre ne sont pas se qui contrôle les variations ( réchauffement) climatique contrairement à se qu'a dit Al Gore et le GIEC si non cela voudrait dire que ce seraient le seul moteur des variations. La seul chose où ils ont raison c'est que depuis quelques décennies cette influence anthropique a pris le dessus sur l'influence naturelle, mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas regarder les divers facteurs naturels comme ces personnes tentent de montrer surtout pour des histoires d'argent quand on voit que l'USA se moque du réchauffement climatique, qu'ils se sont lancé à l’exploitation des roches de schiste pour la production de gaz et de pétrole malgré se qui a été dit, etc.
  3. Pour le lien de l'activité solaire et des rayons cosmiques oui je suis d'accord comme c'est ce que j'ai explique à mon message précédent. Après pour les nuages c'est plus compliqué car tout ceci est plus complexe du fait que les rayons cosmiques ne sont pas les seuls à jouer le rôle sur leur formation et l'évolution de la quantité de nuages,... puisque des oscillations océaniques (annuelles ou décennales),... jouent aussi là dessus. Par exemple l'ENSO (El Nino ou La Nina) joue sur le taux d'humidité au dessus du Pacifique et de l'océan Indien. Donc l'évolution de l'épaisseur des cernes des arbres ne peut pas montrer l'évolution de l'activité solaire car si il n'y a pas plus d'humidité dans l'atmosphère suite à l'influence des océans plus chauds parfois à cause à des divers oscillations alors il n'y a pas plus de nuages dans le ciel et de précipitations dans telles zones sur Terre. Car par exemple s'il y a de plus en plus d'humidité qui s'évapore depuis 30 ans dans telles zones sur Terre par rapport au 100 dernières années mais que les rayons cosmiques diminuent sur ces 30 ans comme c'est le cas alors cela ne va pas montrer des cernes plus fins. Il faut que les deux évolutions dans le même sens pour que ceci montre ce que vous dites. Si l'un va dans le sens inverse de l'autre alors cela bouleverse les choses. Entre 1998 et environ 2008 il y a eu une légère "pause" sur l'évolution de la température sur Terre mais ceci est du à plusieurs facteurs. Car après un des El Nino les plus forts en 1997/1998, voilà que de fin 1998 à début 2000 il y a eu un des La Nina les plus important qui a joué un rôle important. Puis en 1998 l'AMO c'est stabilisée dans l'Atlantique Nord et la PDO avait baissé jusqu'en 2013. Si cette pause serait à cause de l'activité solaire comme vous dites alors pourquoi entre 2013 (maximum de l'activité solaire) et 2020 (minimum de l'activité solaire donc bp de rayons cosmiques vient sur Terre) il n'y a pas eu de baisse ou une stabilisation de la température sur Terre mais tout le contraire. L'évolution du climat est complexe vu tout ce qui influencent le climat : - l'évolution astronomique et géophysique qui a une influence sur des milliers d'années ; - L'activité solaire à très long terme ; - Les oscillations océaniques (annuelles, décennales) ; - les éruptions volcaniques sur quelques années ; - l'influence anthropique ; - les effets des conséquences (moins d'albédo suite à la fonte des glaciers,...) ; - et surement d'autres ; Donc on ne peut pas se baser seulement que sur l'évolution de l'activité du Soleil, surtout sur des périodes si courtes, si non entre 1990 et 2020 les températures auraient baissé sur Terre alors que c'est l'inverse qu'il y a comme vous pouvez le constater.
  4. Pour les cendres en gros si vous voulez mais cela ne joue pas le rôle principal sur la diminution de la température comme c'est principalement le dioxyde de soufre (SO2) qui joue le plus ce rôle vu sa quantité émise et donc faisant le tour de la Terre : Concentrations en dioxydes de soufre (SO2 ) - 09/2014 - suite à l’éruption d’un volcan en Islande en 2014, classe moyenne en éruption car il y a eu plus fort (le Tambora,...). Après vous mélangez tout avec l'activité solaire : Pour la comparaison du cours du blé et de l'activité solaire alors dites moi pourquoi il n'y a pas de cycle de 11 ans sur cours du blé comme pour l'activité solaire puis dites moi aussi pourquoi le cours du blé a en moyenne augmenté depuis au moins 30 ans alors que par contre l'activité solaire a baissé sur ces 30 dernières année ?? La dendrologie qui étudie les cernes des arbres nous montre la croissance saisonnière du tissu ligneux, plus active au printemps, suivant la météo qu'il y a eu (humide, sec,...). Ce qui n'a rien avec l'activité solaire qui ne contrôle pas la météo. Par contre quand on parle de lien entre les cernes des arbres et l'activité solaire c'est plutôt : par ce que la Terre est constamment bombardée par un flux de particules d'origine galactique, nommé rayonnement cosmique. Ces dernières engendrent dans la haute atmosphère des réactions nucléaires qui sont à l'origine de la production de carbone 14 (14C). Ce rayonnement faiblit lorsque le nombre de taches solaires est grand du fait que le vent solaire est important et donc plus de rayonnements cosmiques sont alors expulsées dans l'espace. En absorbant ce 14C après qu'il fût converti en 14C2, les arbres incorporent un historique à long terme de l'activité solaire tout comme c'est le cas pour le corail ou les sédiments lacustres et marins dont pour ses derniers leurs évolution ne dépend pas de l'humidité et de la sécheresse. la méthode du carbone-14 très utile pour dater les archives paléoclimatiques et tracer les échanges de CO2 avec le cycle du carbone Donc en résumé, l'évolution du 14C2 qu'on retrouve dans les cernes des arbres c'est ce qui évolue suivant les conséquences de l'activité solaire sur le rayonnement cosmique et non sur l'évolution du climat. Lisez ceci ou encore ici Figaro, etc.
  5. Une fois de plus, cette fois-ci à Dijon, deux adolescents sont en garde à vue ce vendredi, soupçonnés d’avoir frappé, jeudi 30 juillet 2020, un conducteur de tramway qui leur demandait là aussi de porter un masque de protection. Même scénario que le 10 juillet 2020 à Bayonne, où un chauffeur de bus, Philippe Monguillot, a été violemment agressé par deux hommes pendant qu'il voulait contrôler le ticket d'un passager et exigeait le port du masque pour trois autres. La violence, la violence,... les personnes savent-ils se dire les choses qu'avec cela surtout pour rien du tout ! !
  6. Il ne faut pas regarder que le CO2. Comme vous dites Vénus a bien plus de CO2 que la Terre, mais notre planète à bp de vapeur dans l'atmosphère qui représente 55 % des gaz à effet de serre de l'atmosphère. Ce gaz a un effet plus important que le CO2 tout comme le méthane. Après cela ne confondez pas climatologie et météorologie et tout dans la météo, car : - le réchauffement climatique c'est une évolution du climat sur au moins 30 ans alors qu'une canicule c'est de hautes températures (minimales et maximales) sur au moins 3 jours et suivant les anomalies de températures donc c'est météorologie. - Et actuellement ce n'est même pas une canicule qu'il y a en France mais un pic de Chaleur comme c'est sur 2 jours comme Météo-France nous le dit Puis la cendre émis dans l'atmosphère ce n'est pas ce qui a le plus d'influence sur le climat concernant les volcans puisque les volcans influencent le plus le climat avec le dioxyde de soufre (SO2) car la cendre retombe rapidement avec la pluie alors que le SO2 reste environ 2 ans dans l'atmosphère. Il faut voir que la climatologie c'est complexe Quand vous regardez le cours du blé comme dans ce site de 1990 de 2008 on ne voit pas lien puisque de 1990 à 1996 il n'y a pas de baisse alors que 1990 est le maximum de l'activité solaire du cycle N°23 et 1996 son le minimum, puis en 1999 c'est le maximum du cycle solaire N°24 avec son minimum en 2009. De plus le cycle solaire N°24 a été bp plus baible que celui du N°23. Alors que le cours du blé n'a pas de cycle de 11 ans comme l'activité solaire !
  7. Les nuages sont composés de vapeur d'eau (H2O le plus important gaz à effet de serre de l'atmosphère terrestre) et de multitude de minuscules gouttes d'eau (gouttelettes) ou solide (neige, cristaux de glace) suivant la température. Plus d'infos ici. Oui tout à fait car cela émet du dioxyde de soufre dans la stratosphère qui se mélange avec la vapeur d'eau de l'atmosphère, alors ce gaz se transforme en acide sulfurique liquide (H2S04) et devient ce qu'on appelle un "aérosol", c'est-à-dire de fines gouttelettes de quelques dixièmes de microns de diamètre qui absorbent et réfléchissent vers l'espace le rayonnement solaire. Plus d'infos.
  8. La pression doit y jouer aussi mais comment voulez vous que cela face un effet à ce point. Regarder quand il y a un temps nuageux sur Terre alors les nuages (vapeur d'eau donc effet de serre temporaire) gardent l'énergie la nuit et donc il fait plus chaud que lorsque la nuit est claire, surtout en hiver. Voici une autre preuve
  9. Ceci est prouver scientifiquement : Par exemple, pourquoi la planète Vénus est plus chaude que Mercure alors que cette dernière est plus proche du Soleil d'après-vous. Ceci est par ce que Vénus a une forte concentration de C02 (celle qui en a le plus) dans son atmosphère et donc suite a son atmosphère avec un effet se serre important. Alors que Mercure n'a pas d'atmosphère pour garder l'énergie solaire qu'elle reçoit. Donc cela montre que les gaz à effet de serre comme le CO2 (carbone), l'H2O (vapeur d'eau), CH4 (méthane), etc gardent l'énergie solaire qu'on reçoit par la lumière du Soleil qui est reflété vers le sol en infrarouge par ces gaz tout comme le fait le verre, le plastique... dans les vérandas ou les serres d'où l'expression gaz à effet de serre. Plus il y a ces gaz dans l'atmosphère plus d'énergie y est gardée. Puis dans des labos cela a été vérifié comme la NOAA, la NASA,.... Si vous croyez que c'est faux alors enfermez vous dans une véranda et vous verrez s'il n'y fait pas de plus en plus chaud lors d'un temps ensoleillé
  10. Justement la sortie du Petit Age Glaciaire est naturelle ce qui montre que le réchauffement climatique a commencé d'une façon naturelle. Mais depuis l'homme a pris le relais avec le CO2... Vous dites que l'augmentation des températures n'est pas importante, pourtant cela y va surtout dans la haute latitude. Par exemple la Sibérie a subi une vague de chaleur exceptionnelle le mois dernier. Le mercure a atteint des niveaux jamais mesurés au-delà du cercle polaire. Samedi 20 juin, jour le plus long de l'année, 38,0 °C ont été mesurés à Verkhoyansk, au nord de la Sibérie, une température supérieure de 17 °C aux normales de saison. Par contre attention pour l'activité solaire car entre 1750 et 1990 celle-ci a augmenté avec des cycles de 11 ans pour ce mettre à baisser et là on atteint le minimum d'un cycle de onze ans voir de celui de 180 ans le cycle de Suess donc une activité solaire faible. Pour le pétrole les médias en parlent tout de même assez.
  11. L'humanité joue bien un certain rôle sur le réchauffement climatique comme on émet des gaz à effets de serre, puis le fait de détruire de plus en plus les forêts donc qui absorbent moins de CO2,... ou encore le fait qu'on construit bp de bâtiments, routes... qui absorbent l'énergie et réchauffe les villes,... Par contre on ne peut pas dire que le début du réchauffement climatique a été causé par l'homme puisque celui-ci a commencé en 1750 soit 100 ans avant que le CO2 commence un peu à augmenter dans l'atmosphère. Donc on amplifie un réchauffement climatique qui a commencé d'une façon naturel. Williams
  12. 11 secrétaires d'État ont été nommés ce dimanche 26/07/2020 soir mais finalement pas de secrétaire d'État dédié à la protection des animaux. Un exemple de plus qui montre que le gouvernement se moque de la faune quand on voit que pour la chasse là par contre le gouvernement c'est bougé jusqu'à maintenant en réduisant de moitié le permis chasse, ou en autorisant la chasse à la glu alors que le nombre d'oiseaux est en forte diminution, etc. https://www.francetvinfo.fr/politique/jean-castex/gouvernement-de-jean-castex/une-honte-des-associations-denoncent-l-absence-de-secretariat-d-etat-a-la-condition-animale_4057409.html
  13. Quelque jours après la cathédrale de Nantes, un incendie s'est déclaré ce lundi 20 juillet 2020, un peu avant minuit, dans l'abbaye de Ligugé . Selon les pompiers, environ 20 des 100 m2 ont été détruits. L'enquête s'oriente une fois de plus sur la piste d'un incendie volontaire . Une personne a été interpellée par la police.
  14. En 2018 sur les églises,... qui ont pris feu par des actes criminels il y a par exemples : - En juin : l'église de Revel. L'auteur présumé des faits a été condamné à un an de prison lors de son procès à Toulouse - En juin : Eglise Saint-Vaast de Béthune (Pas-de-Calais) ; -En juin : Eglise Sainte Brigide de Plappeville (Moselle) ; - En août : Eglise Saint-Pierre de Neuilly sur Seine ; - En septembre : Saint-Sever (Landes), la chapelle du Péré ; - En septembre : il y a eu une tentative d'incendie de l'église La Tour du Pin (Isère) ; - En octobre : Chapelle du Sacré Cœur, aux Sables-d’Olonne (Vendée). Il semble bien qu’il s’agisse d’un début de feu dû à quelques désoeuvrés qui se sont amusés à mettre le feu au bas de la porte. De nombreux mégots jonchaient le dessous d’une dalle en pierre attenante. Si le feu n’était pas important, de nombreuses fumées ont cependant envahi l’église et celle-ci, malgré l’ouverture de la grande porte d’entrée afin d’aérer, sent toujours fortement la fumée. - En octobre : Saint-Jean-du-Bruel à Millau (Aveyron). Un incendie intentionnel se déclare dans l'église, alimenté par des cierges, le feu a dégagé une épaisse fumée.- En décembre : Sainte Madeleine à Toulouse (Haute-Garonne). Un incendie d’origine volontaire s’est déclaré dimanche 30 décembre, dans une petite chapelle de l’église Sainte Madeleine, rue de Fondeville, dans le quartier de Pouvourville, à Toulouse. Sur place, des petits papiers noircis par les flammes ont été retrouvés. Le feu s’est éteint par lui-même. En 2019 voici lors des 3 premiers mois : - En janvier : Sainte Foy à Lyon (Rhône), Un habitant de Sainte-Foy-lès-Lyon a été interpellé en train de mettre le feu à l’autel d’une église. Un Fidésien quarantenaire, avec 23 antécédents judiciaires sur son casier, a été arrêté ce lundi à 14h30, place Xavier Ricard. Un peu plus tôt, il brisait un prie-Dieu dans l’église située sur la place et dégradait l’autel en mettant le feu à une nappe (10 cm2 brûlés). - En janvier : Saint Jacques à Grenoble (Isère) ; - En janvier : Sainte Foy à Sélestat (Bas-Rhin). La police de Sélestat a été alertée lundi après-midi, vers 16 h 20 le 14/01/2019, par le sacristain de l’église Saint-Georges. Un ou plusieurs individus s’en sont pris aux troncs de l’église, vraisemblablement pour en dérober le contenu, mais ils n’y sont pas parvenus. Le ou les auteurs ont ensuite essayé de forcer la porte de la sacristie, cassant même la pierre autour de la serrure, là encore sans succès. Près d’une heure plus tard, la police et les sapeurs-pompiers de Sélestat sont intervenus pour un autre acte de vandalisme, commis cette fois dans l’église Sainte-Foy toute proche ; - En février : La cathédrale de Lavaur a fait l’objet d’une visite pas très catholique. Une croix a été mise par terre, le bras du Christ tordu, un cierge brisé et la crèche s’est consumée suite à un départ de feu. - En mars : Saint Sulpice à Paris, le feu a été mis volontairement à partir de d’un tas de vêtements stockés sur place ; «Le Figaro» révélait fin mars 2019 un bilan de la gendarmerie faisant état de 877 dégradations en 2018. En 2019 cela est semblables, et au cours de ces dernières années les actes de profanation des lieux de culte chrétiens se multiplient et atteignent des proportions effrayantes.
×