Aller au contenu

bibifricotin

Membre
  • Contenus

    10835
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de bibifricotin

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 03/30/1945

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    Olympie
  • Intérêts
    Politique et thèmes de société.

Contact

Visiteurs récents du profil

14030 visualisations du profil
  1. Avec une mauvaise Constitution il n'y aura jamais de bons présidents. C'est les règles démocratiques qu'il faut changer.
  2. Je m'incline devant votre science. Poursuivez votre chasse aux sorcières en mémoire du regretté M. McCarthy
  3. Si ces biens ont été vendus quelqu'un les a racheté, où est le problème ?
  4. L'absurdité de votre calcul me saute effectivement aux yeux. Je vois toujours pas le rapport de l'ISF avec les rendements de placement.
  5. Moi je parlais de concurrence fiscale et de rien d'autre. L'harmonisation fiscale est nécessaire si on veut éviter la concurrence déloyale. Je pense qu'en cette matière ce n'est quand même pas Malte et le Luxembourg à imposer leur loi. De votre coté vous voyez le communisme partout, à ce stade je vous conseille de consulter un psy.
  6. Ce rapport est sans doute plus valable que le supposé votre. Je ne vois pas en quoi l'ISF serait à l'origine de pertes d'entreprises et d'emplois, puisque les biens professionnels sont exonérés de l'ISF et que les revenus perçus en France continuent d'être imposés en France. Pouvez vous nous expliquer ?
  7. Je vous invite à consulter le vrai rapport du comité d'évaluation des réformes fiscales, qui est très éloigné de vos affirmations. https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/fs-2019-fiscalite-capital-01-10-2019.pdf Qui dois-je appeler pour arrêter la concurrence fiscale ? C'est simple, je pense à tous les pays qui en pâtissent, ou tout simplement les pays qui de sont unis économiquement pour consentir aux mêmes règles. Où voyez vous du communisme et en quoi harmoniser les règles fiscales seraient communistes !! Pouvez vous développer ? Le taux de l'ISF n'a rien à voir avec les taux de placement, son assiette repose sur la valeur du patrimoine net. Les riches ayant une capacité contributive supérieure aux autres, il est normal qu'il fasse un effort plus important. Pour un couple qui gagne 3500€ mensuel son impôt est d'environ 817€ et non 1200, pour le reste de la démonstration tout est faux. Je ne peux donc pas répondre sur une démonstration aussi fantaisiste.
  8. Vos arguments sont des ressassés que l'on entend de manière récurrente, mais jamais démontrés. - Les riches n'irriguent pas les banques, les banques sont elles mêmes créateurs de monnaie. - Nous avons supprimer l'ISF sans que le pays remonte dans le classement du chômage - Venise n'a pas besoin du muséee de Pinault pour attirer les touristes, le problème de Venise est au contraire la régularisation touristique - Personne n'arrivera à arrêter la fuite des capitaux tant que l'on tolérera la concurrence entre les pays - Quel est le mérite des héritiers dans l'enrichissement par succession ? Vous êtes sans doute un défenseur de la rente. - Qui nous assure que l'argent ponctionné en France y est réinvesti et pas à l'étranger? - Je ne connais pas votre étude de l'administration fiscale sur l'ISF, pouvez vous la mettre en ligne ? - La même réglementation fiscale pour tous les pays est une utopie. Par contre un refus de collaboration économique avec les paradis fiscaux est tout à fait imaginable.
  9. Les services publics utilisent déjà les outils les plus modernes. Vous n'avez plus de contact direct avec des agents, tout se passe par l'intermédiaire de l'informatique. Je me demande si ce n'est pas précisément cette déshumanisation des services qui dérange le plus. C'est maintenant à nous de nous adapter à ces progrès appelés de vos vœux.
  10. Vous estimez sans doute que les facteurs et les ouvriers n'ont pas droit à la parole.
  11. Poutou c'est la nouvelle société, les français en ont assez de l'ancienne
  12. Notre président ne chamboule pas le vieux système, mais au contraire le prolonge, d'où le mécontentement général. Je veux bien qu'il tienne le cap, à condition qu'il ne soit pas dans l'erreur lui même.
  13. Je suis d'accord avec lui, surtout quand il dit que l'on se trahit nous mêmes par naïveté.
  14. Par contre les bons managers on les attend toujours. Si vous en connaissez un, faites nous le connaitre.
×