Aller au contenu

Pheldwyn

Membre
  • Contenus

    12 425
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Pheldwyn

  • Rang
    Explorateur de Nuages
  • Date de naissance 15/04/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    IdF

Contact

Visiteurs récents du profil

35 325 visualisations du profil
  1. Pheldwyn

    Référendum d’initiative citoyenne (RIC) . .

    J'ai peur également que cela ne reste qu'un gadget. Mais en effet, je suis toujours réticent face aux référendums : avant de répondre à une question, encore faut-il être au courant de ce que cela implique, et il faut bien reconnaître que nous sommes bien souvent insuffisamment informés (en même temps, ce n'est pas forcément mieux avec les députés). Et effectivement, l'hystérie peut l'emporter sur la raison : donc, c'est un dispositif qu'il faut bien penser. Cependant je reste plus ouvert à d'autres formes de participations démocratiques, pas simplement pour demander un "avis" à une question sortie de nulle part, mais plutôt pour participer de manière plus structurelle aux débats, pouvoir prendre en compte diverses propositions, prendre le temps de s'informer et de donner son avis, dans la durée, sur les sujets.
  2. Pheldwyn

    Référendum d’initiative citoyenne (RIC) . .

    Parce que le système qui a mené à cette élection (et à celles de ses prédécesseurs) n'est pas franchement la démocratie. C'est un jeu électoral, au mieux.
  3. Pheldwyn

    Vit-on indignement au SMIC ?

    Je ne change pas ton raisonnement, je prend un cas concret : le premier enfant donne droit à moins d'aide et pourtant c'est celui qui impose les premiers changements pour un couple, à commencer par le logement : un studio ou un F1 habitable à deux devient souvent trop petit pour le premier enfant. Suffisantes pour les femmes célibataires avec un enfant ? Plus intéressantes que de ne pas travailler ? Les allocations familiales, c'est pour 2 enfants. Et les aides à la garde, ce n'est qu'une partie : de ce que je comprends, c'est plafonné à 400-500 € par mois pour les plus bas revenus ... Or il me semble que les tarifs de garde (parce que les places en crèche sont rares) c'est davantage que cela, plutôt dans les 800-1000 € mensuels. Reste dans les 400-600 € en moins sur les 1200 € du SMIC. Il faut aussi retirer le loyer, évidemment. Après je ne maîtrise pas le sujet, je n'ai pas d'enfants et ne suis pas forcément au courant.
  4. Pheldwyn

    Vit-on indignement au SMIC ?

    Et avec un seul enfant ? Et tu évacues les mères célibataires au "cas par cas" ... parce qu'il existe un smic au cas par cas, maintenant ?? C'est le même SMIC que vont gagner des travailleurs célibataires. Et le même avec un gamin. Et pour la quasi-majorité, non, ce n'est pas suffisant, donc ce "minimum" ne répond pas à la définition donné par wiki. Quant au couple, oui, c'est toujours plus simple avec deux salaires, mais dès que tu viens ajouter la charge des enfants, leur garde, etc ... là encore ça devient compliqué.
  5. Pheldwyn

    froid & systeme immunitaire

    Oui, c'est un facteur de contamination supplémentaire. Mais la probabilité (mais si légèrement diminuée) existe aussi l'été, et pourtant on a radicalement moins de gens malades : c'est donc bien que le facteur principal n'est pas que là.
  6. Pheldwyn

    froid & systeme immunitaire

    Oui, j'avais compris. Ce n'est pas faux en soit, mais au final les principaux lieux de promiscuité existent aussi en été (métro, travail, ciné, etc ...).
  7. Pheldwyn

    froid & systeme immunitaire

    A priori même pas ... sauf si le chauffage est poussé à fond ^^ Un article intéressant qui rappelle (même si comme beaucoup, j'ai toujours du mal à l'accepter), que non, on "ne prends pas froid" : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/grippe/peut-on-vraiment-attraper-froid_1905189.html Toutes les hypothèses qui ont été citées sont invalidées en partie. Reste la seule plausible : les virus survivent mieux dans le froid, et cela augmente donc le risque d'être infecté.
  8. Pheldwyn

    Vit-on indignement au SMIC ?

    On pourrait en effet penser à distribuer davantage le travail, qui va de fait diminuer. Et permettre d'offrir ainsi du temps libéré aux citoyens (ce devrait être cela le but d'une société moderne), ainsi que des périodes de formations. Bref, que chacun soit assuré de pouvoir participer à l'activité de la société, et que celle-ci, en retour, permette à chacun de vivre dignement. C'est sûr, ce n'est ni le modèle de Macron, ni le modèle néolibéral à l'oeuvre dans le monde : eux ne conçoivent que des salariés-consommateurs, pour faire plaisir aux places boursières, pour leur grand jeu de loterie.
  9. Pheldwyn

    Vit-on indignement au SMIC ?

    Pas forcément, non. Tout dépend où. Des smicards qui vivent dans leur voiture, ça existe.
  10. Pheldwyn

    Vit-on indignement au SMIC ?

    Il y a 300 000 emplois non pourvus en France (et tous ne sont pas dans la restauration : certains demandent des compétences particulières, ou d'autres sont des demandes de moutons à 5 pattes). Si je ne prends que les catégories A et D (ceux qui n'exercent aucune activité), ils sont 4 millions. Cela veut donc dire qu'il y 1 emploi "disponible" (avec les réserves mentionnées précédemment) pour 13 personnes. Ils font quoi les 12 autres ? Ils montent leur boîte ? La communauté est censée permettre à chacun de travailler : il est normal qu'elle assume si ce n'est pas le cas. Les ingénieurs ne représentent pas la "moyenne" des français. 50% des salariés gagnent moins qu'environ 1700 € net par mois. Surtout, le SMICard ne considère pas qu'il ne gagne pas assez par rapport aux autres, il estime qu'il ne gagne pas assez pour vivre dignement face aux coûts de son quotidien : il n'est pas sûr de se loger, de pouvoir subvenir aux besoins de ses enfants, d'avoir de quoi se soigner, ne peut imaginer confortablement le futur, et les vacances ou loisirs restent de la science fiction. Déjà qu'il est payé au lance pierre, il sait également que son emploi, même en CDI, est précaire : qu'il n'est qu'une variable d'ajustement, et qu'il peut dégager demain. Il doit donc subir toutes les déconvenues de son métier, les caprices d'un supérieur ou du boss, car il n'a pas le choix, il ne sait pas comment sera la situation s'il devait perdre son emploi. Et il sait également que, dans sa boîte même, certains parasites (je pense aux actionnaires, mais aussi à certains chefaillons) gagnent, sans rien foutre réellement, bien plus que lui, à la sueur de son front. Bref, il ne s'agit pas de "jalousie" ou d' "envie" : il s'agit juste d'arrêter de prendre les gens pour des citrons à presser et sur le dos desquels une caste s'enrichit grassement. En résumé. Encore une fois, non : un smicard n'est pas là à scruter ce que gagne le voisin. Il est davantage préoccupé par sa situation immédiate, précaire, à tenter de flotter au quotidien, alors qu'il travaille pourtant tous les jours, sans flémmarder. Ensuite, il ne s'agit pas de mettre tous les salaires au même niveau, mais j'ai toujours du mal à admettre comment entre deux individus, pleinement investis dans leur travail, qui donnent autant de leur personne et de leur temps, l'un gagnerait 4,5,10 ou 15 fois plus que l'autre. C'est d'autant plus choquant lorsque le réel investissement en temps et en personne est de plus largement du côté du premier.
  11. Pheldwyn

    Vit-on indignement au SMIC ?

    Le problème est toujours le même : l'accès au logement. Dans les grandes agglomérations, Paris en tête, avoir un logement au SMIC relève du loto : les assurances garantie-loyer impayé exigent trois fois le loyer en salaire net (en gros un logement à 383€ par mois ... inexistant !) et les HLM ont des files d'attente qui se comptent en décennie. La question devient donc dans ces cas : peut-on vivre dignement en n'ayant pas un chez soi ? Autre exemple : mère avec un enfant, célibataire, en province. Comment fait-elle ?
  12. Il s'agit malgré tout de deux type de croyances différentes : une croyance philosophique, idéologique, c'est une croyance, un espoir, un chemin vers lequel on espère que l'homme va tendre. Il ne s'agit pas d'expliquer, de justifier, etc ... mais de trouver, par nous mêmes, un sens. Une foi religieuse, métaphysique ou paranormale fait intervenir une explication, une justification, un sens, immanent et hors de nous, auquel on accorderait, on ne sait trop pourquoi d'ailleurs, du crédit. Le savoir est encore autre chose, qui ne tient pas, s'il est rigoureux, de la croyance, mais de conventions éternellement perfectibles.
  13. Pheldwyn

    Sept français sur dix veulent le rétablissement de l'ISF

    Rien que cela est choquant d'un point de vue civilisationnel ... Une société où certains triment pour gagner en un mois l'équivalent d'un bon dîner d'un soir pour d'autres. Puant.
  14. Pheldwyn

    Pomme

  15. Pheldwyn

    Vous feriez quoi si vous appreniez que vous etes immortel ?

    Oh, ben non, c'et assez surfait l'immortalité ... Donc, sinon, tout dépendrait des conditions de cette immortalité : si c'est pour être immortel avec de la sciatique ou alzheimer, c'est pas top moumoute.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité