Aller au contenu

Pheldwyn

Membre
  • Contenus

    12 254
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Pheldwyn

  • Rang
    Explorateur de Nuages
  • Date de naissance 15/04/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    IdF

Contact

Visiteurs récents du profil

35 217 visualisations du profil
  1. Pheldwyn

    Le 17 novembre sera-t-il apolitique ?

    Tu sais ce qu'ils espéraient les français ? 24% des votants s'étaient portés sur Macron (mais croyaient-ils vraiment au Messie ?) ... et la majorité ne voulais pas de Lepen. Alors oui, les médias étaient en extase et donc ils de faire porter après coup leur passion de jeune fille en fleur sur les "français" ... mais bon, dans les faits, eux seuls voyaient un "Messie", eux seuls s'extasiaient sur ce pseudo "Nouveau monde" qui n'avait pourtant rien d'original.
  2. Tu participe pourtant à la démarche de conception.
  3. Conception : fécondation d'un ovule par un spermatozoïde. Donc j'entends par concevoir le fait d'être donneur de l'un ou l'autre. Je sépare la conception de la gestation, donc non, je n'entend pas "porter" par concevoir.
  4. Mais le cas n'a rien à voir : le mariage est la reconnaissance d'un couple de citoyens, tout deux libres et consentant. Donc, interroger ce mariage pour des raisons éthiques revient à s'interroger sur l'homosexualité d'un point de vue éthique. Certains peuvent encore s'interroger, pour ma part je ne vois aucun problème éthique à l'homosexualité. Mais là, c'est bien sur l'éthique que je m'interroge. La question étant : devenir parent génétique d'un enfant que l'on conçoit pour d'autres ne pose t'il pas un débat éthique ? Peut-on assimiler cela à un simple "droit" ? Autre exemple : le clonage humain. En soit, si un gus veut se cloner, c'est également un droit positif. Ca n'enlève rien aux autres. Pourtant, est-ce pour autant éthique ? En clair, cela ne me paraît pas pertinent d'aborder la question sous l'idée d' "égalité" de droit, ou de "droit positif". La question n'est pas de savoir si untel ou untel a le droit d'accéder à une méthode. C'est l'éthique de la méthode elle-même que je questionne, pas qui y a accès. Pour les raisons que je t'ai données : pourquoi refuser le clonage sinon ? Mais d'ailleurs, je ne dis pas que je refuse ce droit (surtout qu'encore une fois, ce droit est une réalité depuis longtemps pour les couples hétéro). Je dis juste que la PMA avec donneur reste pour moi un débat éthique que je n'ai pas tranché. Lorsque la GPA ne me dérange pas sur le principe. En France, c'est le parcours du combattant. Encore davantage pour les célibataires et bien évidemment les couples homos. C'était l'exemple donné par saxo, demande lui.
  5. Mère génétique si tu préfères. Ou père génétique. Mais pas besoin de commission : cela est déjà autorisé pour les couples hétéros.
  6. Tu m'as mal lu : je ne suis pas opposé à la GPA (enfin, bien évidemment, tout dépend des conditions). Bref, qu'une soeur soit porteuse d'un enfant pour sa soeur (conçu par sa soeur et le compagnon de sa soeur) ne me dérange pas en soit. Pour moi elle porte l'enfant d'autres. Le cas qui me questionne, c'est si cette soeur en vient à avoir un 4ième enfant avec un père quelconque, mais qu'elle le destine à sa soeur qui aimerait avoir un enfant. Ou à un couple d'ami, homo ou hétéro désireux eux aussi d'avoir un enfant. Bref, qu'elle soit mère biologique pour d'autres.
  7. Comment ça "ça ne m'enlève rien" ? Je ne vois pas où j'ai argumenté cela. Je n'argumentes pas par rapport à ce que cela m'enlève ou non : je me place sur le questionnement éthique, pas sur un questionnement d' "égalité" où je comparerais les cas. En clair, je fais le distingo entre : - des cas où la conception a lieu pour les parents biologiques (et où PMA et GPA sont des moyens d'aider à cette conception) - des cas où la conception relève en fait (en partie ou totalement) de tiers biologiques au final ignorés, et pour le satisfecit d'un individu ou d'un couple d'individus Je comprends tout à fait qu'un couple, quel qu'il soit, et même qu'un individu célibataire, puisse aspirer, avoir envie d'être parent ... Cette envie peut être comblée par l'adoption, et je suis pour qu'il y ait égalité d'accès de tous à cette possibilité. Mais c'est le "droit" à faire concevoir un enfant pour répondre à cette envie qui me pose davantage question.
  8. Mais "avoir" un enfant est-il un droit ? Pour moi, c'est là la question d'éthique. Concevoir, naturellement oui, c'est un droit. Concevoir avec une aide médicale, cela me semble normal (mais on touche déjà des questions éthiques, sur l'eugénisme, par exemple). Concevoir et faire porter son enfant par une autre, là aussi, du moment que tout est encadré de manière éthique, je n'y suis pas opposé sur le principe. Adopter un orphelin, que l'on soit hétéro, homo, en couple ou non, ça ne me choque absolument pas non plus. Mais là où je me questionne, c'est le "droit" de faire concevoir (partiellement ou totalement) pour son couple (ou pour soi même). Et c'est une question que je me pose même pour la PMA de couples hétéros dès lors qu'elle fait appel à un donneur, PMA pourtant autorisée depuis longtemps. Et je me la pose évidemment davantage lorsque la conception est au final totalement indépendante du couple (cas des couples homosexuels hommes) où j'ai vraiment l'impression du bébé sur commande. Et encore une fois, ce n'est pas la question de la parentalité d'un couple homosexuel qui m'interroge (absolument pas, d'ailleurs), c'est l'idée même de faire concevoir un bébé pour soi. A la limite, poussé à l'extrême, on pourrait imaginer une société où chaque individu, homme ou femme, pourrait décider de commander son propre enfant : cela, même au sein d'un couple, pourrait devenir une question individuelle. C'est vrai, à partir du moment où l'on peut faire un enfant sans être deux, pourquoi placer cette question au sein du couple, alors qu'elle pourrait du coup, grâce à la science, relever de l'intimité propre de chacun ?
  9. j'ajouterais en complément que l'on la refuse tout aussi hypocritement à un couple d'hétéros, qui pourraient malgré tout être tous les deux parents biologiques, sans faire intervenir un quelconque donneur.
  10. Pheldwyn

    Sur C8 ,ode à Mélenchon ,le forum est désert

    Où ai-je parlé d'un homme providentiel ?? Justement, c'est cela être de gauche : c'est remettre en cause la conjoncture mondialiste néolibérale. Et porter cette remise en cause dans les instances internationales, avec nos partenaires, au niveau européen, ... Il s'agit de mettre en oeuvre des politiques de protectionnisme économique face aux fléaux sociaux induits par cette mondialisation. Plus généralement, il s'agit de sortir de la pensée unique ambiante ("seule l'économie libérale mondialisée est acceptable") et recomposer la société sur d'autres bases, en remettant l'humain et l'écologie au centre des débats, avant l'outil économique? Quel est le rapport entre Hollande et Valls, et cette pensée de gauche ? Mais sinon je reprends ta phrase : être autant de gauche qu'il est permis dans la "conjoncture actuelle mondialiste", cela consiste à appliquer une politique de droite ? Soit 0, soit 1 pour résumer. Soit on n'a absolument pas à questionner le néolibéralisme et à l'accepter en se soumettant toujours et encore à ses contraintes. Soit on est la Corée du Nord. D'où tires-tu cette certitude profondément binaire ??
  11. Pheldwyn

    Sur C8 ,ode à Mélenchon ,le forum est désert

    Un PS avec la gueule de LREM, autant avoir directement LREM, non ? Au final, je n'arrive pas à comprendre ta logique. Le PS n'occupait pas la gauche parce qu'il s'appelait "PS". Il occupait la gauche tant ... qu'il était à gauche. Si Valls s'est fait jeter, et si le PS a implosé, c'est justement parce qu'il ne représentait plus réellement la gauche, mais plutôt le courant de la pensée techno dominante et qu'En Marche l'a siphonné.
  12. Pheldwyn

    Chansons françaises

    Ahhhh, Olivia
  13. Pheldwyn

    Chansons françaises

    Histoire de faire plaisir à @eriu et à @La transparente ... Pomme & Pierre Lapointe :
  14. Pheldwyn

    Music'Acoustic

    Bonsoir
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité