Aller au contenu

Pheldwyn

Membre
  • Contenus

    11 759
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Pheldwyn

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    IdF

Contact

Visiteurs récents du profil

34 781 visualisations du profil
  1. Pheldwyn

    Sondage grève à la SNCF

    Déjà, il y a fort à parier que les personnels (donc les cheminots) seront globalement mieux rémunérés (c'est le cas chez nos voisins). Donc, déjà un poste qui risque de faire augmenter les tarifs pour le consommateur. Par contre, sans le statut, lorsque l'entreprise verra qu'il y a un risque de sécurité (entretien ou autre), le salarié qui veut ouvrir sa gueule se fera lourder. Bref, plus aucun salarié ne dira quoi que ce soit qui concerne l'intérêt général, car son intérêt à lui, ce sera l'intérêt de l'entreprise qui le rémunère. Un point c'est tout.
  2. Pheldwyn

    Sondage grève à la SNCF

    Actuellement, on externalise surtout des compétences. Les grandes sociétés, plutôt que de payer quelqu'un (qu'elles doivent assumer sur la pérennité du poste, sur la sécurité en terme de maladie, d'accident du travail, ... donc assumer les risques) préfèrent le faire passer en externe. En effet, elles ont ainsi : - moins de frais à assumer et la flexibilité nécessaire pour dégager à tout instant la compétence, si elle n'est plus nécessaire ou s'ils ont trouver moins cher - et donc la pression suffisante pour contraindre la personne à travailler dans des moins bonnes conditions et contre une moins bonne rémunération Ainsi, les grandes société font davantage de marge. Celui qui était (ou aurait pu être) employé, perd sur quasiment tous les niveaux, essentiellement en termes d'avenir et de stabilité. C'est l'ubérisation tant souhaitée. On a donc là un schéma assez représentatif du creusement actuel des inégalités : les travailleurs sont davantage précarisés, on laisse de plus en plus les états gérer les coût sociaux que les entreprises payent de moins en moins. Seuls les travailleurs hautement qualifiés s'en sorte, et bien évidemment les actionnaires dont les dividendes ont la hausse au beau fixe. Donc, de plus en plus ces certains qui créent leurs emplois se retrouvent avec pas grand chose ... ça tombe bien, de plus en plus les entreprises se focalisent autour de 2 marchés : le discount, où l'on vend, toujours au moins coûtant, de la merde et le "luxe" où l'on vend toujours plus cher ce qui était parfois auparavant la qualité ordinaire. Bref, le système a sa logique. Et ceux qui ne sont pas diplômés ? (enfin du moins, pas diplômés où il faut) Ensuite, il faut arrêter d'être utopiste : le principe de l'automatisation, c'est de faire plus simplement et plus avec moins d'intervention humaine. Pour que ça ait un intérêt, cela veut dire qu'on ne doit pas avoir plus ou autant de personnel (que l'on paie plus cher puisqu'il est qualifié) que l'on avait d'opérationnels auparavant. Donc, oui, il va y avoir de nouveaux métiers, mais je n'arrive pas à comprendre cet angélisme qui voudrait croire que l'on va créer autant d'emplois que l'on va en remplacer. Ca n'a pas de sens économique, et ça n'a même pas de sens d'un point de vue logique. Automatiser, c'est rationaliser : c'est forcément diviser le nombre de personnes nécessaires. Et grandement. Je reprends l'exemple que j'avais déjà donné dans un autre post : même si créer une caisse automatique fait travailler du monde, une fois le prototype crée, il est répliqué partout et ne nécessite que quelques personnes pour le maintenir. Je ne me risquerais pas à établir un ratio, mais je pense que l'on sera plus proche du 1 poste crée pour 1000 supprimés que du 1 pour 1. Résumons : - on évolue technologiquement. On peut produire plus, faire davantage d'argent, avec moins. - les grandes sociétés, de ce fait, augmentent largement leurs marges, qu'elles redistribuent toujours davantage aux actionnaires - les citoyens ont de moins en moins la possibilité de travailler (et c'est un phénomène qui va s'accroître), et quand c'est le cas, c'est dans des statuts de moins en moins sécurisant pour eux (et c'est un phénomène qui va s'accroître) On a donc une société qui évolue sur le plan technologique, où une minorité s'enrichit toujours davantage, et où le confort, la santé, etc ... des populations décroît de plus en plus. Et c'est sans doute l'avenir. Le problème étant de savoir ce qu'il se passe si, malgré ta bonne volonté, tu es incapable de faire autre chose. Soit parce que cet autre chose ne t'es pas accessible, soit parce que cet autre chose ne te rémunère pas suffisamment pour vivre, où si déjà plein de monde propose les mêmes compétences. En clair, lorsque que l'on s'oriente vers une société où le gâteau est de moins en moins partagé et où les miettes diminuent de plus en plus, alors que le nombre de gens vivant sur ces miettes s'accroît ... et bien mécaniquement, tu te retrouves avec des gens qui n'ont plus rien à se mettre sous la dent. Et donc tu es pour aligner le salarié du privé sur le public. En effet, tu te dis sans doute que si cela marche dans le public - qui n'est pas en soit concentré sur des activités lucratives, - cela devrait marcher dans le privé qui a davantage de moyens.
  3. Pheldwyn

    Sondage grève à la SNCF

    Mouais, la téléphonie, encore une fois, ça se limite à l'arrivée d'un acteur, Free Mobile, qui aurait très bien pu ne jamais voir le jour. C'est surtout 3 acteurs (donc, une concurrence, non ?) qui de 1996 à 2012 (donc, pendant 16 ans tout de même) n'ont pas non plus fait baisser tant que cela les prix (ils ont même été condamnés pour entente sur les tarifs, c'est dire). Si les prix ont baissé, sur la longueur, c'est du fait des évolutions techniques, les effets d'échelle avec davantage d'abonnés (déployer un réseau, de nouvelles antennes devenant de fait plus rentable). Le développement du marché des téléphones a également permis de séparer le forfait du matériel utilisé. Il y a eu donc davantage d'acteurs, mais surtout, il y a eu une explosion de l'activité. Et le nombre fait donc forcément baisser les prix. Le modèle est difficilement transposable au rail.
  4. Pheldwyn

    Ce que cachent les comptes de la SNCF

    Non, pour ceux né après 72, c'est désormais 43 annuités, pour une retraite à taux plein s'entend (puisque c'est la comparaison que tu fais avec le privé).
  5. Pheldwyn

    Alain MINC veut tuer les vieux

    Merde, je crois que personne ne le lui a dit à Alain .... qu'il n'était plus tout jeune ...
  6. Pheldwyn

    Trouver un évènement à l'aide de deux images !

    Tu m'fais peur : j'ai pensé à ça aussi ... mais bon, ce serait quand même limite le smiley
  7. Pheldwyn

    Ce que cachent les comptes de la SNCF

    Sauf que désormais (pour ceux né après 73), il leur faut aussi 43 annuités : 50 - 43 = 7 ans. Il faut avoir commencer super tôt, en effet.
  8. Ah, enfin ! On va s'attaquer à ces hypers privilégiés que sont les handicapés. On s'est déjà fait les vieux, les migrants, les cheminots et les étudiants. Il nous reste quoi après ?
  9. Pheldwyn

    Trouver un évènement à l'aide de deux images !

    Exact ! (Enfin, c'était plutôt son arrestation à Varennes, mais bon, ça revient au même). Ben justement, j'ai éviter d'en mettre pour que ce soit trop évident ^^ J'ai juste mis des pièces avec des profils.
  10. Pheldwyn

    Homosexualité - A-t-on le droit de ne pas aimer ?

    ?? Euh, je ne te suis vraiment pas : pourquoi dis tu que l' "on (c'est qui ?) met en avant une pratique sexuelle" , "au lieu de parler de vie amoureuse". Euh ... les homos qui te gênent lorsque tu les croises dans la rue, c'est des types à poils qui s'envoient en l'air ?? Ou c'est juste qu'ils se tiennent par la main ou s'embrassent ? Car là, désolé, c'est davantage de couple et de vie amoureuse dont il s'agit. A moins que chez les homos, tu apparentes le baiser à une pratique sexuelle.
  11. Pheldwyn

    Trouver un évènement à l'aide de deux images !

    Non plus. Mais c'est lié à la fuite d'un personnage célèbre, en effet (bon, là, j'ai tout dit ^^) .
  12. Pheldwyn

    Ce que cachent les comptes de la SNCF

    Et bien les retraites anticipées des cheminots, c'est une question d'un secteur (le transport ferroviaire qui a court toute l'année, même pendant les vacances, les fêtes, et même les Week-Ends), de profils (des cheminots qui ont des horaires décalés, sont souvent loin de leur famille, etc ... qui assument un métier nécessitant une vigilance constante et qui assume la responsabilité de la sécurité de passagers). Bon, comme ce n'est pas sur les salaires qu'ils sont récompensés, cela passe par des avantages sur la retraite. Ben non, avec un 14ème salaire, c'est, comme je l'ai démontré par le calcul 7 années de salaire en plus. Dans certains boulots moins relouds que cheminot, et mieux rémunérés, c'est tout benef. J'en conclus donc que si les cheminots représente une injustice par rapport au salarié du privé lambda, alors les salariés qui touchent un 13ème et 14ème représentent eux aussi une injustice manifeste par rapport au même salarié du privé lambda.
  13. Pheldwyn

    Ce que cachent les comptes de la SNCF

    Houlà, 17 ans ? Là c'est toi qui t'égare (de l'est). Donc 67 ans (retraite pleine) - 17 ans = 50 ans ... or là, ce n'est pas l'âge de départ à retraite pleine ! Et comme je l'ai dit, il faut avoir (pour ceux nés après 73) ses 43 annuités ... Là, ton cheminot il a commencé à bosser à ... 50 - 43 = 7 ans !
  14. Pheldwyn

    Homosexualité - A-t-on le droit de ne pas aimer ?

    Euh ... c'est réfléchi là, ce que tu nous soumets ? Dans le même ordre d'idée, l'idée me révulse : - qu'Emmanuel soit avec Brigitte, elle est tout de même beaucoup plus vieille - qu'un japonais sorte avec une congolaise, ça me répugne - de parler avec quelqu'un qui écoute du Christophe Maé etc ... Merde ... peut-être que quelqu'un est révulsé à l'idée de parler à un gros con comme moi ?? Bon, sinon, que veux-tu dire par "accepter, soutenir le concept" et "adhérer à leur cause" ?? Tu veux dire : 1°/ accepter, soutenir le fait que chacun fait bien ce qu'il veut de son cul, et si des femmes préfèrent les femmes et des hommes préfèrent les hommes, chacun fait ce qu'il veut 2°/ accepter, soutenir le fait d'être soi même homo, ne coucher qu'avec des gens de son sexe ? Personnellement, je ne suis pas prêt à sacrifier mon hétérosexualité pour les homosexuels, donc le 2°/, sans moi. Si c'est cela à quoi tu penses, je te rassures, personne ne te demande d'être homo. Par contre, j'ai plus de mal si c'est au 1°/ que tu penses. Ne pas "accepter", ne pas "adhérer à leur cause", cela veut dire soutenir l'idée inverse, à savoir que, non, personne n'est libre de faire ce qu'il veut, et que même si elle préfère les femmes, une femme ne doit pas avoir le droit d'être avec une femme (et pareil pour deux hommes). Bref, quelle est l'idée que tu ne veux surtout pas soutenir ?
  15. Pheldwyn

    Trouver un évènement à l'aide de deux images !

    Non plus ...
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation