Aller au contenu

Garlaban

Membre
  • Contenus

    2488
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Garlaban

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

5452 visualisations du profil
  1. Le Proche-Orient est un espace géographique, une région du monde. Il comprend la Turquie, le Liban, Israël, la Jordanie, l'Irak, l'Egypte, la Palestine et la Syrie. On y adjoint parfois certains pays limitrophes. Ce n'est pas parce que la Turquie est membre de l'OTAN qu'elle s'envole pour autant de son socle géographique.
  2. La Turquie fait partie du Proche Orient... cette dernière ne se limite pas à la bande de Gaza!
  3. Les migrants de toutes époques et latitudes ne sont pas ces geignards "fuyant la guerre et la misère" comme se complait à les décrire une certaine gauche et extrême-gauche en Occident. Ils sont avant tout des envahisseurs, porteurs d'un projet d'installation coute que coute. Ils se contrefichent des autochtones jusqu'à leurs petits projets de rêve collectiviste. ils sont fondamentalement individualistes comme l'ont été leurs prédécesseurs qu'ils soient vikings en Normandie, Européens en Amérique ou Pieds noirs en Afrique du Nord. Un migrant n'a que faire du passé du pays dans lequel il s'installe. Pour lui c'est une terre vierge, juste un limes à agrandir ou une nouvelle "conquête de l'ouest". Ils sont aux antipodes de tes projets économiques.
  4. En Turquie, ce ne sont pas des etablissements potemkine. Médecins et compétences sont bien presentes. Des 5 etoiles compares aux notres.
  5. Pas du tout! allez visiter la Turquie. Entre Istanbul et Ankara des années80 et aujourd'hui, c'est le jour et la nuit. Le pays a muté jusque dans les petites villes de province. A ce propos, la multitudes de clinique et d'hôpitaux turcs ultra-modernes ont de quoi faire pâlir d'envie nos pauvres hôpitaux charitables si mal en point.
  6. Précisément c'est le pays où le taux de pauvreté croit le plus, je cite : "Le Luxembourg a accusé la plus forte hausse du taux de risque de pauvreté en Europe depuis 10 ans, selon l’étude d’Eurostat parue le 16 octobre. Ce taux est passé de 15,5% en 2008 à 21,9% en 2018". Après tout dépend ce que l'on entend par être pauvre au Luxembourg. https://paperjam.lu/article/luxembourg-pays-ou-risque-pauv Avec les stats on peut tout faire et tout dire... comme : le Quatar est un pays très pauvre... à causes des domestiques Philippines ...
  7. J'encaisse pour mon entreprise des milliers de chèques de particuliers chaque année. Les seuls qui sont refusés pour défaut de provision ont curieusement tous le même dénominateur commun. Ils ont été établis par des femmes seules élevant des gamins avec des noms bien gaulois. C'est comme ça. Elles ne vivent pas spécialement dans les "quartiers".
  8. Les deux ne sont pas contradictoires. Les migrations ne concernent pas les "pauvres" contrairement à l'idée confortablement installée. Accessoirement elle résulte d'une fuite suite à un conflit dans le pays d'origine (13% des migrants en 2017). La majorité des migrants sont des hommes, diplômés, jeunes, volontaires et souvent avec des moyens, déjà pour financer le prix élevé de leur passage. Ils recherchent avant tout un mode de vie plus attractif venant de pays où ils s'ennuient profondément sur tous les plans. La grande majorité d'entre eux viennent de pays musulmans. Avec la mondialisation et les moyens d'information instantanés les cultures sont en concurrence.
  9. Plutôt que gloser sur les interminables méthodes de calcul du taux de pauvreté , je préfère témoigner sur ce que je constate à travers mon activité qui s'adresse aux particuliers tous quartiers et communes confondus. Avec mon entreprise, la quasi totalité des chèques revenus impayés sont émis par des femmes qui élèvent seule leur enfant(s). Les Français les plus pauvres sont aussi les plus seuls. La pauvreté ne doit pas être envisagée que sur le plan monétaire. L'absence de lien social est davantage responsable de cet état. Dans les quartiers à forte population immigrée où nos chiffres de vente sont excellents voir supérieurs, plus des 2/3 des règlements se font en espèces et non par chèque ou virement... Voilà notre quotidien, tu peux en conclure ce que tu veux sur la débrouillardise des uns, la détresse des autres ou l'économie parallèle qui échappent à toutes stats... Pour le reste, il suffit d'un point de revalorisation des allocations ou des retraites pour que ces chiffres évoluent à la hausse ou à la baisse. En Europe certains triturages algébriques mettent le Luxembourg pays "le plus pauvre d'Europe" (à cause de l'écart entre les salaires) pour dire leur valeur et l'instrumentalisation politique qui en est faite par la suite! Les bidonvilles avaient disparu du paysage urbain à la fin des années 50, ils sont réapparus il y a quelques années avec le phénomène migratoire. 80% des SDF en France relèvent d'instituts de soutien psychiatrique suite à la démission de l'Etat et des familles qui ne jouent plus leur rôle de régulateurs. Franchement on ne peut pas parler de désastre de la pauvreté en France surtout lorsqu'on voit l'hystérie des soldes ou les queues dans les grands magasins. il faudrait déjà dégraisser les paravents abstraits que sont les : "taux de pauvreté", "indice de pauvreté", "indicateur de pauvreté" qui finissent toujours par écarter ceux qui les utilisent de toutes réalités humaines... Un "vieux" qui ne possède pas internet ou un ordi est aujourd'hui considéré comme "pauvre". Je connais des fils à papa au RSA qui glandouillent comme "artistes" dans des appartements financés par leurs parents fortunés. Emmaus est devenu la brocante aux bonnes affaire du coin, "Les restaus du coeur" le meilleur discount encore mieux que Ldl etc...
  10. Le recul de la pauvreté, l'émergence des classes moyennes, l'uniformisation des modes de vie concernent tous les pays à quelques rares exceptions près. Y compris en Afrique ou en Asie centrale jusqu'en Mongolie! Dans des contrées qui comptaient pour du beurre il y a peu pour ainsi dire. Votre analyse économique n'est pas inintéressante mais vous ne prenez pas en compte cette nouvelle donne qui est pourtant évidente depuis un bon bout de temps déjà. Si vous pensez que la solution doit être européenne et mondiale alors intéressez vous au monde.
  11. C'est faux! Ces dernières décennies la misère a reculé pour des centaines de millions d'individus partout dans le monde. La vielle antienne de la poignée de milliardaires qui se gaverait sur le dos des pauvres ne tient pas compte que ces nouvelles fortunes se sont essentiellement bâties dans des pays émergents où tout était à construire ou reconstruire, bien souvent sur les ruines du socialisme. Elles sont dues également à la nouvelle économie née avec la révolution numérique particulièrement aux USA. Des flux de capitaux nouveaux avec des visages nouveaux alors que ton discours est statique.
  12. Elle est encore plus légère chez d'autres! A ce jour, les 4 pays dans le monde qui refusent toujours d'entendre parler de pandémie jusqu'à bannir le mot "covid" du langage officiel sont la Corée du Nord, la Biélorussie, le Turkménistan et le Nicaragua tous dirigés par des camarades ouatés de marxisme. On ose imaginer ce qu'aurait-été la pandémie actuelle au plus fort de la période soviétique?? Décidément même avec la nature, le marxisme vous met à coté de vos pompes.
  13. C'est une bonne nouvelle. Cela montre que le système est bien portant. Les gens achètent, échangent, se distraient. Pourquoi faudrait-il s'agenouiller de terreur avec des bougies en attendant la fin du monde?
  14. Attention à ne pas sombrer dans un énième millénarisme catastrophiste. L'environnement est déjà pris en considération dans de nombreux processus de fabrication, les sources d'énergie se diversifient, la rareté amène une augmentation des prix donc au recyclage et à la création de substituts, les modes de consommation évoluent, avec des innovations technologiques en cours et d'autres que nous n'imaginons pas.. L'accession à la propriété privée est la meilleure garante d'une prise de conscience environnementale. L'un ne contrarie pas l'autre. En France il reste peu de domaine qui sont du ressort de ce volontarisme étatique et patriotique que tu réclames, sauf peut être ... l'industrie du cinéma. Gainée de nationalisme par la préférence culturelle française cela ne l'empêche pas d'être le deuxième exportateur mondial. Vous ne pouvez pas les ignorer en refermant la porte derrière vous. Ils sont porteurs d'un capitalisme optimiste pendant que d'autres en Occident se sentent contestés et déclassés. Il faudrait déjà s'interroger sur qui voudrait changer un système qui créé l'abondance. Même en France, les anti ressemblent davantage à des consommateurs contrariés. Certes! mais certaines qui visaient à transformer radicalement l'Homme en ont plus que d'autres. Pour le tiers de l'humanité qui s'est récemment sorti de cette course au bonheur obligatoire, il sera très difficile maintenant de les convaincre de revenir aux solutions collectivistes même à la sauce édulcorée.
  15. Tes idées sont louables et éthiques mais elles ne s'appuient sur rien. Pour retrouver le sens d'une économie nationale, il faut au préalable se réconcilier avec l'idée de patrie, retrouver le sens de notre histoire, remiser sa sacro-sainte passion égalitariste en un mot redevenir souverainiste. Autant de choses qui sont devenues des gros-mots à gauche. Tu n'as pas les moyens culturels de la politique économique que tu appelles de tes voeux. Tu voudrais élever une maison sans te préoccuper de la nature du sol... Je ne crois pas non plus à cette resucée de socialisme collectiviste indéfinissable prôné par Dédé le Corse. Socialisme pur et sans tâche qui renaîtrait de ses cendres. Trop de casseroles, trop d'inhumanité lui collent et lui colleront encore longtemps à la peau pour des décennies voir des siècles. Je ne crois pas non plus aux discours des anti-capitalistes toutes nuances confondues. Ils émanent tous chacun à leur niveau de "riches"! C'est le grand paradoxe mais être anti-capitalistes aujourd'hui est devenue une idée de riche occidental, ça c'est mon coté marxiste à l'envers. En France "les communistes" d'aujourd'hui" sont au RN, c'est exactement le même électorat. Derrière un Mélenchon ou un Hamon il y a les profs et les fonctionnaires catégorie B. Dans le monde, les plus capitalistes qui rêvent de bagnoles, de voyages et de cuisine américaine sont les "pauvres" Chinois, Indiens ou Brésiliens. Je crois que le capitalisme sera remplacé par le capitalisme. Il est devenu aujourd'hui protéiforme de" la Suède à la Chine" et démontre qu'il absorbe toutes les révolutions qu'elles soient numériques ou écologiques. Il y a de la marge pour son évolution d'autant que les mécontents se retrouvent plus dans les "pays riches" inventeurs du capitalisme qui ont le sentiment de se retrouver dépassés et déclassés ... donc finalement insuffisamment malheureux pour espérer être le moteur d'un quelconque changement.
×