yop!

Modérateur
  • Compteur de contenus

    20 365
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de yop!

  • Rang
    Gonade Absolutrice
  • Date de naissance 31/05/1982

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Fin de la terre

Contact

Visiteurs récents du profil

79 329 visualisations du profil
  1. Il est con comme les autres !!!!!!!

    Ouais, mais là il est question de la petite clope après l'amour, de la petite clope avec le café, etc...
  2. Il est con comme les autres !!!!!!!

    Comme tu dis, les gens paieront. Pas parce qu'ils sont "cons" (pas que ) mais parce que la cigarette maintient son emprise malgré les hausses de prix et surtout chez les classes populaires pour lesquelles c'est un des derniers petits plaisirs. On leur cherche tous les moyens de ponction possible (je pense à la hausse de la CSG). La mission de Santé Publique et de redressement de la Sécu permet de se donner de beaux atours moraux. Je dis ça en tant qu'ex-fumeur.
  3. Hello Cheuwing ! Et bien si, il y a une différence de taille entre le modèle start-up et le petit commerce/artisanat : la précarisation des travailleurs. Sous couvert de transformer tout le monde en entrepreneurs positifs, courageux et motivés, le modèle start-up vise à nous transformer en sous-salariés corvéables et jetables. Et la fable, c'est de nous faire gober l'abandon d'un modèle de protection sociale solide en nous brossant ça comme une grande aventure de pionniers de l'entreprise, des gens qui "prennent leur destin en main" (ce qui rejoint un peu la vision droitière de la solidarité =assistanat, ou encore la "méritocratie"). Attention, je critique pas l'esprit d'entreprise. Créer est stimulant, grisant et autant le faire quand on est encore jeune. Cela dit, ça existait déjà bien avant les start-up, qui elles cachent un modèle économique différent. Ce qu'on appelle entraide, ça s'appelle aussi "externalisation des coûts" ou même parfois entubage profond (le monde des start-up n'est pas rose) et ça ne permet pas forcément de poser les bases pour se construire une vie. Tout le monde ne rêve pas d'être entrepreneur et ne pas compter ses heures. Surtout que le deal, c'est réussir ou mourir (et/ou recommencer), ou être performant si on est prestataire. En tout cas, le projet de Macron est bien de tailler le code du travail selon cette vision-là. C'est clair et net. Le modèle start-up se nourrit de ce travail "uberisé", à base de CDI de projet, de flux de travailleurs jetables. Je me permets d'en parler parce que je connais bien la mentalité start-up, que je suis The Family depuis longtemps et que ma propre profession ultralibérale représente bien cette précarité, cet enfumage sur le rapport de force (je suis censé être mon propre patron et avoir des clients, ce sont en fait mes clients qui sont mes patrons, vu les monopoles). Pour moi, c'est le terme "PASSION" qui m'est brandi pour comme cache-misère d'un statut qui n'est pas souhaitable à grand échelle... mais vers lequel on va. "Être mobile, entreprenant, pro-actif" = assumer tous les coûts et les efforts qui auparavant étaient plus partagé avec l'employeur, détruire lentement le modèle social français. Une petite vidéo assez pertinente, si tu as le courage : Macron et l'uberisation.
  4. Macron a voulu louer une sorte de mixité sociale qu'on peut trouver dans les gares. L'intention est bonne. Malheureusement pour lui, son système de pensée typiquement néolibéral startupien (réussite économique comme marqueur social, individualisme,...), doublé d'un bon gros mépris de classe, l'a rattrapé. Ça fait plusieurs fois que ça suinte dans ses propos. Ça suintera encore, parce que c'est son ADN idéologique. Après, il s'adresse à un certain public qui pour une grande partie va acquiescer.
  5. Jeter un âne dans la fosse aux tigres = stratégie commerciale à l'efficacité prouvée depuis 10 générations. Bravo !
  6. Pas que par des chefs d'entreprises. Et pas qu'en Thaïlande (Afrique, Amérique du Sud, reste de l'Asie du Sud, Europe de l'Est,...). Ça fait partie des "horreurs ordinaires" de notre monde et les piqûres de rappel provoquent -encore heureux- une indignation. Même si ça retombe dans un relatif oubli après.
  7. On n'arriverait jamais à calculer un "quotient d'utilité sociale" puisque, justement, il y a un affrontement idéologique sur cette définition entre droite et gauche économiques. Pour la droite néolibérale, l'enrichissement de tous est un bénéfice social, l'état et les charges étant une frein, le travail un coût, le social un boulet assimilé à de l'assistanat, etc... Pour la gauche, c'est quasiment l'inverse : certaines voies d'enrichissement sont des crimes antisociaux, il faut augmenter la protection sociale, etc... Le seul point de convergence que je peux trouver entre ces deux visions du monde, c'est que la captation des richesses par une minorité est néfaste au bien commun puisqu'il n'y a plus ni solidarité, ni percolation. ======= Je pense que Ruffin est sincère dans son combat. Et qu'il est cohérent à demander le minimum puisqu'il estime ne pas avoir besoin de plus. Plus que de la publicité, c'est un acte symbolique à l'heure où trop de gens ne pensent qu'à se gaver le plus possible.
  8. Menaces qui me détruisent

    Hmm... Snapchat est une sorte de messagerie où on s'envoie des photos/vidéos (qui sont censées disparaître après une dizaine de secondes... d'où la bêtise). Les jeunes communiquent beaucoup comme ça maintenant. Je ne crois pas que ça soit une bonne idée de relancer le gars. Enregistrer les menaces qu'il peut encore envoyer, oui. Répondre : non. Quant aux parents, ils sont responsables légaux et il est important qu'ils prennent ça moins à la légère.
  9. Menaces qui me détruisent

    En tout cas, quelles que soient les menaces, ne lui donne rien de plus, coupe le contact. Si tu as le cran, tu peux lui dire que tu n'en as rien à faire de ces photos. Si tu ne cèdes pas au chantage, qu'il ait ou non une photo de toi ne lui servira à rien. Pour tes parents, tu peux les informer en leur montrant des articles sur le net, sur des cas similaires. Ils sont adultes et n'ont pas vécu leur jeunesse avec le net, ils ne se rendent pas forcément compte que pour vous, c'est du 200% réel (200% parce que ça va plus vite, c'est plus gros,...). Il y a tout un tas de chantages comme ça sur le net et certains jeunes trop sensibles peuvent aller jusqu'au suicide. Il y a aussi des gens qui en font leur métier, il n'est donc pas inutile de signaler à la police. PS : les amis, je crois qu'elle se rend bien compte qu'elle a fait une bêtise en faisant ces photos. Pas besoin de lui refaire la leçon de morale tous les 3 posts...
  10. Guillaume Canet et les gros porcs de Strasbourg

    Ne pas rattraper un papier qui s'envole, ce n'est pas terrible mais ce n'est pas du même registre que de laisser volontairement tous ses déchets de fast-food alors.... qu'il y a une poubelle juste à côté ! A part ça, je trouve la remontrance de Guillaume Canet très gentillette par rapport à la violence banale du langage des jeunes d'aujourd'hui (du moins, de ceux du genre à laisser leurs déchets comme ça). "Porc", c'est dans leur langage de base ; justement dans les registres de la saleté ou des mauvaises manières. Du coup, ça ne risque d'avoir comme effet que de les faire se marrer comme des baleines, les auteurs du forfait.
  11. Connaissez-vous l'autisme ?

    Pour la psychanalyse, Sophie Robert (qui avait réalisé Le Mur, la psychanalyse a l'épreuve de l'autisme) vient de réussir à financer le prochain film (une sorte de suite, avec le même matériel édifiant) : https://www.kisskissbankbank.com/le-phallus-et-le-pas-tout-ou-le-zizi-et-la-zezette Je ne sais pas comment on fait pour encore prendre cette pesudo-science au sérieux, surtout que dans le cas de l'autisme, c'est très grave : enfants mal pris en charge, parents culpabilisés et mal orientés. Gros dégâts psychologiques, en fait. Cela doit être dénoncé : quoiqu'on pense de la psychanalyse, elle est totalement à côté de la plaque sur l'autisme.
  12. Que pensez vous du Raptor Dissident ?

    J'ai suivi ses petites vidéos juste un peu avant le Youtube Drama qui a suivi... Je trouve que c'est rigolo même si c'est très crétin aussi, avec cet excès langagier digne de feu FDP de la mode. Sur le fond, il dénonce quelques trucs : les excès de certains militants, les contradictions des gens,... mais au final,ça ne pisse pas très loin. Quelques bonnes phrases et son champ lexical du Jean-XXX est amusant. Je trouve excessive toute la volée de bois vert qu'il se prend mais pas forcément inutile ou injustifiée (selon les contradicteurs). Le net rend tout excessif, de toute façon...
  13. Faut-il reflechir pour vivre ?

    Sujet nettoyé. Merci d'éviter insultes et autres invectives peu sympathiques.
  14. Mon écran n'arrete pas de s'éteindre

    Essaye en le débranchant, pour voir.
  15. Le Trolley Problem en mode compliqué

    Monsieur A est enchaîné aux rails ?