Aller au contenu

Fraction

Membre
  • Contenus

    945
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Fraction

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 12/28/1976

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Paris
  • Intérêts
    Injecter de l'énergie structurante dans mon environnement.

Visiteurs récents du profil

2065 visualisations du profil
  1. Le jour où j'ai épousé la France, à l'âge de 25 ans, j'ai aussi épousé sa devise : liberté, égalité, fraternité. Je me suis subordonné volontairement, contractuellement. Mais j'ai droit à mon exception individuelle, et il est vrai que j'ai en moi une certaine pulsion révolutionnaire. Mais cette pulsion est compatible avec les valeurs de la France. Cordialement, Fraction.
  2. Ce que j'aime dans les réseaux sociaux, c'est qu'on n'est pas obligé de justifier sa posture par un statut social. Cordialement, Fraction
  3. Je vous comprends, et je fais vœu d'être toujours là pour mes amours et mes amis quand il le faudra. Mais j'ai des limites, et il existe un seuil de rupture affective où c'est l'Etat qui prend en charge la détresse humaine. Cordialement, Fraction.
  4. Soit. La détresse dont vous me parlez est-elle remédiable par ses contacts sociaux ? Je veux bien aider les miens, leur offrir une épaule solide, mais s'il s'agit de subventionner leur destin, ce n'est pas mon rôle. Et si une femme fondait en larmes dans vos bras, alors que vous êtes incapable de soigner son mal, quel serait votre comportement ? Vous n'êtes pas Dieu. Notre impotence justifie l'esprit plaintif et notre compassion. Cordialement, Fraction
  5. Les fous sont synchronisés. Autrefois ils étaient synchronisés par la Lune. Mais aujourd'hui il sont synchronisés par les médias. Parce que l'autosuggestion a les défauts de ses qualités. Le 11 septembre 2001 a saturé les appréhensions et les paranoïas. La maladie n'existe pas. Il n'y a qu'une seule maladie, elle est pluridimensionnelle, elle est spirituelle, et elle est mondiale. Cordialement, Fraction.
  6. Bonsoir, Je ne suis pas indifférent. J'ai beaucoup d'empathie envers les hommes et le femmes qui souffrent en leur être. Mais il y a deux écoles : Les psychiatres qui remettent l'homme en question, et les sectes qui remettent le monde en question. J'ai tendance à préférer le positionnement de l'institution psychiatrique, même si je ne lui offre pas un blanc-seing : _ Mon fils est dépressif, il veut se suicider ! _ Ben, t'as qu'à le droguer ! La démarche expérimentale a démontré que quand tu es KO, tu as moins de problèmes. Je suis favorable à une révolution méthodologique de l'institution psychiatrique, mais pour l'instant, nous devons parer au plus urgent avec des moyens criminellement modestes. Cordialement, Fraction
  7. Bonjour, La vie est un jeu, une comédie, à l'échelle microscopique. Mais c'est un drame, une tragédie, à l'échelle macroscopique. Le surhomme est un joueur, il est désinhibé, démentiel, et affranchi de la contrainte : dans un état d'impunité totale. Mais le responsable, lui, a suffisamment été éprouvé par la vie pour avoir conscience de sa dramatique. Il a davantage d'inhibitions que de moteurs. Le paradoxe de la vertu c'est qu'elle est majoritairement inhibitrice : elle conduit à l'inaction. Alors que le vice est hyperactif et n'a pas de limite : c'est le feu d'artifice de Las Vegas. Si bien que la vertu va probablement finir par devenir une filiale du vice, à force de se flageller et de pêcher par contrition. Les maisons d'édition telles que Flammarion, Plon, et Gallimard vont finir par se faire racheter par les pornographes tels que Twitter ou Facebook. Les pornographes et les violents deviennent milliardaires, alors que les philosophes commencent à faire la manche. La prédation du fort envers le faible que vous décrivez est analogue à la prédation du joueur tout-puissant et démentiel envers le dépressif qui doute de lui-même. On peut douter de tout, mais doutez de soi-même est une faute morale. Ce comportement est antinomique à l'épanouissement de la conscience. Je ne pense pas que le mal puisse me suicider, mon suicide sera plutôt une faillite de mon estime envers moi-même. Cordialement, Fraction
  8. Fraction

    Vivre avec les problèmes

    Bonjour, Je n'ai jamais souffert, je n'ai pas assez de problèmes, et je souffre d'une impunité totale. Ça me coûte l'antipathie des déchus, un peu comme Macron avec son délit de belle gueule. La nénette de ma vie est trop lubrifié. Du coup, l'absence de contrainte gène mon plaisir. J'ai une préférence pour les relations consenties, mais Dieu que la résistance est excitante, quand on a la volonté. Quand un jeu n'a plus de contrainte, il devient création. Schopenhauer a un aspect plus démentiel encore que Nietzsche. Un homme amputé du facteur exogène devient déviant. L'environnement n'a pas d'instrument de précision pour vous offrir le stress dont vous avez besoin, alors il bourrine. Apprenons à créer notre propre stress pour ne pas laisser notre inconscient invoquer l'intervention environnementale. J'aimerais conclure par une citation de Mylène Farmer : "Les plus beaux jours s'achèvent dans la peine." Cordialement, Fraction
  9. Fraction

    retraite à point

    Bonsoir, Les fonctionnaires vont peut-être pâtir de la retraite par points, parce qu'ils ne cotisent presque pas. La France considère que la condition sociale des fonctionnaires est à la charge du contribuable et du travailleur privé. Les fonctionnaires ne cotisent pas non plus pour l'assurance-chômage. L'Etat est son propre assureur, donc il rémunère lui-même ses chômeurs, et avouons qu'ils sont rares. Les fonctionnaires peuvent se faire massacrer par n'importe quel chef d'état. Mais il y a un deal : ce deal c'est que le contribuable est redevable de la condition sociale du fonctionnaire. Cordialement, Fraction
  10. L'aveuglement de la science a fait de moi un orphelin, et je ne suis pas le seul. J'ai dû me reconstruire moi-même face au désespoir de sa démission. La révolution quantique me sourit, mais saura-t-on l'interpréter ? Moi, oui. Cordialement, Fraction
  11. Fraction

    Bizarrerie humaine.

    L'information n'est pas neutre. L'information puise son inspiration dans l'accidentel, le remarquable, l'inharmonieux, l'insolite, ... bref dans le transgressif. Les hommes sont majoritairement bienveillants et bien-pensants, mais ils sont naturellement attirés par une information transgressive parce que douée de sens remarquable. Le monde n'est pas violent. Le monde est constitué de 5 milliards de travailleurs et 500 millions d'ultra-violents, faites le ratio : c'est 1/10. Mais l'information n'ira presque jamais interviewer ces travailleurs, elle préférera assouvir nos pulsions voyeuristes. Cordialement, Fraction
  12. C'est tout ou rien : Celui qui ne sait pas tout ne sait rien. J'ai édité sur ce site un blog qui s'intitule "Moteur paradoxal". J'y développe, par bribes, l'édifice d'une cosmologie censée réconcilier le spirituel et le matériel, le religieux et le scientifique, l'un et le tout, le sujet et l'objet. La Vérité n'est pas à vendre, elle n'est pas privatisable, elle est d'intérêt général, aussi je suis disposé à répondre à n'importe quelle intervention avec proportionnalité. Cordialement, Fraction
  13. Non, l'impudeur est inhérente à la Vérité, puisque le déterminisme émane de nos entrailles, et que la réalité est une invocation. Il s'agit plutôt d'une rupture avec la causalité classique : Ce n'est plus l'un qui détermine l'autre, c'est Tout qui détermine tout. Le langage académique ne suffit plus. Cordialement, Fraction.
  14. Bonsoir, Nos deux mondes ont une expérience commune, ou presque, mais deux interprétations radicalement différentes. Je peux parler votre langue, puisque c'est ma langue natale. Mais pour vous inviter à parler la mienne, j'ai besoin d'être quelque peu elliptique, énigmatique, implicite, analogique. Cordialement, Fraction.
  15. Bonjour, L'ontologie conjugue le maître et le génie, la tragédie de l'holocauste en est une illustre mise en scène. Le maître a une approche empirique alors que le génie a une approche rationnelle, globale. Le maître est coordonné alors que le génie est unanime. Le verbe moteur de l'environnement c'est le verbe "représenter". Le verbe moteur de la créature c'est le verbe "reconnaître". Tous les autres verbes, comme le verbe "faire", leur sont immanents. Le verbe du maître est puissant, mais le verbe du génie est conditionnant. Mon père est un omniscient du second principe, et ma mère est une candide du premier principe. C'est pour cela que mon cerveau juvénile lui a été confié après leur divorce. Cordialement, Fraction
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité