Aller au contenu

Fraction

Membre
  • Contenus

    1631
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Fraction

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12/28/1976

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Paris
  • Intérêts
    Injecter de l'énergie structurante dans mon environnement.

Visiteurs récents du profil

2772 visualisations du profil
  1. Fraction

    Sexisme

    Bonsoir, Pardonnez ma vulgarité, mais la bêtise "pétasse" n'a pas à rougir de la bêtise "beauf". Hommes et femmes sont égaux devant la connerie. Mais sont-ils égaux devant l'excellence ? Le problème c'est que l'excellence typée "virile" est plus mesurable et spectaculaire que l'excellence féminine. De même que l'excellence du mal de Fantômas est plus fulgurante que la vertu protectrice de Louis de Funes. Si bien que Fantômas est plus fascinant, et illusoirement moins "neuneu", à démontrer. Je vais tenir un discours sexiste, relatif à la symbolique de Mars et de Vénus. Il y a des planètes mortes à conquérir, et des œufs vivants à faire mûrir. Ces deux projets sont énergivores. Mais lequel est le plus pertinent ? Il y a des hommes à convaincre et à vaincre, et puis il y a un ego et un "moi" à dompter et à civiliser. La notion de performance dira qu'il est plus aisé de se convaincre soi-même, mais la notion d’ontogenèse et d'embryogenèse dira le contraire. Je ne dis pas qui a tort et qui a raison, et ma discrimination se veut la plus fidèle possible. Mais ce qui se veut objectif est une évidence prouvée, alors que ce qui est subjectif est une évidence éprouvée, et le "moi" est la dernière entité que l'homme comprendra malgré cette évidence. Cordialement, Fraction
  2. Bonsoir, Je ne parlais pas des surfaces d'exploitation du bétail, mais de sa sous-traitance céréalière. Le niveau de monopolisation des terres cultivables y est prohibitif. Le caractère malthusien des surfaces cultivables nécessiterait, moralement, un compromis foncier collectif. Parce que la seule loi du marché considère que l'estomac de votre chien est plus solvable que celui d'un enfant africain. Cordialement, Fraction
  3. Pas étonnant : les médias plafonnent notre âge mental pour mieux que le design calibre la tonte. "Channel vérité" n'est pas inscrit dans notre scénario commun. La rétroactivité du temps fait que la Nature a commencé par le dernier principe. Elle a une omniscience d'avance, si bien qu'elle nous promène à son gré dans les méandres de l'illusion. Parce que "qui peut le plus, peut le moins" : qui peut l'idéalisme peut le réalisme. Le réalisme n'est qu'un sous-ordre de l'idéalisme, et c'est aussi pour ça que vous ne comprenez pas ce que je dis. Il faut dire aussi que vous ne faites pas d'effort.
  4. Bonsoir, Il ne vous a pas échappé que mon discours est difficilement compatible avec la cosmologie classique. Et puisque toute tentative de substitution serait vaine dans le temps qui m’est imparti, je vous demande temporairement d’axiomatiser quelques causalités. La notion de « coût subjectif naturel » que j’introduis n’est pas strictement sensorielle, elle s’extrapole dans toutes les dimensions de l’épreuve. La différence entre le théisme et ma thèse, c’est que le théisme est une administration de la punition, jusqu’à son dirigisme, alors que selon moi, le coût de la faute est autogéré, et auto-suggéré. C’est aussi une des raisons pour laquelle les sages ne disent jamais la vérité : si c’est l’autosuggestion qui invoque les environnements, alors la triche peut devenir la règle du jeu. Le diable, qui n’est pas un nom propre mais un réseau neurologique dissocié et anthropomorphe, triche en permanence avec l’impressionnisme et la suggestion, en toute irresponsabilité, jusqu’à une certaine déstabilisation. Cette déstabilisation s’objective en harcèlement et en lynchage médiatique, et elle est catalysée par la conscientisation de la condition humaine réelle. Cordialement, Fraction
  5. Bonsoir, Oui, on a les amis qu'on mérite, et si l'ancien FN aimait danser la valse de Vienne, ou fricoter avec les extrêmes-droites européennes, ça peut entretenir un doute sur sa moralité, a minima opportuniste. Mais on n'a ni l'audience ni l'électorat qu'on mérite. Peut-être que "Joséphine ange gardien" a des fans criminels, mais on ne peut pas le lui reprocher. Madame Lepen s'est évertuée, pendant des années, à reconstruire la réputation de son parti, en opérant une littérale chasse aux sorcières, afin de bannir de son discours officiel toute ambiguïté raciste ou antisémite. Les rares exceptions de cette moralisation dirigée sont d'initiative individuelle. La méchanceté est fulgurante, mais la bonté est fédératrice. La tactique de Jean-Marie était une tactique d'outsider, une posture de perdant, alors que Marine souhaite que son parti devienne un parti de gouvernement, même si je n'y crois pas. La filiation idéologique que vous évoquez entre l'extrême-droite d'hier et celle d'aujourd'hui m’apparaît être davantage le fruit d'un jugement esthétique plutôt que politique. Le fascisme était anti-parlementaire, et le nazisme était, c'est peu de le dire, ségrégationniste. Or je ne retrouve pas cette empreinte idéologique chez le RN. Cordialement, Fraction.
  6. Bonsoir, Permettez-moi une spéculation athée, dans une folle tentative de rationalisation dont je vous offre toutes les briques élémentaires dans le discours qui suit. Les neurones transcendantaux répondent à un déterminisme autogéré (par induction de la conscience). La formule qui régule notre relation à l’environnement doit donc optimiser son rendement « efficacité / simplicité ». Or, quoi de plus simple et efficace que la réciprocité ? Le problème, c’est que le formalisme a les mêmes défauts que l'événementiel : il est quasi-systématiquement péjoratif, et in fine, il aboutit à l’impression d’un neurone du mal transcendantal. Alors que le neurone du mal est naturellement exclu de toute transcendance via une multitude de dispositifs de refoulement, mécanistes comme finalistes. La gratuité étant déstructurante pour les mœurs et polluante pour l’esprit, même si tout était gratuit, il faudrait malgré tout instituer un système de tarification. Or il existe, par l'unité de la conscience, un coût subjectif naturel. Lorsque vous fixez une lumière rouge pendant une minute, puis que vous dirigez votre regard vers un mur blanc, alors vous apercevrez une lumière cyan due à l’impact du rouge sur vos rétines. On pourrait interpréter que le cyan est le « coût subjectif » du rouge. De même, la déprime d'un lendemain de cuite serait le coût subjectif de l'euphorie de l'ivresse. Mais alors, le coût du pêché serait subjectif ? Un homme particulièrement égoïste, qui parviendrait à se mentir à lui-même, à croire ce qui l’arrange, serait pénalisé d’un coût subjectif moindre. Ainsi, le moral animal précéderait chronologiquement (mais pas ontologiquement) la personne morale, et le doute de soi-même serait techniquement impardonnable, en vertu notamment de la récursivité du moi et de ses dimensions fondamentales, que sont la volonté, la véracité, et le réalisme. Je ne sais pas si Satan est le plus intelligent des archanges, mais si votre thèse de doctorat en arrive à conclure que la guerre et la maladie sont des régulateurs démographiques, c’est que vous vous êtes planté quelque part. Cordialement, Fraction.
  7. La Chine dénonce les mauvais payeurs, les surendettés, via quelques signaux publics. La France ne fera jamais cela. Si la France devient un état policier hyper-vigilant, ce sera au profit de la veuve et de l'orphelin, et non de la mesquinerie vengeresse. La Chine est ce qu'elle est, et l'acceptabilité de l'état policier y est beaucoup trop tolérant. _ "Bonheur et prospérité, honorable client, et les Droits de l'Homme dans ton cul !" Mais chez nous, l'état policier fait vœu de philanthropie et de bienveillance. La CNIL et les libertés individuelles doivent revoir leur copie parce que les premiers bénéficiaires de la liberté et du secret sont les criminels.
  8. Les choses sont tantôt phalliques tantôt utérines. Les latins ont une culture nominale sexuée. Ils ont raison sur le principe, mais ils ont tort dans son application. Une fusée est phallique. Une doudoune est utérine. Mais qu'en est-il de l'éponge ? Ou de l'automobile ? L'énergie cinétique de l'automobile est phallique, mais son habitacle est utérin. L'androgynie est-elle l'avenir de l'homme ? L'hybridation est-elle un moyen de s'adapter à toute condition ?
  9. Etre de droite est-il un pêché capital ? Oui, entre un administrateur et un administré, il existe une verticalité de circonstance. Mais Monsieur Macron ne transcende pas mon libre arbitre, il transcende seulement ma citoyenneté. Comme Dieu et mes médecins transcendent ma créature sans transcender mes choix. L'important c'est la souveraineté du libre arbitre.
  10. Imaginez un réseau de neurones artificiels capable d'identifier une image pédopornographique. Imaginez une biométrie capable de prohiber l'accès des sites pour adultes. Imaginez un algorithme sémantique capable d'identifier toute transgression communicationnelle. Etc... Si ce n'est pas pour aujourd'hui, ce sera pour demain. Le flicage est strictement conditionné par la démocratie. Et celui qui n'a rien à se reprocher ne doit pas avoir peur de l'état policier, dans la mesure où son vœu matriciel est de protéger. Toujours est-il que le crime paye encore trop, sur Internet. On a souhaité un réseau libre et difficilement traçable, et aujourd'hui on en paye les conséquences.
  11. Bonjour, C'est un raccourci, une synthèse un peu simpliste, je vous l'accorde, évidemment. Comme dans la loi, il y a la lettre, et puis il y a l'esprit, or moi, je parlais plutôt de l'esprit.
  12. Bonjour, Le pouvoir et le sexe entretiennent parfois une relation ambiguë. Pour Freud, la communication est la projection unilatérale de la sexualité. Mais pour moi, le sexe et la communication sont des homothétiques relativement indépendants. Mais quoiqu'il en soit, si la sexualité est tabou dans notre culture, c'est qu'il y a une raison. Notamment concernant la sexualité parentale, or Monsieur Griveaux avait une ambition verticale. Critiquer la sexualité de nos parents, génétiques ou institutionnels, est un parricide intellectuel, qui nous pose en situation contradictoire et même paradoxale. Cette épreuve médiatique nous enseigne que l'aléa infamant et diffamant peut salir la réputation d'un homme de façon indélébile. Il faut cinquante ans pour créer une forêt, ou une réputation, et il ne suffit que d'une allumette pour la détruire. Cette épreuve nous enseigne également que les vandales tiennent le haut du pavé, et que les institutionnels sont à leur merci. Internet a besoin d'ordre, et le flicage systématique rendra justice, entre autre, à ceux dont la faute est disproportionnée par rapport à sa peine. Cordialement, Fraction
  13. Bonsoir, Non. Le problème de l'élevage du bétail, ce n'est pas son émission de gaz à effets de serres. Même si l'effet de serre du méthane est 13 fois supérieur à l'effet de serre du CO2. (Avez-vous remarqué que plus le pet est chaud, plus il pue ?) Non, le problème de l'élevage du bétail, c'est qu'il confisque les terres cultivables. Saviez-vous qu'il faut 7 kilos de céréales pour produire 1 kilo de bœuf ? Il faut 4 kilos de céréales pour produire 1 kilo de porc. Et il faut 2 kilos de céréales pour produire un kilo de poulet. A chaque fois que vous mangez une entrecôte de bœuf, dites-vous que vous contribuez indirectement à la malnutrition des enfants africains. Mangeons du bœuf une fois par mois, du porc une fois par semaine, et du poulet tous les jours ! C'est le calendrier de la solidarité planétaire. Parce que l'estomac de votre chien est plus solvable que celui d'un enfant africain, nous n'avons plus le droit d'être égocentriques. Dès septembre 2019, nous avions déjà consommé toutes les réserves alimentaires de l'année. Et nous entamions celles de 2020. C'est un peu comme la dette publique. Cordialement, Fraction.
  14. Fraction

    Idées bizarres

    Bonjour, Je vous propose une révolution anthropocentrique, en vous invitant à ne pas vous laisser impressionner par les volumes et les structures. Le monde possède une certaine complexité fonctionnelle. Elle est réductible à un ensemble de verbes composés et combinés. La cohérence de ces verbes est une complexité "nette". Pour illustrer mon propos : industrie agro-alimentaire = "faire à manger". industrie automobile = "se déplacer". Administration = "penser, normaliser, instruire,..." Etc... On voit ici que le verbe de l'homme n'a pas à rougir d'un complexe d'infériorité puisque, qualitativement, ses verbes fondamentaux sont les mêmes que les verbes du monde. Or, à compter que l'humanité du monde est une boîte noire hors champ d'étude, la complexité fonctionnelle de l'homme est supérieure à celle du monde. Ses élites sont mono-dimensionnelles et mono-disciplinaires. Ses organisations sont excessivement précaires, tant par leur vigilance mentale que par la coordination de leur motricité. Ses verbes moteurs sont congestionnés par les différentes inerties logistiques et administratives. Sa biologie et sa neurologie sont dissociées. Alors que les verbes de l'homme sont huilés, coordonnés, conscientisés, unifiés, optimalisés... Cordialement, Fraction
  15. Fraction

    Idées reçues

    Oui, le peuple est idiot. C'est pour cela qu'on lui a fait croire en Dieu. C'était le meilleur moyen de lui instiller la Vérité sans trop d'effort. Mais le peuple a plus de ressources que vous ne le pensez. Le génie populaire est capable d'estimer le poids d'une vache avec plus de précision qu'un ingénieur. Gilet jaune toi-même, non mais pour qui tu me prends ? Le mépris ne nous grandit pas. Le peuple est la finalité de l'action publique. Et la médiocrité du peuple devrait nous signaler un échec sur nous-mêmes avant de nous inspirer un quelconque mépris. Cordialement, Fraction
×