Aller au contenu

L'ornithorynque

Membre
  • Contenus

    667
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de L'ornithorynque

  • Rang
    Forumeur forcené
  • Date de naissance 04/30/1943

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Discussions, voyages, photo

Visiteurs récents du profil

867 visualisations du profil
  1. Le Déluge, ce premier et ultime génocide ! Parce que l’humanité s’était engagée sur de voies qui ne plaisaient pas à ce seigneur il décide de tuer tout le monde ! Une humanité que lui-même d’ailleurs aurait affublé des défauts qu’il lui reprochera. Quelle merveilleuse preuve d’un dieu d’amour ! « Ah merde, je m’ai trompé, je recommence… »
  2. Bonjour Blaquière Je suis bien d’accord avec Brassens, mais non, je n’ai pas voté Macron. Est il con ? je ne crois pas, mais totalement formatté dans son dogme économique. Mais ce n’est pas le sujet. Ce que je souligne c’est que la plupart des élus et électeurs actuels ne verront pas les dégâts consécutifs aux décisions qu’ils prennent et sont moins concernés. Or le temps presse…
  3. A lire l’intégralité du sujet je remarque que la plupart des intervenants sont loin, voire très loin, de l’adolescence… Or il me semble qu’il est impératif que ce soit aux jeunes d’aujourd’hui (et de demain) de dire dans quel monde ils veulent vivre : le technologique dans lequel ils ont grandi ou un monde moins « confortable » leur assurant un avenir moins sombre. Les dangers futurs ne s’arrêtent pas aux conséquences du changement climatique (quelle qu’en soit la cause majoritaire), la crise de biodiversité, un système économique mondial croulant, la surpopulation, … , plusieurs de ces critères portant en germe des conflits armés de grande échelle. Nos politiques de toutes obédiences sont formatés par l’idée de croissance, une croissance à l’origine de plusieurs des dérèglements. C’est la génération dont je suis (celle du baby-boom) et ses successeurs qui nous ont conduit là. Il serait peut-être temps de passer la main face à des crises que nous ne saurons pas gérer, souvent par peur de lâcher un peu de notre confort. Une supposition folle : obligation de vote pour les moins de quarante ans, de même pas de candidats de plus de quarante ans, les économistes progressistes au rencard …
  4. L'ornithorynque

    La citation du jour

    Les méchants ont sans doute compris quelque chose que les bons ignorent. Woody Allen
  5. Des eucalyptus j'en ai vu beaucoup, mais un seul avait un tronc rose bébé ! Pour ceux que ça pourrait intéresser, j'ai posté d'autres image de mon dernier voyage dans la rubrique \Loisirs\Voyages
  6. En conclusion Mes découvertes australiennes on souvent été perturbées par la météo assez pluvieuse de ce mois d'avril. Il y a aussi le fait que je suis plus un voyageur 'nature' qu'un touriste urbain, or dans ce que j'ai pu voir de ce pays les grands site naturels sont présents, mais ont deux inconvénients majeurs (pour moi) : - d'une part ils sont distants les uns des autres d'au moins 1000 ou 1500 km, voire plus, en voiture les trajets depuis les métropoles sont ennnuyeux, rien pour éveiller l'intérêt sur des centaines de km, le survol entre métropoles pas plus... - d'autre part les sites sont isolés, ponctuels, il n'y a rien autour incitant à séjourner pour découvrir le reste Je comprends mieux à présent que mon guide évoque tant de choses sur les villes, et si peu de choses sur la nature ... Et mes intérêts ne sont pas pour les villes :-( Mes meilleurs souvenirs sont les "12 apôtres", l'ancienne forêt tropicale humide au nord de cet endroit et les montagnes bleues. Mais deux aimables constats : les australiens sont sympathiques et rendent volontiers service même sans être sollicités. Ils sont très respectueux des autres, ou de la loi (?), je ne saurais dire, aussi bien sur la route qu'en ville. Et ils ont une cuisine de qualité, leurs gros steaks (plus de 300g) sont d'une viande délicieuse et parfaitement cuisinés.
  7. Pour finir je suis allé visiter les Grampians à l'ouest de Melbourne. Les Grampians, incontournables sur mon guide et certains échos, est vraiment loin d'avoir répondu à mes attentes. Une forêt uniquement d'eucalyptus (c'est lassant, d'autant que ces arbres ne semblent pas sujet aux couleurs automnales), quelques sites et points de vue disséminés sur une vingtaine de km. Un seul point de vue m'a vraiment plu, mais l'état du ciel et la foule m'ont empêché d'y goûter vraiment. Je devais y voir plein d'animaux .... Ouais, encore une idée à revoir. Sur le site principal, juste un émeu, à peine sauvage. Au retour sur le bord de la route une petite silhouette de je ne sais quoi qui s'est rapidement éclipsée. Et puis près des maisons, plein de kangourous, pas du tout effrayés ni par les voitures ni par les gens. Voilà pour mon bestiaire australien, pas fâché ni attristé de quitter ce pays.
  8. Le point d'orgue de mon voyage aux antipodes aurait dû être le survol et la plongée sur la grande barrière de corail ... J'ai repris l'avion pour me rendre dans les Whitesundays Islands, et je me suis précipité pour réserver une place sur les petits avions qui survolent la barrière. Là, une pluie battante pendant les trois jours sur place a fait annuler tous les vols, et côté plongée les méduses interdisaient l'accès sans combinaison. Retour maussade vers Melbourne. Pas d'images, et pour cause !
  9. Le site nature dans la région ce sont les 'Blue Mountains' à une centaine de km de Sydney. Un train confortable permet de s'y rendre pour un prix dérisoire. De la charmante petite ville de Katoomba des bus sillonnent le site et laissent la liberté de monter et descendre à n'importe quel arrêt. Mais quel site !!! Je ne m'attendais pas à ça, un de ces lieux où la beauté a figé un sourire béat sur ma figure ! Je me suis baladé un peu sur les sentiers, et les points de vue époustouflants se succédaient en marchant à travers de superbes forêts... Ca restera définitivement mon meilleur souvenir d'Australie.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité