Aller au contenu

arwena

Membre
  • Contenus

    8820
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de arwena

  • Rang
    aventurière petit format
  • Date de naissance 04/05/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    sapajouland

Visiteurs récents du profil

49957 visualisations du profil
  1. Non, ça n'est pas le cas partout bien loin de là. Aucune de mes copines ayant un enfant en primaire, ni moi même n'avons les fournitures données par la mairie et ça m'a coûté bien plus que 20€ (rien que le cartable fait plus que ça)
  2. Y'a bien que toi qui te comprenne Quand à l'introspection, je ne t'ai pas attendu, mais elle ne va pas dans ton sens ça c'est évident
  3. t'es toujours aussi drôle, s'en est presque rafraîchissant Bon par contre tu dis n'importe quoi....mais ça....
  4. Une victime doit vivre avec ça...toute sa vie Celui (potentiellement coupable )qui se suicide, non. De plus pas de procès, pas de reconnaissance en tant que victime! Donc NON ça n'est pas suffisant
  5. Je suis navrée de te savoir dans une telle situation. Il y a la jalousie et il y a le contrôle de l autre. Or ton copain est visiblement dans la seconde catégorie. A toi de voir ce que tu veux. Peux tu t'épanouir avec quelqu'un qui te dit quoi faire, comment le faire, avec qui? Envisages tu d'être une coupable permanente? Il a conscience que son comportement est anormal, irrespectueux même?
  6. ça te fatigue? Moi ce qui me fatigue c'est de voir que dés le plus jeune âge on fait rentrer dans la tête des gamins des stéréotypes de genre Avant qu'elle ne rentre à l'école, la gnome n'avait aucunement en tête ce truc un peu con de "bleu pour les garçon, rose pour les filles". Là tu ne peux pas parler de spécificité liées au sexe puisqu'il y a peu cela n'existait pas! De mon temps personne ne trouvait à redire si je jouait au voitures, à grimper aux arbres...C'était juste des jeux d'enfants c'est tout! Là c'est limite si tu dois te justifier et expliquer que non ta gnome n'est pas un "garçon manqué", mais juste une enfant. J ajoute que je suis régulièrement confrontée à des reflexions un peu con genre "ha c'est normal qu'elle râle c'est une fille" et quand je raconte ça à des copines qui ont des garçons du même âge, juste elles se marrent parce que non ce n'est pas dû à son sexe mais à son âge Il ne s'agit pas de tout uniformiser, juste à un moment faut aussi arrêter de dire des conneries. Le sexisme EST une réalité et malheureusement il dessert bien plus souvent les filles que les garçons et ça serait bien malhonnête de ne pas le reconnaître
  7. @miscookiyou je pense que tu te trompes en généralisant. Je connais pour ma part un certain nombre de fille qui ont de très belle relation avec leur mère. Pour quelqu'un qui a une certaine sensibilité quand au sexisme, je trouve drôle que là tu plonges en plein dedans. Beaucoup de garçon ont aussi des relations durs avec leur père (surtout à l adolescence), mais étrangement c'est bien moins relevé, moins "diabolisé" D'ailleurs je trouve "drôle" que dans le dernier post que j ai lu de toi tu ne parles que du rapport à la mère.
  8. Ha mais beaucoup de femmes se brident sexuellement à cause de ça. Certaines même ne l'aime pas parce qu'elles en ont une mauvaise image, aussi parce qu'elles sont totalement ignorante de leur corps et ne ressentent que peu de plaisir à l'acte. Le slut shaming n'est qu'une partie d'un système qui tend à contrôler le corps et la sexualité des femmes. Encore aujourd hui j'entend des parents revendiquer le fait de vouloir brimer leur filles quand au relation amoureuse, tandis que leur garçon seront encouragé....Bref, on n'a pas le cul sorti des ronces
  9. Le type a été libéré au bout de 48h environ de garde à vue. Sa femme a peur, elle cherche à se planquer. Les déclarations du procureur sont bien jolies, mais que fout ce type dehors? Pourquoi c'est elle qui doit chercher par ces propres moyens à se protéger en attendant le procès (dans 2 mois)....C'est juste inadmissible!
  10. Sérieux? Elle vise le modèle suédois, non? Si oui, elle est bien à côté de la plaque quand on voit les conséquences que ça a aujourd hui
  11. @January je comprend pas pourquoi tu supputes de suite que c'est lui qui a publié cette image (en le traitant de con au passage") C'est une personne public, qui se fait photographier à tire larigot quoiqu'il fasse, et cette image est biien loin d'être un selfie en mode "regardez moi" Doit il s'empêcher de vivre et de faire les choses comme il le sent au prétexte qu'il y aurait un potentiel photographe dans les parages? ça me fait penser à ce que disait une nana issue de la GPA et dont l'histoire avait été médiatisé. Son histoire, sa relation avec ces parents elle en était fière. Ce qui la blessait c'était surtout les gens qui "se mettaient à sa place", en supposant qu'elle devait forcément être affectée, ou mal le vivre. ça c'était très violent pour elle parce que ça niait ce qu'elle vivait et ressentait elle. Or là tu fais un peu la même chose en supposant que le geste de son père et le clichés pris et diffusé pourraient la blesser
  12. Non seulement c'est limite diffamatoire mais en plus c'est mal connaitre le fonctionnement des parents pédophiles. Eux ne le feront jamais en public justement parce que le bisou n'est pas innocent C'est quoi que tu appelles "les réserves au niveau moralité"? Puis bon la "moralité" c'est quelque peu subjectif. J'n connais qui sous couvert de ce principe là aimerait que les femmes restent à la maison ou ne mettent jamais de jupes, donc bon.... Ce n'est pas une pratique qui me parle cela dit, je me garde bien de juger à tort et à travers ceux pour qui ça semble naturel. En fait, ce genre de "débat" devient fatiguant dans la mesure ou c'est encore une façon de dire au gens comment mener leur vie. Si chacun commençait par se mêler de son cul plutôt que de chercher la paille dans l'oeil du voisin, m'est avis que le monde s'en porterait bien mieux
  13. Faux Je discute avec un gpe de maman des 4 coins de la france, aucune d'entre elles n'a de "dons" de la commune Ma fille rentre en CP, j ai eu la liste de fourniture à acheter
  14. Faut pas se leurrer, c'est une façon de faire accepter n'importe quoi aux personnes en situation précaires. J'en connais quelques un au rsa qui ont de vrais projets. Sauf que ce projet demande une formation spécifique. Formation qu'on leur refuse. A la place, on leur propose de bosser bénévolement pour la ville (qui se fera des thunes avec le produit de ces mêmes bénévoles), on leur propose des pseudos formations qui ne les mèneront à rien mais qui engraisseront les centres de formations. Ce genre de mesure est souvent idéale sur le papier. Pour les bénéficiaires, c'est juste un autre moyen de les laisser dans leur merde tout en en profitant...Merveilleux!
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité