FFr Mag'

  • billets
    462
  • commentaires
    1 209
  • vues
    3 256 024

Contributeurs à ce blog

Cinéma

Noisettes

129 vues

Coucou chers lecteurs du Mag,

Ce mois-ci, nous allons quitter momentanément le cinéma muet pour entrer dans le cinéma d'animation avec un film réalisé par Sylvain Chomet, sorti sur les écrans français en 1998 et durant une vingtaine de minutes. Le graphisme du film est reconnaissable ainsi que certains caractères de personnages et on le retrouve dans un autre film d'animation du même réalisateur dont je vous parlerai le mois prochain. C'est également un film qui joue sur certains clichés propres à certaines cultures. Je vous présente La vieille dame et les pigeons qui est une production franco-canadienne.

Le film s'ouvre sur une famille américaine bien en chair qui visite la Ville Lumière et qui se prend en photographie devant la Tour Eiffel. Le père de famille prend une photo de sa famille pour montrer à ses voisins qu'eux aussi sont partis à Paris. Après avoir pris la photo avec un Polaroid, le jeune garçon prend la photo et se met à courir. Alors que le jeune garçon court difficilement, un policier est présent, mais un policier pour le moins particulier. Ce policier mange les pop-corns restés dans un cône se trouvant sur le sol, ce qui indique qu'il vit chichement. Ensuite, il déambule dans les rues de Paris et il s'arrête brièvement devant une terrasse d'un café où un homme s'apprête à manger son sandwich et qui est arrêté par le regard vide et envieux de l'homme à l'uniforme. Ses pas le conduisent alors vers un square. Il rentre dans ce square qui est peuplé de pigeons, ce qui est loin d'être rare à Paris, et des pigeons pour le moins particuliers car ils sont bien en chair, à la différence du policier qui a la peau sur les os. Les pigeons sont tellement en chair que certains ont beaucoup de mal à prendre leur envol un fois tombés de leur arbre. Mais une chose particulière intrigue le policier, c'est quand les pigeons présents se déplacent en bande dans la même direction. Il décide de les suivre et il découvre que ces pigeons sont nourris avec des mets pour le moins délicats par une vieille dame, ce qui donne envie au policier.

Le soir, de retour chez lui, un appartement miteux envahit de cafards, le policier est attablé avec pour seul repas un petit bout de sardine qu'il met ensuite dans un frigo vide, un morceau de pain accompagné d'un verre de vin. Bien qu'il vive seul dans sa mansarde, les pigeons se sont agglutinés à la fenêtre. Après avoir pris son repas frugal, il part se mettre au lit. Au dessus du lit se trouve une affiche de recrutement de la gendarmerie nationale disant que s'engager, c'est s'assurer une carrière et un revenu pour le moins confortable avec sur l'image un homme bien en chair, une situation qui dénote avec celle du policier. Le policier est de retour dans le square, caché derrière un arbre, à attendre la vieille dame qui vient pour nourrir les pigeons à son emplacement habituel. Il entend le bruit d'une caddie qui s'approche et c'est effectivement la vieille dame qui arrive. Elle s'assoit sur son banc habituel, sort du caddie un cochon et comme elle voit le policier avec son air affamé, l'invite à s'approcher pour manger le cochon et il se précipite dessus. Mais les pigeons, de la taille humaine, s'approchent du policier, car celui-ci leur vole leur repas, et ils commencent à le piquer pour éventuellement le manger. Mais cela s'avère être un mauvais rêve que fait le policier qui réveille en sursaut et pour ce calmer, mange ce qu'il lui reste de provisions.

Le lendemain, il décide de retourner au square car la vieille dame s'y rend tous les jours pour nourrir les pigeons. Il la prend en filature pour savoir où elle vit et il s'avère que la vieille dame vit sur les hauteurs de Montmartre et il repère son appartement en levant la tête, à cause de la façade souillée. Au même moment, un pigeon qui était au bord de la fenêtre fait une chute de sept étages et le policier l’assomme pour ensuite l'emporter chez lui car il a une idée dernière la tête. En effet, il déplume le pigeon pour compléter un déguisement de pigeon afin de pouvoir entrer plus facilement chez la vieille dame et pouvoir manger à l’œil. Son déguisement peaufiné, il se présente chez la vieille dame qui l'accueille en lui offrant le thé, chose qu'il refuse en balançant le plateau à terre. La vieille dame lui prépare un repas complet qu'il mange sans dire un mot et sans faire attention à son hôtesse qui lui montre un album de photos de ses pigeons. Après avoir fini son repas, il quitte l'appartement sans crier gare.

Pendant des mois, le policier se rend tous les jours chez la vieille dame pour y manger et celle-ci est contente de sa visite de ce pigeon à taille humaine. Mais se doute-elle un instant que c'est un homme sous ce déguisement ? Alors que le policier, au fil de ses repas chez la vieille dame, prend de plus de poids, le pigeon qu'il a déplumé pour faire son déguisement, et qu'il n'a pas pensé à remettre en liberté, perd tellement de poids qu'il meurt de faim dans un coin de l'appartement. De plus, depuis ses premiers repas chez la vieille dame, les pigeons élisent domicile, à la nuit tombée, sur le rebord de la fenêtre de la chambre de bonne du policier et ils entament, avec le policier, une sorte de danse. De plus, en allant et en quittant l'appartement de la vieille dame, il croise la concierge qu'il salue poliment.

L'après midi de Noël, le policier se rend chez la vieille dame pour avoir un festin de fête. Alors que la vieille dame vient lui poser le gâteau avant de retourner vaquer à ses occupations dans la cuisine. Mais le policier est à court de boissons alcoolisés et il décide de se rendre dans la cuisine pour trouver de quoi boire. Il trouve une bouteille de whisky qu'il vide et sa curiosité le conduit vers une pièce dans l'arrière cuisine. Il jette un coup d’œil par la fenêtre de la porte et il voit avec effroi que la vieille dame est en train de d’affûter une paire de tenaille et la concierge entre dans la pièce déguisée en chat. Il est effrayé par ce qu'il voit, car il comprend qu'il doit probablement servir de festin à l'une ou l'autre des femmes qu'il manifeste sa présence dans la cuisine en sifflant dans le sifflet qu'il porte à sa bouche. En entendant ce bruit, la vieille dame est furieuse et quitte la pièce pour aller à la rencontre de l'intrus qui tente, lui, de sortir de l'appartement. Mais il s'avère que la porte de l'appartement est fermée à clé et une poursuite commence entre la vieille dame et le policier qui tente de se défaire de son déguisement sans y parvenir alors que la vieille dame tente de le découper en morceau. Le policier trouve refuge sur le placard qui trône dans le salon et retire sa chaussure pour bien montrer à la vieille dame qu'il est un homme et non un pigeon, mais celle-ci n'en a cure. Alors qu'elle s'approche de lui avec sa paire de tenaille, il se déplace vers l'arrière du placard et celui commence à tomber sur la fenêtre. Elle la brise et le policier se retrouve alors suspendu dans les airs. Par réflexe, il tente ses bras avant de les battre dans l'air, comme pour essayer de voler. Mais il s’écrase sur le bitume, après une chute de sept étages, parvient à se lever et quitte les lieux, avec un coté de la tête de son déguisement complètement aplatit.

Un autre couple de touristes commente, vidéo à l'appui, leurs vacances à Paris. En fait, c'est le couple voisin du couple précédent et on voit, sur cette vidéo, le policier, maigrichon, en train de faire une danse pour le moins étrange, entouré de quelques pigeons. Et les deux couples font étalages de leur ignorance géographique en disant que les pays européens mangent des chiots.


  • Like 1
   Alerter


4 Commentaires


Commentaires recommandés

Bonsoir ma Noisettes, merci pour le récit et de ma curiosité, je me suis permise de visualiser le film en sa totalité. Et bien, je confirme, je préfère allégrement la lecture avant d'y voir ce qu'il s'y reporte. Merci à toi de ce moment. Bisous à tous deux :blush:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant