Elsa

Membre+
  • Compteur de contenus

    29 394
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Elsa

  • Rang
    Amiereuse de Nouille <3 Zalakiss
  • Date de naissance 18/03/1994

Informations Personnelles

  • Sexe
  • Lieu
    PACA!

Visiteurs récents du profil

149 785 visualisations du profil
  1. Pour la confirmation des doutes d'un SOPK. Je ne sais pas si c'est encore le cas mais l'écho vaginale était le moyen le plus adapté d'être fixé. Il me semble que c'était il y a 3 ans. Promis c'était pas un revolver hahah. Je te MP. ^^ Mdr !
  2. Ca mérite tout un sujet ça aussi! J'en connais à qui ça fait peur (parce qu'ils ont en tête que virginité = unique, super respectable, super bien, super tout-ce-que-tu-veux), d'autres qui trouvent ça trop bien "d'être le premier" (le premier pénis, whouhou, quel honneur parce que virginité = unique, super respectable, super bien, super tout-ce-que-tu-veux). Je crois que la "virginité" a une utilité érotique pendant la jeunesse, et qu'en restant "vierge" en avançant dans le temps, ça devient de plus en plus flippant à la fois pour la personne et à la fois pour ses partenaires éventuels. Combien de mères ne veulent pas que leurs filles mettent des tampons parce qu'elles risquent de "ne plus être vierge", et ce, sans aucun semblant de contact charnel? A titre d'exemple (c'est l'emploi de "nécessité maritale" qui m'y a fait penser ), on a vu une annulation d'un mariage parce que la meuf n'était pas vierge (c'était dans le nord il me semble, il y a quelques années). Elle l'a dit peu après le mariage, le père du marié l'a ramenée chez elle (big WTF). La nullité a pu être prononcée parce qu'il y avait erreur sur les qualités essentielles de la mariée... Ok, ok, normal. Et quand il était de rigueur que les draps blancs tachés de sang soient exhibés au lendemain de la nuit de noces, c'est très problématique. (Je parle au passé car ce n'est plus tellement répandu mais pas si éloigné que ça et toujours pratiqué). Quel message ça envoie, sérieusement? On pourrait décortiquer ça sur des paragraphes et des paragraphes... L'honneur de la famille et du couple réside donc sur la "virginité" de l'épouse, consommée par le mari, gé-nial. C'est ce genre de stéréotype qu'il serait bon de déconstruire. C'est un pur mythe. Vous n'avez jamais entendu dire quelqu'un "je suis content-e d'être le/la premier-e et le/la dernier-e"? (dans le cas de gens qui sont en couple dit "sérieux et stable" avec la personne avec qui ils ont couché pour la première fois). Certainement! Là par contre, j'ai peur de comprendre ce que tu veux dire^^Tu veux bien reformuler stp? Justement, l'interet est de remettre en question le sens et l'utilité du terme "virginité".^^ Au vu de la symbolique liée à tout ça, c'est intéressant de voir au delà du sens "anatomique" des choses, non? C'est + conceptuel que ça.^^ J'aime l'expression!! Idem.^^ Un truc par contre qui me fait rire, c'est que des personnes ayant une sexualité relativement faste me demandaient conseil (sans se douter que théoriquement selon la définition classique et théorique du terme, j'étais vierge ). Par contre, une personne qui le savait m'a dit clairement un truc du style à "quand tu auras une vie sexuelle, je te parlerai de certaines choses". Elle s'est vue répondre que je n'avais pas besoin d'insérer un pénis dans mon vagin pour être prête à entendre et aborder des sujets sexuels. Mais bon, apparemment sans avoir connu la sacro sainte bite, c'était pas possible et dès que l'affaire est dans le sac, tout change. (Nope) Visite gynécologique (je voulais prendre rdv pour une échographie vaginale n'ayant aucun rapport avec la sexualité). Le gynéco apprend que mon vagin n'a jamais reçu la visite d'un pénis. Il a refusé que l'on prenne rdv pour l'écho, et m'a dit de reprendre rdv quand j'aurais couché avec quelqu'un. BIG WTF. Je lui ai dit, un peu par provocation, que j'avais reçu des choses bien plus volumineuses qu'un pénis.. Il est resté sur sa position. Bref, j'ai eu envie de l'insulter, j'avoue Justement, comme tu le disais plus haut, la douleur n'est pas systématique. Si il y a préparation correcte (exploration du corps de différentes manières avec des intensités différentes mais progressives, réelle écoute du partenaire et de ses réactions corporelles notamment), il n'y a pas de raison que " " la première fois " " soit douloureuse. Sans brutalité, sans précipitation, sans impatience, pas de raison que ça se passe mal. Pas de raison que ça saigne. Je crois qu'il faut vraiment éduquer et rassurer à ce propos. On s'en fout que l'hymen soit détendu bien avant d'y mettre un pénis, c'est même mieux! Je n'ai pas compris pourquoi tu parles de niveau d'expérience^^ Yep! Personnellement même un tampon ne passait pas parfois (alors qu'à d'autres moments, X doigts rentrent easy (je ne dirai pas combien publiquement )). Haha mais oui! Mais ces observations ne sont pas tangibles.. On peut être vierge avec un hymen intact et ne pas saigner.. On peut saigner en ayant eu 50 partenaires. On ne peut vérifier anatomiquement la virginité^^ Il n'y a pas qu'un type (qu'une forme, qu'une taille) d'hymen, on peut coucher sans que l'hymen soit différent de la période pré-coït, on peut avoir l'hymen complètement élargi sans avoir mis quoi que ce soit dans son vagin. A partir de là, ça n'indique même pas partiellement quoi que ce soit, ça n'indique rien du tout.^^ Je vais linker également cet article dans le premier post, il est hyyyper intéressant! Pour celles et ceux qui connaissent, c'est signé Martin Winckler!
  3. Merci d'avoir répondu aux questions, c'est sympa (et les réponses sont intéressantes en plus, donc tout benef ).
  4. @Nephalion Reviens nous plus souvent...
  5. Bienvenue Triggerine! (pseudo intéressant !) J'ai plusieurs questions! Libre à toi d'y répondre ou pas! - Quel(s) genre(s) de mèmes affectionnes-tu? - Y a-t-il des causes qui te tiennent particulièrement à cœur? - As-tu déjà été inscrite sur ce forum? Bonne soirée!
  6. On a retrouvé Garfield.
  7. @Mawy59 tu as un budget en particulier ? Tu aimes quel style de robe en général ?
  8. Tu te doutes bien que je n'aurais pas partagé un article qui dit ça Là quand elles parlaient de passivité, c'était pour décrire comment pouvaient être vues les femmes dans le domaine de la sexualité. Dans cette phrase, il y a deux soucis, comment peut on décrire le comportement sexuel des femmes quand il y en a des dizaines et des dizaines de milliers? Et comment ne peut-on pas tomber dans l'impression basée sur des stéréotypes eux-même basés sur des clichés et avoir l'impression que c'est objectif? (ça ne peut être que subjectif soit dit en passant^^). Ça peut d'ailleurs s'illustrer dans le message de Crabe Fantome où il utilise "niquer" pour un homme et "se faire baiser" pour une femme. C'est un peu culturel, et même des femmes vont être plus tentées d'employer un vocabulaire actif pour l'homme et passif pour la femme, même si elles peuvent être tout l'inverse. Tout ça est sociétal et c'est en partie ce que cherche à dénoncer Simonae. Ca fait partie des stéréotypes de genre. Et on rigole des mêmes choses, ironiquement et un peu jaune, certes. Après très honnêtement, ce type de questions m'a tourné dans la tête pendant quelques mois. Je ressentais quelque chose de très déstabilisant et dérangeant quand je pensais à la virginité. Je me sentais même un peu bizarre en ayant l'impression que je faisais tout à l'envers... Avant de vraiment réfléchir de la base: "qu'est-ce que la virginité, et quel sens a "perdre sa virginité"?" Cet article fait partie de ceux que je trouve intéressants et il me semble qu'on n'a pas abordé la virginité sous cet axe sur le forum donc... C'est à dire? Je ne comprends pas ta parenthèse^^ Et il n'est pas dit que la "virginité" n'est valable que pour les femmes. On en fait juste toute une histoire pour les femmes et en général pas pour les hommes, ça prend donc un sens symbolique différent (malheureusement). C'est-à-dire? (ça ne semble pas être ton cas au vu des posts suivants mais même en étant athées, certain-e-s ont en tête des principes bien-pensants issus de la religion, sans s'en rendre compte.. L'athéisme n'empêche pas le slut shaming et la transmission de "valeurs morales" parfois bien discutables..) C'est justement ce que dit l'article..^^ Je n'en ai pas l'impression. Sur la forme, peut-être par contre. Après c'est une impression, avis personnel tout bonnement subjectif..^^ Je crois que c'était plutôt probablement pour utiliser le même type de niveau de langage que "niquer", instinctivement , mais je peux me tromper! (Crabe, arrête moi si c'est le cas^^). Je ne suis pas trop d'accord. Je n'ai vraiment pas l'impression que la virginité des deux soit importante. On parle effectivement de "pureté", en parlant d'une femme. Et de "se donner", en parlant d'une femme. Je n'ai jamais entendu ces termes là en parlant d'un homme. Jamais entendu un homme être jugé négativement vis-à-vis d'un début de sexualité précoce (contrairement aux femmes). Jamais vu des personnes inciter un mec à donner une valeur démesurée à son pucelage. Arf.... Désolée pour toi Hanss :/ Je n'ai pas compris en quoi consiste le rituel berbère par contre, j'espère que ce n'est pas indiscret/douloureux de te demander de reformuler? Si c'est le cas, désolée et n'hésite pas à m'ignorer/envoyer paître :X
  9. On peut commencer sa vie sexuelle sans encombrer quelque orifice que ce soit si on va par là. Ca serait encore plus simple de ne plus parler de "perte de virginité", à mon sens^^ En spoiler, un c/c de l'article dans son intégralité:
  10. Bonjour! Je me permets le partage d'un article que j'ai trouvé intéressant et en lien avec certaines discussions sur ce forum! Mais si tout le monde a un avis bien défini sur le sujet, pas sûr pour autant qu’on s’accorde sur une définition. Car après tout, qu’est ce que cela signifie concrètement “perdre sa virginité”? A partir de quand on n’est plus “vierge” ? Et même, est-ce que cette expression a un sens ? La réponse est loin d’être aussi évidente qu’il n’y paraît… L’HYMEN, CE FAUX INDICE Les “technicien·ne·s” nous répondront qu’on n’est plus vierge si notre hymen est rompu. Voilà, c’était pas si compliqué, et c’est indéniablement objectif, non ? Le plus dérangeant dans cette réponse ce n’est pas tant qu’elle oublie une bonne partie de l’humanité (les propriétaires de pénis) mais plutôt qu’elle repose sur une vision erronée de ce qu’est l’hymen. Contrairement à ce que certain·e·s pensent, l’hymen n’est pas ........... http://simonae.fr/sexualites/sexe/mythe-dangereux-virginite/ Edit: Ajout d'une ressource: http://martinwinckler.com/spip.php?article1140
  11. Gros soutien... Je ne vois pas quoi te conseiller hormis ce vers quoi January t'a orienté. Courage à vous dans cette étape difficile !
  12. Bonjour Thomas, A mon sens, tant que tu es certain que ça ne se verra pas quelle que soit ta tenue professionnelle, je ne vois pas le souci. Je suis tatouée et percée, et je bosse dans un hôtel 5* (mais pas dans l'hôtellerie à proprement parler). Ca ne pose aucun problème tant qu'à aucun moment les clients ne peuvent apercevoir quoi que ce soit. Réfléchis surtout bien à si tu veux bien garder tel motif toute ta vie et le voir vieillir avec toi ! Bonne soirée.
  13. Central Park? @Marpletree
  14. Bon début de vacances M. Crabe ! 

  15. Ils ont l'air tellement paisibles @Psaume^^ c'est beau à voir.