Aller au contenu

Le casseur est-il terroriste ?

Messages recommandés

Léna-Postrof Membre 8 540 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 38ans
Posté(e)

Au sens littéral, le terroriste a recours à la terreur et à la violence afin d'imposer ses idées. 

Le code pénal, quant à lui, définit l'acte terroriste comme un acte se rattachant à "une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation et la terreur. Lors de différentes manifestations, les citoyens ont été enjoints à prendre garde, se réfugier chez eux et rentrer tout mobilier urbain. Dans toutes manifestations se sont invités des casseurs selon certains manifestants et syndicats. Certains le déplorent et condamnent. Pour d'autres, ceux-ci sont des manifestants, comme les autres, et casser (et piller également) est un moyen d'expression judicieux et justifié. Ce serait là le moyen le plus efficace d'être entendu et de se donner un galbe/du poids, de faire réagir, les principaux intéressés... et qu'importe qui a finalement à subir.      

Dans l'inconscient collectif, le terroriste est un fanatique religieux, kamikaze et barbu, qui délivre toujours un message avant de commettre son forfait, et si bien que l'on a peiné, dans les premiers temps, à reconnaître par exemple l'acte terroriste chez un Anders Behring Breivik ou encore en Nouvelle-Zélande très récemment ("Christ church").  

Question qui a fait l'objet d'un débat récent sur France Info : "Le casseur est-il terroriste ?". 

Qu'en pensez-vous ? S'il colle bien ou mal à la définition, se devrait-elle d'évoluer et pour quelles raisons ? 

Note J'ai hésité à poster le sujet en philo, ne tenant pas à ennuyer Aristote et Socrate avec des citations d'auteur, nous voici en "Société".                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Répy Membre 10 492 messages
scientifique‚
Posté(e)

Dans la situation actuelle un casseur est un terroriste puisqu'il casse les outils propres à l'efficacité de la société  en particulier les guichets électroniques de banque.

Ces gens hors la loi,  ya pas à tergiverser : ils se mettent hors la loi, donc il faut les mettre hors d'état de nuire, ils ont déjà fait assez de dégats comme ça.

Aus USA il auraient tous été flingués (parfois avec sommations) !

En France on tergiverse pour chercher des excuses : la France est un pays qui laisse prospérer les délinquants !

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 2 205 messages
Devezh mat‚
Posté(e)

Oui, les casseurs sont des terroristes et ceux qui les applaudissent aussi. 

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 14 169 messages
Obsédé textuel‚ 67ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, soisig a dit :

Oui, les casseurs sont des terroristes et ceux qui les applaudissent aussi. 

Bien dit!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 11 597 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

Tout dépend s'il y a une cause politique inhérente aux actions de casse ou si c'est juste un défouloir. Et il faut aussi prendre en compte la gravité des actions menées. Mais dans le fond oui, il y a quelque chose du terrorisme dans la logique des manifestations gilets jaunes ces dernières semaines.

Après les manifestations se seraient-elles aggravées ainsi si on avait pas réprimé sans apporter de réponse politique ? Le pouvoir a aussi ses responsabilités dans la dégradation de la situation.

Je me dis surtout que les actions de casse ne sont pas vraiment reliées à une idéologie politique bien identifiée ni même parfois bien construite. L'islam radical, on voit à quoi ça correspond idéologiquement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 7 304 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 42 minutes, Léna-Postrof a dit :

Question qui a fait l'objet d'un débat récent sur France Info : "Le casseur est-il terroriste ?". 

Qu'en pensez-vous ? S'il colle bien ou mal à la définition, se devrait-elle d'évoluer et pour quelles raisons ? 

J’écoutais à la télévision le résultat des enquêtes de police dans la recherche des casseurs.

Dans les personnes identifiées et arrêtées comme casseurs, 80 % d’entre elles sont des repris de justice ayant fait des séjours de prison.

Terroriste n’est sans doute pas le terme adéquat, mais le terreau du terrorisme est incontestablement dans nos prisons et pas seulement celui du radicalisme islamique, mais aussi celui des extrémistes de tous poils.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouddean Membre 1 605 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

 Oui, les casseurs font du terrorisme, tout comme les grévistes SNCF sont des preneurs d'otages  .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 16 083 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

les brigades rouges étaient terroriste, les casseurs sont des casseurs  , qui s’apparentent plus à des bandits qu'à des terroristes , et ce serait une erreur de penser qu'ils ne relèvent pas du code pénal ...ceux que nous connaissons sous l'uniforme gilet jaunes , protégés par la foule qui voient en eux un bras armé , ne sont que des hors la loi ... pourtant ces gilets jaunes sont majoritairement d'un prti qui fait de la sécurité son fond de commerce ... encore une preuve de l'incohérence de ce mouvement

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouddean Membre 1 605 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Enchantant a dit :

 

Terroriste n’est sans doute pas le terme adéquat,

Ah, je pense que les commerçants de certains quartiers vivent dans la peur .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 9 266 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)

La destruction dilomatique à l' ordre du jour, l' accélération de la disparition économique du pays, la liquidation de la France sur le plan moral et culturel, ne peut qu' être l' oeuvre de casseurs que l' on qualifiera bien évidemment de terroristes à l' ordre de la Nation... :baby:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 11 597 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 54 minutes, Léna-Postrof a dit :

Qu'en pensez-vous ? S'il colle bien ou mal à la définition, se devrait-elle d'évoluer et pour quelles raisons ? 

J'ajouterai donc à ta définition la réflexion et l'idéologie politique qui doivent être clairement revendiquées dans les actions terroristes. Le terroriste c'est celui qui veut imposer sa vision politique par la violence. Les gilets jaunes non seulement refusent d'entrer en politique pour les derniers qui restent mais ils n'ont pas vraiment d'idéologie claire et construite, en dehors d'une amélioration du pouvoir d'achat, ce qui reste bien vague et imprécis, puisqu'on ne se prononce ou s'interroge à aucun moment sur la façon de procéder.

Modifié par Quasi-Modo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouddean Membre 1 605 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Quasi-Modo a dit :

 Les gilets jaunes non seulement refusent d'entrer en politique pour les derniers qui restent mais ils n'ont pas vraiment d'idéologie claire et construite, en dehors d'une amélioration du pouvoir d'achat, ce qui reste bien vague et imprécis, puisqu'on ne se prononce ou s'interroge à aucun moment sur la façon de procéder.

ah, mais la question ne porte pas sur les gilets jaunes, mais sur les casseurs . Tous les GJ ne sont pas des casseurs, et justement, le mouvement est discrédité par le fait qu'il y ait des casseurs dedans,avec,en même temps ??? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 11 597 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, bouddean a dit :

ah, mais la question ne porte pas sur les gilets jaunes, mais sur les casseurs . Tous les GJ ne sont pas des casseurs, et justement, le mouvement est discrédité par le fait qu'il y ait des casseurs dedans,avec,en même temps ??? 

C'est une façon de le voir, mais je pense qu'avec ce qu'on sait, en enfilant son GJ et allant manifester on se doute qu'on sera complice de casseurs qui profiteront de la situation en leur servant de caution. Ou alors on est juste un casseur soi-même. Clairement ce mouvement est mort et ne mènera à plus rien de concret : continuer c'est juste insensé. Quoiqu'il en soit, GJ ou casseurs non-GJ il n'y a pas vraiment d'idéologie politique revendiquée à ma connaissance, ni d'un côté, ni de l'autre, donc ma critique reste valide à mon humble avis ! C'est ce côté "rebelles sans causes" qui est à la fois angoissant et qui m'a fait clairement dire dès le début du mouvement qu'il ne mènera à rien.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fullmetal06 Membre 1 941 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 51 minutes, Répy a dit :

Dans la situation actuelle un casseur est un terroriste puisqu'il casse les outils propres à l'efficacité de la société  en particulier les guichets électroniques de banque.

Ces gens hors la loi,  ya pas à tergiverser : ils se mettent hors la loi, donc il faut les mettre hors d'état de nuire, ils ont déjà fait assez de dégats comme ça.

Aus USA il auraient tous été flingués (parfois avec sommations) !

En France on tergiverse pour chercher des excuses : la France est un pays qui laisse prospérer les délinquants !

surtout a Grenoble :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sagaidatch Membre 154 messages
Forumeur inspiré‚ 46ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, Léna-Postrof a dit :

Au sens littéral, le terroriste a recours à la terreur et à la violence afin d'imposer ses idées. 

Le code pénal, quant à lui, définit l'acte terroriste comme un acte se rattachant à "une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation et la terreur. Lors de différentes manifestations, les citoyens ont été enjoints à prendre garde, se réfugier chez eux et rentrer tout mobilier urbain. Dans toutes manifestations se sont invités des casseurs selon certains manifestants et syndicats. Certains le déplorent et condamnent. Pour d'autres, ceux-ci sont des manifestants, comme les autres, et casser (et piller également) est un moyen d'expression judicieux et justifié. Ce serait là le moyen le plus efficace d'être entendu et de se donner un galbe/du poids, de faire réagir, les principaux intéressés... et qu'importe qui a finalement à subir.      

Dans l'inconscient collectif, le terroriste est un fanatique religieux, kamikaze et barbu, qui délivre toujours un message avant de commettre son forfait, et si bien que l'on a peiné, dans les premiers temps, à reconnaître par exemple l'acte terroriste chez un Anders Behring Breivik ou encore en Nouvelle-Zélande très récemment ("Christ church").  

Question qui a fait l'objet d'un débat récent sur France Info : "Le casseur est-il terroriste ?". 

Qu'en pensez-vous ? S'il colle bien ou mal à la définition, se devrait-elle d'évoluer et pour quelles raisons ? 

Note J'ai hésité à poster le sujet en philo, ne tenant pas à ennuyer Aristote et Socrate avec des citations d'auteur, nous voici en "Société".                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Je ne perçois pas "le terroriste" dans le même inconscient collectif que le vôtre. Ce mot, terroriste, a marqué mon enfance et mon adolescence. Il y a eu d'abord la lecture des "Possédés" de Dostoïevski (traduit aujourd’hui par "Les Démons") qui m'a marquée mais aussi les actes terroristes des anarchistes russes dont ma grand mère, russe, parlait avec un curieux mélange d'horreur et de fascination. Pour moi un terroriste est soit un solitaire, soit un membre d'une petite organisation révolutionnaire ou anarchiste qui projette de tuer pour créer la panique et  le chaos social. Le terrorisme est donc lié au nihilisme. Rien de religieux.

Aujourd’hui le terrorisme est lié à l'islamisme en France, donc à une religion. Mais c'est un cas particulier français voire européen (ou moyen oriental bien sûr). Aux USA où une partie de ma famille vit, le terroriste est plutôt ce jeune qui va entrer dans un établissement scolaire et se mettre à dézinguer tout le monde. Mais il y a aussi ce type qui entre dans une chambre d' hôtel avec un arsenal et qui va massacrer les passants sur un parking.

Le Bataclan et Nice m'ont brusquement mise en relation psychique avec le nihilisme historique russe. J’eus le sentiment que ces terroristes en avaient hérité. Surtout ceux du Bataclan. Très différents des kamikazes musulmans qui se font sauter. Là il y a eu des événements inouïs (comme ce dialogue surréaliste entre un tueur et un couple), directement puisés dans la tradition littéraire (Dostoïevski ?) russe. (Mais que l'on songe aussi à la bande à Bader et à Action directe).

Dans mon inconscient, qui puise dans un collectif  historiquement et géographiquement étendu, puisqu'il est étendu sur des siècles et sur tous les territoires, le terrorisme peut surgir de partout, de l'islamisme certes, mais demain il pourrait jaillir de notre jeunesse, comme c'est déjà le cas aux USA. Le terrorisme est une surrection inouïe d'une violence portée à une incandescence solaire.

Quoi qu'il en soit dire qu'un casseur est un terroriste est une exagération et même une outrance si l'on tient pour terroristes les individus dont je viens de parler.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DKKRR Membre 498 messages
Forumeur survitaminé‚ 29ans
Posté(e)

 Réponse en droit Français.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouddean Membre 1 605 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

 

 

il y a 22 minutes, Quasi-Modo a dit :

C'est une façon de le voir, mais je pense qu'avec ce qu'on sait, en enfilant son GJ et allant manifester on se doute qu'on sera complice de casseurs qui profiteront de la situation en leur servant de caution. Ou alors on est juste un casseur soi-même. Clairement ce mouvement est mort et ne mènera à plus rien de concret : continuer c'est juste insensé. Quoiqu'il en soit, GJ ou casseurs non-GJ il n'y a pas vraiment d'idéologie politique revendiquée à ma connaissance, ni d'un côté, ni de l'autre, donc ma critique reste valide à mon humble avis ! C'est ce côté "rebelles sans causes" qui est à la fois angoissant et qui m'a fait clairement dire dès le début du mouvement qu'il ne mènera à rien.

 Je ne cherchais pas a prendre la défense des GJ, d'après ce que je comprends, des casseurs qui profitent d'une manifestation pour casser, ne sont que des voyous, le terroriste a un but et une revendication politique , c'est ça ? 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 462 messages
Forumeur survitaminé‚ 19ans
Posté(e)

pour moi oui ce sont des terroriste meme si c'est vraie que c'est pas forcément a ça que je pense quand on parle du terrorisme   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 11 597 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 10 minutes, bouddean a dit :

 

 

 Je ne cherchais pas a prendre la défense des GJ, d'après ce que je comprends, des casseurs qui profitent d'une manifestation pour casser, ne sont que des voyous, le terroriste a un but et une revendication politique , c'est ça ? 

Réflexion faite oui c'est ce que je pense. Les actes de violence gratuits et cruels même s'ils sont extrêmement graves ne peuvent être qualifiés de terroristes s'il n'y a pas de volonté politique d'installer un autre ordre des choses, ou au moins, de déstabiliser le pays pour nous emmener vers un soulèvement général. Peut-être est-ce là le but de certains casseurs, mais ils ne le revendiquent pas. Le type qui a tué des musulmans à la "Christ church" est un terroriste puisqu'il justifie son action par des idéaux politiques dans un manifeste.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 14 868 messages
Chien Fou forumeur‚ 21ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Léna-Postrof a dit :

Au sens littéral, le terroriste a recours à la terreur et à la violence afin d'imposer ses idées. 

Le code pénal, quant à lui, définit l'acte terroriste comme un acte se rattachant à "une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation et la terreur. Lors de différentes manifestations, les citoyens ont été enjoints à prendre garde, se réfugier chez eux et rentrer tout mobilier urbain. Dans toutes manifestations se sont invités des casseurs selon certains manifestants et syndicats. Certains le déplorent et condamnent. Pour d'autres, ceux-ci sont des manifestants, comme les autres, et casser (et piller également) est un moyen d'expression judicieux et justifié. Ce serait là le moyen le plus efficace d'être entendu et de se donner un galbe/du poids, de faire réagir, les principaux intéressés... et qu'importe qui a finalement à subir.      

Dans l'inconscient collectif, le terroriste est un fanatique religieux, kamikaze et barbu, qui délivre toujours un message avant de commettre son forfait, et si bien que l'on a peiné, dans les premiers temps, à reconnaître par exemple l'acte terroriste chez un Anders Behring Breivik ou encore en Nouvelle-Zélande très récemment ("Christ church").  

Question qui a fait l'objet d'un débat récent sur France Info : "Le casseur est-il terroriste ?". 

Qu'en pensez-vous ? S'il colle bien ou mal à la définition, se devrait-elle d'évoluer et pour quelles raisons ? 

Note J'ai hésité à poster le sujet en philo, ne tenant pas à ennuyer Aristote et Socrate avec des citations d'auteur, nous voici en "Société".                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Bonjour Léna-Postrof, souffrez d'un baise mains.

Pour moi un casseur n'est en rien un terroriste, il n'y a rien à voir. Un. casseur ne sera jamais un militaire, un terroriste peut l'être

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité