Aller au contenu

DKKRR

Membre
  • Contenus

    406
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de DKKRR

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 16/02/1990

Informations Personnelles

  • Sexe
  • Pays
  • Lieu
    Bordeaux
  • Intérêts
    Françafrique

Visiteurs récents du profil

476 visualisations du profil
  1. DKKRR

    Mardi rassemblement contre l'antisémitisme à Paris

    Non, je pense que tout simplement les jeunes sont moins dupes que leurs ainés. Les jeunes ne se laissent pas avoir par toutes ces entourloupes et sont beaucoup plus méfiants à l'égard des stratégies politiques tout en prenant plus de recul sur ce genre de sujets. Le chantage à l'antisémitisme a peu d'emprise sur eux, contrairement aux générations plus anciennes qui s'avèrent plus dociles en la matière. D'ailleurs si vous discutez avec des jeunes, vous vous rendrez compte qu'ils sont, et ce nonobstant leurs origines, majoritairement antisionistes. Ils ont également compris que le sujet de l'antisémitisme n'était qu'un leurre que l'on ressortait systématiquement pour des raisons éminemment politiques et dans le soucis de maitriser l'agenda politique (politiser un sujet qui n'en est pas, en le mettant sur le devant de la scène tout en tentant de faire croire que l'on apporte des solutions à ce qui ne constitue initialement pas un problème) Les jeunes ont compris que dès qu'un Juif a le nez qui coule, les politiques sortent tous du bois afin de trouver les responsables de son rhume. Ils ont compris que la xénophobie et l'Islamophobie constituaient des sujets autrement plus dramatiques et que les vrais combats à mener se situer à ces niveaux-là (comment combattre ces deux fléaux). Ils ont compris que les Juifs étaient suffisamment bien organisés dans leur lobbys pour se défendre d'eux-même et qu'il n'y avait pas besoin de faire tout un pataquès, qui plus est absolument disproportionné par rapport à l'état réel de l'antisémitisme qui s'avère extrêmement minoritaire (à un point où l'on est obligé de tronquer les statistiques en comptant comme acte antisémite tout acte visant une personne Juive et ce même si la religion n'avait rien à voir avec les motivations de l'auteur de cet acte, comme dans le cas de Mireille Knoll). Donc non les jeunes ne viennent pas dans ces parodies de rassemblements à la tête desquels l'on retrouve les vrais haineux, les vrais antisémites, les vrais dangers pour le vivre-ensemble car ils ont bien d'autres choses à faire et préfèrent regarder de loin soit en s'esclaffant soit en déprimant à l'issue de la constatation de l'état d'une partie du peuple Français (mais les choses changeront lorsque les jeunes générations actuelles auront remplacé celles de leurs ainés).
  2. Cela est encore plus grave à mon sens car le fait de déplorer des insultes à l'encontre d'une communauté tout en minorant celles, du même ordre, visant une autre communauté décrédibilise le combat tout entier. Combat qui n'est plus perçu comme juste et s'appliquant à combattre la haine raciale dans son ensemble mais, au final, profondément partisan, communautarisme et conduisant à une hiérarchisation des communautés (puisque certaines se devraient de bénéficier de plus de respect que d'autres). A la limite, il m'apparait plus sain que d'être dans un je-m'en-foutisme complet et ce quelles que soient les insultes proférées et les communautés visées.
  3. DKKRR

    Mardi rassemblement contre l'antisémitisme à Paris

    Je ne comprends pas. En quoi émettre une opinion sur la question (en l'occurrence l'agression n'était pas antisémite) revient-il à émettre de la propagande ?
  4. Dans la même veine, j'invite ceux qui refusent de se voir imposer un chantage à l'antisémitisme à reprendre ce terme à leur compte. L'on parle de racisme anti-Musulmans ou d'Islamophobie, de racisme anti-Chrétiens ou de Christianophobie mais pas de racisme anti-Juifs ou de Judéophobie uniquement parce que l'on ne souhaite pas les placer sur le même plan mais l'on souhaite, avec l'utilisation du terme "antisémite", signifier que l'un s'avère pire que les autres (sous-entendu, le Juif constitue une race supérieure puisque détester celui-ci est pire que détester les autres personnes).De cette façon, l'on hiérarchise les souffrances, l'on hiérarchise les individus et ce uniquement par l'utilisation d'un terme spécifique. Je propose donc que les gens reprennent ce terme d'antisémitisme pour l'appliquer à tous ceux étant racistes envers les Musulmans ou les Arabes (ceux étant contre les Sémites, tout du moins contre ceux qui sont actuellement les plus proches des vrais Sémites) de sorte à atténuer son sens afin que tout cette mascarade cesse pour de bon (on peut toujours rêver)
  5. Manifestement l'on ne pourra pas nous réconcilier. C'est ainsi, chacun défendant le parti qu'il estime légitime dans ses positions. Le malheur c'est que cet entêtement aveugle, cette volonté de triompher sur toute la ligne en ne cédant pas le moindre compromis, crée et entretient les guerres (ce reproche s'applique à ma personne également). Soyons clairs, si certains ont décidé (par opportunisme politique notamment) unilatéralement que les antisionistes sont des antisémites, alors décidons nous aussi que les sionistes et ceux qui soutiennent ce "mouvement" sans se déclarer officiellement sionistes, sont des Islamophobes et sont racistes envers les Arabes.En effet, reprenons leur manège et changeons les règles à notre avantage. Ils ont inventé une logique permettant de discréditer leurs opposants : antisioniste = anti-israel = anti-juifs = antisémitesInventons nous aussi une logique similaire : sioniste = anti-palestine = anti-musulmans/arabesCombattons les par les mêmes armes qu'ils utilisent
  6. "Ce pays ne mérite que notre haine" = Finkielkraut académicien Français !!
  7. Parce que des enfants dont les parents n'ont connu rien d'autres que les camps de concentration (Gaza, le plus grand au monde), n'ont rien à perdre puisqu'ils ont le choix soit entre la mort soit entre l'enfermement à vie. De ce fait, ils se refusent à vivre éternellement enfermés et préfèrent mourir "libres" plutôt que vivre en camps comme des rats. Tout humaniste ne peut qu'être en accord avec leur combat et souhaiter que l'état fasciste d'en-face disparaisse. D'où cette haine à l'égard des sionistes, tel Finkielkraut, justifiant ces massacres, appelant à la colonisation et à la ségrégation et démontrant de cette façon ô combien ils sont monstrueux.
  8. Le hamas n'a rien reconnu du tout. La personne qui a affirmé cela dans une interview dans un média Arabe (il me semble) a utilisé une rhétorique connue qui veut que chaque Palestinien se rebellant face au régime fasciste Israélien est un membre du hamas. C'est une façon d'associer le peuple à leur combat mais les personnes qui ont été massacrées par les nazis d'en face n'étaient pas du hamas.
  9. Vous comprenez qu'au vu de votre réponse on ne peut pas vous prendre au sérieux lorsque vous faites semblant de vous insurger face aux insultes reçues (et méritées) par cet Islamophobe, xenophobe et Francophobe notoire qu'est Finkielkraut.
  10. N'éludez pas la question. Vous avancez la thèse selon laquelle ce personnage aurait subi de l'antisémitisme. Lorsque l'on demande de citer ne serait-ce qu'une insulte antisémite, personne n'est capable de répondre et l'on préfère détourner le débat soit en traitant de nazi comme notre bon vieux sage Guderian https://fr.wikipedia.org/wiki/Heinz_Guderian soit en utilisant des sarcasmes comme vous le faites présentement (mais cela ne fait pas avancer le débat je le crains).
  11. Que ces insultes correspondent à une description hautement euphémisée de ce qu'il incarne.
  12. Je le répète, pouvez-vous nous citer un seul terme antisémite. Jusqu'à présent cela n'a pas été le cas puisque vous essentiellement cité des termes antisionistes et des insultes "générales". Donc, nous attendons ne serait-ce qu'une citation afin de valider ce qui correspond pour le moment uniquement à des impressions ("j'ai l'impression qu'ils sont antisémites mais je ne peux pas le prouver).
  13. Il en existe partout à travers le monde. Il y a une grosse communauté à Londres de ces Juifs antisionistes. Il y en a aux usa, en France et même en Israel. Ceux-ci n'hésitent d'ailleurs pas à défiler dans les manifestations de soutien à la cause Palestinienne ce qui rend inepte l'interprétation selon laquelle l'antisionisme signifierait être contre l'existence d'Israel (quoique certains Juifs sont contre son existence pour des raisons religieuses, sont-ils antisémites ?).
  14. https://www.nouvelobs.com/culture/20140410.OBS3462/finkielkraut-ses-derapages-ses-coups-de-colere.html
  15. Oriana Fallaci : "Les musulmans se reproduisent comme des rats", et "souillent les églises d’occident des miasmes nauséabonds de leurs excréments ou de leur urine" « Il y a quelque chose, dans les hommes arabes, qui dégoûte les femmes de bon goût » "Au lieu de contribuer au progrès de l’humanité, [les fils d'Allah] passent leur temps avec le derrière en l'air à prier cinq fois par jour. » Réaction de Finkielkraut : « Oriana Fallaci a l'insigne mérite de ne pas se laisser intimider par le mensonge vertueux. Elle met les pieds dans le plat, elle s'efforce de regarder la réalité en face. Elle refuse le narcissisme pénitentiel qui rend l'Occident coupable de ce dont il est victime. (…) Mais, comme elle en a gros sur le cœur, elle va trop loin. Elle écrit avec des Pataugas. Elle cède à la généralisation » "Elle cède à la généralisation", en d'autres termes elle a raison mais ils ne sont pas tous ainsi. Comment peut-on encore défendre un tel individu. C'est un cancer pour la société et les insultes reçues ne sont rien à côté de toutes celles qu'il a pu sortir. Imaginons une seule seconde que l'on remplace le mot "Musulmans" par le mot "Juifs".
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité