Aller au contenu

Le Droit d'Importuner - Quand les femmes se divisent

Messages recommandés

Bluehawk Membre 410 messages
Forumeur survitaminé‚ 23ans
Posté(e)

Se positionnant à contre-courant du mouvement de dénonciations publiques des inconduites sexuelles et des gestes déplacés envers les femmes, le collectif, qui regroupe une centaine de comédiennes, d'écrivaines, de chercheuses ou de journalistes, affirme rejeter le « puritanisme » apparu dans la foulée des accusations de harcèlement et d'agression sexuelle portées par une quarantaine de femmes contre le producteur américain Harvey Weinstein.

« Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit ni la galanterie une agression machiste », écrivent les signataires de la lettre, parmi lesquelles on retrouve, outre Catherine Deneuve, l’auteure Catherine Millet, l’éditrice Joëlle Losfeld, l’actrice Ingrid Caven et la journaliste Élisabeth Lévy.

« Délation et justice expéditive »

Sans détour, les auteures de la lettre dénoncent les « campagnes de délations » et la « justice expéditive » qui ont découlé du mouvement de dénonciation apparu dans le monde à la suite des révélations, dans plusieurs pays, de femmes connues qui ont affirmé avoir été agressées sexuellement par des personnages publics, généralement en position de pouvoir.

Selon le collectif, les mouvements de type #MoiAussi ou #BalanceTonPorc, en France, où des milliers de femmes ont dénoncé des agressions sexuelles présumées et des comportements qu’elles jugent déplacés en pointant des individus publiquement, ont engendré des dérives inquiétantes.

De fait, #metoo a entraîné dans la presse et sur les réseaux sociaux une campagne de délations et de mises en accusation publiques d’individus qui, sans qu’on leur laisse la possibilité ni de répondre ni de se défendre, ont été mis exactement sur le même plan que des agresseurs sexuels.

Extrait de la lettre ouverte publiée dans le quotidien Le Monde

« Comme un climat de société totalitaire »

Dans leur texte intitulé « Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle », les auteures déplorent que des hommes soient « sanctionnés dans l'exercice de leur métier, contraints à la démission, alors qu'ils n'ont eu pour seul tort que d'avoir touché un genou, tenté de voler un baiser, parlé de choses intimes lors d'un dîner professionnel ou d'avoir envoyé des messages à connotation sexuelle à une femme chez qui l'attirance n'était pas réciproque ».

« En face, les hommes sont sommés de battre leur coulpe et de dénicher, au fin fond de leur conscience rétrospective, un "comportement déplacé" qu'ils auraient pu avoir voici dix, vingt ou trente ans, et dont ils devraient se repentir », peut-on lire dans la tribune publiée dans les pages du Monde.

La confession publique, l'incursion de procureurs autoproclamés dans la sphère privée, voilà qui installe comme un climat de société totalitaire.

Extrait de la lettre ouverte publiée dans le quotidien Le Monde

L'art censuré

Selon ces femmes, la prise de conscience collective contre la violence sexuelle est légitime et devait être faite, mais, écrivent-elles, cet éveil s'est transformé en une forme de dogme qui évacue toute critique ou remise en question.

« Cette libération de la parole se retourne aujourd'hui en son contraire : on nous intime de parler comme il faut, de taire ce qui fâche, et celles qui refusent de se plier à de telles injonctions sont regardées comme des traîtresses, des complices! », s'insurgent les 100 signataires.

À ce chapitre, elles déplorent de nombreux cas récents de censure d'oeuvres d'art, de films, de livres et de peintures, sous prétexte que leurs auteurs auraient eu dans le passé des comportements jugés inacceptables.

Elles dénoncent aussi le fait qu'elles soient désormais l'objet de pressions du milieu pour que leurs personnages féminins soient plus féministes, que les personnages masculins soient moins sexistes et de faire en sorte que les « traumatismes subis par les personnages féminins soient rendus plus évidents ». Citant le philosophe Ruwen Ogien, elles réclament le droit d'offenser, une liberté selon elles indispensable à la création artistique.

C’est là le propre du puritanisme que d’emprunter, au nom d’un prétendu bien général, les arguments de la protection des femmes et de leur émancipation pour mieux les enchaîner à un statut d’éternelles victimes, de pauvres petites choses sous l’emprise de phallocrates démons, comme au bon vieux temps de la sorcellerie.

Extrait de la lettre ouverte publiée dans le quotidien Le Monde

Pas de liberté sexuelle sans « liberté d'importuner »

Cet empressement à « envoyer les porcs à l’abattoir » ne sert pas la cause des femmes, selon les signataires de la lettre, car « loin d’aider les femmes à s’autonomiser [il] sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires et de ceux qui estiment […] que les femmes sont des êtres à part, des enfants à visage d’adulte, réclamant d’être protégées », déplorent-elles.

Selon elle, sans « liberté d'importuner », il ne peut y avoir de liberté sexuelle.

En tant que femmes, nous ne nous reconnaissons pas dans ce féminisme qui, au-delà de la dénonciation des abus de pouvoir, prend le visage d'une haine des hommes et de la sexualité.

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1076959/collectif-femmes-liberte-importuner-hommes-deneuve-porc-moiaussi

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Morfou Membre 17 070 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)

Je trouvais bizarre que personne n'ait relevé, c'était sur la page Orange hier!

Je suis entièrement d'accord avec ce collectif!

Il faut savoir raison garder...

  • Like 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gaïa Membre 4 031 messages
Very Inutile Personne‚ 36ans
Posté(e)

Je suis assez d’accord aussi. Juste le "droit à importuner" qui me dérange, les termes choisit ne sont pas des plus judicieux. 

Modifié par Gaïa
  • Like 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 11 994 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)

Ça fait plaisir de voir qu'il y a des gens (et des femmes) qui réagissent à la vague de puritanisme qui déferle.

  • Like 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 29 minutes, Bluehawk a dit :

Catherine Deneuve, l’auteure Catherine Millet, l’éditrice Joëlle Losfeld, l’actrice Ingrid Caven et la journaliste Élisabeth Lévy.

C'est sûr qu'avec tout ce qu'elles ont accepté de faire pour réussir, elles ne doivent plus être en mesure de faire la différence entre courtise et harcèlement sexuel, celles-là !

Nan, franchement : naturellement qu'un homme peut aborder, courtiser, draguer même, mais insister, importuner carrément pour citer le titre, ça peut rendre malade la femme qui subit.

il y a 34 minutes, Bluehawk a dit :

À ce chapitre, elles déplorent de nombreux cas récents de censure d'oeuvres d'art, de films, de livres et de peintures, sous prétexte que leurs auteurs auraient eu dans le passé des comportements jugés inacceptables.

Dans le lot, un pédophile (au moins) que je ne citerai pas.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chanou 34 Membre 5 655 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Loargan a dit :

 

Nan, franchement : naturellement qu'un homme peut aborder, courtiser, draguer même, mais insister, importuner carrément pour citer le titre, ça peut rendre malade la femme qui subit.

C'est une question d'appréciation individuelle ; là où une femme X ne verra qu'une drague maladroite et un peu lourde, une femme Y peut voir un harcèlement. Comment trancher? Aucun juge ne le pourra...
Dans ce domaine, il ne peut pas y avoir de règle objective, donc la balance penchera forcément d'un côté puis de l'autre....et sans doute alternativement.  LA meilleure prévention reste l'éducation des enfants...par l'exemple. Autant dire qu'on n'est pas sortis de l'auberge...

Modifié par chanou 34
  • Like 5
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 35 minutes, Bluehawk a dit :

Selon elle, sans « liberté d'importuner », il ne peut y avoir de liberté sexuelle.

N'importe quoi : plaire, ça s'apprend quand ce n'est pas inné. Il faut savoir être subtils, messieurs, et vous serez comblés ! Maintenant c'est certain qu'en importunant (qui a pour synonyme déranger) ou en usant de drague lourde, ça risque d'en faire fuir plus d'une !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caravage Membre 5 909 messages
Forumeur alchimiste‚ 65ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Loargan a dit :

 

à l’instant, Loargan a dit :

N'importe quoi : plaire, ça s'apprend quand ce n'est pas inné. Il faut savoir être subtils, messieurs, et vous serez comblés ! Maintenant c'est certain qu'en importunant (qui a pour synonyme déranger) ou en usant de drague lourde, ça risque d'en faire fuir plus d'une !

                  Moi je refuse d'ètre comblé par des femmes quoi ne m'intéressent pas et les hypocrites pseudo puritaines à l'humour de cuvette de chiotte ne me motivent en en rien ni ne soulèvent la moindre chose ou le moindre intèrèt!!

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, chanou 34 a dit :

C'est une question d'appréciation individuelle ; là où une femme X ne verra qu'une drague maladroite et un peu lourde, une femme Y peut voir un harcèlement. Comment trancher? Aucun juge ne le pourra...
Dans ce domaine, il ne peut pas y avoir de règle objective, donc la balance penchera forcément d'un côté puis de l'autre....et sans doute alternativement.  LA meilleure prévention reste l'éducation des enfants...par l'exemple. Autant dire qu'on n'est pas sortis de l'auberge...

Précisément : autrefois on éduquait les garçons à savoir se tenir, à la courtoisie envers les dames. A-t-on dérapé à partir du moment où on s'est mis à conforter en eux ce sentiment que tout leur était dû ?

En attendant, un type qui vous convoque dans sa chambre, vous reçoit à poil et envoie les pattes en vous faisant bien sentir que c'est mieux de vous taire si vous tenez à votre carrière, façon Weinstein, c'est sans équivoque !

Comment trancher, alors ? C'est simple : quand c'est non, c'est non, pas la peine d'en arriver à importuner.

Du reste, la subtilité c'est pas pour les chiens. Si les femmes veulent être heureuses et respectées, elles doivent exiger la subtilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 21 528 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

95% des femmes qui dénoncent une agression sexuelle sur leur lieu de travail ne retrouvent pas leur poste.

Il ne s'agirait pas non plus de faire la girouette et de donner raison à la dernière célébrité, souvent vieille et sur le retour (bien assise, elle!)qui  braille pour se donner (encore) de l'importance.

Souvent une personne éconduite et en position de force sur son lieu de travail se venge de l'avoir été.

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Caravage a dit :

 

Bah il te reste les rues chaudes, elles feront ce que tu voudras si tu as les moyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chanou 34 Membre 5 655 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Loargan a dit :

 

En attendant, un type qui vous convoque dans sa chambre, vous reçoit à poil et envoie les pattes en vous faisant bien sentir que c'est mieux de vous taire si vous tenez à votre carrière, façon Weinstein, c'est sans équivoque !

 

Loargan je ne parlais pas des cas caricaturaux!

Citation


Comment trancher, alors ? C'est simple : quand c'est non, c'est non, pas la peine d'en arriver à importuner.

 

Je parlais d'éventuelles décisions de justice ; devant des faits semblables, la réaction de la femme peut être différente ; le jugement doit-il être le même?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 Membre 10 273 messages
Forumeur alchimiste‚ 21ans
Posté(e)
il y a 32 minutes, Morfou a dit :

Je trouvais bizarre que personne n'ait relevé, c'était sur la page Orange hier!

Je suis entièrement d'accord avec ce collectif!

Il faut savoir raison garder...

Ah enfin ! Un peu de bon sens.

Ca m'a toujours fait marrer ces poufs qui se rappelaient au bout de trente ans un frôlement du popotin et qui s'en trouvaient tout à coup traumatisées.

Maintenant, on ne les regarde même plus tellement elles sont rouillées.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité steeve77
Invité steeve77 Invités 0 message
Posté(e)

#Balancetonporc : Patrick Cohen met en avant "la détresse" d'un homme dénoncé

http://www.ozap.com/actu/-balancetonporc-patrick-cohen-met-en-avant-la-detresse-d-un-homme-denonce/539592

 

Le journaliste réagissait à la dénonciation sur Twitter de comportements déplacés.
 

Sujet sensible. Hier soir, "C à vous" revenait notamment sur le mouvement lancé le week-end dernier sur les réseaux sociaux. À l'aide du hashtag #Balancetonporc, des centaines de femmes ont témoigné, sur Twitter, de cas d'agressions sexuelles ou de harcèlement sexuel. L'idée, initiée par la journaliste Sandra Muller, dans la mouvance de l'affaire Weinstein, étant de briser l'omerta autour de ces affaires taboues dans la société.

 

 

Dans "C à vous", Anne-Elisabeth Lemoine et son équipe recevaient notamment la journaliste Colombe Schneck et la romancière Virginie de Clausade pour évoquer le succès du mot d'ordre "Balance ton porc". Au cours de sa chronique, Marion Ruggieri est revenue sur les propos de Raphaël Enthoven sur Europe 1. Dans son billet matinal, le philosophe a déploré que l'utilisation de Twitter et le mode de dénonciation donnait lieu à une "parole qui juge sans procès et traite de la même façon Jean-Claude Dusse et Harvey Weinstein", estimant que "le nettoyage de la porcherie court le risque de dégénérer en épuration".

 

 

 

"Il y a un tribunal sur Twitter qui juge en dix minutes"

En plateau, Colombe Schneck s'est défendue en assurant qu'aucun nom n'avait été jeté en pâture sur le réseau social. Anne-Elisabeth Lemoine lui a alors signalé qu'au contraire, "quelques noms" avaient été donnés. "Pour un nom qui a été cité, je peux témoigner de la détresse de l'intéressé" est immédiatement intervenu Patrick Cohen. "C'est terrible" a lâché le matinalier d'Europe 1, prenant le soin de préciser qu'il ne savait pas "quelle a(vait) été la réalité des faits".

 

 

 

Très remontée, Virginie de Clausade a alors rétorqué : "Je suis désolée mais Harvey Weinstein aussi, je crois qu'il va très mal en ce moment". Une formule qui a suscité l'exaspération de Patrick Cohen. "Mais il y a un tribunal sur Twitter qui juge en dix minutes" a alors rappelé Anne-Elisabeth Lemoine pour recentrer le débat. "Je suis désolée de la détresse des bonhommes" a ironiquement laché Virginie de Clausade. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

 

Modifié par steeve77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 45 minutes, chanou 34 a dit :

Je parlais d'éventuelles décisions de justice ; devant des faits semblables, la réaction de la femme peut être différente ; le jugement doit-il être le même?

OK il y en a qui acceptent quand un dragueur est lourdingue, limite irrespectueux, mais qu'elles ne viennent pas remettre en question le droit de se défendre !

 

il y a 45 minutes, chanou 34 a dit :

Loargan je ne parlais pas des cas caricaturaux!

Pas grave, le type qui en arrive à importuner on n'est pas obligé d'accepter, cela ne fait pas de nous des puritaines. Il faudrait savoir si notre corps nous appartient ou pas. Perso il n'y a que la subtilité pour me conquérir, et les rapports avec moi sont certainement plus brûlants qu'avec des intéressées qui se donnent pour obtenir de l'avancement par exemple.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 21 528 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, Loargan a dit :

Bah il te reste les rues chaudes, elles feront ce que tu voudras si tu as les moyens.

...Puisque l'exploitation de la pauvreté et de la misère te permet d'être vraiment un porc.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chanou 34 Membre 5 655 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Loargan a dit :

OK il y en a qui acceptent quand un dragueur est lourdingue, limite irrespectueux, mais qu'elles ne viennent pas remettre en question le droit de se défendre !

D'accord avec ça.

Citation


le type qui en arrive à importuner on n'est pas obligé d'accepter, cela ne fait pas de nous des puritaines.

 

NOn, c'est vrai.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

il y a 44 minutes, steeve77 a dit :

#Balancetonporc : Patrick Cohen met en avant "la détresse" d'un homme dénoncé

http://www.ozap.com/actu/-balancetonporc-patrick-cohen-met-en-avant-la-detresse-d-un-homme-denonce/539592

 

Le journaliste réagissait à la dénonciation sur Twitter de comportements déplacés.
 

Sujet sensible. Hier soir, "C à vous" revenait notamment sur le mouvement lancé le week-end dernier sur les réseaux sociaux. À l'aide du hashtag #Balancetonporc, des centaines de femmes ont témoigné, sur Twitter, de cas d'agressions sexuelles ou de harcèlement sexuel. L'idée, initiée par la journaliste Sandra Muller, dans la mouvance de l'affaire Weinstein, étant de briser l'omerta autour de ces affaires taboues dans la société.

 

 

Dans "C à vous", Anne-Elisabeth Lemoine et son équipe recevaient notamment la journaliste Colombe Schneck et la romancière Virginie de Clausade pour évoquer le succès du mot d'ordre "Balance ton porc". Au cours de sa chronique, Marion Ruggieri est revenue sur les propos de Raphaël Enthoven sur Europe 1. Dans son billet matinal, le philosophe a déploré que l'utilisation de Twitter et le mode de dénonciation donnait lieu à une "parole qui juge sans procès et traite de la même façon Jean-Claude Dusse et Harvey Weinstein", estimant que "le nettoyage de la porcherie court le risque de dégénérer en épuration".

 

 

 

"Il y a un tribunal sur Twitter qui juge en dix minutes"

En plateau, Colombe Schneck s'est défendue en assurant qu'aucun nom n'avait été jeté en pâture sur le réseau social. Anne-Elisabeth Lemoine lui a alors signalé qu'au contraire, "quelques noms" avaient été donnés. "Pour un nom qui a été cité, je peux témoigner de la détresse de l'intéressé" est immédiatement intervenu Patrick Cohen. "C'est terrible" a lâché le matinalier d'Europe 1, prenant le soin de préciser qu'il ne savait pas "quelle a(vait) été la réalité des faits".

 

 

 

Très remontée, Virginie de Clausade a alors rétorqué : "Je suis désolée mais Harvey Weinstein aussi, je crois qu'il va très mal en ce moment". Une formule qui a suscité l'exaspération de Patrick Cohen. "Mais il y a un tribunal sur Twitter qui juge en dix minutes" a alors rappelé Anne-Elisabeth Lemoine pour recentrer le débat. "Je suis désolée de la détresse des bonhommes" a ironiquement laché Virginie de Clausade. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

 

Voilà que weinstein est un saint et que tout le monde le plaint, le pauvre gentil violeur sans défense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bluehawk Membre 410 messages
Forumeur survitaminé‚ 23ans
Posté(e)

Je sens aussi qu'une vague d'hystérie touche la france sur le sujet en ce moment, hier j'étais a la défense ou j'ai entendu la conversation deux employé, l'un se plaignait qu'une de ses collègue c'était plaint de harcèlement de sa part et se demandait ou commençait celle-ci, la nana lui a répondu que sa pouvait passer par des gestes mais aussi par une attitude ou un regard, alors maintenant quand on dévisage une femme, on l'a harcèle... ben voyons... 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 Membre 10 273 messages
Forumeur alchimiste‚ 21ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Bluehawk a dit :

Je sens aussi qu'une vague d'hystérie touche la france sur le sujet en ce moment, hier j'étais a la défense ou j'ai entendu la conversation deux employé, l'un se plaignait qu'une de ses collègue c'était plaint de harcèlement de sa part et se demandait ou commençait celle-ci, la nana lui a répondu que sa pouvait passer par des gestes mais aussi par une attitude ou un regard, alors maintenant quand on dévisage une femme, on l'a harcèle... ben voyons... 

Comme aux USA. Ne regarde pas une femme dans un ascenseur sinon elle peut porter plainte contre toi.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité