Emmanuel Macron mentirait-il sur le but cherché de la loi travail ?

contrexemple Membre 4 788 messages
Enigmologue‚
Posté(e)

Salut,

 

Modifié par contrexemple
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Maxence22 Membre 6 838 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Nooonnn.... c'est pas possible. Macron ne mentirait jamais... voyooooonnnns ! :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 1 774 messages
Un Marx et ça repart‚ 29ans
Posté(e)

Sa pensée est trop complexe pour laissé de la place au mensonge. D'ailleurs, il n'a jamais menti : sa volonté de pousser le libéralisme plus loin et de détricoter l'Etat social là où il le peut, tout en favoriser sa caste, n'a jamais été cachée. Tout était dans son programme projet. 

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 10 198 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, PLS maker a dit :

Sa pensée est trop complexe pour laissé de la place au mensonge.

Mais pas au foutage de gueule.

La loi travail est là pour sabrer les droits des travailleurs et donner plus de pouvoir aux patrons. Lutter contre le chômage n'est qu'un alibi.

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PLS maker Membre 1 774 messages
Un Marx et ça repart‚ 29ans
Posté(e)

Le capitalisme est incapable de donner du travail à tout le monde, à moins bien sûr de multiplier les contrats zéro heures et autres contrats précaires qui fleurissent en Angleterre et en Allemagne. Bien sûr, certains ici vont faire un énorme travail pour instiller l'idée que rien n'est mieux qu'un travail, fût-il ainsi précaire, tandis que d'autres vont remettre en question cette machine à pourrir les populations qu'est ce travail salarié. Macron fait partie des premiers. 

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
profitroll Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 119ans
Posté(e)

Quand le travailleur aura compris que le patron n'est rien sans lui, ça changera ^^

Que tout le monde ouvrier, statut non-cadre, arrete de bosser avec le soutien total des chomeurs et touche leur allocs chomage avec comme revendication une augmentation à la hauteur de celle que c'est octroyé le petit sarkozy à ses débuts : 200%

Ce qui ne serait au final qu'un retour à la normal puisque le loi Fillon n'a absolument pas eu l'effet escompté et n'a jamais été retiré pour autant.

Je rappelle que cette loi devait créer de l'embauche mais au final a eu comme effet pervers de voir les salaires diminuer hihi

Bien sur, elle est toujours appliquée dans l'intéret du patronat malgré un échec total lol

Modifié par profitroll
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 10 198 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)

Je crois que Macron nous refait le coup de Hollande, mais avec plus de cinéma, et en pire. Au final, la désillusion risque d'être lourde.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
profitroll Membre 350 messages
Forumeur survitaminé‚ 119ans
Posté(e)

Ils arrivent encore à persuader des gens qu'ils vont changer leur vie ^^

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alinéa 1ier Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 49ans
Posté(e)

Macron  veut tuer le service public et utilise exactement les armes qu' il faut pour le faire..., je le comprends en partie, et en même temps je le regrette .....

Dans quatre ans il est finit et la FP aussi...

 

Vous pouvez dire adieu à la notion de continuité du service public, là je vous promets que c'est pratiquement fini.. .

:D

Et ne vous leurrez pas, là ce n'est pas un gouvernement que vous avez à l'Élysée,  c'est une start up de passage qui n'en a absolument rien à taper de la notion de continuité du service public....

Modifié par Alinéa 1ier
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 9 192 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)

Macron est entrain de révéler sa vraie nature. Aussi jeune avec des idées aussi archaïques c'est le coup de grâce après les deux présidences passées. On le croyait intelligent on le découvre buté sur des idées périmées.

Il va falloir réagir.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr Wolfe Membre 4 175 messages
Serial shooter‚ 50ans
Posté(e)

Quand est-ce que les gens comprendront que ni les patrons, ni les pouvoirs politiques n'ont intérêt à voir baisser le chômage ???

Évidemment qu'ils prennent les gens pour des cons, mais ils auraient tort de se priver...

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alinéa 1ier Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 49ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, Gouderien a dit :

Je crois que Macron nous refait le coup de Hollande, mais avec plus de cinéma, et en pire. Au final, la désillusion risque d'être lourde.

Oui, j'avoue qu'ayant voté pour lui, depuis quelques temps , je crains le  pire pour ne pas dire que je culpabilise .. , à savoir que nous n'ayons élu qu' un petit banquier bête êt méchant qui a profité du vide politique intellectuel. .....:ange2: sauf que là  ça commence à craindre vraiment..et que je commence à avoir vraiment honte.....:gurp:

Modifié par Alinéa 1ier
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 3 022 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Si Mr Macron voulait faire baisser le chômage, il n'aurait pas supprimer 23 000 emplois aidés.....

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henry Martin Membre 3 755 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Francelibre a dit :

Si Mr Macron voulait faire baisser le chômage, il n'aurait pas supprimer 23 000 emplois aidés.....

Hum... sauf qu'une tétrachiée d'études ont montré que les emplois aidés ne marchent jamais à long terme. Ça n'aide pas l'emploi en fait. Bon, moi le premier je fustigeais les études économiques dans un autre fil car on ne peut s'appuyer sur leurs conclusions comme venant d'une science dure. Dans le domaine des emplois aidés il y aurait je le crains un large consensus pour s'accorder sur leur manque d'efficacité.  

Cependant je peux me tromper. Macron aussi. Mais on ne peut lui opposer qu'à l'évidence c'est idiot de les supprimer.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 3 022 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
à l’instant, Henry Martin a dit :

Hum... sauf qu'une tétrachiée d'études ont montré que les emplois aidés ne marchent jamais à long terme. Ça n'aide pas l'emploi en fait. Bon, moi le premier je fustigeais les études économiques dans un autre fil car on ne peut s'appuyer sur leurs conclusions comme venant d'une science dure. Dans le domaine des emplois aidés il y aurait je le crains un large consensus pour s'accorder sur leur manque d'efficacité.  

Cependant je peux me tromper. Macron aussi. Mais on ne peut lui opposer qu'à l'évidence c'est idiot de les supprimer.

Les études disent bien ce qu'elles veulent ! "Dit-moi qui a fait l'étude, je te dirai qui t'influence"

En attendant, dans mon village, je connais une femme de 54 ans, trois enfants, deux divorces, qui a galéré toute sa vie, et qui se retrouve sur le carreau.... Sans compter que ce fut très violent,.... puisqu'elle a été prévenu au dernier moment,.... le dictateur Macron dans toute sa splendeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alinéa 1ier Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 49ans
Posté(e)
il y a 32 minutes, Francelibre a dit :

Si Mr Macron voulait faire baisser le chômage, il n'aurait pas supprimer 23 000 emplois aidés.....

T'es sur que t exagères pas un peu là ? je trouve le nombre un peu délirant là . ....:gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 3 022 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, Alinéa 1ier a dit :

T'es sur que t exagères pas un peu là ? je trouve le nombre un peu délirant là . ....:gurp:

Publié le 22/08/2017 à 07:38

Suppression des contrats aidés : inquiétudes pour la rentrée scolaire

Société

Partager 264 partages
  •  
  •  
  •  
  •  
Réagir 26 réactions
  •  
S'ABONNER
Etudes surveillées, cantines, animations périscolaires… les emplois aidés sont très utilisés./ DDM
Etudes surveillées, cantines, animations périscolaires… les emplois aidés sont très utilisés./ DDM
image-zoom.png

La réduction massive du nombre de contrats aidés par le gouvernement pourrait mettre en difficulté les communes et les associations pour la rentrée scolaire. Sans le coup de pouce de l'Etat, ces emplois deviendraient difficilement finançables.

Les enfants seront-ils les premières victimes de l'arrêt des contrats aidés ? C'est la crainte d'un nombre croissant d'associations et de collectivités qui vont subir la fin de ces dispositifs d'État en raison d'un coup de rabot annoncé cet été. Ces contrats à destination des moins de 26 ans et des demandeurs d'emploi sont financés entre 65 et 75 % par l'État et permettent aux collectivités locales de pourvoir des postes dans les fonctions périscolaires ou dans le domaine social ou encore la dépendance.

Périscolaire et portage de repas aux personnes âgées

Mais voilà, le gouvernement vient d'annoncer que ce coûteux dispositif pour les finances publiques allait être sévèrement réduit avant une remise à plat totale. L'an dernier, 500 000 contrats de ce type ont coûté trois milliards d'euros à l'État. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a annoncé que les contrats d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE), principal contrat aidé en vigueur, pourraient voir leurs effectifs nettement diminués d'ici la fin de l'année.

Pour 2017, le gouvernement prévoit 293 000 contrats aidés, un chiffre nettement inférieurs aux 459 000 contrats signés en 2016.

Concrètement, les contrats en cours ne seront pas renouvelés à l'échéance et très peu de nouveaux seront signés. De quoi inquiéter les acteurs de la vie périscolaire. Ainsi, les Francas qui gèrent notamment des centres aérés emploient de nombreux animateurs dans le cadre de contrats aidés. Face à l'incertitude sur la pérennité de ces contrats, les recrutements d'animateurs peuvent être sur la sellette notamment en milieu rural dès la rentrée.

De son côté, Jean-Louis Puissegur, président de l'Association des maires de France en Haute-Garonne ne veut pas croire à des coupes budgétaires radicales : «L'État ne peut pas supprimer des contrats du jour au lendemain. Ce serait trop grave pour être vrai. Je pense qu'il s'agira d'une suspension temporaire comme à l'arrivée de chaque nouveau gouvernement» réagi-t-il. Mais déjà échaudé par la fonte des dotations d'État, l'élu commingeois, redoute des restrictions sur ces contrats. «Ce serait dangereux car ce sont des contrats utiles pour les petites communes. Par exemple, le portage de repas aux personnes âgées peut être réalisé à un coût correct grâce à l'appui de l'État. Pour maintenir un tarif accessible, les maires ont besoin des contrats aidés sinon la hausse de tarifs sera obligatoire» prévient Jean-Louis Puissegur.

Tout cela, les maires de France entendent le dire de vive voix à Emmanuel Macron à l'occasion de leur prochain congrès le 21 novembre. Le président de la République est en effet généralement convié à ouvrir ou conclure ce grand rendez-vous des élus locaux.


40 ans de tests aux résultats mitigés

TUC, emplois-jeunes, exo-jeunes, contrat emploi solidarité (CES), contrat initiative emploi (CIE), emplois tremplin, emplois d'avenir… Depuis Raymond Barre qui avait inventé en 1977 les CDD subventionnés les dispositifs d'emplois aidés se sont succédé, avec un bilan mitigé. En juin dernier, la Cour des comptes avait notamment pointé cette jungle de dispositifs qui coûtent entre deux et trois milliards d'euros par an et qui «sont loin d'avoir fait la preuve de leur efficacité».

Faire profiter les chômeurs de davantage de formations

C'est un peu à la même conclusion qu'a abouti la ministre du Travail qui entend revisiter tous ces dispositifs. Muriel Pénicaud a ainsi prévu de réduire le nombre de contrats aidés signés en 2017 en préalable à une remise à plat. Sans présager des futures décisions gouvernementales, l'exécutif préférerait procéder à un transfert des moyens en faveur de la formation. Le but serait de proposer à davantage de demandeurs d'emploi des formations qualifiantes. Emmanuel Macron avait en effet constaté durant la campagne électorale que seul un chômeur sur six a accès aux fonds de formation. Le reste étant consacré à la formation de salariés déjà en poste.

À ces nouvelles marges de manœuvre en matière de formation s'ajouterait en parallèle la réforme du marché du travail. Le tout doit décrisper les embauches dans le pays. Les deux réformes sont donc présentées comme complémentaires. Toutefois, face à la digitalisation croissante des métiers, les salariés en poste doivent aussi avoir accès aux crédits de formation au risque de voir leurs compétences et leur employabilité décroître.

G.B.
 
www.ladepeche.fr › Actu › France › Société
 
Malheureusement non.
@stvi 
Alors l'argument avancé, c'est "Oui, ça fonctionne pas, car ce n'est pas la bonne formule." ! J'entends, je comprends, je respectes.
A quoi, je réponds : alors que l'on change la formule, mais que l'on garde les emplois....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 1 154 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)

Macron ne veux pas résoudre les problèmes économique mais permettre à ses copains de voler encore plus les classes populaires et moyennes. Ses copains qui sont d'ailleurs les vrais assistés, payés par le travail de ceux qui bossent.

La flexibilité du marché du travail n'a jamais permis de créer un emploi. Même si ca en crée un certains nombre ca permet d'en détruire beaucoup plus, ca augmente le chômage.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 3 022 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
il y a une heure, Henry Martin a dit :

Hum... sauf qu'une tétrachiée d'études ont montré que les emplois aidés ne marchent jamais à long terme. Ça n'aide pas l'emploi en fait. Bon, moi le premier je fustigeais les études économiques dans un autre fil car on ne peut s'appuyer sur leurs conclusions comme venant d'une science dure. Dans le domaine des emplois aidés il y aurait je le crains un large consensus pour s'accorder sur leur manque d'efficacité.  

Cependant je peux me tromper. Macron aussi. Mais on ne peut lui opposer qu'à l'évidence c'est idiot de les supprimer.

De plus, si la formule ne fonctionne pas, il suffisait de changer la formule, mais de garder les emplois,... plutôt que de jeter les gens dans la précarité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 11 999 messages
Forumeur alchimiste‚ 106ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, PLS maker a dit :

Le capitalisme est incapable de donner du travail à tout le monde, à moins bien sûr de multiplier les contrats zéro heures et autres contrats précaires qui fleurissent en Angleterre et en Allemagne. Bien sûr, certains ici vont faire un énorme travail pour instiller l'idée que rien n'est mieux qu'un travail, fût-il ainsi précaire, tandis que d'autres vont remettre en question cette machine à pourrir les populations qu'est ce travail salarié. Macron fait partie des premiers. 

forcément puisqu'on considère que le plein emploi est atteint à partir de 4 à 5% de chômage dit conjoncturel ...(Suisse ,iIslande ,Allemagne ,Norvège etc....)

tu retrouves ce taux de chômage principalement dans les systèmes libéraux que tu nommes capitalistes ...

en revanche dans les systèmes socialistes sud américains par exemple ,tu as raison le taux de chômage est encore plus faible ...:smile2:

Le gouvernement cubain de Raul Castro prévoit de mettre fin aux indemnités accordées à des milliers de travailleurs cubains "mis en disponibilité" et de les réorienter vers des secteurs manquant de main-d'oeuvre, pour relancer une économie en crise, a rapporté lundi la presse.

"Personne ne sera abandonné, mais nous ne pouvons pas continuer à faire les choses comme nous le faisions, il y en aura à qui la nouvelle proposition d'emploi ne plaira pas, mais l'Etat ne peut pas continuer à subventionner les travailleurs disponibles", il doit les réorienter vers des secteurs en manque de travailleurs, a prévenu l'hebdomadaire Trabajadores, citant le secrétaire général du syndicat unique cubain (CTC), Salvador Valdes.

http://www.liberation.fr/planete/2010/02/02/cuba-veut-remettre-les-chomeurs-au-boulot_607615

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant