Pour ou contre l'avortement

Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
La liberté n'est pas totale, puisqu'il y à une date butoir:

12 semaines;

Une liberté totale avant la fin de délai, si vous voulez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Une liberté totale avant la fin de délai, si vous voulez.

Ben là aussi, non : il y a un délai de réflexion d'une semaine entre les deux consultations médicales obligatoires, la demande est faite par écrit, suivi d'un contrôle deux semaines plus tard après l'avortement. Les femmes ont également accès à une aide psychosociale, et le médecin qui ne veut pas le faire en a le droit, avec cependant le devoir d'orienter la femme concernée vers un professionnel apte et volontaire.

On ne va pas se faire avorter comme on va acheter une baguette... Y a des lois qui régissent son fonctionnement.

Modifié par The Black Cat
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
On ne va pas se faire avorter comme on va acheter une baguette... Y a des lois qui régissent son fonctionnement.

Dans les faits, une personne prends la décision qu'elle veut sans barriére autre que temporelle, à hauteur de 12 semaines, et tout ce que vous avez dit ne le contredis pas, pour cause, c'est la plus stricte vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 333 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Et en quoi ça pose problème ? Vu les précautions te t'a cité The Black Cat, ce que certains appellent confort est loin d'être d'une partie de rigolade. Très loin même.

Modifié par Alain75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Dans les faits, une personne prends la décision qu'elle veut sans barriére autre que temporelle, à hauteur de 12 semaines, et tout ce que vous avez dit ne le contredis pas, pour cause, c'est la plus stricte vérité.

Mais c'est un cadre juridique clair et qui permet d'éviter justement les comportements à risques et offre de surcroît un suivi médical qui permet justement de savoir le pourquoi du comment. Et cette liberté est du surcroît limitée par d'autres dispositions juridiques, comme l'incapacité juridique d'une personne souffrant d'une psychopathologie et dépendant d'un tuteur légal, l'encadrement des mineurs, etc.

Ce cadre n'est pas extérieur à d'autres règlements et les comportements à risque sont limités. De surcroît, cela reste un droit ! Pas une obligation : rien dans la loi oblige une femme à avorter et rien ni personne ne doit l'y obliger ni l'empêcher hors du cadre juridique actuel.

D'ailleurs, j'ai entendu gueuler à propos du problème de la notion de détresse : cette disposition juridique n'est même plus valable depuis la décision du Conseil d'Etat par un arrêt daté du 31 Octobre 1980. Ces quelques braves députés qui disaient qu'en supprimant cela, cela ôtait toute limite à l'avortement... Ils ont (juste ?) 35 ans de retard.

Cela va faire 250 pages bientôt qu'on répète non-stop le cadre juridique, que chacun agit selon ses convictions, qu'on exploite des chiffres par paquets pour démontrer l'absence de "boom" des avortements, de l'impact sur la société associé à d'autres pratiques proches (baisse du nombre d'orphelins, autonomisation des femmes, disparition des pratiques clandestines, etc.).

Que faut-il de plus ?

Modifié par The Black Cat
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 18 089 messages
IPH‚ 36ans
Posté(e)

Black Cat, tu mènes la un combat perdu d'avance, pour certains les chiffres et les principes sont la seule vérité, pas un ne remettra jamais en cause ses dogmes, pas un ne se confronterait a la réalité en passant ne serai ce qu'une journée en obstétrique a voir et écouter les femmes qui viennent avorter.

La détresse et la souffrance humaine ne les intéressent pas, ils veulent juste "avoir raison"

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yardas Membre 7 068 messages
Thermodynamiquement instable‚
Posté(e)

Dans les faits, une personne prends la décision qu'elle veut sans barriére autre que temporelle, à hauteur de 12 semaines, et tout ce que vous avez dit ne le contredis pas, pour cause, c'est la plus stricte vérité.

Et tu proposes quoi ? On t'entend râler mais je ne vois pas de proposition. On n'interdit donc l'avortement aux femmes qui n'ont pas une assez bonne raison à ton goût ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Constantinople Membre 9 078 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Cela va faire 250 pages bientôt qu'on répète non-stop le cadre juridique, que chacun agit selon ses convictions, qu'on exploite des chiffres par paquets pour démontrer l'absence de "boom" des avortements, de l'impact sur la société associé à d'autres pratiques proches (baisse du nombre d'orphelins, autonomisation des femmes, disparition des pratiques clandestines, etc.).

Que faut-il de plus ?

De l'intelligence ? De la nuance ? 220 000 avortement pour 800 000 naissances ce sont les chiffres. le fait qu'une mére (sauf très rares exceptions liées àa sa santé, etc) ait un droit de vie et de mort sur la vie qu'elle porte quel que soit le motif est indéniable, durant le délai légal. Pourrait on avoir le droit de penser que parmis ces 220 000 cas, il y a des excès ? Des avortements évitables ?

A t'on le droit de penser que le souhait de ceux qui sont responsable de la création de cette vie, qui n'a rien demandé à personne pour exister, ne peuvent outrepasser le droit de continuer son existence sous n'importe quel motif, quel que soit la stabilité de l'entourage, quel que soit la stabilité économique et sociale, quel que soit la solidité du couple, même quand tous les éléments sont réunis pour qu'une grossesse, une naissance, et le développement d'un enfant se passe sans encombre ? C'est permis ? Ou tous les ultras de l'avortement idéologues de services qui réinventent la biologie à leur convenance ne permettent même pas de suggérer que oui, si on considére que cette vie existe, il PEUT y avoir des excès ?

Et tu proposes quoi ? On t'entend râler mais je ne vois pas de proposition. On n'interdit donc l'avortement aux femmes qui n'ont pas une assez bonne raison à ton goût ?

J'ai déjà fais des propositions, et je n'ai jamais prétendu que c'était à mon gout. Juste au nom de l’existence d'une vie et son droit à être protégée, même si elle ne doit pas prendre le pas sur la vie et le souhait de la mort : ca s'appelle juste poser des bornes, vouloir éviter les excés. J'avais oublié, naïvement, qu'avec les idéologues fanatiques, vouloir éviter les excès est assimilé à de la folie.

pas un ne remettra jamais en cause ses dogmes

C'est toi, le dogme. Aucune discussion, aucune vérité, aucune réalité, aucun chiffres n'est admis pour ne serait ce que varier d'un yota vos positions : ca s’appelle la croyance, ca s'appelle le dogme.

Modifié par Constantinople

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 333 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Etre pour l'IVG c'est de l' " idéologie fanatique " maintenant ?laugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
casdenor Membre 11 203 messages
Bubon baveux de Belzébuth‚ 29ans
Posté(e)

Constantinople n'a aucune idée d'une méthode, il veut juste réaffirmer son autorité et son pouvoir en tant qu'homme sur des femmes. La méthode lui importe peu, du moment qu'il est satisfait à l'idée que des vies seront détruites, mais fonctionnelles.

If you're pre-born you're fine.

If you're preschool, you're fucked.

@Constantinople: fait des études génétiques. Trouve le moyen de transplanter un gosse dans ton corps, et on pourra en reparler. :)

Mais je doute que tu sois intéressé à cette idée :mouai:

Modifié par casdenor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 12 996 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

De l'intelligence ? De la nuance ? 220 000 avortement pour 800 000 naissances ce sont les chiffres. le fait qu'une mére (sauf très rares exceptions liées àa sa santé, etc) ait un droit de vie et de mort sur la vie qu'elle porte quel que soit le motif est indéniable, durant le délai légal. Pourrait on avoir le droit de penser que parmis ces 220 000 cas, il y a des excès ? Des avortements évitables ?

A t'on le droit de penser que le souhait de ceux qui sont responsable de la création de cette vie, qui n'a rien demandé à personne pour exister, ne peuvent outrepasser le droit de continuer son existence sous n'importe quel motif, quel que soit la stabilité de l'entourage, quel que soit la stabilité économique et sociale, quel que soit la solidité du couple, même quand tous les éléments sont réunis pour qu'une grossesse, une naissance, et le développement d'un enfant se passe sans encombre ? C'est permis ? Ou tous les ultras de l'avortement idéologues de services qui réinventent la biologie à leur convenance ne permettent même pas de suggérer que oui, si on considére que cette vie existe, il PEUT y avoir des excès ?

Oui, on a le droit de penser tout ça, d'en être choqué et de le dire.

Mais on a pas le droit de légiférer sur le droit de disposer de son corps, quelles que soient SES convictions en matière de définition de la vie.

Modifié par Mite_Railleuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Mais on a pas le droit de légiférer sur le droit de disposer de son corps, quelles que soient SES convictions en matière de définition de la vie.

C'est pourtant exactement ce que le législateur fait :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 333 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

Le législateur n'a pas rendu l'avortement obligatoire que je sache.

Il ne fait que le rendre légal sous certaines conditions. Nuance de taille.

Modifié par Alain75
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Le législateur n'a pas rendu l'avortement obligatoire que je sache.

Il ne fait que le rendre légal sous certaines conditions. Nuance de taille.

C'est bien ce que je dit, le législateur légifère sur le droit à disposer de son corps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

De l'intelligence ? De la nuance ? 220 000 avortement pour 800 000 naissances ce sont les chiffres. le fait qu'une mére (sauf très rares exceptions liées àa sa santé, etc) ait un droit de vie et de mort sur la vie qu'elle porte quel que soit le motif est indéniable, durant le délai légal. Pourrait on avoir le droit de penser que parmis ces 220 000 cas, il y a des excès ? Des avortements évitables ?

A t'on le droit de penser que le souhait de ceux qui sont responsable de la création de cette vie, qui n'a rien demandé à personne pour exister, ne peuvent outrepasser le droit de continuer son existence sous n'importe quel motif, quel que soit la stabilité de l'entourage, quel que soit la stabilité économique et sociale, quel que soit la solidité du couple, même quand tous les éléments sont réunis pour qu'une grossesse, une naissance, et le développement d'un enfant se passe sans encombre ? C'est permis ? Ou tous les ultras de l'avortement idéologues de services qui réinventent la biologie à leur convenance ne permettent même pas de suggérer que oui, si on considére que cette vie existe, il PEUT y avoir des excès ?

Vous avez le droit. Cela ne signifie en rien qu'ils sont majoritaires, encore moins un argument pour retirer ce droit. C'est comme les aides sociales : beaucoup arguent que les abus sont insupportables. La solution ? Supprimer ces aides parce que peut-être 5% des ayants-droits abusent et pénaliseront les 95% restants ? Ce n'est pas comme cela que ça marche : on ne doit pas pénaliser les 95% parce que les 5% restants sont des imbéciles.

De surcroît, je le répète, les risques d'abus sont limités en vertu du droit, quoi que vous disiez. Vous êtes absolument libre avec votre conjointe de ne pas vouloir de cette pratique dans votre ménage. Mais nous n'avez certainement pas le droit de dicter la conduite d'autrui ici.

Et vos chiffres confirment mon propos : 220.000 avortements pour 800.000 naissances, c'est entre autre un avortement pour 4 naissance. Taux en baisse depuis les années 80 selon l'INSEE (1 avortement pour 3 naissances à l'époque). Donc exposer ce chiffre, c'est bien ; le représenter dans une tendance plus vaste et comparative aux autres pays, c'est nettement mieux ! Car la France est loin d'être le pays qui utilise le plus l'avortement, par rapport à des nations d'égal niveau de développement humain et économique (les USA sont loin devant nous par exemple).

Donc bon... Désolé, mais oui, il y a largement plus d'intelligence, de nuance que vous le pensez. Nuance qui m'autorise à dire que chacun est libre d'agir selon ses convictions. Alors que vous, vous semblez justement plutôt hostile à d'autres approches que la votre... biggrin.gif

Modifié par The Black Cat
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 12 996 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

C'est pourtant exactement ce que le législateur fait :gurp:

Tu as très bien compris ce que je voulais dire mais OK, je me suis mal exprimée.

Le législateur impose effectivement une limite, celle du temps. Ça me convient !

C'est mieux comme ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 18 333 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 56ans
Posté(e)

C'est bien ce que je dit, le législateur légifère sur le droit à disposer de son corps.

Sur le droit à ne pas se faire charcuter n'importe quand et dans des conditions insalubres. Ca me convient aussi très bien.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mayliss Membre 171 messages
Forumeur inspiré‚ 40ans
Posté(e)

je suis pour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonobonobo Membre 9 387 messages
X-Banni-X‚ 36ans
Posté(e)

De l'intelligence ? De la nuance ? 220 000 avortement pour 800 000 naissances ce sont les chiffres. le fait qu'une mére (sauf très rares exceptions liées à sa santé, etc) ait un droit de vie et de mort sur la vie qu'elle porte quel que soit le motif est indéniable, durant le délai légal. Pourrait on avoir le droit de penser que parmis ces 220 000 cas, il y a des excès ? Des avortements évitables ?

Bonjour,

je voudrais bien la définition d'un "avortement évitable". A la suite de ça, je pourrais te répondre. Merci. :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fanfreluche Membre 821 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

perso, je commence à fatiguer : ça fait 2499 post (le 2500ème paie la bouteille :yahoo: )et 250 pages avec les mêmes arguments !

d'un côté, ceux qui pensent que l'IVG est un progrès, et les autres qui pensent qu'on doit l'interdire au nom de dogmes religieux : protection de la vie.

Pourquoi l'IVG est un progrès ? on l'a écrit 100 fois, mais bizzarrement, très peu "d'anti IVG" ne sont intervenus sur cette question :hum: : Au dela de tous les débats vaseux, sur la vie de l'embryon, sur la protection de la vie, sur des statistiques bidons, etc...la question des IVG clandestins est sans doutes une des plus cruciales.

j'aimerais (enfin) que les anti nous répondent là dessus : Simone Veil en avait fait l'argument de la loi veil, les gyneco obstétriciens qui pratiquent l'IVG disent souvent qu'ils ne font pas un IVG en fanfaronnant. Mais ils savent que si l'IVG était interdit, on reverrait arriver aux urgences des victimes des faiseuses d'anges, comme avant 1974 :!

Que répondez vous à ça , messieurs les anti ? On ferme les yeux et on oublie? On sait que dans TOUS les pays ou l'IVG est interdit (et ça sera pareil en Espagne), le nombre d 'IVG clandestins est considérables (voir l'article beaucoup plus haut, dans ce sujet).

Alors, les femmes ont 2 solutions : elles sont riches, elles vont se faire avorter à l'étranger. Elles sont pauvres, elles vont voire des charlatans (faiseuses d'anges) qui vont les mutiler, dans des conditions effroyables !

Alors, on fait quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant