TitoVaudoo

Membre+
  • Compteur de contenus

    5 355
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de TitoVaudoo

  • Rang

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Bon anniversaaaaaaaaaaaaaaire (3 mois en retard). C'est mon décalage légendaire :D

  2. maxi bisou d'anniv ô toi qui es aussi rare que la truffe dans l'assiette d'un pauvre et que le canapé en simili cuir dans le salon d'un riche !

  3. Bon anniversaire à toi :)

  4. Merci Transpo, et désolé du retard.

    J'étais assez occupé et en effet, c'est le caca là-bas. et ça risque pas de s'améliorer.

    Amitiés à toi et à ta famille. :)

  5. Petit coucou tu te fais rara,ça chie en Syrie .

    Reviens nous voir vite.

  6. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    Trois ¿uvres dont l'intrigue est ennuyeuse à en mourir, mais qui sont des chefs-d'¿uvre en raison de leur style. Ce qui prouve qu'une ¿uvre peut être admiré uniquement pour la beauté de son écriture, contrairement à ce que tu affirmais. C'est le cas d'écrivains comme Proust ou Lowry, c'est le cas de courants littéraires comme celui du Nouveau Roman. C'est une question de goût finalement, on peut préférer l'intrigue à la forme, le contraire, ou désirer les deux. Mais affirmer, comme tu l'as fait, que la forme ne suffit pas à faire d'un livre un chef-d'¿uvre alors que de nombreuses personnes se satisfont de cela, c'est prendre tes goûts personnels pour la vérité absolue.
  7. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    C'est toi qui as évoqué une généralité sur la littérature, qui plus est en citant une ¿uvre qui n'est pas de Céline, ici: J'ai parfaitement le droit de te répondre en citant un contre-exemple -j'en ai même cité trois- pour contrer ta théorie; ton accusation selon laquelle je voudrais éviter de parler du fond est ridicule, mais tu n'en es pas à ta première bêtise sur ce topic. D'ailleurs comme mentionné, tout a été dit et ça en devient déprimant. D'un côté ceux qui voudraient brûler Céline alors qu'ils ne l'ont pas lu, d'un autre les amateurs de "littérature de fond" sans doute admirateurs de Marc Lévy et de Dan Brown, mieux vaut aller voir ce qu'il est advenu de cette crapule de Moubarak.
  8. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    T'as une prose trop banale, c'est pour ça. Sinon je réitère ma question, en quoi l'intrigue de Mme Bovary est-elle intéressante, alors que l'auteur lui-même considérait que ses livres ne portaient sur rien: « Ce qui me semble beau, ce que je voudrais faire, c'est un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne de son style, comme la terre sans être soutenue se tient en l'air, un livre qui n'aurait presque pas de sujet ou du moins où le sujet serait presque invisible, si cela se peut. Les ¿uvres les plus belles sont celles où il y a le moins de matière. [¿] C'est pour cela qu'il n'y a ni beaux ni vilains sujets et qu'on pourrait presque établir comme axiome, en se plaçant au point de vue de l'Art pur, qu'il n'y en a aucun, le style étant à lui seul une manière absolue de voir les choses. » Correspondance de Flaubert. source Si tu as aimé Mme Bovary pour l'intrigue, tu n'as strictement rien compris à ce roman. De toute façon, je suis convaincu que la littérature, c'est pas vraiment ton fort.
  9. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    Tu es bien en train de dire que Mme Bovary est une ¿uvre superficielle, c'est ça?
  10. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    Raconte-moi le synopsis passionnant de Mme Bovary, ou de celui de Lolita. Ou encore celui de La Modification. C'est un raccourci qui me déçoit énormément de ta part.
  11. Les films les plus sensuels & suggestifs

    Choses secrètes.
  12. la révolte du peuple égyptien

    En un mot comme en cent: le panarabisme est formidable, le panarabisme est une utopie. Quand une idéologie est irréalisable, mieux vaut l'oublier. Le guerre de 1967 n'est pas l'emblème de l'échec du panarabisme de Nasser, mais un déboire parmi d'autres. Dès l'union de 1958, de nombreux officiers syriens furent dégoûtés de la politique trop autoritaire de Nasser, et je pense que ceux qui le considèrent en tant qu'inventeur des "régimes des services secrets", où la peur, la défiance et la répression sont les principaux mots d'ordre, n'ont pas tort. Ses motivations -ses conditions lors de l'union le prouvent- n'étaient qu'étendre son pouvoir sur la Syrie. Pour mieux contrer Israël, certes, mais par ivresse du pouvoir d'abord. Un autre échec majeur fut celui de 1973, les cinq années qui suivirent la guerre de Kippour montrent bien que l'engagement de Sadate l'infâme n'était que du calcul, il combattait pour mieux négocier uniquement. Le panarabisme, je crois que Sadate l'admirait uniquement pour ce qu'il lui a pu lui procurer personnellement -et il en a cher payé le prix-. L'on pourra citer également les innombrables manigances syriennes au Liban qui depuis les années cinquante n'ont qu'un seul but: mieux diviser les différentes parties libanaise, religieuses et idéologiques, pour mieux contrôler le pays. Je rapporte ces exemples pour illustrer mon propos qui est le suivant: à l'indépendance des pays arabes et à la naissance du panarabisme, la seule motivation des dirigeants des pays inventés et tracés à la carte par les pays colonisateurs est de conserver le pouvoir qu'ils ont entre les mains, voire l'étendre, et ne le sacrifiera certainement pas au profit d'une quelconque unité arabe. Tu n'es certainement pas sans savoir que le nombre effrayant de communautés religieuses et les haines viscérales qu'elles se portent ont engendré des dizaines de Saint-Barthélémy au cours de l'histoire de ces contrées. Rajoutons enfin que les parties au pouvoir s'empressent d'envenimer la situation quand deux communautés commencent à s'égorger, et que si d'aventure aucune force arabe ne s'impliquait pour détériorer la situation, il se trouvera bien une puissance occidentale pour le faire. La guerre civile du Liban de 1975 résume tout. Dans ces conditions, intérêts parfois banalement mercantiles des dirigeants, haines attisées par tout soi-disant médiateur, je ne vois pas du tout comment une quelconque union aurait pu, ou pourrait se faire. Tu me diras que ces conditions sont les mêmes pour tous les empires passés, et qu'ils les ont surmontées quand même. Je pense que les différences sont majeures. Tout d'abord j'insisterais sur les haines que se portent les arabes. Ensuite et c'est le plus important, je crois savoir que les empires se construisent soit par la force, à coups de conquêtes plus ou moins sanglantes, à l'instar des empires de Rome, mongol ou ottoman, soit par fédération de plusieurs puissances stables et ne connaissant pas de crises internes majeures, comme ce qui s'est fait pour l'actuelle Europe. Je ne pense pas que la beauté d'une idéologie puisse y faire quelque chose, la force fait l'union, pas l'inverse. Et les Arabes, au sortir du joug ottoman et des protectorats occidentaux, sont faibles, convoités et déchirés, tout ce qu'il faut pour ne pas construire le monde arabe. Le panarabisme est impossible, c'est malheureux. Maintenant, que proposer d'autre? Je ne sais. Peut-être que les événements de ce mois sont les prémisses de la création de plusieurs pays stables, puissants et souverains, qui formeront une nation un jour. Ce que Nasser a fait, c'est de mettre la charrue avant les b¿ufs. Pour terminer sur mes convictions personnelles, je n'ai jamais été, même dans mes idéaux d'adolescent, panarabe. Je vois mal l'union de blocs aussi différents culturellement que le sont les blocs maghrébins, égyptiens, Bilad-el-Cham et les pays du Golfe. Par contre, j'ai toujours été séduit et infiniment nostalgique par les idées du parti social nationaliste syrien, qui rêve encore d'un pays allant de la Turquie jusqu'au Koweït, et de Sinaï jusqu'en Irak. Les accord de Sykes-Picot ont charcuté la région, et je n'espère rien, le psns est également utopiste.
  13. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    Désolé pour le troll, mais tes est un adjectif possessif, pas un pronom.
  14. Klarsfeld furieux qu'on célèbre Céline

    Menteur. J'ai parlé du style ici: Et du fond là: Dans un pavé dont tu n'as retenu que la dernière phrase, que j'avais clairement affirmé en tant qu'argument vulgaire. En malhonnête que tu es sur ce topic, tu t'es précipité sur cette dernière phrase avec des contre-exemples qui eux-mêmes ont été démontés par moi et par yop, ce que tu as esquivé de nouveau. Effectivement je n'ai pas cité d'extraits, je ne vois pas pourquoi je suivrais ta méthode que je trouve idiote. J'ai parlé des qualités de l'¿uvre en général. Prouve que l'on peut montrer le génie d'un écrivain avec un ou deux extraits en nous ramenant trois citations d'un auteur qui concentrent tout son génie.