Aller au contenu

Scénon

Membre
  • Contenus

    3017
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Scénon

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Merci. Ne connaissant et ne possédant pas l'ouvrage, j'ai été consulter un compte-rendu dont voici le lien: https://journals.openedition.org/assr/2407 Certaines choses ne me convainquent pas a priori. Cependant, je me garderais bien de me prononcer sur le contenu du livre d'après ce seul compte-rendu, bien rédigé mais un peu ardu à lire aussi.
  2. Nuançons: il n'y a pas de croyance ou piété, ni incroyance ou impiété d'ailleurs, sans témoignage préalable. Tout commence par le témoignage d'un ou de plusieurs prophètes dans les religions du Livre, ou poètes dans le paganisme, ou sages en Orient. Puis il y a des milliers de gens qui y croient... et des milliers d'autres qui n'y croient pas. La foi a donc une condition: le témoignage. Quant à déterminer ce qui fait que les uns croient à ce témoignage et d'autres non, c'est une question à peu près insoluble, puisque l'adhésion initiale, ou le refus d'adhésion, ne dépend manifestement pas du quotient intellectuel, de la classe sociale, du métier, etc. Tout au plus peut-on constater que dans ce domaine les enfants héritent très souvent des convictions de leurs parents; très souvent, mais certainement pas toujours.
  3. “Simplement”, en effet, c'est bien ce que j'avais déduit de votre message initial. Il arrive aussi – et à beaucoup de gens – de jeter “simplement” le bébé avec l'eau sale.
  4. Ce monde est trompeur par essence, ou plutôt, par ses apparences. Bien des prophètes, sages, saints, philosophes, croyants, etc. ont fait la même expérience que vous, peut-être même en pire: on ne vous a pas encore crucifié, sans doute pas mis sur le gril, ni scié en deux, ou écorché vif. Je suis très loin de nier votre souffrance, croyez-le bien, mais justifie-t-elle toujours et partout la perte de la foi? Il me semble que non. Vous avez eu à faire à des hypocrites, incontestablement, pas de chance, certes! Mais justement, c'étaient et ce sont des hypocrites... Ils ne devraient donc pas être un repère dans l'adoption d'une attitude “spirituelle” – sauf, bien sûr, l'attitude qui conseille à les éviter le plus possible, ce que vous faites probablement déjà.
  5. Il est écrit: «Venez voir les œuvres de Dieu, terrifiant est l'exploit sur les fils de l'homme» (Psaume 66, 5). Un midrash commente qu'il s'agit d'une allusion aux quatre “exploits”, qualités ou vertus, «dont l'usage ne convient pas à un être de chair et de sang, mais uniquement au Saint-béni-soit-Il [Dieu]». Les deux premières de ces quatre qualités sont la jalousie et la vengeance. Les versets bibliques qui en parlent sont nombreux; quelques exemples : «Dieu des vengeances, Seigneur» (Psaume 94, 1). «Le Seigneur ton Dieu est un Dieu jaloux» (Deutéronome 6, 15). «Le Seigneur est un Dieu jaloux et vengeur» (Nahum 1, 2). Idem pour le “doux Jésus” – pour rester dans le sujet du fil: on n'a qu'à lire les Évangiles pour voir qu'il se comporte souvent comme un enfant terrible, vilipendant et maudissant à tour de bras.
  6. Je vous l'avoue: cela m'arrive aussi.
  7. De toute manière, il ne descend jamais à Pâques: il remonte des enfers, ressuscite, puis monte aux cieux.
  8. Scénon

    Dieu et le rire

    Et du même philosophe, plus particulièrement sur le thème du rire de Dieu: «Ô mon Seigneur, ta joie m'envahit comme une digue qui se rompt, et me voilà balayé, marchant sur la tête, toute ma raison sombrée et titubant comme un ivrogne au grand scandale des bien-pensants qui me regardent avec mépris. Et nous rions tous les deux sans même pouvoir nous dire un mot!»
  9. Scénon

    Dieu et le rire

    L'humour du Seigneur est grand et il moque les trop intelligents et les trop savants d'une façon inouïe. Les peuples héritiers de la doctrine du ciel qui sont tombés dans l'orgueil l'ont tous expérimenté en leur temps. Dieu possède vraiment un humour merveilleux, car il cache son secret aux savants et aux intelligents qui nous expliquent l'Univers, et il le révèle aux simples enfants de Dieu qui mettent leur confiance dans sa lumière de vie plus que dans leur propre savoir. La prudence du Seigneur est unique, et son secret est d'un humour étonnant et parfait. Les voyants de Dieu en témoignent dès à présent. Qui goûtera l'humour étonnant du Très-Haut? LOUIS CATTIAUX, PHILOSOPHE
  10. Scénon

    Dieu et le rire

    Merci. Idem. Mais je ne resterai probablement pas très longtemps. Bravo !
  11. Scénon

    Dieu et le rire

    Elle a ri dans son ventre (sa matrice), comme le dit le texte biblique, ce qui est le propre de l'engendrement messianique. D'où le nom du fils qui lui naîtra: Rire. Selon certains commentateurs, le verbe grec ge-laô, «rire», signifie étymologiquement genesin laô, «voir la génération».
  12. Scénon

    Dieu et le rire

    Oui, il existe des milliers de traductions... Voici le texte précis en hébreu: Iosheb ba-shamaïm ishaq. Traduction de la Vulgate (toujours très littérale): Habitator caeli ridebit. Littéralement: «Habitant du ciel, il rira». Certaines versions interprètent: «rira d'eux». Ce n'est pas ce que comprend le Talmud, c'est-à-dire la tradition juive. Quoi qu'il en soit, il rit.
  13. Scénon

    Dieu et le rire

    Parce que le texte hébreu ne dit pas ce que dit votre version.
  14. Scénon

    Dieu et le rire

    La première partie du verset est mal traduite chez vous. On peut traduire aussi: «Siégeant dans les cieux, il rit». L'interprétation traditionnelle veut qu'il ne rit que le jour où il siège dans les cieux.
×