Aller au contenu

Auger

Membre
  • Contenus

    1662
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Auger

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12/01/1968

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

2365 visualisations du profil
  1. Tu as raison, mais j'ai toujours un mouvement de recul devant cette phrase : je connais des gens qui ont vécu des expériences terribles (mort d'un enfant par exemple), ça ne les a pas tués, mais je te garantis qu'ils ne sont pas plus forts, ils sont détruits.
  2. Une des phrases/idées reçues les plus stupides qui soient (à moins que je l'ai mal comprise) : il y a plein de choses qui ne te tueront pas et qui, pour autant, te démoliront complètement...
  3. Auger

    Le relais musical

    Parce que j'adore ce mec : il représente la solitude absolue (toujours seul sur les photos), le ratage (il n'a été reconnu qu'après sa mort), il est passé à côté de sa vie... Parce qu'on a le droit d'être différent, "hors du monde", on n'en devient pas forcément un paria. Parce que ce titre est un des rares qui ne dégage pas une mélancolie profonde (c'est pas Annie Cordy non plus, hein !) mais un rythme un peu plus "léger" qu'à son habitude.
  4. "fonctionnel" de quitter son conjoint ou d'avoir des enfants et pas "affectif" ? J'ai dû te lire trop vite, mais je ne comprends pas la "distinction" que tu opères... Oserais-je dire que tout choix est "affectif" et "émotionnel" ? Oui, pratiquement.
  5. Je ne crois pas que ce soit possible, c'est trop compliqué. Il faudrait être en auto-psychanalyse à longueur de temps pour comprendre en profondeur pourquoi on aime celui-ci (qui peut te rappeler quelqu'un que tu as vu il y a 20 ans et que tu as oublié, comment faire pour que le souvenir enfoui remonte à la surface ?) ou qu'on déteste celui-la... et ainsi de suite... A mon niveau en tout cas, ça me semble illusoire et impossible.
  6. Je suis (décidément) d'accord avec toi. Néanmoins, je pense que la notion de "choix" est à relativiser. J'ai lu un bouquin (il y a longtemps, je ne me rappelle plus de l'auteur) où il était exprimé l'idée que 95 % de nos motivations sont inconscientes. Exemple : pourquoi j'aime le rouge plutôt que le bleu, les blondes plutôt que les brunes, les rolling stones plutôt que les beatles,... peut-être qu'enfant, j'ai reçu un gros cadeau un jour où on écoutait "Satisfaction" et depuis j'ai oublié tout ça, comme quoi ça ne tient à rien finalement (la PNL appellerait ça un "ancrage") Dès lors, le notion de choix conscient me semble bien maigre. Je trouve ça plutôt positif finalement, car ça nous soulage d'une bonne dose de culpabilité (sur les mauvais choix, les erreurs,...)
  7. Je comprends le "malentendu". J'imaginais "refaire sa vie" en profitant de la première expérience, alors que tu sembles repartir d'une même page blanche. Dans l'hypothèse que tu évoques, je ne peux qu'être d'accord avec toi.
  8. Si tu t'es trompée la première fois sur ton dessin, ça peut t'aider à réussir le deuxième, non ? On n'est pas obligés de répéter indéfiniment les mêmes erreurs.
  9. Peut-être quand on a le sentiment qu'elle est, jusqu'à présent, complètement ratée. Alors, on peut avoir la tentation de faire comme pour un dessin raté : on froisse la feuille, on la jette à la corbeille et on recommence sur une belle page blanche.
  10. Polanski n'encule pas : il sodomise ! Car c'est un artiste ; soutenu par l'ensemble du cinéma Français (pour ne pas dire mondial)
  11. Auger

    Qui est fasciste ?

    Qui est fasciste ? Les autres, toujours les autres...
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité