FFr Mag'

  • billets
    462
  • commentaires
    1 209
  • vues
    3 255 940

Contributeurs à ce blog

Chef d'oeuvre de l'automobile

Amazones

111 vues

Chef d'oeuvre automobile

Ferrari 250 GTO "Gran Turismo Omologato"

C'est une voiture de beauté, de performance et de mystère

2bis1_zps54126dcb.jpg

Considérée comme la quintessence des Ferrari, la 250 GTO est désormais la voiture la plus recherchée. Sa valeur est phénoménale au point d’être devenue quasiment inestimable. Symbole du mythe Ferrari, elle est le monstre sacré par excellence, le chef d’œuvre dans toute sa plénitude. Pour comprendre la naissance de la 250 GTO

, il est indispensable de faire un bref retour en arrière.

----

Un bref retour en arrière

En 1955, après le terrible accident des 24 heures du Mans qui avait entrainé la mort d’une centaine de spectateurs, les autorités sportives prirent des mesures pour éviter pour qu’une telle catastrophe ne se reproduise. Parmi diverses décisions, il fut admis que les voitures de sport engagées dans les courses d’endurance seraient non plus des évolutions de voitures de Grand Prix à deux places mais des modèles dérivés de voitures commercialisées, notamment celles de Grand Tourisme. En 1956, les courses de GT commencèrent à prendre un certain essor. Encouragée par ce développement, la FIA. (Fédération Internationale de l’Automobile) décida de créer en 1962, une nouvelle discipline : le Championnat du Monde des Voitures de sport.

Pour prétendre s’aligner dans ces épreuves, les constructeurs ne pouvaient engager qu’un véhicule homologué, c’est-à-dire un modèle produit à au moins 100 exemplaires. A l’orée de la saison 1962, Ferrari avait fabriqué 135 ‘250 GT’ châssis court ou SWB (short wheelbase) : 74 étaient répertoriés comme voitures de course et 89 comme versions routières. Présentée comme une évolution de la 250 GT SWB, la 250 GTO fut donc homologuée bien que très différente, en particulier au niveau du châssis. La ‘250 Gran Turismo Omologato’ venait de naître.

---

5_zps119a846f.jpg

La Ferrari 250 GTO est une voiture de course grand tourisme construite par Ferrari au début des années 1960.

Initialement conçue pour Stirling Moss, pilote anglais de renom (première FERRARI 250 GTO avec le volant à droite) celui-ci, suite à un accident, ne conduisit jamais cette voiture mais ce fut un autre pilote Innes Irelande qui prit le volant lors de l’édition des 24h du Mans 1962.

Au total, Seuls 39 modèles (chiffre officiel) seront produits : trente-six en 1962 et 1963, plus trois autres en 1964.

---

Description

La 250 GTO a été conçue pour participer à des courses de Grand Tourisme. Il s'agissait d'une évolution orthodoxe ou conservatrice de la 250 GT SWB.

L'ingénieur en chef Giotto Bizzarrini a pris le châssis de la 250 GT SWB et l'a associé au moteur V12 3,0 L de la 250 Testa Rossa. Après que Bizzarrini et la plupart des ingénieurs de Ferrari aient été licenciés à la suite d'une dispute avec Enzo Ferrari, la mise au point a été confiée au nouvel ingénieur Mauro Forghieri et au designer Sergio Scaglietti. L'admirable carrosserie a été dessinée à partir du travail de Bizzarrini et Scaglietti puis affinée après des essais en soufflerie et sur circuit. Contrairement à la plupart des Ferrari, elle ne fut pas conçue par un seul individu ou par une entreprise de design.

3_zpse5cb985e.jpg

Le moteur de base était un Colombo 60 degrés, seul dessus de la tête de came, de type «V» à 12 cylindres, avec bloc en alliage d'aluminium et de têtes, et des chemises en fonte cylindre. Le déplacement était de 180 pouces cubes (2953 cc). La production était d'environ 220-260 chevaux. La suspension avant est indépendante avec doubles triangles et ressorts hélicoïdaux. La suspension arrière est un essieu moteur.

Le nombre « 250 » correspond au volume en centimètres cubes de chaque cylindre du moteur tandis que « GTO » signifie « Gran Turismo Omologato » en italien soit « homologuée pour courir en grand tourisme ».

---

Fiche technique

1_zpse501a863.jpg

---

Valeur de la Ferrari 250 GT

4_zps5f81e2ae.jpg

Il semble aller des voitures de prestige comme du bon vin : certaines marques et certains millésimes se conservent mieux que d’autres et certains prennent même de la valeur ! La voiture la plus chère au monde a plus de 50 ans ! Il s’agit d’une FERRARI 250 GTO de 1962.

Nouvelle barre pour la voiture la plus chère du monde : 35 millions de dollars.

L’agence d’informations financières Bloomberg a rapporté qu’une transaction concernant une voiture particulière avait été conclue dans les deux dernières semaines pour la somme record de 35 millions de dollars. De façon très peu surprenante, la transaction en question concerne une Ferrari 250 GTO qui a juste 50 ans en 2012.

Alors que les records sont établis en général durant des ventes aux enchères , cette fois il s’agit d’une vente privée entre Eric Heerema, un homme d’affaires néerlandais basé en Grande Bretagne et qui a piloté la voiture de nombreuses fois en compétition historique, et le roi des télécoms de Seattle Craig McCaw acquis en mai 2012 pour la modique somme de 35 millions de dollars, soit le prix de 17 Bugatti Veyron Super Sport. Il ajoute la Ferrari à une collection de 400 voitures.

En 2002, son précédent propriétaire l’avait achetée « seulement » 8,5 millions d’euros.

---

50 ème anniversaire de la Ferrari 250 GTO

Reste 23 survivantes

L’année 2012 a été l’anniversaire d’une des plus emblématiques voitures de l’Histoire : la Ferrari 250 GTO. Petite pause pour admirer sa poupe.

Afin de célébrer ce demi siècle d’existence, l’organisation du Mans Classic a décidé de réunir un maximum de Ferrari 250 GTO : en comptant sur la participation du Club des propriétaires de l’Italienne, ce ne sont pas moins de 23 exemplaires (sur une production totale de 39 unités) qui ont rejoint la piste mancelle en juillet dernier.

FERRARI : la 250 GTO vient de célébrer son 50 ème anniversaire en Champagne-Ardenne

6_zps80b32c7e.jpg

Les 23 protagonistes de l'événement ont lancé leur moteur sur le circuit légendaire de Gueux pour arriver à l'Abbaye de Hautvilliers à la nuit, où le diner de gala officiel avait lieu en présence du Président Luca di Montezemolo et de la dernière née du fabricant de Maranello : la F12berlinetta.

Ce fut une semaine bien remplie pour les 250 GTO, qui, après avoir effectué quelques tours sur la piste de Monthléry, ont pu découvrir les châteaux de Villandry et Chambord sur les bords de La Loire.

Le 6 juillet, pour une journée très spéciale, les 23 voitures ont été invitées à la Parade et au fameux événement "Le Mans Classic" sur la piste légendaire à l'endroit exact où la 250 GTO avait remporté deux victoires par le passé.

En 2004, Motor Trend Classic a nommé la 250 GTO à la première place de la liste des « meilleures Ferrari de tous les temps. »

Un modèle de légende puisque la FERRARI 250 GTO attire la convoitise de tous les collectionneurs.

---

Conclusion

Au-delà de son fantastique palmarès sportif et largement considérée comme la quintessence des modèles Ferrari, elle est l'une des voitures de sport les plus célèbres de tous les temps. La GTO est entrée dans la légende avant tout pour sa suspension sophistiquée et son esthétique.

Aujourd’hui, plus de 50 ans après, c’est surtout par sa beauté, le mythe Ferrari qu’elle porte en elle et sa valeur quasi inestimable qui font d’elle l’un des chefs-d’œuvre de l’art automobile.


   Alerter


2 Commentaires


Commentaires recommandés

400 voitures? C'est pas moi qui irait lever une armée pareille!

M'enfin, de toute façon, ce qui est rare est cher. Alors, si en plus c'est vieux!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant