Aller au contenu

je n'arrive pas à voir quel intérêt il y a à vivre une relation amoureuse.....

Noter ce sujet


Christèle81

Messages recommandés

Membre, 40ans Posté(e)
Christèle81 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

bonjour,

je n'ai pas spécialement l'habitude de parler de ma vie privée sur des espaces de discussion mais je pense que des avis extérieurs pourront m'aider à cerner un peu mieux ma bizarrerie. En effet, je suis une jeune femme de 35 ans et je n'ai jamais eu envie de sortir de ma situation de célibataire. J'ai longtemps considéré cela comme normal car en accord avec ma personnalité extrêmement solitaire. Je suis quelqu'un qui n'aime pas sortir ou voir du monde et je ne me sens vraiment bien que seule chez moi, sans cependant avoir la moindre phobie sociale. Simplement je n'aime pas tout ce qui est social. J'ai une vie normale, je travaille depuis 17 ans et je suis en train de finaliser l'achat d'un appartement. Mais je me rends compte que l'incompréhension grandit entre moi et les autres au fur et à mesure que je prends de l'âge. J'ai toujours eu l'habitude de ne pas être comprise car j'ai toujours été décalée dans ma façon de vivre (très sérieuse enfant, pas du tout fêtarde adolescente, avec des centres d'intérêt très différents de ceux des gens de mon âge) mais je réalise que j'ai aussi du mal à comprendre les gens autour de moi. De même je sais que c'est bizarre de vivre comme je le fais, mais je ne sais pas expliquer pourquoi je le fais, je sais juste que je ne suis pas en souffrance, et je n'arrive pas à trouver de raisons pour vivre autrement. Hier, j'en parlais avec ma mère qui me disait que justement la vie sentimentale devait être quelque chose de naturel, et que se questionner sur les avantages (ou les inconvénients) que j'y trouverais était déjà une erreur. Sauf que pour moi tout doit avoir un intérêt, je ne fais rien sans qu'il y ait une motivation, un avantage, quelque chose de positif à en retirer. Or je ne vois rien de positif dans la vie amoureuse. J'ai essayé de faire les pour et les contre, je trouve beaucoup de contre, et le seul pour que j'y vois est égoïste. Et puis ce sentiment de décalage permanent accentue probablement la donne car je me dis que jamais je ne pourrais être au diapason avec un homme ! J'ai trop de particularités et je m'intéresse trop peu aux autres. J'ai essayé de m'intéresser aux sites de rencontre mais je me sens envahie quand les échanges débutent et se poursuivent, et pourtant je ne suis jamais tombée sur des pervers ou des hommes trop insistants ! Je n'ai aucune raison valable pour justifier ce sentiment d'invasion, quasi de menace (de ma tranquillité, pas de ma personne) et pourtant c'est là ! Je précise que je ne veux pas d'enfants, donc je n'ai pas de pression supplémentaire et peut-être aussi qu'au final cela explique l'intérêt que je porte au célibat. Je vois toute relation amoureuse comme le risque de tomber enceinte (je ne veux pas prendre la pilule), de plus je n'ai pas d'attrait pour la sexualité. Je ne dis pas que je n'y trouverais pas de plaisir si j'essayais, mais puisque je ne connais pas, ça m'attire de moins en moins !

Je pense que des avis extérieurs pourraient me permettre de prendre un peu de recul et de voir si oui ou non je dois essayer de changer ma perception de l'amour, du couple, de mon avenir.

 

Modifié par Christèle81
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Il n'y a aucunes raisons de se forcer a avoir une vie amoureuse a partir du moment ou on n'en sent pas le besoin.

L'amour ne devrait pas servir un quelconque interet.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur confit, Posté(e)
Enchantant Membre 11 745 messages
Forumeur confit,
Posté(e)

Bonjour Christèle81,

Vous écrivez «  de plus je n'ai pas d'attrait pour la sexualité »

J’ai eu un frère qui est resté célibataire toute se vie, invoquant la même raison.

Le nerf de la tendre guerre entre hommes et femmes est justement là, celui d’un attrait irrésistible pour la sexualité.

Vous êtes un peu différente, comme nous le sommes un peu tous les uns par rapport aux autres.

Brassens chantait «  non les braves gens n’aiment pas qu’on suive une autre qu’eux »

Laisser braire, les chiens abois la caravane passe...:pleasantry:

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 9 020 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

:pap:En quelque sorte tu es autiste .....

Un autisme léger , non invalidant , mais c' est là une forme d' autisme , pour moi . Ce qui n' a rien de péjoratif et qui finalement est sans importance .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Christèle81 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

Merci. Mais ce qui me gêne quand je tente de réfléchir à tout cela, c'est d'être incapable de mettre des mots sur ce que j'éprouve quand je pense à mon mode de vie. En fait le regard extérieur ne m'importe que peu car personne ne devrait se soucier de ce qui se passe ou ne se passe pas dans le lit du voisin. Mais je ne sais pas ce que je m'inspire à moi même. J'ai longtemps "accusé" mon tempérament solitaire mais en écoutant parler les gens j'ai réalisé que des solitaires en couple, il y en avait aussi. Je sais que je n'éprouve aucune envie devant la vie amoureuse des autres. Je connais quelqu'un qui souffre tellement de son célibat qu'elle ne peut plus aller dans les magasins le weekend car elle y voit trop de familles, et je trouve ça très triste d'en arriver à ce point. Pour autant je pense qu'il y a quelque part une petite curiosité, car sinon pourquoi aurais je essayé de m'inscrire sur des sites de rencontre ? Mais une fois le processus engagé et la conversation commencée, je réalise que je n'éprouve plus rien du tout à part peut être une peur d'être envahie, obligée d'entretenir le dialogue, voire de donner suite à l'échange. Je n'arrive pas à savoir si ce qui me freine est mon tempérament solitaire, inné et impossible à modifier, ou si c'est un cumul de tout, une angoisse de devoir affronter mon inexpérience (pas forcément sexuelle, mais je suppose que si je répondais à un homme qui me poserait la question que je n'ai jamais eu personne dans ma vie, il se sauverait en courant), une appréhension de devoir remettre en question un mode de vie vraiment très confortable car basé sur la gestion de mes propres besoins, une incapacité à m'investir émotionnellement (je ressens très peu d'émotions, de moins en moins en vieillissant)..... c'est assez difficile de se cerner soi même. Je sais juste que je ne souffre pas du tout. Je serais incapable de dire si je suis heureuse, car pour moi le bonheur est une notion assez peu parlante, je sais juste que je ne suis pas malheureuse. Donc quelque part je me dis que si je ne suis pas malheureuse, eh bien c'est que je suis forcément heureuse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Fumeur de bananes, 32ans Posté(e)
Timo-I Membre 26 109 messages
32ans‚ Fumeur de bananes,
Posté(e)

Probablement parce que vous n'avez pas connue les bons amis. Ca peut arriver parfois de s'ennuyer et d'être complètement ailleurs, même avec des gens qui vous connaissez très bien. Quand ces personnes là, même proches, parlent de choses qui ne vous intéressent pas, vous finissez par filer à l'anglaise. Ca m'est arrivé énormément de fois.

Mais il y a aussi les vrais amis avec qui vous pouvez avoir la chance de vous marrer pendant des heures et des heures.

On est tous différent, on a pas tous les mêmes buts dans la vie. Et on est pas forcément compatible avec tout le monde.

Et en amour, c'est pareil. Et là encore, tout dépend la vision que l'on a de l'amour. Pour certains, le vrai amour est celui de la passion. Alors que pour d'autres, l'amour ne voudra rien dire de particulier.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Christèle81 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

Je n'ai jamais eu d'amis non plus, et comme pour l'amour je n'ai jamais éprouvé de manque. Même enfant, je cherchais la solitude en me cachant pour lire plutôt que de partager les jeux des autres. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 53ans Posté(e)
ping Membre 6 305 messages
Baby Forumeur‚ 53ans‚
Posté(e)

D'interêt il n'y a pas forcement. C'est même plutôt compliqué en géneral et ça demande d'être bousculé. Mais le fait est que le père Eros fait son job et que la plupart du temps tu te prends une flèche sans l'avoir cherché. Alors, que dire, que ton choix est respectable, tout en se demandant quand même si il ne cache pas une peur quelque part. Question à laquelle toi seule peut essayer de repondre, evidemment.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Christèle81 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, querida13 a dit :

Tu ne crains pas de mourir toute seule dans ton coin , un jour?

Pas spécialement, non. Avoir des amis ou un compagnon ne me garantirait pas de ne pas mourir "toute seule" malgré tout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 40ans Posté(e)
Christèle81 Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, querida13 a dit :

Et tu n'éprouves pas l'envie d'avoir un bébé, un jour?

Je ne veux pas d'enfants, je n'en ai jamais voulu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, ans Posté(e)
cobrananas Membre 763 messages
Baby Forumeur‚ ans‚
Posté(e)
il y a 19 minutes, querida13 a dit :

Tu ne crains pas de mourir toute seule dans ton coin , un jour?

je sais que cette question ne s'adresse pas a moi

mais je trouve la réponse de christele81 plutot juste

on vient au monde seul et on en repars tout autant seul

entouré ou pas.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Debout les morts..., 72ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 28 981 messages
72ans‚ Debout les morts...,
Posté(e)
Il y a 2 heures, Christèle81 a dit :

bonjour,

je n'ai pas spécialement l'habitude de parler de ma vie privée sur des espaces de discussion mais je pense que des avis extérieurs pourront m'aider à cerner un peu mieux ma bizarrerie. En effet, je suis une jeune femme de 35 ans et je n'ai jamais eu envie de sortir de ma situation de célibataire. J'ai longtemps considéré cela comme normal car en accord avec ma personnalité extrêmement solitaire. Je suis quelqu'un qui n'aime pas sortir ou voir du monde et je ne me sens vraiment bien que seule chez moi, sans cependant avoir la moindre phobie sociale. Simplement je n'aime pas tout ce qui est social. J'ai une vie normale, je travaille depuis 17 ans et je suis en train de finaliser l'achat d'un appartement. Mais je me rends compte que l'incompréhension grandit entre moi et les autres au fur et à mesure que je prends de l'âge. J'ai toujours eu l'habitude de ne pas être comprise car j'ai toujours été décalée dans ma façon de vivre (très sérieuse enfant, pas du tout fêtarde adolescente, avec des centres d'intérêt très différents de ceux des gens de mon âge) mais je réalise que j'ai aussi du mal à comprendre les gens autour de moi. De même je sais que c'est bizarre de vivre comme je le fais, mais je ne sais pas expliquer pourquoi je le fais, je sais juste que je ne suis pas en souffrance, et je n'arrive pas à trouver de raisons pour vivre autrement. Hier, j'en parlais avec ma mère qui me disait que justement la vie sentimentale devait être quelque chose de naturel, et que se questionner sur les avantages (ou les inconvénients) que j'y trouverais était déjà une erreur. Sauf que pour moi tout doit avoir un intérêt, je ne fais rien sans qu'il y ait une motivation, un avantage, quelque chose de positif à en retirer. Et puis ce sentiment de décalage permanent accentue probablement la donne car je me dis que jamais je ne pourrais être au diapason avec un homme ! J'ai trop de particularités et je m'intéresse trop peu aux autres. J'ai essayé de m'intéresser aux sites de rencontre mais je me sens envahie quand les échanges débutent et se poursuivent, et pourtant je ne suis jamais tombée sur des pervers ou des hommes trop insistants ! Je n'ai aucune raison valable pour justifier ce sentiment d'invasion, quasi de menace (de ma tranquillité, pas de ma personne) et pourtant c'est là ! Je précise que je ne veux pas d'enfants, donc je n'ai pas de pression supplémentaire et peut-être aussi qu'au final cela explique l'intérêt que je porte au célibat. Je vois toute relation amoureuse comme le risque de tomber enceinte (je ne veux pas prendre la pilule), de plus je n'ai pas d'attrait pour la sexualité. Je ne dis pas que je n'y trouverais pas de plaisir si j'essayais, mais puisque je ne connais pas, ça m'attire de moins en moins !

Je pense que des avis extérieurs pourraient me permettre de prendre un peu de recul et de voir si oui ou non je dois essayer de changer ma perception de l'amour, du couple, de mon avenir.

 

"Or je ne vois rien de positif dans la vie amoureuse. J'ai essayé de faire les pour et les contre, je trouve beaucoup de contre, et le seul pour que j'y vois est égoïste."

Puisque vous ne n'avez jamais connu de relation amoureuse comment pouvez-vous savoir si cela à un intérêt ou non ?

"je ne suis jamais tombée sur des pervers ou des hommes trop insistants "

C'est quoi un pervers pour vous qui semblez ne pas connaitre grand chose à la sexualité ?

Quand aux hommes insistants, ceux qui vous lisent ne sont certainement pas très motivés.

"Je vois toute relation amoureuse comme le risque de tomber enceinte (je ne veux pas prendre la pilule)"

Il n'y pas que la pilule comme contraception et puis la sexualité ne se limite pas au seul coït

"Je n'ai pas d'attrait pour la sexualité. Je ne dis pas que je n'y trouverais pas de plaisir si j'essayais, mais puisque je ne connais pas, ça m'attire de moins en moins !"

Forcément !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 60ans Posté(e)
S.A.S Membre 3 368 messages
Baby Forumeur‚ 60ans‚
Posté(e)

Tu n'est pas anormale . Juste " différente " des autres .

Du moment que la vie que tu as choisie te plait et que tu n'éprouves aucun manque affectif ... je te conseille de continuer comme ça .

C'est le chemin que tu as choisie et personne n'a le droit de te dire que c'est mal ni de te forcer à changer de route .

Peut être un jour tu sentiras vraiment qu'il est temps de voir autre chose .

Laisse le temps au temps .

Si tu es heureuse comme ça ... alors je te souhaite bonne route .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
lucdf Membre 4 111 messages
Forumeur Débutant‚
Posté(e)

Là où on ne voit pas de problèmes, il n'est pas nécessaire de s'en créer, même si les autres vivent autrement. La pression sociale fait que, parfois, on adopte un mode de vie qui ne nous correspond pas. C'est dommage.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité centurion
Invités, Posté(e)
Invité centurion
Invité centurion Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, Christèle81 a dit :

bonjour,

je n'ai pas spécialement l'habitude de parler de ma vie privée sur des espaces de discussion mais je pense que des avis extérieurs pourront m'aider à cerner un peu mieux ma bizarrerie. En effet, je suis une jeune femme de 35 ans et je n'ai jamais eu envie de sortir de ma situation de célibataire. J'ai longtemps considéré cela comme normal car en accord avec ma personnalité extrêmement solitaire. Je suis quelqu'un qui n'aime pas sortir ou voir du monde et je ne me sens vraiment bien que seule chez moi, sans cependant avoir la moindre phobie sociale. Simplement je n'aime pas tout ce qui est social. J'ai une vie normale, je travaille depuis 17 ans et je suis en train de finaliser l'achat d'un appartement. Mais je me rends compte que l'incompréhension grandit entre moi et les autres au fur et à mesure que je prends de l'âge. J'ai toujours eu l'habitude de ne pas être comprise car j'ai toujours été décalée dans ma façon de vivre (très sérieuse enfant, pas du tout fêtarde adolescente, avec des centres d'intérêt très différents de ceux des gens de mon âge) mais je réalise que j'ai aussi du mal à comprendre les gens autour de moi. De même je sais que c'est bizarre de vivre comme je le fais, mais je ne sais pas expliquer pourquoi je le fais, je sais juste que je ne suis pas en souffrance, et je n'arrive pas à trouver de raisons pour vivre autrement. Hier, j'en parlais avec ma mère qui me disait que justement la vie sentimentale devait être quelque chose de naturel, et que se questionner sur les avantages (ou les inconvénients) que j'y trouverais était déjà une erreur. Sauf que pour moi tout doit avoir un intérêt, je ne fais rien sans qu'il y ait une motivation, un avantage, quelque chose de positif à en retirer. Or je ne vois rien de positif dans la vie amoureuse. J'ai essayé de faire les pour et les contre, je trouve beaucoup de contre, et le seul pour que j'y vois est égoïste. Et puis ce sentiment de décalage permanent accentue probablement la donne car je me dis que jamais je ne pourrais être au diapason avec un homme ! J'ai trop de particularités et je m'intéresse trop peu aux autres. J'ai essayé de m'intéresser aux sites de rencontre mais je me sens envahie quand les échanges débutent et se poursuivent, et pourtant je ne suis jamais tombée sur des pervers ou des hommes trop insistants ! Je n'ai aucune raison valable pour justifier ce sentiment d'invasion, quasi de menace (de ma tranquillité, pas de ma personne) et pourtant c'est là ! Je précise que je ne veux pas d'enfants, donc je n'ai pas de pression supplémentaire et peut-être aussi qu'au final cela explique l'intérêt que je porte au célibat. Je vois toute relation amoureuse comme le risque de tomber enceinte (je ne veux pas prendre la pilule), de plus je n'ai pas d'attrait pour la sexualité. Je ne dis pas que je n'y trouverais pas de plaisir si j'essayais, mais puisque je ne connais pas, ça m'attire de moins en moins !

Je pense que des avis extérieurs pourraient me permettre de prendre un peu de recul et de voir si oui ou non je dois essayer de changer ma perception de l'amour, du couple, de mon avenir.

 

Je ne pensais pas un jour rencontrer une personne qui me ressemble autant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chien Fou forumeur, 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 24 522 messages
87ans‚ Chien Fou forumeur,
Posté(e)
Il y a 3 heures, Christèle81 a dit :

bonjour,

je n'ai pas spécialement l'habitude de parler de ma vie privée sur des espaces de discussion mais je pense que des avis extérieurs pourront m'aider à cerner un peu mieux ma bizarrerie. En effet, je suis une jeune femme de 35 ans et je n'ai jamais eu envie de sortir de ma situation de célibataire. J'ai longtemps considéré cela comme normal car en accord avec ma personnalité extrêmement solitaire. Je suis quelqu'un qui n'aime pas sortir ou voir du monde et je ne me sens vraiment bien que seule chez moi, sans cependant avoir la moindre phobie sociale. Simplement je n'aime pas tout ce qui est social. J'ai une vie normale, je travaille depuis 17 ans et je suis en train de finaliser l'achat d'un appartement. Mais je me rends compte que l'incompréhension grandit entre moi et les autres au fur et à mesure que je prends de l'âge. J'ai toujours eu l'habitude de ne pas être comprise car j'ai toujours été décalée dans ma façon de vivre (très sérieuse enfant, pas du tout fêtarde adolescente, avec des centres d'intérêt très différents de ceux des gens de mon âge) mais je réalise que j'ai aussi du mal à comprendre les gens autour de moi. De même je sais que c'est bizarre de vivre comme je le fais, mais je ne sais pas expliquer pourquoi je le fais, je sais juste que je ne suis pas en souffrance, et je n'arrive pas à trouver de raisons pour vivre autrement. Hier, j'en parlais avec ma mère qui me disait que justement la vie sentimentale devait être quelque chose de naturel, et que se questionner sur les avantages (ou les inconvénients) que j'y trouverais était déjà une erreur. Sauf que pour moi tout doit avoir un intérêt, je ne fais rien sans qu'il y ait une motivation, un avantage, quelque chose de positif à en retirer. Or je ne vois rien de positif dans la vie amoureuse. J'ai essayé de faire les pour et les contre, je trouve beaucoup de contre, et le seul pour que j'y vois est égoïste. Et puis ce sentiment de décalage permanent accentue probablement la donne car je me dis que jamais je ne pourrais être au diapason avec un homme ! J'ai trop de particularités et je m'intéresse trop peu aux autres. J'ai essayé de m'intéresser aux sites de rencontre mais je me sens envahie quand les échanges débutent et se poursuivent, et pourtant je ne suis jamais tombée sur des pervers ou des hommes trop insistants ! Je n'ai aucune raison valable pour justifier ce sentiment d'invasion, quasi de menace (de ma tranquillité, pas de ma personne) et pourtant c'est là ! Je précise que je ne veux pas d'enfants, donc je n'ai pas de pression supplémentaire et peut-être aussi qu'au final cela explique l'intérêt que je porte au célibat. Je vois toute relation amoureuse comme le risque de tomber enceinte (je ne veux pas prendre la pilule), de plus je n'ai pas d'attrait pour la sexualité. Je ne dis pas que je n'y trouverais pas de plaisir si j'essayais, mais puisque je ne connais pas, ça m'attire de moins en moins !

Je pense que des avis extérieurs pourraient me permettre de prendre un peu de recul et de voir si oui ou non je dois essayer de changer ma perception de l'amour, du couple, de mon avenir.

 

Bonjour Christelle, bisous.

Tu es normale, car nous sommes tous différents, et la normalité est un vœux pieux, car elle n'existe vraiment pas, aucun être sur terre depuis la création du monde n'est pareil , nous sommes tous unique, donc par ton coté qui semble unique tu es normale dans l’hétérogénéité humaine, comme toute les autres.

Bon par contre tu semble ne pas correspondre à la norme sociale qui veut que nous nous conformions au comportements du groupe dans lequel nous vivons, bien tu n'est pas la seule c'est le cas de tout les grands hommes et grandes femmes.

Tu mène la vie que tu veux, que tu entends selon tes propres critère qui sont personnel, tu considère qu'il faille un intérêt pour faire une chose, et alors, personne n'a rien a dire chacun défends ses propres intérêts, quand à être comme tout le monde pour cautionner la folie ambiante, c'est absolument déraisonnable, tu semble une fille qui vit dans la raison, reste dans ce qui te convient, te rends heureuse, l'opinion des autres à ton égard, faut s'en moquer.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chien Fou forumeur, 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 24 522 messages
87ans‚ Chien Fou forumeur,
Posté(e)
Il y a 3 heures, swam a dit :

Il n'y a aucunes raisons de se forcer a avoir une vie amoureuse a partir du moment ou on n'en sent pas le besoin.

L'amour ne devrait pas servir un quelconque interet.

J'ai comme un souvenir d'une personne qui disait une vie sans amour est une vie fade sans aucun intérêt, je crois que pour cette personne là, l'amour est son intérêt. Non ???

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 37 958 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)

Je vois qu'une chose , rentrer dans les ordres et faire vœu de chasteté, mais là c'est quand même un peu contraignant, parce que , fini la belle vie, on partage avec les autres, et pas d'avenir au bout du tunnel, faut choisir, et c'est pour la vie, dur dilemme en vérité:hehe:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×