Aller au contenu

Votre opinion du libéralisme  

13 membres ont voté

Vous n’avez pas la permission de voter dans ce sondage, ou de voir les résultats du sondage. Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Messages recommandés

Membre, 34ans Posté(e)
LeBreton66 Membre 549 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)
La lecture et l’écoute du moindre média, la capture d’une quelconque conversation, les commentaires du G20 de Cannes, tout ici et maintenant nous permet de constater qu’il faut remonter très loin sans doute pour trouver une telle hostilité au libéralisme.

Hommes politiques de tous bords, intellectuels, acteurs, chanteurs, ecclésiastiques, tous et chacun se croient obligés d’imputer au libéralisme tous les maux de la terre. La seule chose qui réunit en un même ensemble Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, les altermondialistes et les partisans du statu quo, les partisans de l’Etat, les conservateurs et les progressistes est d’attribuer au libéralisme la crise, son cortège de misères, mais aussi encore la percée de la drogue, le supposé dérèglement des mœurs, le tout résumé par l’interjection : « Tout fout le camp ».

Les réflexions qui suivent s’attacheront à résoudre ce puissant paradoxe : comment se fait-il que le système qui nous a affranchi sur le plan politique des interdits multiples empêchant d’exprimer une pensée libre puisse être vilipendé avec autant de constance ? Mais le libéralisme politique est relativement bien traité par rapport au libéralisme économique dont l’acceptation des propositions principales a provoqué la révolution industrielle qui a permis, pour la première fois, de lutter victorieusement contre la rareté. Ce sont dans les seuls pays qui ont adopté les institutions du capitalisme que pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les richesses ont crû beaucoup plus rapidement que la population, permettant ainsi de nourrir de mieux en mieux un nombre croissant d’individus.

Faut-il rappeler que le progrès technique a été une conséquence et non une cause de la révolution industrielle dont l’origine se trouve tout entière dans la percée de la liberté ? Nous sommes alors confrontés à ce puissant paradoxe évoqué à l’instant : ce sont les deux faces d’une même doctrine, le libéralisme, qui ont affranchi et libéré l’homme d’une part de carcans idéologiques et, d’autre part, de l’idée d’une fatalité de la pauvreté. Or, cette doctrine de la liberté et de la méfiance envers tous les pouvoirs, et en particulier l’Etat, est non point attaquée, ce qui serait un débat bien admissible, mais déformée et diffamée. Il nous apparaît quatre raisons qui font de cette doctrine l’éternelle mal-aimée du marché des idées.

D’abord, elle heurte la morale commune médiane de la plupart des individus. En effet, le stimulant du libéralisme économique est la poursuite de l’intérêt personnel, de la réalisation de ses desseins, de l’esprit de lucre. C’est parce que chacun recherche à maximiser ses propres intérêts que tous s’en trouvent enrichis. Or, en économie de marché, pour optimiser son gain, la seule solution consiste à servir le mieux possible les autres qui sont autant de clients potentiels, des dons et des efforts déployés.

On le comprend aisément pour le boulanger et le boucher, mais n’oublions pas aussi le client de son propre travail, c’est-à-dire le patron qui achète vos qualités sur le marché du travail. Un système adossé sur l’épanouissement de l’intérêt personnel n’aura jamais les faveurs de ceux qui imaginent un monde rêvé dans la fraternité où nous travaillons pour le bonheur et la gloire de quelque entité abstraite.

La deuxième raison de l’impopularité du libéralisme est qu’il est difficile à un esprit qui s’arrête à la surface des choses d’accepter l’idée selon laquelle l’ordre spontané est supérieur à un ordre idéal imaginé par quelques esprits soit disant supérieurs. Cela heurte d’imaginer que l’harmonie puisse régner grâce à la coordination des institutions, dont le marché, sans qu’aucune autorité centrale n’intervienne.

La troisième raison est que les effets à court terme de certaines des préconisations du libéralisme peuvent être dommageables pour certains alors qu’à long terme, elles seront bénéfiques pour tous.

Par exemple : plus le progrès technique s’accélère et plus il supprime des emplois dans le mode ancien de consommer. Avant que le téléphone cellulaire ne crée des emplois, des emplois dans le téléphone filaire furent supprimés. Avant que des emplois n’apparaissent dans le pétrole, ceux dans le charbon ont disparu. Un autre exemple : des exportateurs de Chine vont nous offrir des sous-vêtements pour bien moins cher que les producteurs locaux. En retour, au bout de quelques années, ces pays enrichis sont des eldorados pour nos constructeurs d’avions et de téléphones portables. Mais ceux qui avaient leur emploi dans le textile dans le Nord ou les Vosges ne voient pas les choses de la même façon.

La suite ici

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 93
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre, Posté(e)
slanny Membre 5 248 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Tout simplement parce que pour beaucoup de gens, le libéralisme c'est le neo libéralisme, le pouvoir au banque et George Bush....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
LeBreton66 Membre 549 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

C'est qu'ils ne réfléchissent pas bien loin, surtout que Bush est un néo-conservateur. Le courant néo-conservateur est né à l'origine de marxistes venant de l'extrême gauche du parti démocrate puis est passé en grande majorité du côté du Parti Républicain mais il y aussi encore des néo-conservateurs au sein du Parti Démocrate.

Enfin, il faut dire que le lavage de cerveau des médias et de l'éducation nationale joue à plein. Il y a tellement de désinformation et de manipulation en France...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Le libéralisme, très souvent c'est "on vous dit que vous serez plus libre en théorie, mais en pratique tu t'es bien fait avoir".

C('est un vernis théorique pour faire avaler la pilule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
slanny Membre 5 248 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bah si tu le dit, çà doit être vrai, vu le nombre d'argument qui accompagne ton post.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Tout simplement parce que pour beaucoup de gens, le libéralisme c'est le neo libéralisme, le pouvoir au banque et George Bush....

Bah si tu le dis, çà doit être vrai, vu le nombre d'arguments qui accompagnent ton post.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Exactement.

Le dogme libéral se nourrit de belle phrases, de mythes, comme la liberté de l'information.

Mon cul.

Dans la réalité, tu es libre si tu as du pognon, et si tu sais être très malin. Rien que pour l'information, il est extrêmement malaisé de trouver une source d'information objective. Les libéraux par exemple, seront les derniers à vouloir publier publiquement les comptes de leurs entreprises. Liberté de cacher l'information aussi.

Libérale, c'est quoi ? C'est donner les moyens à ceux qui peuvent se les offrir de vous baiser jusqu'à la mort. Ha mais vous avez le droit de ne pas être content et de tout faire pour être libéral à la place du libéral.

Et pour faire quoi ? Prôner l'absence de règles pour augmenter vos profits. Tant pis pour les autres. La loi du marché mec. T'as pas su t'adapter, t'as qu'à crever. Ou tu bosses pour rien, à toi de voir. Et puis quand tu seras crevé de tes journée de 40 heures, et bien tu te formeras, tu t'informeras, et là comme dans les comptes de fées libéraux, tu deviendra un self made man.

Self made man, c'est un concept libéral qui t'explique que si tu veux tu peux. Nous, poètes, nous appelons cela l'art de faire rêver les pauvres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Jeteur de pavés dans les mares, Posté(e)
latin-boy30 Membre+ 9 575 messages
Jeteur de pavés dans les mares,
Posté(e)

Assez bonne opinion je dirais.

Je suis surtout pour le Mérite et l'Effort. :sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
slanny Membre 5 248 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Sauf que moi, c'est du vécu tiré de discussion avec des amis. alors que dire

Le libéralisme, très souvent c'est "on vous dit que vous serez plus libre en théorie, mais en pratique tu t'es bien fait avoir".

C('est un vernis théorique pour faire avaler la pilule.

est invérifiable vu qu'aucun systeme vraiment liberale n'a jamais vu le jour. Néolibérale oui, mais pas libérale.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Le libéralisme c'est vouloir baisser l'influence de l'Etat en disant que l'Etat rend moins libre.

C'est une forme d'extrémisme, c'est l'opposé de l'étatisme qui pense qu'il faut augmenter le pouvoir de l'Etat car seul l'Etat pourrait garantir la liberté.

Il faut, à mon sens, trouver un juste équilibre entre le libéralisme et l'étatisme. Trop d'Etat signifie un Etat qui s'occupe de ce qui ne le regarde pas, et qui est une menace pour nos libertés (on le voit en France avec le délit d'outrage au drapeau).

Pas assez d'Etat signifie, pour ceux qui ne font pas partie des plus forts, zéro liberté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
LeBreton66 Membre 549 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Vous avez lu le texte avec de répondre?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Sauf que moi, c'est du vécu tiré de discussion avec des amis. alors que dire

Sauf quie quand c'est toi c'est différent. :sleep: Tout le monde sort la même excuse.

Combien de fois nous sommes nous fait, concrètement, avoir par une mesure libérale censée nous donner plus de liberté ?

Vous avez lu le texte avec de répondre?

Non.

Le texte initial a été copié dans son intégralité, ce qui est une violation des droits d'auteurs, c'est-à-dire du piratage.

Par principe, je ne lis pas les oeuvres piratés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
slanny Membre 5 248 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Combien de fois nous sommes nous fait, concrètement, avoir par une mesure libérale censée nous donner plus de liberté ?

Mesure NEOliberale, qui ne font qu'aider les grandes entreprises, et laissent sur le carreau tous les autres.Ce n'est pas du libéralisme, qui lui, donnent sa chance a tout le monde sans faire de favoritisme.

Les informations publier sur des site d'information on, en générale, vocation a être lu par le plus grand nombre. Aussi cela m'étonnerai que l'auteur prenne ombrage d'un topic internet vidant a débattre de sa prose, Enfin, comment voudrait tu participer a se sujet sans en avoir lu le message?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
LeBreton66 Membre 549 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Sauf que moi, c'est du vécu tiré de discussion avec des amis. alors que dire

Sauf quie quand c'est toi c'est différent. :sleep: Tout le monde sort la même excuse.

Combien de fois nous sommes nous fait, concrètement, avoir par une mesure libérale censée nous donner plus de liberté ?

Vous avez lu le texte avec de répondre?

Non.

Le texte initial a été copié dans son intégralité, ce qui est une violation des droits d'auteurs, c'est-à-dire du piratage.

Par principe, je ne lis pas les oeuvres piratés.

Pourquoi vous participez au sujet si vous ne lisez pas l'article dont découle le sujet? Intérêt?

Exactement.

Le dogme libéral se nourrit de belle phrases, de mythes, comme la liberté de l'information.

Mon cul.

Dans la réalité, tu es libre si tu as du pognon, et si tu sais être très malin. Rien que pour l'information, il est extrêmement malaisé de trouver une source d'information objective. Les libéraux par exemple, seront les derniers à vouloir publier publiquement les comptes de leurs entreprises. Liberté de cacher l'information aussi.

Libérale, c'est quoi ? C'est donner les moyens à ceux qui peuvent se les offrir de vous baiser jusqu'à la mort. Ha mais vous avez le droit de ne pas être content et de tout faire pour être libéral à la place du libéral.

Et pour faire quoi ? Prôner l'absence de règles pour augmenter vos profits. Tant pis pour les autres. La loi du marché mec. T'as pas su t'adapter, t'as qu'à crever. Ou tu bosses pour rien, à toi de voir. Et puis quand tu seras crevé de tes journée de 40 heures, et bien tu te formeras, tu t'informeras, et là comme dans les comptes de fées libéraux, tu deviendra un self made man.

Self made man, c'est un concept libéral qui t'explique que si tu veux tu peux. Nous, poètes, nous appelons cela l'art de faire rêver les pauvres.

Quelle ignorance crase de ce qu'est le libéralisme, tu ne comptes toujours pas t'informer sur ce que c'est plutôt que de déblatérer toujours les mêmes âneries? Surtout qu'on commence à les connaitre par coeur !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Quelle ignorance crase de ce qu'est le libéralisme, tu ne comptes toujours pas t'informer sur ce que c'est plutôt que de déblatérer toujours les mêmes âneries? Surtout qu'on commence à les connaitre par coeur !

Le problème est que vous parlez d'un libéralisme théorique qui n'existe pas, et que Pasdeparanoia parle du vrai libéralisme concret.

Une idéologie c'est ce que les gens en font, rien de plus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
LeBreton66 Membre 549 messages
Baby Forumeur‚ 34ans‚
Posté(e)

Ce que tout le monde critique à tord comme étant un système libéral est en réalité un système socialiste alors comprenez que celà m'énerve particulièrement que l'on condamne le mauvais système.

Il n'y a pas de libéralisme à l'heure actuelle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, In girum imus nocte et consumimur igni , 49ans Posté(e)
PASDEPARANOIA Membre 27 326 messages
49ans‚ In girum imus nocte et consumimur igni ,
Posté(e)

Non, je te donne des exemples concret de l'hypocrisie du système.

De manière générale, le libéralisme ne profite qu'à une poignée d'élus, les chantres du libéralisme, qui ne libère que ce qui les intéresse. Genre, le commerce. Mais surtout pas la population.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Ce qui m'énerve, moi, c'est ceux qui croient que les entités abstraites (comme le libéralisme théorique) existent alors qu'en vrai, seules les entités concrètes (comme l'application du libéralisme) existent.

En réalité, il n'existe aucune différence entre une idéologie et son application en pratique.

Il n'y a pas de libéralisme à l'heure actuelle.

Si le libéralisme n'existe pas, pourquoi créer un sujet dessus ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
slanny Membre 5 248 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Le libéralisme actuelle, c'est un peu comme le pseudo-communisme de Staline et Mao. Ça a le même nom, mais dans les fait cela s'en éloigne beaucoup.

Si le libéralisme n'existe pas, pourquoi créer un sujet dessus ?

Vu le nombre de sujet sur dieu, c'est un peu hypocrite de balancé ça...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Tu n'auras d'autre batracien devant ma face, 106ans Posté(e)
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
106ans‚ Tu n'auras d'autre batracien devant ma face,
Posté(e)

Le libéralisme actuelle, c'est un peu comme le pseudo-communisme de Staline et Mao. Ça a le même nom, mais dans les fait cela s'en éloigne beaucoup.

Donnez donc un exemple concret de libéralisme. :sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×