Aller au contenu

tison2feu

Membre
  • Compteur de contenus

    2 639
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Points

    3,869 [ Donate ]

1 abonné

À propos de tison2feu

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

18 680 visualisations du profil
  1. tison2feu

    les sioux

    Il semble bien néanmoins qu'un "dialogue", relatif selon les époques et les lieux, fut possible tant que les premiers européens pratiquèrent un commerce à visage humain. Par l'établissement des premiers comptoirs, français au Québec (à Tadoussac) et portugais au Brésil. Les trappeurs vivaient plus près de la nature et pouvaient mieux comprendre les populations autochtones ; au Brésil, certains aventuriers européens vivaient avec les aborigènes dont ils connaissaient les langues et la culture. Mais la rapacité, le pillage, le viol territorial et culturel, les guerres entre colons européens prir
  2. tison2feu

    les sioux

    (poursuite du dialogue imaginé par le romancier américain Jim Fergus, auteur de Mille femmes blanches) Le chef Cheyenne Little Wolf, reçu à Washington, alla droit à l'essentiel : - Le peuple disparaîtra bientôt comme les bisons de notre pays. C'est pourquoi nous avons l'honneur de demander le présent de mille femmes blanches. Nous les épouserons afin d'apprendre, à nous et à nos descendants, la vie nouvelle qu'il nous faudra mener quand le bison aura disparu. En échange des mille femmes blanches que vous nous confierez nous vous donnerons mille chevaux.
  3. Bonjour, J'ajouterai que l'enseignement des langues anciennes au lycée ne concerne pas seulement les futurs postulants du CAPES/agrégation de Lettres Classiques, mais aussi ceux de Lettres Modernes. L'enseignement du latin, qui est la langue-mère du français, est obligatoire pour tous les futurs professeurs de français, mais aussi ceux d'espagnol, de portugais, d'italien. C'est donc bien une aberration de dévaloriser les options de latin et d'ôter ainsi l'envie de prendre ces options à de futurs professeurs de français et de langues romanes, lesquels devront ensuite faire obligatoire
  4. tison2feu

    Kant est K.O. ?

    Bonsoir, Je me permets de mettre en gras votre phrase qui atteste d'une lecture trop rapide de l'extrait en question. Attention au contre-sens ! Selon A. Barrau, c'est le créationnisme qui, à l'inverse de la théorie darwinienne, ne repose sur aucune démarche scientifique connue ! Dans la phrase "elle ne souscrit à aucun des principes de base de la démarche scientifique", le pronom "elle" remplace "la posture créationniste" dont il était question quelques lignes auparavant. Sinon, sur la forme, A. Barrau est extrêmement agréable à lire ; et sur le fond, je pense qu'il a gagn
  5. tison2feu

    Kant est K.O. ?

    Bonjour system3, De l'avis d'Aurélien Barrau, "'l'évolution darwinienne des espèces constitue certainement l'un des modèles les plus fiables de tout l'édifice scientifique. Je dirais qu'il n'est pas loin, en terme de crédibilité, de l'énoncé de la rotondité de la Terre" (De la vérité dans les sciences, au paragraphe "Faire face aux obscurantismes", pp. 49-51). Par chance, j'ai trouvé ce paragraphe disponible ici : https://books.google.fr/books?id=BCaPDwAAQBAJ&pg=PT47&lpg=PT47&dq=D'autant+que+l'évolution+darwinienne+des+espèces+constitue+certainement+l'un+des+modèles+les+p
  6. tison2feu

    Espagnol

    Au risque de paraître sévère, je dirai que ce travail est très insuffisant. Vous avez pratiquement éludé la moitié de la phrase de l'auteure consacrée à l'exil : par quels sentiments peut bien passer une personne exilée au fil des années (outre ce manque de volonté d'agir que vous mentionnez) ? Sur la forme de l'expression écrite, vous avez tendance à faire des phrases bien trop longues. Vous avez tout à gagner à faire des phrases courtes. Vous ne maîtrisez toujours pas l'emploi de SER et ESTAR ("être" + complément de lieu --> Toujours ESTAR : Chile ESTÁ en América del Sur)
  7. En ce qui concerne les langues, cette assersion est erronée ! Les Kurdes, ainsi que les Tadjiks, parlent des langues indo-iraniennes (appartenant à la famille indo-européenne). A la différence des Turcs, Ouzbeks et Azerbaïjanais qui parlent des langues turciques (famille altaïque).
  8. Bonjour, Dans votre présentation intéressante figure néanmoins quelques termes qui choqueront d'emblée le linguiste comparatiste. A savoir "primordial" et "coïncidences". Le terme "langue primordiale" ne figure pas dans le vocabulaire du comparatiste, mais seulement "proto-langue" ; le terme "primordial" peut prêter à confusion (idéologique) s'il est utilisé dans le sens de "qui existe dès l'origine, qui est le plus ancien", ce qui semble être le cas dans votre présentation où vous faîtes allusion aux "propres origines de la lignée humaine". Le proto-indoeuropéen n'est qu'une goutte
  9. tison2feu

    La langue d'oc

    Merci pour ce nouveau document d'archive. Ton commentaire enthousiaste à propos de la richesse de la conjugaison soulève l'épineuse question du génie d'une langue. Qu'est-ce qu'une langue de civilisation ? Je pense à la langue chinoise, langue de civilisation, qui pourtant n'a pas de conjugaison ! Et les locuteurs chinois jouissent d'une bien plus grande souplesse dans l'expression que nos langues occidentales car, précisément, ils ne mettent pas le joug sur tous les verbes ! (con-juguer = "mettre le joug")
  10. tison2feu

    La langue d'oc

    Oui, mais même la Génèse est corrigée par Hugo et revue sous l'angle de la compassion, si je m'en réfère au poème "Aux premiers jours du Monde... (Les contemplations, 1856). Adam pleure Abel, Eve pleure Caïn, l'un et l'autre se tournant le dos. Eve pleure le premier pécheur de l'humanité : Les Malheureux Aux premiers jours du monde, alors que la nuée, Surprise, contemplait chaque chose créée, Alors que sur le globe où le mal avait crû, Flottait une lueur de l’éden disparu, Quand tout encor semblait être rempli d’aurore, Quand sur l’arbre du temps les ans venaient d’
  11. tison2feu

    La langue d'oc

    Tu décris là le Dieu épieur, accusateur et vengeur de la Bible et de l'Eglise, rejeté en bloc par Hugo qui croyait au contraire en un Dieu compatissant. Ce thème du Dieu épieur est repris dans "A l'évêque qui m'appelle athée" (L'Année terrible, 1872) : IX A l'évêque qui m'appelle athée Athée ? entendons-nous, prêtre, une fois pour toutes. M’espionner, guetter mon âme, être aux écoutes, Regarder par le trou de la serrure au fond De mon esprit, chercher jusqu’où mes doutes vont, Questionner l’enfer, consulter son registre De police, à
  12. tison2feu

    La langue d'oc

    Dans les parlers du Midi, far fesonh et far mestier sont synonymes et signifient "être nécessaire" (en provençal, n'es pas mestié = "il n'est pas besoin"; en ancien français, être de métier = "être nécéssaire"). Le mot mestier "métier", issu du latin MINISTERIUM "fonction de serviteur, service, fonction", a pris très tôt la valeur de "besoin, utilité, nécessité". On retrouve la forme latine dans l'espagnol es menester "il est nécessaire". Dans les parlers d'oc et d'oil, MENESTIER > MISTIER, MESTIER (amuïssement du N intervocalique). Le sens du mot a également beaucoup évolué puisq
  13. tison2feu

    La langue d'oc

    Fabuleux ! Le fabuliste latin Phèdre s'inspira aussi d'Esope, mais en choisissant une vipère à la place de la belette. Et Phèdre inspira La Fontaine : Phèdre (Livre 4, Fable 8) LE VIPÈRE ET LA LIME Le méchant qui s'attaque à plus mordant que lui pourra se reconnaître dans cette fable. Une vipère entra dans l'atelier d'un serrurier ; et cherchant de quoi manger, elle se mit à mordre une Lime. Mais celle-ci, impassible, lui dit « Insensée, penses-tu m'entamer avec tes dents, moi accoutumée à ronger le fer le plus dur ? » La Fontaine (Liv
  14. tison2feu

    La langue d'oc

    De tous temps la belette fut associée à de multiples croyances et superstitions, au point de devenir un animal tabou. D'où les qualificatifs de "belle", "belle dame", "belette", etc. afin de ne pas s'attirer les foudres de ce carnassier qui n'hésite pas à s'attaquer à des adversaires disproportionnés. En languedocien polida(-bèla), polideta, polit (= "beau, joli, mignon") comme substantif désigne la « belette ». Esope a écrit plusieurs fables sur la belette, dont celle-ci (peut-être seras-tu tenté de la traduire en provençal ? ) : LA BELETTE ET LA LIME Une belette, s’étan
  15. Oui, mais il se pourrait que ce bacille Yersinia pestis soit lui-même parasité/infecté par un virus filamenteux (mis en évidence en 2007 par l'institut Pasteur). https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/la-peste-serait-aussi-une-histoire-de-virus_3767
×